vendredi 20 novembre 2009

"Destruction du mythe de l'Holocauste", un livre du président iranien Mahmoud Ahmadinejad











club-acacia.over-blog.com:

Jeudi 19 novembre 2009
- Par MSR

Un livre d'Ahmadinejad sur "l'Holocauste"

Lu sur le site du quotidien italien de droite "Il Foglio" (La Feuille) diffusé, selon Wikipédia, à 20 000 exemplaires, et daté de ce jour 18 novembre 2009 (traduction rapide) http://www.ilfoglio.it/soloqui/3868


Désintégration du mythe de l'Holocauste, c'est le titre du livre du Dr Ahmadinejad. Il a été publié en farsi et en arabe. Il Foglio en révèle le contenu en avant-première.

Désintégration du mythe de l'Holocauste : idées et pensées du Dr Mahmoud Ahmadinejad. Tel est le titre du nouveau livre du président de l'Iran. Il a été publié en farsi, langue des Iraniens, et en arabe, prêt à être exporté dans tout le monde islamique. Nous avons eu la chance d'entrer en possession d'une partie de la traduction en anglais. Il s'agit d'un essai ambitieux de 274 pages qui résume les pensées et les propos sur les juifs, sur l'Israël et sur l'Holocauste du premier chef d'Etat islamique qui ait élevé le négationnisme au rang de politique gouvernementale.

Quelques mois après son élection en 2005, Ahmadinejad a suscité les réactions indignées de l'Occident en prophétisant "la disparition" de l'Israël des "cartes géographiques" (*) et en qualifiant de "mythe" l'Holocauste. En décembre 2006 il organisa à Téhéran une conférence internationale révisionniste sur la Shoah, avec la participation des négationnistes européens et américains les plus connus. Il a récemment nommé au ministère de la Culture Mohammed Ali Ramin, professeur de philosophie à Téhéran et le "cerveau" [d'Ahmadinejad] derrière les campagnes révisionnistes menées depuis son accès à la présidence.

"La sainte ville de Jérusalem et la Palestine font partie des questions fondamentales pour le monde islamique", dit Ahmadinejad au début de son livre. "La création du régime d'Israël dans la patrie islamique et historique de la Palestine n'est pas une question qui doive être laissée de côté sous le prétexte de négociations multilatérales". Oublier les "crimes" des sionistes, selon Ahmadinejad, équivaut à nier l'honneur de l'islam tout entier. "Le retour de la terre de Jérusalem aux Palestiniens est un droit qui leur appartient en propre". (...)

"En offrant une lecture neuve du faux mythe de l'Holocauste et sur la manière dont ce dernier a été lié à la création du faux régime d'Israël, le président de la République islamique d'Iran a remis la Palestine au centre du discours islamique dans le monde". Le livre se divise en huit chapitres, avec les titres suivants: "Les dimensions mondiales de la question palestinienne", "L'objectif derrière la création du régime sioniste", "La Palestine aux yeux des puissances mondiales", "La révolution islamique en Iran et le devoir de soutenir la libération de Jérusalem", "Le sionisme aujourd'hui", "Le Liban et l'heureux dénouement de l'agression sioniste" et "Le régime sioniste sur le chemin de la désintégration".

On dirait un programme de gouvernement. C'est grâce à une fondation française, le Projet Aladin (**), que ce livre est parvenu à notre connaissance. "Les Iraniens sont en train de le traduire en plusieurs langues, dont l'arabe et l'anglais", nous a dit le directeur Abe Radkin. "C'est un livre important, parce qu'il est la somme de la philosophie d'Ahmadinejad et de sa stratégie de négation de l'Holocauste. C'est un livre idéologique et théorique, mais aussi stratégique pour comprendre comment Téhéran utilise la question de l'Holocauste contre l'Israël et contre l'Occident. Ahmadinejad ne nie pas seulement les chambres à gaz, il utilise le négationnisme comme plateforme contre l'Israël pour délégitimiser l'existence de l'Etat juif." Depuis le moment où Ahmadinejad a pris le pouvoir en Iran, il y a quatre ans, 330 livres sur l'"Holocauste" ont été traduits et publiés par le régime. C'est une industrie culturelle gigantesque et terrible contre les juifs et contre l'Etat d'Israël.

Giulio Meotti


(*) Le journal italien commet l'erreur habituelle, savamment entretenue par les médias et les politiques: le président iranien n'a jamais parlé de "rayer l'Israël de la carte" mais a plusieurs fois annoncé que "le régime d¹occupation à Jérusalem doit disparaître de la page du temps".

(**) Voy. n/ dernier message sur le "Projet Aladin", du 18/10/09, intitulé "Le 'Projet Aladin' de l'UNESCO toujours en marche".

Le Projet Aladin est un programme mis en place par l'UNESCO à la demande expresse de la Fondation pour la Mémoire de la "Shoah". Sous le prétexte du dialogue, il s'agit de servir les intérêts de cette dernière et sa propagande dans les pays arabo-musulmans. Placé sous le parrainage de Jacques Chirac, elle comprend au sein du Comité "scientifique" le directeur Abe Radkin ci-dessus nommé, Serge Klarsfeld, l'ancien grand rabbin de France René Samuel Sirat, etc.