samedi 12 avril 2008

Un rapporteur spécial de l'ONU demande une enquête internationale sur le 11 septembre

Réseau Voltaire
11 avril 2008

Le professeur Richard Falk, rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a appelé à la création d’une commission d’enquête internationale sur le rôle des néo-conservateurs dans les attentats du 11 septembre 2001.

M. Falk, professeur émérite de droit international à l’université de Princeton, a été élu pour six ans, à l’unanimité, le 26 mars 2008, rapporteur spécial sur la situation dans les Territoires palestiniens, en remplacement du professeur John Dugard.

Richard Falk avait déjà préfacé l’édition nord-américaine du New Pearl Harbor, l’étude de référence sur la polémique du 11 septembre, du professeur David Ray Griffin.

En 2002, Thierry Meyssan avait lancé l’idée d’une enquête internationale lors de réunions de la Ligue arabe et du Conseil de coopération du Golfe. Mais les États-Unis s’étaient durement opposés à ce que cette question soit abordée à l’Assemblée générale de l’ONU.

Heurté par ces propos, l’ambassadeur adjoint d’Israël à l’ONU, Daniel Carmon, a immédiatement mis en cause la capacité de Richard Falk a poursuivre sa mission de rapporteur spécial et a fait savoir que Tel-Aviv s’opposerait à son entrée sur le territoire israélien.


Encouragez cet homme courageux: falk@global.ucsb.edu


Tel Aviv s’inquiète de la possibilité d’une enquête sur le 11 Septembre.

Le professeur Richard Falk, rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, a appelé à la création d’une commission d’enquête internationale sur le rôle des néo-conservateurs dans les attentats du 11 septembre 2001.

M. Falk, professeur émérite de droit international à l’université de Princeton, a été élu pour six ans, à l’unanimité, le 26 mars 2008, rapporteur spécial sur la situation dans les Territoires palestiniens, en remplacement du professeur John Dugard.

Richard Falk avait déjà préfacé l’édition nord-américaine du New Pearl Harbor, l’étude de référence sur la polémique du 11 septembre, du professeur David Ray Griffin.

En 2002, Thierry Meyssan avait lancé l’idée d’une enquête internationale lors de réunions de la Ligue arabe et du Conseil de coopération du Golfe. Mais les États-Unis s’étaient durement opposés à ce que cette question soit abordée à l’Assemblée générale de l’ONU.

Heurté par ces propos, l’ambassadeur adjoint d’Israël à l’ONU, Daniel Carmon, a immédiatement mis en cause la capacité de Richard Falk a poursuivre sa mission de rapporteur spécial et a fait savoir que Tel-Aviv s’opposerait à son entrée sur le territoire israélien.





U.N. Official Calls for Study Of Neocons' Role in 9/11, April 10, 2008, NEW YORK SUN

UN Human Rights Official Wants Investigation Into US Government Role In 9/11

More on Michael Mukasey's false 9/11 and FISA claims, Apr 11 2008