jeudi 26 février 2015

Comment la théorie khazare fut avancée par de nombreux théoriciens juifs et soviétiques avant Staline

C'est l'avis de Shlomo Sand (Comment le peuple juif fut inventé?) : sous le nom de plume de P. Ivanov, Staline lui-même aurait signé un article fracassant dans la Pravda contre la théorie khazare. L'ironie de cette histoire est que la théorie khazare a été amplement développée par les chercheurs soviétiques des premières années après la révolution bolchévique, dont plusieurs étaient juifs. Plus tard, sous Staline, alors que ce dernier opérait un retour aux valeurs de la Russie ancestrale, cette théorie fut complètement discréditée et rejetée, associée aux bourgeois et aux juifs, ces "ennemis des Slaves".

Et qui était donc ce fameux Arthur Koestler, l'auteur le plus célèbre associé à cette théorie khazare? Rappelons simplement que cet auteur juif fut un sioniste de la droite la plus radicale, proche du mouvement de Jabotinski, avant de devenir communiste et de développer une aversion sans borne envers Staline et l'Union soviétique, mais cela sans jamais faillir dans son appui inconditionnel envers Israël! Tenez-vous le pour dit!

Voilà qui jette un éclairage quelque peu différent sur la question, vous trouvez pas?

"Comment le peuple juif fut inventé?", Par Shlomo Sand, 2008, p.324-331 :
"Le pouvoir soviétique, dans ses premiers temps, encouragea la recherche sur la Khazarie : de jeunes historiens s'attelèrent avec enthousiasme à la tâche consistant à défricher le passé pré-impérial de l'histoire russe. Du début des années 1920 à la seconde moitié des années 1930 apparut une création historiographique florissante qui n'hésitait pas à entourer ses découvertes d'idéalisation glorificatrice.

La sympathie des chercheurs soviétiques à l'égard de l'Empire khazar venait de ce que ce dernier avait échappé au pouvoir de l'Église orthodoxe et qu'il était resté tolérant et ouvert à l'égard de toutes les religions. Le fait que la Khazarie fut un royaume juif ne les gêna en rien, peut-être parce que en dépit de leur marxisme manifeste la majorité des chercheurs avaient des origines juives. S'ils pouvaient apporter un brin de fierté juive à l'internationalisme prolétarien, idéal supranational dans son essence, pourquoi pas ? Cependant, les chercheurs les plus distingués de ce groupe n'avaient aucun lien avec la judéité.

En 1932, Pavel Kokovstsov fit publier Les Documents khazars en hébreu dans une édition critique et systématique, en dépit de ses doutes sur l'authenticité de certains documents. Cette publication encouragea la recherche ainsi que des fouilles archéologiques dans les régions du Don inférieur. Les fouilles furent dirigées par Mickaël Artamonov, un jeune archéologue, qui publia ses résultats en 1937 sous le titre Etudes sur l'histoire des anciens Khazars (1), dans l'esprit de la tradition russe soviétique favorable au discours khazar et en faisant l'éloge de ces anciens rois dont l'empire fut le berceau de la Rus' de Kiev naissante. Le vif intérêt que les Soviétiques portèrent à la Khazarie et l'importance qu'ils attribuèrent à l'histoire du Sud-Est européen rayonnèrent sur les travaux de chercheurs juifs en dehors de l'Union soviétique. Durant la période de l'entre-deux-guerres, par exemple, Yitzhak Schipper, éminent historien juif polonais, consacra plusieurs chapitres de ses oeuvres à l'histoire des Khazars ; de même, Baron décida d'approfondir le sujet, qu'il développa longuement dans son vaste travail. Si, pour Doubnov, le passé khazar constituait un chapitre légitime de l'histoire du « peuple juif », dans l'oeuvre de Baron, rédigée au cours de la seconde moitié des années 1930, il prit, de façon assez surprenante, comme on le verra par la suite, une grande importance.(…)
1. Voir Lior, Les Khazars dans l'historiographie, op. cit., p. 126.

(...) L'ère du silence israélien présentait de nombreuses similitudes avec la période de déni en Union soviétique, même si, au pays du socialisme russe, le phénomène avait débuté une génération plus tôt. Depuis la publication du livre d'Artamonov en 1937 et jusqu'aux années 1960, les Khazars n'eurent droit qu'à quelques rares publications, où s'exprimaient généralement des réserves et des calomnies à leur égard. Ce n'est pas un hasard si ces juifs bizarres de l'Orient furent considérés comme une déviation de la logique historique du marxisme-léninisme, en contradiction avec le caractère de la « mère patrie russe » qui réapparut sous Staline.

L'« internationalisme prolétarien » des années 1920 et de la première moitié des années 1930 fit place, bien avant la Seconde Guerre mondiale, à un nationalisme russe affiché. Cette idéologie nationale se transforma, surtout après 1945, durant la période de la guerre froide et de la russification accélérée des régions non russes, en un nationalisme ethnocentriste dur et exclusif.

Tous les historiens russes et soviétiques qui relatèrent par la suite l'histoire de la Khazarie furent à cette période classés comme des « bourgeois » qui n'avaient pas su approfondir le caractère populaire slave et qui, pour cette raison, avaient minoré l'importance de la Rus' de Kiev antique. À la fin de l'année 1951, la Pravda, le principal quotidien soviétique, se mobilisa même pour faire le procès public des Khazars « parasitaires » ainsi que de leurs commentateurs passés, tombés dans l'erreur et ayant induit en erreur. Dans un article retentissant, un « historien institutionnel », P. Ivanov (probablement Staline lui-même), analysa les faiblesses de la recherche sur la question des Khazars et conclut péremptoirement : « Nos ancêtres luttèrent les armes à la main pour défendre les terres de notre patrie devant les envahisseurs venus des steppes. La Russie antique servit de bouclier aux tribus slaves. Elle repoussa l'État de Khazarie, délivra les anciennes terres slaves de l'assujettissement [...] et libéra toutes les tribus et les autres peuples du joug de la Khazarie (1). » Artamonov fut particulièrement attaqué pour avoir manifesté dans le passé une sympathie déplacée à l'égard de la culture khazare et pour lui avoir attribué un rôle historique positif dans la naissance de la Russie. Une réunion du conseil scientifique de l'Institut historique à l'Académie des sciences de l'URSS, tenue après la publication de cet article dans la Pravda, approuva la position défendue par le journal et lui donna entièrement raison. Dès lors, les rênes

1. Cité in Lior, Les Khazars dans l'historiographie, op. cit., p. 130.

furent lâchées et les Khazars transformés en êtres maudits et impurs qui avaient eu le malheur de s'immiscer dans les rouages du passé russe. Au cours des années 1960, après le relatif dégel ayant succédé à la rude période glaciaire stalinienne, les recherches sur les Khazars reprirent avec une grande prudence, mais elles furent alors nettement teintées de nationalisme et parfois même d'antisémitisme. (1)

1. Mickaël Artamonov, qui a avoué dans le courant des années 1950 qu'il n'avait pas été assez «patriote» dans les années 1930, publia en 1962 son second livre sur les débuts de la Khazarie, Histoire des Khazars, mais cette fois avec une fierté nationale de rigueur, à laquelle il ajouta même une touche antijuive. Cf. à ce propos la critique cinglante de Shmuel Ettinger dans la revue Kiriat Sefer (en hébreu), 39, 1964, p. 501-505, et également Irène Sorlin, « Le problème des Khazars et les historiens soviétiques dans les vingt dernières années », Travaux et mémoires du Centre de recherche d'histoire et civilisation de Byzance, 3, 51 1968, p. 423-455.
(...)


Les Khazars: problèmes et controverses, par S. Szyszman :


Soviet Archaeology: Trends Schools and History, by Leo S. Klejn :


Two-tiered Relexification in Yiddish: Jews, Sorbs, Khazars and the Kiev-Polessian Dialect, by Paul Wexler :


Khazar theory a scapegoat for Jews

Dr. David Duke: “More on the Khazar Theory”: Koestler Admitted He Wrote His Book to Further Jewish Interests

Hear Dr. David Duke Discuss the “Khazar Theory” He shows how it is ironic that the main supporters of this theory are actually communist Jews...

Dr. David Duke: Rethinking the Khazar Theory!

Toutefois, nous ne saurions suivre sans hésitation un Dr. David Duke lorsque ce dernier déclare que cette théorie khazare est un complot communiste juif. Nous pourrions dire trotskiste. Ou antisoviet, antistalinien... Ces antisoviets antistaliniens n'étaient pas forcément juifs mais, chose certaine, ils étaient pour la plupart philosémites convaincus. Or c'est justement ce portrait qui décrit parfaitement le profil des trotskistes qui deviendront plus tard les néoconservateurs, soit les principaux agitateurs-idéologues de la guerre froide, de la guerre au terrorisme et du retour actuel des tensions avec la Russie, comme au bon vieux temps de la guerre froide..




Sur ce blog:

Les nationalistes Staline et Poutine contre l'internationale financière et l'internationale trotskiste

Le chaos en Ukraine coordonné sur le terrain par des agents israéliens ; le gouvernement ukrainien accusé d'avoir commis des "atrocités semblables aux nazis" ; des groupuscules "néo-nazis" militent aux côtés de juifs et d'Israéliens... On est loin de ces nazis historiques qui faisaient la vie dure aux Rothschild! Ces militants sont des idiots utiles au service de la juiverie et des puissances impériales libérales-démocratiques pro-UE qui cherchent à empêcher un rapprochement entre l'Ukraine et la Russie.

Le "méchant" Vlad Poutine en remplacement du "méchant" Mahmoud Ahmadinejad?

Staline lucide

Le mccarthyisme: de l'humour juif

Le mouvement juif Néo-conservateur : du trotskisme au bellicisme sioniste

Le président du National Endowment for Democracy (marionnettiste du "printemps arabe") est un ancien de l'Anti-Defamation League of B'nai Brith

La soif de sang frénétique de John McCain: après la mort de Kadhafi, les "dictateurs" comme Assad, Poutine, les Chinois doivent avoir peur...

Un esclave des Bronfman-Rothschild, John McCain, menace Poutine: : "Cher Vlad, le #printemps arabe s'en vient dans un quartier près de chez vous"

Rupert Murdoch dénonce la "guerre contre les Juifs"

Seconde liste d'antisémites 


L'ONU: antijuif et anti-américain? Une nouvelle résolution onusienne contre la militarisation de l'espace rejetée exclusivement par Israël et les États-Unis

Pourim 2011 (19 et 20 mars) et l'attaque atlanto-sioniste en Libye

Curiosités

Revenge of the Neanderthal

Humour juif? Complots partout? Selon le rabbin Antelman, le mondialisme oligarchique est un "complot communiste illuminati pour détruire les Juifs et le judaïsme"

Les néocons ont un problème avec la Russie

2005 : l'année des Russes

Le génocide des chrétiens russes

Goolag

La surclasse internationale

Comment le Lend-Lease de FDR a sauvé l'Union Soviétique

Worst Case of Ethnic Cleansing in Western History

Pourim: notre ennemi traditionnel a gagné la Seconde Guerre mondiale

THE JEWISH WAR OF SURVIVAL, By Arnold Leese

vendredi 20 février 2015

Les administrations Obama et Netanyahou à couteaux tirés... boycott, menaces, accusations de mensonge sur la place publique... Une première dans l'histoire des relations entre les États-Unis et Israël. Cela alors que le Mossad contredit radicalement la campagne de peur de Netanyahou concernant la prétendue menace nucléaire iranienne



Serait-ce le début d'une guerre opposant les États-Unis et Israël ? Ce serait extrêmement surprenant, mais pas impossible, surtout quand on voit à quelle vitesse leurs relations se détériorent.

En tous les cas, cela devrait raviver en nous l'espoir que tout n'est pas perdu. Espoir de jours meilleurs, du début d'un ordre mondial véritablement nouveau, à la place de ce vieil ordre mondial anglo-juif en perdition...

Obama n'a bien sûr rien d'un Hitler. Mais c'est quand même ainsi que la juiverie sioniste le perçoit!















‘Unprecedented–US breaking ranks with Israelis, saying they’re liars’
p



Articles listés du plus au moins récent:

Netanyahu speech risks more than Obama’s ire

LE CLASH DU SIECLE. Rien ne va plus entre Barack Obama et Benyamin Netanyahou

John Kerry says Israel’s Netanyahu Lied About Iran nuclear weapons

US-Israel row deepens as Kerry questions Netanyahu

Netanyahu row with Obama administration deepens

Netanyahu’s blinkered view of American politics

Le Juriste américain Alan Dershowitz se dit « consterné » par le boycott du discours de B. Netanyahu au Congrès

Netanyahu speech straining bipartisanship ahead of AIPAC conference

Benjamin Netanyahu’s Iran Exaggerations Now Clear for All To See Massive Mossad Leak Contradicts Bibi Ticking Tale

Europe-Israel - Etats-Unis vs Israël : La crise fabriquée par Barak Hussein Obama

Netanyahu speech straining bipartisanship ahead of AIPAC conference

Why Netanyahu's party hopes Obama stays angry It seems as if every slap in the premier's face from members of the Obama administration only strengthens his electoral base at home.

The speech by Netanyahu, the hazing of Obama and the anguish of Jewish Democrats Republicans love Netanyahu because he is tough, conservative and suspicious of Muslims - but mainly because he is so good at sticking it to the President.

Ex-Mossad chief: PM taking ‘intolerable’ risks with Israeli security Dagan says Netanyahu’s actions vis-à-vis DC have caused ‘heavy strategic damage'; will speak at anti-Netanyahu rally next week

Ex-Mossad chief Meir Dagan to headline anti-Netanyahu rally Dagan, who called Netanyahu's policies 'destructive to the future and security of Israel,' will speak at rally demanding regime change at Tel Aviv's Rabin Square.

Israeli opposition leader urges Netanyahu to drop US Congress speech plan

John Boehner Defends Benjamin Netanyahu Speech

Netanyahu Admits Sabotage of Iran Talks His Primary Mission

After bashing Netanyahu, top Obama aide Rice to address AIPAC

WATCH: Michael Oren invokes 'House of Cards' in new campaign ad
'If you're tired of dirty politics in Israel, on March 17, you vote for Kulanu,' says Israel's former ambassador to Washington in video.
House of cards est une série où l'on voit un système bien ficelé de lobbys contrôlant carrément le gouvernement ...

Poll: 54% of Republicans say that, “deep down, Obama is a Muslim”

Herzog cancels AIPAC speech Zionist Union chief won't travel to DC for event; Yachimovich urges PM to back out of address.

Op-Ed: Obama should send high-level rep to AIPAC conference

White House mulling ways to undercut Netanyahu speech

Debbie Wasserman Schultz planned to accuse Obama of being anti-woman and anti-Semitic

PRESSTV-White House may snub AIPAC conference: Officials

White House may snub AIPAC as it seeks to undercut Netanyahu speech Administration considering media blitz, cold-shoulder for pro-Israel lobby in its diplomatic war over PM’s address to Congress
Haaretz:The administration has been signaling that this year's conference of America's leading pro-Israel lobby may not be attended by a Cabinet-level guest.

‘Netanyahu is a man who fights for his people, unlike our President,’ says Giuliani

Former New York mayor Giuliani backs Netanyahu on speech to Congress Former Republican presidential candidate repeats statement that President Obama doesn't love America like other presidents did.

Anti-Netanyahu Campaign Stoops to Antisemtism

Netanyahu’s speech at US Congress ‘a stick in Obama’s eye’: US lawmaker

Ex-envoy to US: White House boycott of AIPAC tantamount to boycott of alliance with Israel

Obama should improve security to avoid a Kennedy fate: Journalist

Obama devrait assurer sa sécurité si il ne veut pas connaître le sort de Kennedy
IRIB-Un journaliste d'investigation états-unien a déclaré qu'il est bon que le président états-unien Barack Obama s'oppose à Israël mais il devrait améliorer sa sécurité pour éviter un destin à la John F. Kennedy. Dans un entretien téléphonique avec Press TV ce mercredi, Wayne Madsen a déclaré que le dernier président étatsunien qui s'est confronté au régime sioniste a été assassiné le 22 novembre 1963.
"La relation entre [le Premier ministre israélien Benjamin] Netanyahu et Obama est sans doute la pire que nous ayons jamais vu entre un président états-unien et un ministre israélien depuis que le président John F. Kennedy a déclaré au Premier ministre israélien David Ben Gourion qu'Israël n'aurait jamais d'armes nucléaires aussi longtemps qu'il serait président", a déclaré Madsen.
"Bien sûr, quelques jours après son assassinat, le président [Lyndon B.] Johnson a infirmé cette politique et a commencé à fournir la technologie nucléaire des États-Unis à Israël," a-t-il déclaré.
Il a ajouté que "c'est dans l'ensemble sain qu'[un] président états-unien résiste face au Premier ministre israélien ; Mais la dernière fois que cela s'est passé ce fut pour le président Kennedy, qui a été abattu alors qu'il était dans une voiture décapotable à Dallas, au Texas". [Source : Press TV]

US Senator Schumer calls on fellow Democrats to attend Netanyahu speech

Will Black Lawmakers' Anger Over Benjamin Netanyahu Speech Hurt Support for Israel? Congressional Caucus Upset at Snub of First Black President

Imbroglio politique au sommet de l’empire La lobby sioniste se met en branle pour imposer Netanyahu au Congrès étasunien

Bennett complains of left-wing incitement as his security is beefed up 

New Likud ad highlights past US rift over creation of state Clip likens Netanyahu’s insistence to speak to Congress on Iran to Ben-Gurion’s decision to declare independence despite some US opposition

Kerry slams Netanyahu: Those criticizing Iran deal don’t know its details

AFP: Le premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, a été contredit par ses propres services secrets en 2012 lorsqu’il a déclaré que l’Iran était à environ un an de se doter de l’arme atomique, selon des documents secrets publiés lundi par le Guardian et Al-Jazeera

VIDEO - Nucléaire iranien : Benjamin Netanyahu contredit par le Mossad

In 2012, Mossad said Iran not building nukes — report

Netanyahu misled UN on Iran nuclear programme

Israel to US: Emerging nuclear deal allows Iran to dominate Middle East

Amid row over Israel and Iran, White House sidestepping AIPAC summit 

Would a nuclear Iran truly pose an existential threat to Israel? Netanyahu fears a second Holocaust, but even top security officials say Tehran is unlikely to use a bomb if it had one. Yet the emboldening of the ayatollahs, and a likely regional arms race, are worrying enough

Lieberman: We Need to Stop ‘Whining’ About Iran and ‘Take Action’

US takes swipe at Netanyahu: Sounds like he knows more about Iran deal than negotiators

Democrats in letter to House leader: Postpone Netanyahu’s speech

Jeb Bush Wouldn't Hesitate to Start 'Third Bush War'
Jeb Bush ‘anxious to hear’ PM’s speech on Iran Netanyahu trades messages of support on Twitter with GOP presidential candidate, as Democrats try to get address postponed
Jeb Bush 'eager to hear' Netanyahu's Congress speech, surprised at White House reaction

White House: Israel distorts U.S. position in Iran negotiations The White House slams what it calls a continued Israeli practice of 'cherry-picking' and leaking information out of context.

US admits withholding some Iran talks info from Israel White House and State Department accuse Jerusalem of leaking details for political purposes, misrepresenting terms of nuclear deal

US to stop updating Israel on Iran nuclear talks — TV report Washington’s chief negotiator reportedly says information is being used for political ends; Israel, State Department deny claims

Speaking to American Jewish leaders, Netanyahu holds firm on Congress speech

Netanyahu’s Dance with the US Congress: Israel and the Botched Invitation

Dennis Ross: Netanyahu should admit decision to address Congress was a mistake Israel must not be allowed to become a partisan issue in the U.S., former peace talks envoy tells Haaretz editor-in-chief Aluf Benn at the Israel Conference on Democracy.

Howard Dean calls Netanyahu a 'disaster,' terms his Congress speech 'stupid' The former DNC chairman's harsh broadside is indicative of the escalating rhetoric directed at the prime minister.

Israel Slams Diplomacy, Threatens to Attack Iran Steinitz: Israel Will Never Allow Diplomacy to Constrain Attacks

Obama officials: Claims Israel cut out of Iran loop ‘patently false’

Netanyahu may have leaked US secrets to hurt Iran negotiations

"US to stop updating Israel on Iran nuclear talks" Bull!

NETANYAHU’S ARROGANCE FINALLY BACKFIRES IN HIS FACE

Most Israelis oppose Netanyahu’s visit to Congress Majority of those polled think addressing US lawmakers won’t prevent emerging nuclear deal with Iran

Americans support Netanyahu and Israel Op-ed: Obama and Israel's center-left political camp in are panicking at the prospect of again having to witness the respect and adoration America has for one of the best prime ministers Israel ever had.

Albright blasts Netanyahu for U.S. trip

Rand Paul: "Proud to sign a resolution welcoming Israeli PM Netanyahu to Congress." Pire qu'un "néocon", Rand Paul est un sioniste ultra qui prône la ligne dure pro-israélienne contre l'Iran.

Boehner admits he kept White House in dark over Netanyahu’s Congress speech

Boehner: 'I didn't tell Obama I was inviting Netanyahu because I knew he would interfere'

Boehner: I kept Netanyahu speech secret to stop White House from interfering

Boehner’s finest hour: Congress is finally asserting its power The U.S. Congress is not going to let Israel be pushed aside by a president whose aides slag Netanyahu while insisting the world trust Obama in negotiations with Iran.

Netanyahu Takes a Step Too Far as He Attempts to Isolate President Obama

Wiesel backs Netanyahu speech highlighting division in American Jewry Shoah survivor asks Americans to listen to Israeli PM as planned Congress appearance splits US Jews along ideological lines.
Elie Wiesel to attend Netanyahu speech to Congress

Is Obama an enemy of Netanyahu's Israel? Are you? Netanyahu makes a campaign promise he can keep: The next four years will be worse than the last. And they've already started.

Lapid: Netanyahu has 'lost touch with reality,' should no longer be Israel's PM

Israeli election chief puts curbs on Netanyahu's speech to U.S. Congress

EUROPE-ISRAEL-Binyamin Netanyahou, Winston Churchill de notre époque

[Vidéo] – Voilà ce qu’Obama ose dire : les Juifs assassinés à Paris ont été pris pour cibles « par hasard », par une bande de francs-tireurs, fanatiques. Je pense qu'il y a un tout petit peu de vrai là-dedans... les juifs sont fortiches pour détecter quand un goy leur est insoumis!

ADL questions ‘clouded’ response by Obama officials to Paris kosher market attack

ADL seeks answers on ‘clouded’ US response to Paris attack Foxman defends Obama, says in aftermath of HyperCacher shooting, president made it ‘very clear’ it was anti-Semitic

French anti-Semitism watchdog slams Obama for calling deli attack random

Le Président Israélien reçoit les familles des victimes de l’HyperCacher (dont celles qui veulent faire leur alyah)

Haaretz - Netanyahu speaks for all Jews whether they like it or not It's too late to say now that Netanyahu isn't speaking in the name of Jews around the world. He’s been doing it for years and very few have spoken out.

Poll: Americans want Obama-Netanyahu meeting, half say invite ‘inappropriate’

Why Israel Lobby Is Biggest Casualty of Feud Over Benjamin Netanyahu's Speech AIPAC and Jewish Backers Fume Over Being Dumped by Bibi

Netanyahu’s U.S. speech exposes partisan fault lines on Israel

Obama: ‘Real differences’ with Netanyahu over Iran

Netanyahu’s Forthcoming US Congress Speech on Iran: Dear Mr. Netanyahu, Please Don’t Cancel Your Speech

Netanyahou: "Israël a un différend avec l'administration américaine sur l'Iran" C'est rare qu'ils admettent publiquement être en conflit! D'habitude le conflit est caché derrière des signes à décoder, comme le refus de recevoir Bibi à la Maison Blanche par exemple. Ce n'était pas dit ouvertement mais c'était quand même clair. Maintenant cela va tellement mal qu'ils en sont rendus à déchirer leur chemise en public! MDR!

Why Benjamin Netanyahu Is Right on Speech to Congress Put Aside the Politics — Both Israeli and American

Netanyahu rejects criticism: I am determined to address Congress

Sen. Patrick Leahy, key Democrat, won’t attend Netanyahu’s Congress speech

How dare Netanyahu speak in the name of America’s Jews?

Les États-Unis perdent leur emprise sur Israël et sur les Palestiniens
Netanyhou est en train d’affaiblir Obama, mais cela va peut-être lui coûter cher politiquement.
JPEG - 45.7 ko
Commençant à se rendre compte du danger, la gauche israélienne appelle à présent Netanyahou à annuler son discours devant le Congrès américain et la communauté juive américaine elle aussi préfèrerait l’annulation
Nazareth – Pendant 20 ans la Maison Blanche a contrôlé le processus de paix, se réservant le rôle d’intendant d’Israël et des Palestiniens dans la résolution de leur conflit. Comme certains « Parrains », les États-Unis exigeaient une loyauté inconditionnelle.
Mais la prééminence de Washington dans la relation tant avec Israël qu’avec la direction palestinienne s’effiloche avec une rapidité étonnante.
La crise grandit depuis six ans. Obama est arrivé à la Maison Blanche juste au moment où Israël élisait un des gouvernements les plus à droite de son histoire, mené par Benjamin Netanyahou.
Lors de leur première rencontre, Obama aurait dit à son interlocuteur israélien : “not one more brick” [pas une seule brique de plus], insistant sur le gel des constructions de colonies pour que Washington puisse ranimer le processus d’Oslo, au point mort depuis longtemps.
Netanyahou s’est empressé de défier le président et il n’a pas cessé depuis. La dernière humiliation en date – la goutte qui a fait déborder le vase – c’est quand Netanyahou a réussi à extorquer une invitation à s’adresser au Congrès américain le mois d’après.
De toute évidence, le Premier ministre israélien espère faire un sort à un élément essentiel de la politique étrangère d’Obama – la négociation d’un accord avec l’Iran sur son programme nucléaire – en persuadant le Congrès de durcir les sanctions à l’encontre de Téhéran. C’est risquer une crise qui pourrait finir par entraîner les Etats-Unis dans une guerre avec l’Iran.
Mais Netanyahou n’est pas seul à tester le pouvoir d’Obama. Dernièrement le président palestinien Mahmoud Abbas, lui aussi, a choisi de court-circuiter la Maison Blanche. Après des années de vaine attente, il a placé ses espérances en de nouveaux donateurs internationaux qui pourraient l’aider à atteindre son objectif de parvenir à un état indépendant.
Ignorant les injonctions de la Maison Blanche, il a persévéré malgré tout avec des résolutions aux Nations Unies et il vient de dégainer son arme ultime : adhérer à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. Les Israéliens appellent cela « une intifada diplomatique » et ils pressent les Etats-Unis de supprimer leur aide annuelle de 400 millions de dollars à l’Autorité palestinienne.
Comme avec un parrain mafieux, Obama est en difficulté s’il n’arrive plus à inspirer la peur, à défaut du respect. Mais lui seul est à l’origine du problème.
Depuis six ans, "Netanyahou nous a craché au visage", comme un responsable à la Maison Blanche en faisait la remarque mémorable lors de la dernière crise, et apparemment sans avoir à payer le moindre prix pour son impudence. A l’inverse, Abbas a fait tout ce que l’administration Obama exigeait de lui, sans avoir eu la moindre reconnaissance de ses efforts.
Les dirigeants israéliens tout autant que palestiniens croient chacun de leur côté qu’ils ont des intérêts vitaux - voire existentiels – que la Maison Blanche les empêche à présent de concrétiser.
La désobéissance d’Abbas est issue de la nécessité. Se rendant compte que les Etats-Unis n’agiront jamais en intermédiaire honnête dans le processus de paix, il a été contraint de se tourner vers des tribunes internationales, où le pouvoir de Washington est plus réduit, dans l’espoir d’obliger Israël à concéder un petit état palestinien.
La manœuvre de Netanyahou, quant à elle, se base sur le raisonnement risqué qu’il peut manipuler les USA pour provoquer une confrontation avec l’Iran, afin de maintenir la domination régionale d’Israël. Pour ce faire il se fondait sur deux hypothèses douteuses.
La première est qu’il peut attendre, puisque Obama n’a plus qu’un an et demi de mandat. Netanyahou mise sur un successeur républicain tenant de la ligne dure, qui suivra sa tendance contre Téhéran. Il pourrait bien être déçu. Même en misant sur une victoire des républicains, leur rhétorique de campagne de style faucon sur l’Iran sera sévèrement mise à l’épreuve par les limitations du mandat. Les agences de renseignement et les militaires étatsuniens enseigneront au prochain président les mêmes froides réalités politiques qu’a dû affronter Obama.
Et deuxièmement, Netanyahou croit qu’il peut se servir du Congrès pour faire obstacle à tout accord menaçant de se conclure entre Washington et Téhéran. Son hypothèse de travail est que le Congrès est « territoire israélien sous occupation », comme l’a dit un jour un observateur des Etats-Unis.
Il est certain qu’Israël a une emprise énorme sur le Congrès, mais Netanyahou est déjà en train de recevoir une leçon sur les limites de son influence quand il s’attaque à un président des Etats-Unis fortement acculé.
De hauts responsables démocrates semblent se ranger du côté d’Obama. Nancy Pelosi, chef de file de la minorité à la Chambre des représentants, a déjà averti que beaucoup de démocrates pourraient boycotter le discours de Netanyahou. D’autres pourraient y assister mais sans se joindre aux applaudissements frénétiques tels ceux qui ont salué sa dernière intervention au Congrès.
Voici l’un des signes d’avertissement que Netanyahou a catégoriquement refusé de prendre en compte. Son influence et celle d’Israël aux Etats-Unis dépendent de leur nature bi-partisane. En jouant contre le président, Netanyahou risque de détruire le consensus politique sur Israël et d’exposer pour la première fois le public américain à un débat sur la question de savoir si les intérêts israéliens coïncident avec ceux des Etats-Unis.
La vraie dissension avec Obama qu’il est en train d’encourager risque de lui retomber dessus, stratégiquement. Il donne à Téhéran le meilleur incitatif pour signer un accord avec les puissances occidentales rien que pour approfondir la fracture dans la relation entre Israël et Washington.
Entre-temps, la CPI a préféré initier par elle-même un examen contre Israël pour crimes de guerre, dès avant l’accession palestinienne, plutôt que d’attendre une escalade des menaces de représailles d’Israël et de la Maison Blanche.
Ce que la dégradation de la relation triangulaire – entretenue par l’intransigeance de Netanyahou envers les Palestiniens et par son insolence à l’encontre des Etats-Unis – a permis, c’est d’ouvrir la marge de manœuvres diplomatiques.
D’autres états, de l’Europe à la Russie, la Chine et l’Iran, et des institutions internationales comme la CPI, vont combler le vide laissé par la crédibilité réduite de Washington et vont structurer leurs conceptions du conflit israélo-palestinien. Ce qui pourrait avoir pour Israël des conséquences imprévisibles – et dangereuses.
JPEG - 3.4 ko
* Jonathan Cook a obtenu le Prix Spécial de journalisme Martha Gellhorn. Ses derniers livres sont Israel and the Clash of Civilisations : Iraq, Iran and the to Remake the Middle East (Pluto Press) et Disappearing Palestine : Israel’s Experiments in Human Despair (Zed Books). Voici l’adresse de son site : http://www.jonathan-cook.net.



Israelis cry foul on U.S. cash influencing their election Quelle ironie!

Netanyahu's real victim? The American Jewish establishment A new, GOP-centered Jewish alliance powered by Sheldon Adelson is gradually taking its place.

JSSNEWS | Le ‘’pro-israélisme’’ de Charles Enderlin et de J-Street contre Netanyahou
J Street launches campaign against Netanyahu Online petition says PM ‘cannot claim any mandate to speak for Jews in the US’ when he addresses Congress on Iran
ADL blasts J Street's 'repugnant' anti-Bibi campaign Abraham Foxman, who has urged Netanyahu to cancel Congress address, says campaign further exacerbates crises in U.S.-Israel relations; J Street pushes back: There is nothing inflammatory or repugnant in our actions.

Mark Glenn vs Lawrence Korb on Press TV’s “The Debate,” discussing US policy toward Iran

Watchdog group shows New York Times covers up real Israeli nukes, fear mongers imaginary Iranian nukes

Dr. Duke exposes New York Times two-faced lying about Israel, Iran, nukes, and war

Israeli veteran politician says “We, the elders of Zion, pull the strings of Congress”

Pro-Israel lobby threatens Democrats who plan to skip Netanyahu speech

US Jewish hawks threaten to ‘shame’ Democrats who skip Netanyahu speech in Congress According to 'Politico,' the prime minister’s Jewish conservative backers in the United States say they will be "taking attendance" of delegates during Netanyahu’s remarks.
États-Unis/Congrès : un milliardaire juif menace d’humilier les élus anti-Netanyahu
Le milliardaire juif américain Sheldon Adelson a menacé vendredi d’user de tout son argent pour humilier et empêcher la réélection de tout élu au Congrès qui boycotterait le discours du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu prévu début mars.
Sous pression de l’administration Obama, de nombreux élus démocrates ont annoncé ou envisagent de boycotter le discours du dirigeant israélien devant le Congrès sur la menace nucléaire iranienne, invité par les Républicains au grand mécontentement de la Maison Blanche.
Le vice-président des États-Unis, Joe Biden, a indiqué vendredi qu’il serait absent lors du discours de M. Netanyahu. Officiellement, en raison d’un déplacement à l’étranger, récemment programmé.
Le président américain Barack Obama est foncièrement hostile au discours du Premier ministre israélien, en raison des négociations en cours entre les États-Unis et l’Iran sur la question du nucléaire iranien.
Le dirigeant américain craint un durcissement des sanctions contre le régime des mollahs qui pourrait être voté par les Républicains, et torpiller la stratégie conciliante de la Maison Blanche.
Katty Scott – © Le Monde Juif .info | Photo : DR



Netanyahu ‘determined to go to Washington’ Prime minister says ‘bad deal with Iran’ is too important an issue and insists trip not motivated by ‘party politics'; Obama acknowledges ‘differences of opinion but stresses ‘cooperation’

Netanyahu rejects criticism: I am determined to address Congress A bad deal is taking shape with Iran while people are concerned with protocol, prime minister says; Obama: 'Very real differences' exist between me and Netanyahu on Iran issue.

Bibi Blasts 'Dangerous' Progress in Iran Talks

Obama: ‘Real differences’ with Netanyahu over Iran

Netanyahu Vows to Sabotage Iran Nuclear Deal Says Israel Will Do Anything to Prevent Agreement

Beware: Republican Jews on the warpath A campaign of intimidation is underway to stop Democratic lawmakers from staying away from Netanyahu’s upcoming Congress speech. God, save us from our Jews.

Scorched earth created by Netanyahu's Congress speech is spreading

Scrap the Speech! EXCLUSIVE: As the controversy around Benjamin Netanyahu’s planned speech to Congress grows, Abraham Foxman of the ADL called on the Israeli prime minister to stay home.

With Biden opting out, partisan row over Netanyahu speech intensifies The vice president announced that he would be out of the country and won’t attend the Israeli prime minister’s speech. Some top black and Hispanic Democratic lawmakers said they will stay away, too.

Netanyahu: I will go to Congress like I went to Paris – to speak for all Jews

Biden will not attend Netanyahu’s Congress speech US official says vice president will be ‘traveling abroad'; 40 Democrats also expected to skip March 3 address on Iran

Vice President Biden to miss Netanyahu's speech in Congress Biden's office says he'll be traveling abroad on a trip planned before Netanyahu's March 3 speech was announced.

Biden to skip Netanyahu's speech before Congress A statement released by Biden's office indicated that the vice president will be abroad on the day that Netanyahu is scheduled to address Congress.

Israeli politicians demand that Netanyahu cancel Congress speech Leaders of the country's center-left parties criticize premier's intention to address U.S. Congress as election ploy that will harm Israel.

Herzog to PM: Cancel US speech for the sake of Israel’s security

Herzog calls on Netanyahu to cancel Congress speech, has brief hallway meeting with Kerry and Biden

Biden, Kerry meet with Herzog; both to skip PM in DC next month In Munich, VP and secretary discuss security with opposition leader, who says Netanyahu will face ‘a complete boycott’ by Obama administration in March

Angry over Netanyahu’s speech, Democrats hope to limit harm As parties bicker over Israeli PM’s scheduled address to Congress, some Republicans say liberals’ attitudes could cost them Jewish votes

Abe Foxman Calls on Benjamin Netanyahu To Scrap Speech to GOP Congress ADL Chief Wants Israel Premier To End 'Circus'


commentaire de juif.org (Arutz Sheva): "Obama, le squatteur de la Maison Blanche, s'incruste dans les élections israéliennes pour faire échouer le Likoud. Du jamais vu dans l'histoire de la diplomatie. Mais ne nous trompons pas, Obama n'aime pas Israël, mais les plus grands dégâts, il les aura fait au Moyen Orient, en Europe, et surtout "chez lui", aux États-Unis."

American Jewish leader: Danger of anti-Semitic ‘spillover’ in US criticism of Israel In a Jerusalem meeting with Times of Israel staff, Conference of Presidents CEO Malcolm Hoenlein presses for prophylactic plan for massive aliyah

Israel's friends fear Netanyahu's speech to Congress will harm ties

Dems confront Israel, raising Netanyahu speech stakes Some party members reportedly decide to stay away from address, while others express frustration over unnecessary tension

Gang War Update: Dems might skip Netanyahu speech

Israeli Ambassador Dermer and Knesset Speaker Edelstein rushed to Capitol Hill trying to calm a furor created by Netanyahu’s planned speech

Ron Dermer: A History of Arrogance No wonder Israel’s ambassador thinks he can get away with insulting the White House - he’s watched his mentor Netanyahu do it his entire career.

Israeli ambassador gets an earful from Jewish Dems In wake of controversy over Netanyahu’s Senate speech, Ron Dermer told ‘Israel should never be used as a political football’

Jewish Congressmen: Netanyahu speech to Congress turns Israel into 'political football' Seven reps. who consider themselves pro-Israel met Israeli ambassador Ron Dermer for a 'spirited' meeting to voice their concerns.

Breaking: NYT Admits Obama Deliberately Manufactured Netanyahu Spat À voir la face du gars qui a écrit ça... Je dirais d'instinct: "Bullshit!"

Friedman Spreads Anti-Semitic Libels About Netanyahu Speech

VIDEO - Hagee– ‘Obama’s Treatment Of Netanyahu Will Cause God To Destroy America’

Ex-Mossad boss: Fear-mongering Netanyahu is antithesis of Churchill PM is nothing like his role model, says Efraim Halevy. He’s leading Israel to a third intifada, and his calling Iran’s nuclear drive an existential threat is a ‘terrible mistake’

Self-enriching Zionist spy was Obama’s guest of honor at State of the Union

“Pastor” John Hagee calls Obama anti-Semitic, blasts Iran policy

VIDEO - Hagee hotline: John Hagee Says 'Anti-Semitic' Obama Is Sticking His Finger 'In The Eye Of God'

RWNJs: We Love Bibi, So Obama is an Anti-Semite

VIDEO - Mark Levin: “Obama has all the signals of an ANTI-SEMITE”

Rudy Giuliani: Netanyahu has obligation to deliver address to Congress

Should Netanyahu address Congress? But the reality is that Obama’s attitude towards Netanyahu is so toxic that it probably makes little difference how Netanyahu would act. Besides, whereas normally a US president has considerable control of foreign affairs, Obama is today a lame duck president and for him to engage in vindictive initiatives against the foremost US ally would further damage America’s standing and create a major revolt in Congress. The greater risk facing Netanyahu is that by forcing Democrats to choose between backing their president and supporting his call for sanctions against Iran, he could fragment the crucial bipartisan support Israel enjoys from most Democrats and Republicans, and on which the Israeli American alliance is based. There have already been harsh remarks by leading Democrats condemning the invitation. Nancy Pelosi, leader of the House Democrats, said it was inappropriate to invite Netanyahu while sensitive negotiations were in process about Iran’s nuclear program and two weeks before his own election. Former US Ambassador to Israel Martyn Indyk, notorious for intervening in domestic Israeli policies, accused Netanyahu of “using the Republican Congress for a photo-op for his election campaign.”

Batshit crazy Pamela Geller: Obama’s Antisemitic Hissy Fit: “Netanyahu ‘spat in our face'”

Clear crisis in US-Israel bond: Analyst

Time for American Jews to admit it Obama is anti-Semitic and anti-Israel

Pro-War Jewish supremacist Mark Levin: ‘This President’s Anti-Semitism is Catching On’

McCain: Obama and Netanyahu have worst relationship ever Senator says US president had ‘very unrealistic expectations’ about cooperation with Israel on peace proces

McCain: Israel-U.S. ties have never been worse than under Obama Republican senator says Obama had 'very unrealistic expectations about the degree of cooperation that he would get from Israel.'

Even pro-Israel U.S. Generals loosing patience with Netanyahu

Norman Finkelstein: Netanyahu is a maniac

Republican Senator Mitch McConnell: Obama Not Popular in Israel ‘for Good Reason’

Obama the Jew Hater (commieblaster.com)

WATCH: Best of the TOI Gala — Alan Dershowitz on Obama, Iran Professor received ‘Advocate for Israel Award’ at Times of Israel NY event

















VIDEO - FLASHBACK 2011: Obama - The Anti-Israel President


VIDEO - FLASHBACK 2012: Emergency Committee for Israel " The Story of Obama and Israel"









Obama: les Etats-Unis ne sont pas en guerre contre l'Islam
« Les Etats-Unis ne sont pas en guerre avec l’islam ! » Barack Obama [Vidéo]
No, Mr. President, It Isn't Just Extremism. It's Jihad un juif se fâche contre Obama qui fait du négationnisme concernant la menace islamique.
La violence chrétienne: Obama touche un point sensible de la politique américaine
OBAMA - L'ISLAM ET LE CHRISTIANISME.  "l'Islam n'est pas une religion de violence"  OBAMA PARLE DE LA VIOLENCE CHRÉTIENNE.

Deux ambassadeurs israéliens menacés de sanctions pour des tweets anti-Netanyahu

États-Unis : il cumule un job pour un sénateur… et un autre pour Netanyahou


Netanyahu impliqué dans un trafic de matériel nucléaire aux USA

Benjamin Netanyahu Hires Top Defense Attorney For Possible Corruption Case

Likud denies Netanyahu promoted billionaire’s interests Party says report PM met with Japanese officials to advance establishment of casino for Sheldon Adelson is ‘totally false’
Japanese official: Netanyahu asked me to advance franchise for Sheldon Adelson’s casino
The scandal-to-scandal guide to the Israeli elections Accusations of embezzlement, illegal monitoring of opponents, meddling in U.S. politics, flawed primaries, mutual mudslinging, underhand recordings, join the ever-growing list.

Netanyahu: Israel Prize judges include too many anti-Zionist extremists Prime minister addresses conflict over Israel Prize judges, says panels must reflect all streams of Israeli society.
Top author withdraws from Israel Prize as anger over meddling grows Award-winning novelist David Grossman calls removal of judges by Netanyahu a ‘campaign of incitement,’ as several authors withdraw candidacies
David Grossman withdraws from Israel Prize in protest of Netanyahu's interference Six high-profile candidates have now withdrawn their candidacies
LE PRIX ISRAEL EN CRISE !





Sur ce blog:

Médias juifs anti-juifs? La chaîne NBC révèle qu'un Israélien sur deux souhaiterait qu'une lettre contenant le virus Ebola soit envoyée au président Obama pour son anniversaire

L'homme le plus puissant à Washington DC (bien que récemment détrôné), le juif orthodoxe Eric Cantor, accuse les États-Unis de tarder à réagir à la menace iranienne comme ils ont tardé à réagir à la "menace nazie" et failli à éviter l'Holocauste des juifs...

Médiats juifs antijuifs? La chaîne CBS rapporte que l'administration Obama a demandé à Israël de bien vouloir cesser d'assassiner les scientifiques iraniens

L'accord iranien est "Munich" et "Obama est Chamberlain", selon l'Organisation sioniste américaine (ZOA). Netanyahou s'époumonne désespérément, hurle au complot américano-iranien contre Israël; Obama l'invite à prendre une petite pause-santé. Netanyahou: fou dangereux qui pourrait envisager un deuxième 11 septembre nucléaire contre les États-Unis...

"Peu importe qu'Israël survive ou pas": le président Obama presque sur la même ligne que l'ex-directeur de l'Unité de traque de Ben Laden à la CIA, Michael Scheuer

Les médias juifs désignent Obama comme bouc émissaire du scandale d'écoute électronique par la NSA, pour faire pression sur lui et son administration afin que l'option militaire soit envisagée dès maintenant en Syrie et en Iran

"Je suis un sénateur états-unien, pas un sénateur israélien". Le nouveau secrétaire à la Défense d'Obama, couvert de crachats et de malédictions par le lobby juif

Netanyahou interdit à ses ministres de parler d'Obama après que certains l'aient accusé de s'être mêlé des élections états-uniennes...

Élections US 2012: Encore une fois, comme après l'élection d'Obama en 2008, Israël s'en va-t-en-guerre. Après tout, c'est lui le patron.

Tirs groupés de l'AIPAC, Foxman, Lauder, Weisel contre Obama

Les pires salauds sionistes se sont ligués contre Obama

Moins d'argent juif de New York pour Obama, plus d'argent juif de Las Vegas pour Romney

"2016 - Obama's America": le tout dernier film du producteur mormon oscarisé pour La Liste de Schindler

Un autre grand comique, propriétaire et éditeur d’un journal juif américain, soutient qu’il ne prônait pas vraiment l’assassinat d’Obama

Selon Frank J. Gaffney (PNAC), les Frères Musulmans ont infiltré et contrôlent l’administration Obama

Le mouvement des Birthers ou Quand les Patriotes font le travail de Netanyahou...

L'homme qui se dit "le juif le plus riche du monde", Sheldon Adelson, donnera "tout ce qu'il faudra" pour empêcher une réélection d'Obama

Coup de filet de l’administration Obama contre l’évasion fiscale vers les banques israéliennes

Menaces sionistes visant le président et le vice président des USA

Obama et la mauvaise attitude d'Israël

Selon le Lobby, Obama promouvoit le nettoyage ethnique des juifs

Pour le Lobby, Obama menace la survie d'Israël

Selon Clinton, Obama est victime d'une conspiration de la droite

Obama pour un État palestinien ; le Lobby sioniste l'accuse d'être "le président le plus hostile à Israël"

Le dernier des trois juifs les plus influents de l'administration Obama vient de quitter son poste

Obama, antisémite? Il en a marre des Palestiniens et des Israéliens! Rahm Emanuel, juif américain assimilé, en avait marre lui aussi!

Orly Taitz (Averbuch) de Tel-Aviv, leader du mouvement des "birthers" soutient qu'Obama représente une réelle menace pour Israël

Après JFK et Obama, au tour de l'Onu de demander à Israël d'ouvrir ses installations nucléaires aux inspections

Eric Cantor, dangereux sioniste juif orthodoxe intégriste, leader de la majorité républicaine au Congrès, protégera les allocations à Israël

Certificat de naissance d'Obama: quand les "patriotes" font le travail de Netanyahou