vendredi 4 octobre 2019

Twitter: l'éditeur-responsable du Moyen-Orient vient d'une unité de propagande (PsyOps) de l'Armée britannique.

Ou comment minimiser un problème en n'en dévoilant que certains aspects, en livrant au public une toute petite quantité d'informations exactes mais soigneusement choisies pour étalage limité et réduction des dégâts. Car bien sûr il ne faudrait pas croire qu'il s'agit d'un fait exceptionnel, d'une aberration, d'une irrégularité. C'est plutôt la norme et la règle. La coopération des réseaux sociaux et des opérations de guerre psychologique est bien plus profondément instituée et établie depuis bien plus longtemps que ce que ce genre de mini-reportage donne à penser. Il ne faut pas se leurrer: les médias alternatifs (les seuls à mentionner ce genre de faits dérangeants) font malheureusement en sorte que de telles révélations deviennent comme l'arbre qui cache la forêt. Avec de petites révélations de ce genre, on lève le voile un tout petit peu pour nous laisser savoir que des opérations de guerre psychologique sont en cours visant l'ensemble de la population, on fait croire au public que les journalistes sont libres de faire leur travail en profondeur et sans encombre, mais le but est vraiment de faire croire que le problème est de moindre importance et de moindre ampleur qu'il ne l'est en réalité. Présentée comme une aberration ponctuelle, la chose devient triviale et banale, acceptée comme un fait. La réalité occultée ici est que les opérations psychologiques sont partout sur internet, dans les médias, la culture et la politique en général, et qu'elles ne se limitent aucunement au département moyen-oriental de réseaux sociaux comme Twitter... 

MEE EXCLUSIVE: Twitter executive for Middle East is British Army 'psyops' soldier | Middle East Eye

Consortiumnews: Twitter Employs Propagandist as High-Level Executive


Twitter executive is British Army 'psyops' soldier - YouTube

Twitter executive outed as UK Army officer in 77th Brigade


Explications:


US Media Now Filled With Former Intelligence Agents
(CIA = Media = CIA) Rania Khalek: It’s crazy how many former spooks have been hired at corporate news outlets like CNN and MSNBC as “analysts”. After spending their careers serving the national security state, they get to shape the news under the guise of expertise. It’s like state TV



Empire of the Sunglasses: How ‘They Live’ Took on Republicans and Won (Why 'They Live' is a Subversice 1980s Masterpiece)  John Carpenter’s underrated sci-fi horror movie did more than skewer yuppies — it gave us the last word on the Reagan era
Le film de John Carpenter "They Live" (Invasion Los Angeles en v.f.) sorti en 1988 se veut une allégorie sur les excès de la classe privilégiée américaine, sans âme et inhumaine, et comment les abus du système économique de Tatcher et Reagan ont fait avancer les intérêts de ces yuppies inhumains, comment ils ont détruit les États-Unis et menacent la planète entière. Mais on peut expliquer ce film de façon très ludique en disant qu'il suggère au spectateur de se doter de "lunettes anti-spooks", autrement dit d'un sixième sens permettant de reconnaître et débusquer, les "spooks" infiltrés à tous les niveaux de la société c'est-à-dire ces individus qui ne sont pas du tout ce qu'ils paraissent parce qu'ils travaillent main dans la main avec la dictature militaire secrète.

Independent Thoughts with John Carpenter about They Live - YouTube

«They Live » : ils vivent toujours -- La Science de l'Esprit -- Sott.net




Sur ce blog:

Des réseaux Phoenix de la C.I.A. (Doug Valentine) à la "société du spectacle" (Guy Debord)

La guerre psychologique permanente sur tous les fronts comme nouvel état des choses

La dictature militaire secrète au nom de la sécurité nationale des États-Unis, de l'Otan et d'Israël derrière le terrorisme islamiste et la montée des mouvements anti-Islam

Des milliardaires et des firmes privées de technologies et de santé publique liées au Mossad et à la CIA tirent profit des tueries de masse en pratiquant l'espionnage et le profilage orwellien de la population à son insu. Toujours sous le même prétexte sécuritaire, non plus seulement contre le terrorisme mais dans ce cas-ci pour soi-disant contrer, voire prévenir les tueries de masse.