jeudi 26 novembre 2009

Bulletin d'info ou film de peur? 2e partie



"La France n'est pas en guerre", déclarait effrontément, récemment, le gouvernement (1). Mensonge ! La France a déclaré la guerre, une sale guerre impérialiste et offensive, à l'Afghanistan - et au Pakistan, dans la foulée. Aujourd'hui, les frontières sont vite franchies ! Dans le plus assourdissant des silences. Car le silence est aussi une stratégie !

Figurez-vous que j'ai chez moi une vidéothèque très importante, et que je suis en train de faire le "ménage", le tri, bref de séparer le nécessaire de l'inutile. Or, il se trouve que j'écoute à nouveau, actuellement, tout ce qui concerne la guerre d'Irak. Edifiant ! Je viens par exemple d'entendre que l'Irak comptait quelque trente millions d'habitants, au début de la guerre. Et aujourd'hui, quel bilan ? Peut-être jusqu'à un million et demi de morts, des millions de blessés (sans parler des dommages collatéraux), quatre à cinq millions de déplacés, de réfugiés (2). Et combien de drames humains, de familles disloquées, meurtries à jamais ? Les Médias se gardent de nous dire que l'Irak, habituel soutien de la cause palestinienne - et donc bête noire d'Israël - était un pays laïc, moderne, avec une médecine de pointe, un pays certes artificiellement soudé par un Dictateur, mais enfin un pays souverain, puissant, nationaliste - et que ce pays est aujourd'hui éclaté, morcellé en zones, divisé, affaibli - et bien sûr sous la domination de l'occupant.

Or, les vidéos que j'écoute en ce moment même font état des péripéties de la guerre, des souffrances des populations, et de la résistance croissante des opinions internationales à cette guerre inique et d'une sauvagerie rare. Voici ce que j'ai entendu il y a un instant : "Les "pacifistes" (comprenez les citoyens, tout simplement) se réunissent pour dénoncer les offensives militaires". Le sous-titre de toutes ces informations, données en boucle, est en lui-même explicite: "Edition spéciale Irak". En d'autres termes, la couverture médiatique, même aseptisée, mais très ample, rendait compte de la colère des peuples, de leur refus de l'agression contre l'Etat irakien, et plus généralement, des guerres néo-coloniales.

De toutes façons, il y a quelques années encore, la guerre était un événement, abondamment couvert, nous en connaissions les grandes péripéties. J'ose le dire: C'était une sorte de spectacle, et chaque soir le télespectateur avait un compte-rendu détaillé, surtout officiel d'ailleurs (3), des événements. Il fallait aller sur des chaînes comme Al Jezirah (4) pour avoir une autre version de la guerre, plus proche de la réalité - une indépendance, d'ailleurs, qui valut à la chaîne du Quatar d'être bombardée (5). La guerre de l'information est une réalité ! (6) Et en particulier, l'opinion n'aime pas voir ses soldats mourir, et encore moins les populations civiles du pays attaqué ! (7)


Des guerres "propres" de plus en plus sales

En dépit des vertueuses allégations, les guerres "propres" sont de plus en plus sales, les frappes chirurgicales sont un mythe, et la réalité des conflits récents ou actuels nous montre au contraire une population civile touchée de plein fouet, sans doute comme jamais, avec des armes de destruction massive qui ne sont l'apanage ni de l'Irak, ni de l'Iran, mais bien de l'Occident, aux mains soi-disant propres. Il suffit de songer aux mères de Gaza qui, aujourd'hui, n'en déplaise au gouvernement français qui s'en lave les mains, mettent au monde des enfants malformés (8). Une extermination qui ne dit pas son nom ! (9)

Et justement, l'Occident qui se donne en modèle de vertu partout dans le monde, excelle surtout par son hypocrisie. Lorsque l'Irak a été attaqué, les USA sont entrés, officiellement, en guerre. Et le monde a suivi, certes de loin et avec des images triées sur le volet, les péripéties de cette guerre ignoble.

Aujourd'hui, le Prix Nobel de la Paix Obama se prépare sans doute, et tant pis pour les promesses électorales, à envoyer des renforts en Irak (9), pour mater la résistance de la population. En Agfhanistan, la présence américaine se renforce. Et comme le Pakistan est voisin de l'Afghanistan, la guerre s'est déplacée: Dans un Etat souverain, islamique, disposant de l'arme atomique. Aux Informations, on glisse ici ou là un mot, une phrase, en passant, une petite parenthèse sans importance, en quelque sorte, entre deux faits divers ou deux scandales qui détourneront l'attention du public.

La guerre a été déclarée contre l'Irak. Mais pas contre l'Afghanistan, bourbier rappelant celui du Vietnam ! Ni aussi, dans la foulée, contre le Pakistan. Oui, on savait qu'il y avait une guerre contre l'Irak, on la craignait, on la dénonçait - mais on ne sait pas vraiment que la guerre a été déclarée, par exemple, aux Pakistanais: Pour contrôler cette région hautement stratégique et l'arme atomique, et afin d'empêcher d'autres puissances rivales de s'intéresser de trop près au Pakistan.

Propagande de guerre

Mais la propagande de guerre, d'ailleurs, bat son plein. Avec Marie Drucker sur FR3, par exemple, avec son "Mourir pour la France, est-ce encore un idéal ?" (10), pour Israël, en réalité, si la guerre est déclarée à l'Iran, et à l'instant j'apprends que la Chaîne Public Sénat propose une série "coulisses de la croissance chinoise", car tout est fait, en réalité, pour nous préparer aux futurs conflits décrétés par l'Occident impérialiste, contre les ennemis qu'il s'invente, l'Iran, la Russie ou la Chine, peut-être un jour le Vénézuela, pour ne citer que ces exemples. Avant d'attaquer l'adversaire, il faut le déconsidérer !

En France, il existe une chaîne de télévision dirigée par des ultra-sionistes, c'est FR2. Elle est devenue plus que toute autre, "la voix de son maître". Et c'est ainsi que la propagande, certainement décrétée par l'Elysée lui-même, nous a valu lundi dernier un "Pakistan, pays de tous les dangers ?" (11). Voici ce que j'écrivais récemment sur mon blog r-sistons à l'intolérable: "Décryptons l'émission: Le Pakistan est votre ennemi, on vous prépare à son attaque et à son anéantissement. Vous remarquerez d'ailleurs qu'on ne parle plus de guerre, finis les conflits comme en Irak, avec suspense, suivi, etc. Aujourd'hui, on tue discrètement. La France n'est pas en guerre, officiellement. Mais la réalité du terrain est toute autre. Et on entre "doucement" en guerre, pas après pas, sans bruit en quelque sorte, pour ne pas alerter l'opinion. L'horreur est la même, mais plus sournoise, hypocrite. Et tout repose sur la communication. A ce petit jeu sordide, Obama excelle.... Avec des hommes comme lui, le pire est apprivoisé, et rendu présentable. Tactique différente, objectifs identiques..."

Oui, la réalité est la même, mais la stratégie est changée. On ne déclare plus la guerre, on y entre progressivement, sans alerter l'opinion, sans faire de bruit, sans provoquer de vagues, et donc de contestation, tout au plus les Médias font-ils état de bavures quand elles sont trop grosses, comme lorsque des bombes tombent en pleines noces villageoises (12) ...

Le cynisme de l'Occident est tel que la guerre devient abstraite, lointaine, désincarnée, comme si elle n'existait pas... Et elle "n'existe plus" ! D'ailleurs, le lavage des cerveaux contre attentats souvent sous faux drapeaux, "terroristes" ou Talibans machistes est tel, que l'opinion ne s'inquiète même plus de ce que font nos armées dans ces régions... Et tandis que les bons peuples s'amusent d'apprendre que la photo de Carla nue va être vendue aux enchères (13), ou s'indignent de savoir que le fils Sarkozy n'a même pas besoin de faire d'études pour décrocher le fruit de diplômes reconnus (14), on bombarde, on détruit, on occupe des territoires entiers, on provoque des exodes massifs de populations, on déloge les habitants ou on les anéantit... Qui s'en émeut ? Plus personne, puisque la guerre "n'existe pas", puisque "la France n'est pas en guerre"...

L'imposture va-t-elle éclater ? Quand dira-t-on aux peuples la vérité, à savoir que l'Afghanistan et maintenant le Pakistan, connaissent le même sort que l'Irak ? Faudra-t-il attendre que l'Iran soit, lui, "rayé de la carte", pour qu'enfin les citoyens dénoncent l'intolérable ?

Le cynisme de l'Occident dépasse tout ce que le monde a connu...

Il appartient à ceux qui savent, de dénoncer l'imposture et de demander que Justice soit rendue aux peuples spoliés.

Paradoxalement, c'est peut-être l'imposture de la pandémie qui alertera les peuples sur la manière dont on les traite... l'imposture de trop !


Notes

(1) : Dans une tribune commune, publiée par Le Monde daté de samedi 30 août, Bernard Kouchner et Hervé Morin se sont mis d'accord pour dire que les soldats engagés en Afghanistan ne sont pas en guerre (..) "Là-bas, nous ne sommes pas en guerre contre quiconque : nous construisons la paix".
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/asiepacifique/20080829.OBS9333/kouchner _et_morin__nous_ne_sommes_pas_en_guerre.html

(2) : 21 mars 2008: "Le bilan de la guerre pour les arabes, ce sont des souffrances et des destructions : 1 million de morts et 4,5 millions de déplacés et réfugiés ; des dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants détenus sans jugement dans des prisons US ou irakiennes ; des régions entières irradiées et polluées jusqu’à en devenir inhabitables ; les vestiges des plus anciennes civilisations urbaines pillés, rasés, voire ensevelis sous l’asphalte. Pour les occidentaux, le bilan c’est le renversement des démocraties par le mensonge et l’obscurantisme, le retour des crimes coloniaux et de la barbarie, la transformation complète de l’économie des États-Unis en économie de guerre" http://www.voltairenet.org/article156085.html

(3) : (..) Un plan politique de grande envergure de désinformation: de la préparation de l'opinion par les "think tanks" des neo-cons a la calomnie contre la France (rebelle a l'époque), en passant par le contournement des vrais renseignements que fournissait la CIA, le contrôle des medias par la fourniture d'un flot constant d'informations (les journalistes embarqués dans les unités militaires sont une première de génie!) et le discrédit frappant les "récalcitrants", ou encore l'assurance d'un monopole américain de l'information par les attaques de hackers contre la chaîne qatarie Al Jezirah, tout y est. On se croirait revenu aux grandes heures du KGB (..) in La guerre de l'information, 4.9.2007. Sur la désinformation et la guerre, un livre qui présente surtout des faits concernant le Kosovo, l'Afghanistan et le déclenchement de la dernière guerre d'Irak : Serge Halimi et Dominique Vidal, « L'opinion, ça se travaille… », Agone, 2006.

(4) : En Occident, Al Jazeera est considérée par certains comme « la voix des islamistes », car elle offre d'autres vues sur l'actualité du monde arabe que celles des grands médias européens ou nord-américains. Il s'agit surtout d'une chaîne d'information internationale (..) http://fr.wikipedia.org/wiki/Al_Jazeera

(5) : Les locaux de la chaine ont été bombardés par les États-Unis à deux reprises : la première fois en Afghanistan et la deuxième fois en Irak. Un journaliste, Tarik Ayyoub, est mort à Bagdad à cause du bombardement. The Daily Mirror a annoncé le 22 novembre 2005 à la une que le Président des États-Unis George W. Bush aurait voulu bombarder les locaux de la chaine à Doha, mais le Premier ministre du Royaume-Uni Tony Blair l'en aurait dissuadé. http://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Jezira. Voir aussi : http://pascasher.blogspot.com/2009_04_01_archive.html

(6) : 29.4.2009: Des attaques militaires prévues contre les Médias. Le journal des Sages de Sion du Jewish Institue for National Security Affairs (JINSA) nous dit ouvertement leur programme d'attaque contre la presse et pas seulement la presse libre. Toute la presse. http://pascasher.blogspot.com/2009_04_01_archive ,
http://pascasher.blogspot.com/2009_04_01_archive.html

Même si cela peut paraître impensable aujourd'hui, les guerres de l'avenir pourront nécessiter la censure, le blackout de nouvelles, et ultimement, des attaques militaires contre les médias partisans. Se percevant eux-mêmes comme des êtres supérieurs, les journalistes se sont mis dans la position d'une espèce protégée de combattants. Mais la liberté de la presse s'arrête lorsque ses abus tuent nos soldats et renforcent nos ennemis. http://www.securityaffairs.org/issues/2009/16/peters.php
Journal of International Security Affairs, Spring 2009 http://pascasher.blogspot.com/2009_04_01_archive.html

(7) De l’intérieur de la cité assiégée, les émetteurs d’Al-Jezirah diffusaient des images au monde entier.. En direct, la chaîne a donné l’évidence documentaire visible qui invalidait les dénégations des Américains quant au fait qu’ils tuaient des civils. Ce fut un désastre en matière de relations publiques et la réponse des USA a été d’attaquer le porteur de nouvelles http://pascasher.blogspot.com/2009_04_01_archive.html

(8) http://www.silviacattori.net/article974.html

(9) http://r-sistons.over-blog.com/article-l-horreur-absolue-qu-on-vous-cache-naissance-de-malformes-a-gaza-37127382.html "extermine quotidennement, sans Tribunal de Nuremberg..."

(9) Le quotidien "Washington Post" a affirmé lundi que le président américain Barack Obama avait décidé d'envoyer en Afghanistan, sans l'annoncer, 13'000 soldats américains en plus des 21'000 renforts qu'il a rendus publics en mars, après sa prise de fonction. http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200002&sid=11343618&cKey=1255423270000

(10) http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-25474704.html, http://r-sistons.over-blog.com/article-25426833.html, http://r-sistons.over-blog.com/article-25362305.html

(11) Un Oeil sur la planète, magazine présenté par Etienne Leenhardt: Pakistan, le pays de tous les dangers ? 12 octobre 2009

(12) http://www.geostrategique.net/viewtopic.php?t=6232&sid=e3ffe8622aba3411ade6541341fd8200 "le 6 juillet dernier l'aviation de l'OTAN a bombardé des noces afghanes dans la province de Nangarhar, tuant 47 civils, dans leur majorité des femmes et des enfants." (7 mars 2008) - Une commission accuse l'OTAN de massacrer les civils afghans; ou http://www.alterinter.org/article1747.html,
http://forums.france3.fr/france3/Les-Pieds-Noirs-Le-documentaire/bakchich-info-sujet_394_1.htm etc

(13) http://fr.news.yahoo.com/45/20091015/ten-carla-bruni-une-photo-nue-vendue-aux-a4307fe_1.html

(14) http://www.20minutes.fr/article/355511/France-Jean-Sarkozy-a-l-Epad-une-mauvaise-chose-pour-deux-tiers-des-Francais.php


Eva R-sistons, pseudo. Carrière de journaliste (0RTF entre autres) et d'écrivain, auteur d'ouvrages édités par des Maisons comme Hachette. Lauréate de l'Académie française. Administratrice de R-sistons à l'intolérable, http://r-sistons.over-blog.com.




Film de peur ou bulletin d'info? (1re partie)

Des attaques militaires prévues contre les médias

Prêts pour une guerre contre l'Iran diabolisé?