mercredi 10 juin 2009

Conférence de Montréal pour un "nouvel ordre mondial"


http://911nwo.info/wp-content/uploads/2009/05/conference-nwo-montreal.jpg
Communiqué
Pour diffusion immédiate
Invitation aux médias : Rassemblement pour dénoncer la tenue du
Forum économique international des Amériques
« Un rendez-vous d’Osties de crosseurs ! »
Montréal, vendredi 5 juin 2009 – Le Comité des sans-emploi Montréal-centre (CSE) et le Projet Accompagnement Solidarité Colombie(PASC) tiendront un rassemblement le lundi 8 juin entre 11h 30 et 13 h 30 devant l’hôtel Hilton Bonaventure (900, rue de la Gauchetière Ouest - métro Bonaventure) à l’occasion de la Conférence de Montréal.
Du 8 au 11 juin 2009 se déroule à Montréal la 15e édition du Forum économique international des Amériques - Conférence de Montréal. À cette occasion, des centaines de dirigeants politiques et économiques, se réuniront pour discuter du nouvel ordre économique mondial. Parmi eux, on retrouve Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fond monétaire international, Robert Zoellick, Président de la Banque mondiale, Alvaro Uribe Vélez, Président de la Colombie fier dirigeant du régime de répression politique le plus sanglant des Amériques. Ce banquet de richissimes personnalités est présidé par nul autre que Paul Desmarais Jr, de Power Corporation, un représentant bien de chez nous de cette élite qui mène le monde.
Ces capitalistes notoires s’affaireront à trouver des moyens pour relancer la croissance du capitalisme sur des bases identiques à celles qui ont provoqué la crise actuelle. De décembre 2007 à mars 2009, il s’est perdu 3,6 millions d’emplois aux États-Unis. Au Canada en cinq mois, de novembre 2008 à mars 2009, 357 000 personnes ont été mises à la porte. Seulement en mars dernier, plus de 60 000 canadiens et canadiennes ont perdu leur emploi. Plus de la moitié des chômeurs et chômeuses n’ont pas droit aux prestations d’assurances-emploi tandis que l’argent des impôts sert à sauver les banques et les multinationales de l’automobile.
« Le capitalisme dicte les lois de la surproduction, de la surconsommation, de l’endettement, de la spéculation, c’est un système sauvage où règne la loi du plus fort, où l’accumulation illimitée de profit est la seule règle du jeu, où la seule chose qui jouisse de liberté est la concentration de la richesse. Ce système n’a aucune pitié ni compassion, il ne laisse pas de place pour les principes de solidarité, de bien-être collectif, d’égalité, de justice sociale qui lui sont incompatibles. » Explique Mathieu Thériault porte-parole du CSE.
« Tenir ce genre de rencontre pendant que trois personnes dans le monde possèdent à elles seules plus de richesses que 42 pays où vivent 600 millions de personnes, c’est criminel ! » lance Blandine Juchs, porte-parole du PASC. Elle décrie aussi le fait que d’avoir invité le Président colombien, Avaro Uribe Vélez, est une tentative désespérée pour redonner de la légitimité à ce gouvernement qui assassine systématiquement des dirigeants de mouvements sociaux, alors que le Canada s’apprête à décider s’il va ratifié ou non le traité de libre-échange avec la Colombie.

Speakers List




D'un «monde incertain» à un «nouvel ordre mondial»
Publié le 09 juin 2009 à 06h54 | Mis à jour le 09 juin 2009 à 06h57

D\'un «monde incertain» à un «nouvel ordre mondial»
Photo Robert Mailloux, La Presse.
Gil Rémillard, président fondateur de la Conférence de Montréal et professeur à l'École nationale d'administration publique.

(Montréal) Il y a deux ans, le titre de la Conférence de Montréal était «un monde incertain». Cette année, pour son 15e anniversaire, il n'y a plus d'incertitude: la planète est entrée dans un «nouvel ordre mondial».(...)
Les grosses pointures économiques sont au rendez-vous, avec notamment Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international, et Robert B. Zoellick, président de la Banque mondiale. L'ex-secrétaire d'État américaine Madeleine Albright parlera demain d'«une prospérité internationale plus stable et plus équitable» et soulèvera la possibilité de «la fin de la prépondérance américaine».




Les leçons de la récession

Publié le 09 juin 2009 à 06h45 | Mis à jour le 09 juin 2009 à 06h49
Les leçons de la récession
Photo Alain Roberge, La Presse.Robert B. Zoellick, président de la Banque mondiale.

(...)
Avant lui, le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn avait insisté que les décisions des autorités politiques devront être de nature multilatérale. Il faisait allusion à la refonte de la réglementation financière. «Il existe un seul système financier mondial, a-t-il souligné. Aucune réglementation nationale n'a de sens





15e Conférence de Montréal - Les banques ont encore besoin d'aide










La fin de l'histoire: un monde uni

La crise financière attise l'antisémitisme

DSK nommé président du FMI

Ces vieux cons avaient raison!

Un "New Deal Vert" pour vaincre le "Triple Crunch"

Plus de mille milliards pour un "nouvel ordre mondial"

La Banque mondiale appelle son double européen à mettre au pays les gouvernements nationaux

Warren Buffet qualifie la crise de "Pearl Harbor économique"