mercredi 4 octobre 2017

En mémoire du journaliste d'enquête Robert I. Friedman (1950-2002)

Cet auteur a eu droit à son lot de menaces de mort, d'attaques et de poursuites pour le faire taire. Comme l'indique cet hommage de la revue The Nation, la pègre russe avait mis sa tête à prix. Il est mort deux ans après la sortie de son livre sur la mafia russe. Son livre révèle en fait une pègre internationale juive en majeure partie originaire de Russie, de l'ancien Union soviétique.

Il a notament révélé, dans The Village Voice (3 août 1993), que des agents doubles du Mossad étaient impliqués dans les attentats de 1993 au WTC.  Michael Collins Piper a signalé ce fait que les "chercheurs de vérité du 11 septembre" semblent tous ignorer...



    Robert I. Friedman

    Robert I Friedman (November 29, 1950 – July 2, 2002) was an American investigative journalist.
    In 1993, Friedman castigated the FBI for ignoring information it had developed on the Muslim extremists behind the first bombing of the World Trade Center. Robert is probably best known for his writings about violence-prone Jewish fundamentalists and the book “Red Mafiya” about a Jewish criminal organization.
    His reporting provoked lawsuits and death threats throughout his career.
    Robert I. Friedman died on July 2, 2002 in Manhattan at the age of 51.

    Books by Robert I Friedman

    References

  • "Inconvenient Truth". villagevoice.com. July 2002. Retrieved March 2015.
  • "Robert I. Friedman". thenation.com. July 2002. Retrieved March 2015.
  • "Robert I. Friedman". fij.org. July 2002. Retrieved March 2015.







Ebay - amazon (1) (2) (3)


Ebay - amazon (1) (2)


L'étrange histoire de Tibor Rosenbaum "Robert Friedman, dans son livre Red Mafiya, sorti en 2000, écrit ceci :« L’état d’Israël est un facteur majeur dans la montée et la puissance de la mafia juive. Les trafiquants de drogue juifs, ceux qui poussent à la pornographie juvénile et les marchands d’esclaves sont exempts de poursuites en Israël »"



Sur ce blog:

Du mythe de l'appui inconditionnel des juifs pour le communisme et les droits civiques des noirs... Quand la branche américaine de la LDJ travallait avec la CIA pour promouvoir la guerre du Vietnam, et avec le FBI pour traquer et attaquer les groupes noirs, les diplomates soviétiques et des arabes

En Israël, la pègre juive dite "russe" favorise le sionisme le plus extrémiste, représenté par Avigdor Li(e)berman, leader du daech judaïque ("Jewish ISIL")

Le rabbin Meir Kahane, fondateur du groupe terroriste Jewish Defense League, en héro de bande dessinée

Dans la série des terroristes juifs dont vous n'avez jamais entendu parler: un terroriste juif, fervent supporteur de la campagne de Ted Cruz à la présidence US, ne suscite aucune controverse en félicitant les extrémistes juifs responsables de l'incendie qui tua un bébé palestinien. Comme ce fut le cas pour l'assassin d'Yitzhak Rabin ou pour le meurtrier de masse Baruch Goldstein, les proches d'un des individus inculpés pour le meurtre du bébé palestinien clament son innocence et en font même un martyr héroïque...

Rappel: c'étaient pas des musulmans qui ont été arrêté juste après le 11 septembre, c'étaient une soixantaine d'Israéliens

L'affaire INSLAW: comment le Mossad a volé le logiciel d'espionnage téléphonique et électronique PROMIS

Al qaida ou al Mossad?

Lobbying sioniste et libération des "Israéliens dansants" du 11 septembre---The FBI-ADL-Mossad Nexus In the First Attack on the World Trade Center

Ariel Scheinermann, dit "Sharon", en enfer après plusieurs années de retard... Couvert de malédictions kabbalistiques, associé au légendaire ennemi des juifs Amalek, tout comme Kissinger et d'autres juifs américanisés... Même lui n'aura pu satisfaire les colons israéliens qui l'attaquèrent pour avoir "bloqué" l'expansion des colonies illégales