mardi 21 janvier 2014

"Tout le monde est antijuif -- à part les sionistes." Plus israélien que les Israéliens, Harper resserre les liens de famille (pour ne pas dire incestueux) entre les États colonialistes et tentaculaires du Canada et d'Israël. Même les médiats juifs israéliens (comme le Jerusalem Post) sont restés bouche-bée de voir Harper s'abaisser à ce point, ne trouvant pas l'ombre d'une critique à formuler à l'endroit des politiques israéliennes

En fait, s'il fallait absolument trouver un défaut à Israël, on serait obligé de dire que son défaut est d'être trop parfait... n'est-ce pas Stephie?


En Israël, Stephen Harper fait courir les foules, c'est une vraie rock star.


"Harper accueilli par une foule en liesse au Mur des lamentations" (La Presse)





 Stephen Harper is given a standing ovation when speaking at the Knesset (just like Netanyahu when he speaks at the U.S. Congress)

Stephen Harper: a fucking tv preacher:
La Bible selon Stephen Harper: 

Harper fait voeu de loyauté envers Israël: comment le représentant d'une nation toute entière peut-il prendre position de façon aussi partisane sur un sujet qui suscite tant de tension et de division, tant à travers le monde que dans son propre pays qu'il prétend représenter?


Stephen Harper, clone de Netanyahou:
Netanyahu: « ceux qui boycottent Israël sont antisémites. »
Netanyahu: Boycott supporters are modern anti-Semites
Netanyahu: BDS advocates are classical anti-Semites in modern garb


C'est justement tout cet aplaventrisme inconditionnel et totalement irrationnel devant Israël qui fait que les nations occidentales se mettent à dos de plus en plus de nations arabes et décolonisées qui sympathisent avec les victimes d'Israël! Non seulement Harper piétine à la face du monde la réputation de son propre pays, mais pis encore il met en danger la sécurité de son propre pays (si tant est que son pays est bien le Canada et pas Israël!), car ce faisant il accélère le processus par lequel un jour ou l'autre tout ça va nous revenir à nous comme un boomerang et nous exploser à la figure (voir le concept de "blowback").




Harper: le plus obscène courtisan à la cour du roi Netanyahu. Vous trouvez pas que (notez que ceci est pure spéculation) Netanyahu a l'air quelque part entre un peu embarrassé et amusé, comme s'il ne pouvait pas croire ce qui est en train de se passer. Il doit se dire: je rêve, mais quel lèche-cul celui-là!



“People who would never say they hate and blame the Jews for their own failings or the problems of the world instead declare their hatred of Israel and blame the only Jewish state for the problems of the Middle East. On some campuses... arguments against Israeli policies thinly mask ... the shunning of Israeli academics and the harassment of Jewish students. “Most disgracefully of all, some openly call Israel an apartheid state. Think about the twisted logic and outright malice behind that.” At this point, two hecklers, the two Arab-Israeli MKs who’d been shouting out criticisms of Israeli policy – one had been calling out in English and Hebrew that his village lacked electricity and water – stormed out of the Knesset session. Nevertheless, Harper went on, insisting that blaming Israel is meaningless. “Neither Israel’s existence, nor its policies, are responsible for the instability in the Middle East today,” Harper said. (Harper makes historic address to Knesset, Jan. 20, 2014)


Pour Harper, donc, critiquer ouvertement l'État juif constitue une forme d'intimidation, de harcèlement envers les juifs. On peut prédire sans risque de se tromper que les activités jugées "anti-Israël", en particulier sur les campus, pourraient très bientôt tomber sous le coup de la loi comme étant une forme de "harcèlement" envers un groupe précis. Voilà où nous menaient ces belles campagnes, remplies de beaux sentiments, contre "le fléau du harcèlement dans les écoles"! Quant aux activités internet portant atteinte à ce pôvre petit État d'Israël sans défense... vous aurez deviné, oui, c'est de la cyberintimidation! Au-delà des "lois contre la haine" et des "lois sur les crimes haineux" (que des sionistes invétérés comme Harper ont mis au rancart, afin de laisser le champ libre à la campagne de haine juive anti-Islam), les organisations juives envisagent depuis longtemps de protéger leur racket en promulguant de nouvelles lois sur l'intimidation devant inclure également l'internet.


Israël: Harper déplore une «nouvelle souche» d'antisémitisme

Stephen Harper déclare que critiquer Israël est antisémite devant la Knesset (Video)

The Harper doctrine: You're all anti-Semites (Video - Stephen Harper's Speech Before the Knesset Avec en prime, dans la section commentaire en bas de la page, quelques tweets de protestation du Secrétaire de Harper: Jason Kenney.)

Proche-Orient: Controverse autour du voyage de Stephen Harper (Video)

(HUMOUR) Israeli Prime Minister Stephen Harper returns after long visit in Canada
After nine long years travelling in Canada to promote his country, Israel’s prime minister Stephen Harper is finally back in his homeland. (Trad. approx. : Le premier ministre israélien Stephen Harper de retour après une longue visite au Canada---Après neuf longues années de périple à travers le Canada pour promouvoir son pays, le premier ministre d'Israël Stephen Harper est enfin de retour chez lui sur sa terre natale.)

JPOST - Harper feels no need to temper sugar with vinegar
In comparison to other world leaders, Canadian PM doesn't feel a need to balance his praise for Israel with criticism of it's policies.

Harper chahuté devant la Knesset

Harper heckled during address to Israeli parliament Prime Minister Stephen Harper was heckled during his historic address to the Israeli parliament on Monday. While speaking of a new form of anti-Semitism that has emerged in recent years, two Arabic-speaking members of parliament shouted over Harper, before they both walked out.

Harper: Through fire and water, Canada will stand with you Canadian PM met with many standing ovations, but in the end, was treated like family and interrupted by Arab MKs who relegated him to the Likud's benches.

Through Fire and Water: Canada Backs Israeli Apartheid

Harper tells Knesset: Anti-Zionism is the new face of anti-Semitism

Harper est reçu en héros en Israël Une délégation de 300 personnes Il est accompagné de six ministres, dont le ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver, d’un sénateur ainsi que de trente hauts dirigeants d’entreprise, dont David Asper, Philip Reichmann et Calin Rovinescu, le président et chef de la direction d’Air Canada..

Is Stephen Harper-led Canada Israel’s new best friend? Harper’s recent selection of Vivian Bercovici, who is Jewish and has been a vocal supporter of Israel, to be Canada’s next ambassador to Israel has also drawn some criticism in the Canadian media. In an interview with Baird, CBC anchor Evan Solomon questioned whether it is appropriate to appoint a pro-Israel Jew to be the Ambassador to Israel.

Baird praised by Jewish groups and Israel

Baird receives Wiesenthal Center’s Award of Valour
 
Harper proves a good friend of Netanyahu, but not necessarily of Israel It’s been a long time since Prime Minister Benjamin Netanyahu has looked so satisfied as he did during the speech of Canadian...

Harper : "je ne suis pas ici pour critiquer Israël sur les colonies"

Harper: I'm not here to single out Israel on settlements
Canadian PM expresses unapologetic support for Israel; rejects calls to criticize, isolate Israel over building issue.

Visite de M.Harper en Israël : une plus grande coopération entre Jérusalem et Ottawa
Parce que c'est possible de collaborer encore plus?  Rendu là, pourquoi ne pas fusionner en un seul et même pays? Le Canada-Israel? Pourquoi pas British-Israel pendant qu'on y est, étant donné que le Canada n'est même pas un pays souverain?

Canada’s Harper’s Speech in the Israeli Knesset: “Not in My Name”

Harper 'understands Jewish history and Jewish aspirations"
Throughout the trip, the Canadian media hounded Harper over everything from the conservative makeup of the delegation and its large size to his “name-calling” in the Knesset when he invoked the term “anti-Semitism.”  They also highlighted the embarrassing actions of York Centre MP Mark Adler, who was recorded shouting a request to a Harper aide for a picture with the prime minister in front of the Kotel, calling it “the million-dollar shot” that was key to his 2015 re-election prospects.  International media were also predictably critical of Harper’s visit. Al Jazeera called his Knesset speech “baffling,” while The Economist’s blog seriously questioned “the rationale for the trip.”  Not all Israeli reaction was positive, either. A cartoon in the English edition of Ha’aretz showed Harper and Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu dancing together while a dejected Abbas looks on.  Most notably, two Arab Knesset members repeatedly shouted out catcalls before storming out of Harper’s Knesset speech.  However, their main complaint – that MK Taleb Abu-Arar’s village had no water and electricity – was revealed to be a lie when an Israeli watchdog group shared images of his house flanked by an air conditioner, satellite TV dish, electricity lines and an electric meter.

‘A home run for the prime minister’
Referring to Harper’s address to the Knesset, Toronto lawyer Berl Nadler, a member of the board of directors of the Centre for Israel and Jewish Affairs (CIJA) called it “a stirring piece of oratorical clarity on the issues.  “I think he was intellectually honest on the origins of anti-Zionism in a way even Jewish community leaders are not,” he said.  (...) Nadler said the prime minister’s forceful address seemed to catch even members of the Knesset off guard, with his address being greeted by standing ovations.

'Private settings' best for sensitive topics... 
Two reporters, one from each country, tried to pin Harper down on the issue of West Bank settlements, on which he hasn’t spoken publicly since he arrived in Israel Jan. 19. (...)    This was in contrast to the lukewarm-at-best reception he’s received from Canadian media, who have hounded Harper virtually since he left Canada for a firm statement on the settlements – an imperative that, ultimately, he managed to dodge in the question-and-answer session by claiming Canada’s stance on the settlements is “a matter of public record.”

SodaStream wins new customer - in Canadian cabinet
Canadian Employment Minister Jason Kenney buys a new unit and tweets: 'Bought a nice @SodaStream unit at the @HudsonBayCo. Thanks to @Oxfam for the tip. #Buycott #BDSfail #GoScarJo.'

Canada’s Government Defines Humanitarian Aid to Palestine as “Terrorism”

Rappel  2010: B'Nai Brith Canada (Frank Dimant) donne un A+ au gouvernement Harper pour son combat religieux contre les nazislamistes


B’nai Brith CEO to nominate Harper for Nobel Peace Prize
The head of a prominent Canadian Jewish organization says he plans to nominate Stephen Harper for a Nobel Peace Prize Mr. Harper is a staunch supporter of Israel whose comments on the Middle East have at times put him at odds with other Western leaders.

BN'AI BRITH CANADA - Harper to be Nominated for Nobel Peace Prize

Stephen Harper's Nobel Prize Nomination Sparks Outrage
Stephen Harper's nomination for the Nobel Peace Prize by a Canadian Jewish organization has sparked a viral online petition to deny the prime minister the honour. Harper is being nominated by B'Nai Brith Canada, the same Jewish group that gave the PM its Gold Medallion for Humanitarianism and which is planning to build the Stephen Harper Centre for Human Rights.

Dimant told The CJN he intends to nominate Harper for the 2015 prize to mark the prime minister’s “moral leadership in the world… especially when it comes to standing up to radical Islamist terrorism,” has garnered considerable backlash, including the online petition, created by Calgary resident Edward Tanas on the website change.org. (...) Dimant further praised Harper for “speaking up for the people of Ukraine” as well as for the prime minister’s vocal condemnations of groups like Hamas, Hezbollah and ISIS.  Dimant also gave a nod to Harper’s staunch support of Israel, saying, “Here is a man who truly understands what it means to fight for freedom, national liberation and to understand that people have a right to return to their homeland and live in security and safety.  This past January, Dimant and a delegation of other Jewish community leaders accompanied Harper on a trip to Israel, at which time Dimant praised Harper’s “unparalleled” support for Israel and his “principled stance on issues of importance to the Jewish community.”

 http://www.jewishtribune.ca/wp-content/uploads/2013/04/4-League-Advisory-Council-Apr-17-2013-e1366732804839.jpg
 B’nai Brith Canada’s Special Advisory Council to the League for Human Rights met recently with internationally recognized Human Rights and Peace Activist, Rev. Majed El Shafie was the guest speaker. The six-year-old advisory council is composed of more than 30 liaisons to the diverse multicultural communities that make up the new face of Canada. From the left: Phil Ber; Orlando Bowen; Dr. Ron Linden; Adam Bercovici; Tod McCarthy; Joey Garnet; Demir Delen; Tyler-Rose Zidenberg; Dr. Odida Quamina; Debra Zidenberg; Dr. Aubrey Zidenberg, International Vice President & Chair Special Advisory Council to the League for Human Rights; Guest Speaker Rev. Majed El Shafie, One Free World International; Howard Shearer; Dr. Frank Dimant, CEO B’nai Brith Canada; Julius Suraski [JDL!!!]; Aubrey Langhorne; Dhaman Kissoon; George Ramocon; Consul General of Jamaica; Nick Memme; Herbert Moon, and Ron Yamanaka. Absent from the photo: Rochelle Wilner; Sam Eskenasi, Media Relations, and Anita Bromberg, national director, legal affairs, both of B’nai Brith Canada.

The five key groups on Stephen Harper's Middle East delegation
Julius Suraski, an event co-ordinator for the Jewish Defence League of Canada, has also joined the larger delegation. The organization is an ardent supporter of Israel and has taken a sometimes confrontational approach [LOL!!!!] to political issues in Canada and the Middle East.

Fight Club: Is the JDL now mainstream?

The JDL Chai?  The Jewish Defense League, started by Kahane in 1968, has returned to North America.


JDL sees upswing in interest, calls for security service

JDL disrupts U of T BDS launch at OISE Si le mouvement BDS faisait la même chose, il y aurait des arrestations... on dénoncerait l'intimidation, voire le terrorisme des activistes... Mais quand c'est la LDJ qui frappe, on dit que justice est faite et qu'ils respectent la loi, collaborent avec les autorités, etc.!

TERRORISM IS LEGAL IN CANADA
The JDL is a Kahanist organization that has been banned in Israel and the United States as a terrorist group. Its Canadian branch has been implicated in a long line of vigilante violence and fear-mongering. The fact that such a piece of dreck can solicit in a respectable Jewish establishment should make us sick to our collective stomachs.

Waving placards and appealing to all levels of government to condemn those in Canada who support terrorist activities, demonstrators at a memorial vigil and protest organized by the Jewish Defence League of Canada also called for the closing of the Palestinian House Educational and Cultural Centre.

JDL vigil at Palestine House ends peacefully Si c'était une "vigile" islamique contre les sionistes, la police serait rentrée dans le tas de "Terroristes"...

JDL pushes ahead with plans to expand into Montreal

Controversial Jewish Defense League being revived in Montreal

Controversial Jewish Defense League being revived in Montreal

Une organisation juive perçue comme extrémiste veut s'implanter à Montréal 

JDL Canada and CIJA clash over Montreal expansion

Denis Coderre To Jewish Defence League: You're Not Welcome In Montreal

Concerns about controversial Jewish group setting up in Montreal

Opposition against Jewish Defence League in Montreal growing

Jewish Defense League thugs found guilty of assault at Palestine event in London



lundi 4 août 2014
LES ENFANTS DE CHOEUR
Logo de la LDJ

Pour les bien-pensants qui nous racontent (voir ma chronique précédente) que la Ligue de défense juive (LDJ) respecte les lois du pays, voici quelques photos et une vidéo pas piquée des vers, prise lors d'une manifestation qui s'est tenue devant la Maison de la Palestine de Mississauga, le 3 juillet dernier. De véritables enfants de choeur, je vous dis!


Les deux gorilles qui assuraient la sécurité de l'extrémiste Meir Weinstein, dimanche, à Montréal, faisaient du grabuge en «bonne» compagnie, dans la Ville Reine, la semaine précédente.

Non, non. Le policier n'était pas là pour aider nos deux molosses à traverser la rue.

 
Dans la photo ci-contre, un des animateurs de cette manifestation de la LDJ haranguait la foule en scandant: «We will not submit to radicals!»








Bien échauffé, le même homme (voir la flèche) saute dans l'arène pour bouffer du Palestinien.

 





Mal lui en prit, car ceux à qui il a voulu faire un mauvais parti lui ont fait voir des étoiles. Il a fini à l'hôpital. Après cette dégelée, le slogan Never again qu'il arbore sur ses manches se transformera peut-être en une leçon de vie pour l'avenir. 



L'échauffourée a été diffusée sur le site Jihad Watch, un «programme» du David Horowitz Freedom Center dirigé par un certain Robert Spencer

Il faut visionner la vidéo et lire la version de l'empoignade faite par le groupe provocateur de la LDJ: «Une foule de musulmans déchaînée attaque et bat des protestataires juifs» 

À ce que l'on voit, les protestataires propalestiniens ne sont pas allés manifester devant une synagogue ou le consulat d'Israël de Toronto pour dénoncer les milliers de civils gazaouis morts ou blessés par les bombes de l'armée israélienne. Non, ils se sont plantés devant la Maison de la Palestine de Missisauga. Ce sont les membres de la LDJ qui ont fait la route pour aller à leur rencontre.

 
Les manifestants pro-palestiniens devant la Maison de la Palestine de Missisauga.



 



Le leader canadien de la LDJ, Meir Weinstein, était aux premières loges de la provocation.



Voici  la Maison de la Palestine. Un environnement pas particulièrement stratégique pour faire parler de soi.

En passant, pour ceux et celles qui ne le sauraient pas encore, je n'ai d'atomes crochus avec aucun groupe intégriste quel qu'il soit et d'où qu'il vienne. Est-ce assez clair?

 

LES SBIRES DÉBARQUENT EN VILLE


Croyez-le ou non, il y a dix jours, l’avenue Bernard a été le théâtre d’une alerte à la roquette. Pendant que les amateurs de pain tressé et de babka au chocolat faisaient la file devant la célèbre boulangerie Cheskies, des sonneries sont devenues folles toutes en même temps. D’un même réflexe, des Juifs hassidiques présents dans la boutique ont frénétiquement fouillé les poches de leurs redingotes noires pour en extirper leurs téléphones cellulaires aux abois. L’application Red Alert les avertissait qu’une roquette venait d’être lancée et qu’elle exploserait bientôt.

Dans la foule de clients de la boulangerie du Plateau, même les hipsters capotaient. Ils n’en revenaient pas qu’à Montréal, autant de Juifs aient téléchargé cette application pour connaître en temps réel le moment où une roquette quittait… la Bande de Gaza en direction d’une ville israélienne!
 
Avec cette psychose paranoïde qui semble s’être répandue jusque dans les boutiques du boulevard BCBG d’Outremont/Mile-End, faut-il s’étonner qu’aujourd’hui même (dimanche), la Ligue de défense juive (LDJ) ait décidé d’annoncer l’ouverture prochaine de l’aile québécoise de l’organisme à la réputation sulfureuse?

C’est un certain Meir Weinstein, le fondateur de la succursale de la LDJ de Toronto, qui est déterminé à implanter la branche guerrière en terre québécoise.

2 août 2014: Meir Weinstein entouré de ses gorilles, au centre-ville de Montréal

Cet ancien garde du corps a depuis longtemps juré loyauté au rabbin Kahane, fondateur de ce groupe d’extrême droite raciste et pourchasseurs d’Arabes. Mieux! Weinstein a toujours refusé de condamner l’attentat perpétré en 1994 par le terroriste de la LDJ américaine Baruch Goldstein qui a assassiné 29 Palestiniens au Tombeau des Patriarches. En avril 2011, la page Facebook LDJ de Toronto invitait ses membres à une manifestation aux bureaux de la communauté gaie Pride Toronto. Selon le Daily Xtra, l’invitation assimilait les gais aux... nazis!

Heureusement que le Centre consultatif des relations juives et israéliennes veille au grain... et à l'ivraie. 


Tandis que son vice-président pour le Québec, Luciano del Negro, estimait ce soir à Radio-Canada qu'il n'y a pas de raison de s'inquiéter, son porte-parole David Ouellette soutenait, il y a quelques jours que les activités de la LDJ respectent les lois canadiennes. La lettre, c’est à voir, mais l’esprit, sûrement pas. 

Commentant l’annonce de cette implantation imminente, Joël Lion, consul général israélien à Montréal, a, pour sa part, prétendu sur les ondes de TVA que «le mainstream de la communauté ne la voit pas d’un bon œil ». Plus tôt, il avait rappelé qu’en Israël, les parlementaires de la Knesset avaient l’habitude de quitter l’enceinte parlementaire lorsque le rabbin Kahane prenait la parole.
 
Mais au Canada, tous ne semblent pas fuir comme la peste ces fanatiques qui donnent l’impression de vouloir s’inspirer du Commando des bâtards, de Tarantino.


Le 23 avril 2013, le Jewish Tribune publiait une photo montrant Frank Dimant, le Président-Directeur Général de B’nai Brith Canada aux côtés de Julius Suraski, un membre tellement impliqué au sein du groupe extrémiste qu’il a fait partie du voyage de Stephen Harper en Israël, en janvier 2014, à titre de coordinateur d’un évènement de la LDJ. 
Frank Dimant aux côtés de l'extrémiste Julius Suraski

La présence d’une personnalité de ce groupuscule dont la division états-unienne est qualifiée d’organisation «terroriste», «violente» et «extrémiste» était d’autant plus saugrenue que Suraski participait au conseil consultatif spécial de B’nai Brith Canada pour la Ligue des… droits de l’Homme! Peace & Love, you bet!

Alléguant avoir reçu plusieurs coups de fil de gens de la communauté juive de Montréal qui auraient été victimes d'actes antisémites, Weinstein a manifestement envie d’en découdre avec des organisations qui, à ses yeux, présentent une menace. Pourtant, pas plus tard que la semaine dernière, un porte-parole de la SPVM a été catégorique. Ces derniers temps, alors que la guerre entre Israël et la Palestine échauffe sérieusement les esprits, six plaintes auraient été reçues par les forces policières . C’est six de trop, j'en conviens, mais ce n’est sûrement pas avec les gros bras de ces têtes brûlées que le problème se résoudra. À moins que l'idée soit de faire monter la pression et de mettre de l'huile sur le feu.

Le gouvernement du Québec prétextera-t-il les accommodements raisonnables pour souhaiter la bienvenue à la Ligue de défense juive? Souhaitons que les autorités québécoises mettent vite ces tristes sbires au ban de la société.


Michael Garant a dit...
"Souhaitons que les autorités québécoises mettent vite ces tristes sbires au ban de la société."
Aucune chance que cela arrive, surtout avec la semblance de légitimité que Harper a donné à ces racistes en janvier dernier; et le silence pesant de Couillard depuis le début du massacre à Gaza. Nous devrons vivre bientôt ce que nos cousins européen vivent, soit la transposition des troubles du MO dans nos propres cours. Triste.
4 août 2014 09:36





Sarah Palin is a fan of Stephen Harper’s Israel support Former Alaska governor and vice-presidential candidate Sarah Palin is heaping praise on Prime Minister Stephen Harper for his “exemplary” support of Israel and scolding the media for not paying more attention. Palin, whose public comments on various issues often attract attention, wrote a message on her Facebook page that linked to an article on the website of Breaking Christian News about Harper's visit to Israel and his support for the country since he became prime minister in 2006.

Ancienne colistière du candidat républicain John McCain aux élections présidentielles de 2008, Mme Palin a louangé le premier ministre Harper sur sa page Facebook pour son appui «exemplaire» à Israël depuis son arrivée au pouvoir en 2006

JEWS4SARAH - Palin ‘likes’ Canadian PM Harper for supporting Israel


VIDEO - African Refugee March To Canadian Embassy

Harper et le problème palest’indien…

B’nai Brith Canada joins prime minister in Israel B’nai Brith Canada was well represented on Prime Minister Stephen Harper’s recent trip to Israel. Joining the prime minister in this photo (from the left) are Larry Zeifman, Moïse Moghrabi, Marc Bissell, Naomi Bissell, Aaron Remer, Frank Dimant, Eric Bissell, David Colodny, Leon Genesove and Aubrey Zidenberg. Missing from photo: Rabbi Daniel Korobkin.

FLASHBACK: Canada warns Palestinians against taking Israel to ICC

Harper’s recent selection of Vivian Bercovici, who is Jewish and has been a vocal supporter of Israel, to be Canada’s next ambassador to Israel has also drawn some criticism in the Canadian media. In an interview with Baird, CBC anchor Evan Solomon questioned whether it is appropriate to appoint a pro-Israel Jew to be the Ambassador to Israel.
- See more at: http://www.cjnews.com/news/stephen-harper-led-canada-israel%E2%80%99s-new-best-friend#sthash.DLn7iK1w.dpuf
RAPPEL: Harper: More pro-Israel than Israel itself

RAPPEL: Israël rompt ses liens avec le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU - 26 mars 2012
Israël a annoncé lundi 26 mars avoir décidé de rompre tout contact avec le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, à la suite de l'annonce d'une enquête sur les conséquences de la colonisation.

Canadian Journalists discuss Zionism, calls on public to be vigilant
Joshua Blakeney and Brandon Martinez two astute and forthright young Canadian journalists have a candid discussion about Israel, Canada, Prime Minister Stephen Harper, Zionist power and infiltration, corrupting and meddling in the affairs of European countries and the political environment for their own interests and more. They offer some particularly promising insights into Hungary’s Jobbik party.

Flag vandalized during university BDS vote campaign

http://www.cjnews.com/sites/default/files/imagecache/350px/flag_0.jpg

Press TV’s Joshua Blakeney threatened by terrorist group JDL

Israel critics targeted by Jewish terrorist organization as ‘anti-Semites’ in Canada

West’s indifference and Hamas anti-Semitism decried at memorial
Member of Parliament Irwin Cotler denounced the western world’s indifference to the kidnapping and murder of three Israeli teens, and to the Hamas “genocidal anti-Semitism” that sanctioned such a crime, at a community memorial service held by Montreal’s Federation CJA at the Gelber Centre on July 2.

Canadian FM: Demilitarize the West Bank and Gaza

Robert Fisk: How on earth can Israel tolerate this filth from B’nai Brith Canada?  Four million Canadians carrying the anti-Semitic ‘disease’? We’ve heard this kind of despicable propaganda before

Canada backs imperialist aggression in Gaza and Ukraine





Il faut comprendre que la position affirmée et réitérée par Harper (nov 2010) est que d'invoquer les droits de l'homme et l'Onu pour critiquer le sionisme, c'est de l'antisémitisme. L'antisionisme serait la forme renouvelée et plus dangereuse encore de l'antisémitisme d'antan. C'est exactement la position de la B'nai Brith et de l'Anti-defamation League of B'nai Brith. Coïncidence?

In his speech, the prime minister delivered a strongly worded warning about the resurgence of anti-Semitism in Canada and abroad. He said the persecution of Jews is becoming a global phenomenon in which anti-Semitic ideologies target the Jewish people in their "homeland" of Israel and uses the "language of human rights to do so." (Harper Says Canada Will Stand by Israel, Nov. 8, 2010)

En langue de Molière:
En exploitant les idéologies antisémites, anti-américaines et anti-occidentales, il vise le peuple juif en désignant sa patrie, Israël, comme la source de l'injustice et des conflits mondiaux, et utilise pour ce faire et de manière perverse, le langage des droits de la personne. (Stephen Harper, conférence d'Ottawa sur la lutte à l'antisémitisme, 8 nov. 2010)

Pour citer un commentaire clair et concis trouvé sur juif.org (2 nov 2010) :
L'antisémitisme ne peut plus s'exprimer ouvertement, fièrement, en Europe, QUE sous les habits moraux des droits de l'homme, de l'humanitaire (la flotille d'Erdogan), de la décolonisation et du droit des peuples (le palestinisme).





N. B.: Il ne s'agit bien sûr pas ici de faire la promotion des partis politiques s'opposant au Conservative Party of Canada de Stephen Harper: voyez par exemple qui finance le Liberal Party of Canada: Stephen Bronfman. C'est d'ailleurs le nouveau chef du Liberal Party of Canada qui critiquait Harper dernièrement pour n'être jamais allé en Israël... Quant au parti de feu Jack Layton (était-il lié à Israel Pinku Lazarovitch alias "Irving Layton"?), le New Democratic Party, qui est maintenant dirigé par Thomas Mulcair: quand on écoute les déclarations publiques de ce dernier concernant Israël, on croirait vraiment que c'est Harper qui parle...

Meanwhile, NDP leader Thomas Mulcair has strong Jewish ties. Mulcair’s wife is a French Sephardic Jew whose parents are Holocaust survivors, and his children are being raised Jewish.  Mulcair has described himself as an “ardent support of Israel in all instances.”  Adding to their credentials, both Trudeau and Mulcair have also visited Israel before. (Is Stephen Harper's-led Canada Israel's new best friend?)




Sur ce blog:

Le PM canadien défendra Israël coûte que coûte, même si le pays doit perdre le peu de respectabilité qui lui reste

Le Canada, meilleur ami d'Israël dans le monde entier, serait un terrain idéal pour un autre 11 septembre

Un sinistre canadien dénonce le complot onusien-médiatique contre Israël

Harper et le prix "humanitaire" du World Statesman of the Year, son nouveau prétexte pour justifier son boycott de l'Onu

Le gouvernement canadien sait comment plaire à son maître et se porte volontaire pour attaquer l'Iran si personne d'autre se propose

Inversion accusatoire : l'empire israélite accuse l'Iran d'être "la plus grave menace pour la paix dans le monde"

Le Canada, nouvel ambassadeur d'Israël et de la lutte contre l'antisémitisme à travers le monde

Un appel de son maître Netanyahou et Harper obéit

"La pire variété d'antisémitisme qui soit": L'antisionisme, cible prioritaire des extrémistes juifs

Une ministre canadienne prise en flagrant délit de mensonge au service du lobby sioniste

Bonne nouvelle: le Canada sous occupation sioniste est éjecté du Conseil de sécurité de l'ONU en raison de son soutien totalement irrationnel à Israël

Tout pour défendre les intérêts d'Israël: le Canada ouvre la voie à une intervention militaire en Syrie

Le Canada sous influence... ou plutôt sous la botte du sioniste Harper

Tout pour défendre les intérêts d'Israël: le Canada ouvre la voie à une intervention militaire en Syrie

Harper récompensé successivement par B'nai Brith Canada, le Congrès juif canadien et la conférence des présidents d'organisations juives majeures

L'enquête du service canadien de renseignement et de sécurité visait-elle l'influence sioniste sur la politique?

Les liens Canada-Israël plus forts que jamais

Le Canada sous influence... ou plutôt sous la botte du sioniste Harper

Droits et Démocratie sous la botte du régime pro-sioniste de Harper

2010: B'Nai Brith Canada (Frank Dimant) donne un A+ au gouvernement Harper

Harper et la criminalisation de la critique "excessive" d'Israël

Harper nomme un ancien porte-parole de Bush, Ari Fleischer, pour faire la promotion du Canada aux États-Unis.

À quand une purge mondiale des individus considérés anti-juifs?

S-7--le Patriot Act canadien: déclaration de guerre ouverte contre le peuple

La Palestine à l'ONU: sanctions, diplomates rapatriés, 3000 colonies illégales de plus et Israël menacé de comparaître en cour internationale

 
Victime d'intimidation: la flotille canadienne en direction de Gaza

La LDJ canadienne se plaint de harcèlement policier et autres persécutions, orchestrées par des groupes pro-palestiniens

Le lobby juif poursuit une organisation musulmane shiite canadienne pour avoir posté un vidéo de David Duke

Le sionisme contre l'ONU

L'anti-Durban II

Le Canada en Afghanistan: le gouvernement Harper synonyme de contrôle de l'information, censure et propagande


L'antisionisme de gauche plus dangereux que la vieille école antisémite?





"HA! Et mes détracteurs disaient que j'allais
m'enrober du drapeau des États-Unis."


http://1.bp.blogspot.com/-M73s_EwAI4g/Ut_otQV8jDI/AAAAAAAAVwI/aABDyGsIgGM/s1600/aislin%2Bharper%2Bisrael.jpg
Montreal Gazette
Le caricaturiste Aislin (Terry Mosher) qui a fait cette caricature est lui-même juif! L'épithète de "juif qui se hait lui-même" lui a été souvent attribuée, toujours par les mêmes. Il a clairement précisé qu'il ne s'excusera pas.  
I painted the flag to indicate he’s a fan of Israel,” Mosher said.  “I was watching TV with him and [Israeli Prime Minister Benjamin] Netanyahu. It was just a simple thought that given Canada’s more balanced policy in the past, he’s gone overboard.”  “There’s noting ominous” in the drawing, just a suggestion that Canada’s policy should be more balanced, he added.(...) Mosher said the drawing was vetted by seasoned staff at the Gazette, who saw it as a legitimate political cartoon.“There’s not bad intent aimed at the Jewish People or Israel,” he said. “It’s simply a comment of me being worried about Canadian policy with regard to the Middle East.” It’s not the first time one of his cartoons on the Middle East has landed him in hot water. In 1997 – “the old days” he referred to – he was harshly criticized by Muslim groups for a cartoon that commented on the murder of foreign tourists in Luxor, Egypt.In it, he depicted a dog labelled “Islamic extremism” with the caption, “With apologies to dogs everywhere.” Mosher refused to apologize at the time. He said there would be no apology for the Harper drawing either.
Une caricature qui a suscité pas mal de chialage de la part des mêmes:

The ill omen of Canada's embrace The warm embrace given by 'Canada’s first Zionist prime minister' only underlined Israel’s emerging isolation, the cold wind that’s starting to blow this way from the West.




LE CREDO SHOATIQUE


1-Quiconque n'est pas sioniste est antisémite.
2-L'antisémitisme, la mère des crimes contre l'humanité, nous menace tous, c'est pourquoi la lutte contre l'antisémitisme est la plus haute priorité.
3-L'antisémitisme n'est sûrement pas une "théorie du complot", puisque les théories du complot sont délirantes et alimentent l'antisémitisme le plus abject et mortifère.
4-L'antisémitisme, le complot contre les juifs est une guerre contre Dieu.
5-Satan, le Mal en personne est l'antisémite, le nazi.
6-La Shoah est d'actualité même après plus de 70 ans, car elle risque à tout moment de se produire à nouveau.



Polish Jewish leaders criticize Eliezer Gurary’s statements that all gentiles hate Jews

16 June 2014

Times of Israel

Several Polish rabbis and Jewish lay leaders criticized Krakow’s new chief rabbi for saying all non-Jews do not like Jews — a statement he was recorded making in an interview and then denied uttering.

On Friday, six members of the Association of Rabbis in Poland said in a statement that they “firmly oppose” remarks made by Rabbi Eliezer Gurary in an interview published June 9 on the Hebrew and English editions of inn.co.il, the news website of Israel’s Arutz Sheva internet radio station.

In another statement published Friday, five Polish Jewish lay leaders wrote they were “disturbed and deeply concerned” by Gurary’s statement, which they said “essentially painted all non-Jews as anti-Semites.”

In the published interview, which was conducted in Hebrew, Gurary was quoted as saying: “Let’s state it very clearly: those who are not a Jew – do not like Jews. Everyone understands and knows it.”

An alternative translation substitutes “like” for “love.”

In their statement, the Association rabbis wrote: “We are hoping that Rabbi Gurary will withdraw his harmful declaration.” They added that “the generalization that Gurary made is simply not true.” In Poland, they wrote, “We are fighting prejudice and we are working on good relations with our countrymen regardless of their religion or ethnicity.”

Contacted by JTA, Gurary, a Chabad rabbi who has been living in Krakow for eight years, denied making the statement during his interview with journalist Nissan Tzur.

He said the statement was a misquote and accused critics of targeting him personally in “a vicious and lowly blood libel.”
But in the recording of the interview, which JTA obtained, Gurary is heard making the generalization and adding: “This shouldn’t come as news, anyone who lives out [of Israel] can tell you the history of non-Jews’ attitude. Of course, there are places where this is more felt, and there are places where this is less felt. In some places sympathy to Jews is more felt; in others, hatred to Jews is more felt.”