lundi 13 septembre 2010

Vers un scénario de Troisième Guerre mondiale? Le rôle d’Israël dans le déclenchement d’une guerre contre l’Iran

http://www.nogw.com/images/nuclear_threat.jpg



Vers un scénario de Troisième Guerre mondiale? Le rôle d’Israël dans le déclenchement d’une guerre contre l’Iran, par Michel Chossudovsky

Un mouvement antiguerre à l'envers : la « voie humanitaire » vers la guerre nucléaire ?, par Michel Chossudovsky

Les têtes nucléaires d‘Israël sont tournées vers les Musulmans

Priorité: Guerre contre l’Iran ou Israël?, par François Maginean

Est-ce que les forces armées de l’Amérique sont prêtes pour la menace Israélienne ?

Former Mossad Chief: World Must Attack Iran Now

Le Centre Wiesenthal appelle Castro à agir contre Chavez et Ahmadinejad

Security forces on high alert as Israelis mark Yom Kippur

Secular Israelis outraged about holy day Internet blackout

JEFF GATES: The Hate Mongers Among Us — First in a 4-part series

Israel again refuses to join nuclear Non-Proliferation Treaty

Israel: It's Against Our Interest to Join Anti-Nuclear Arms Treaty

VIDEO - Press TV-IAEA & Israel's Nuclear Weapons - 20-09-2010 (Part 1) - (Part 2) - (Part 3)
Ahmadinejad évoque un complot américain dans les attentats du 11 septembre

The United States arranged the 9/11 attacks "to save the Zionist regime," Iranian President Mahmoud Ahmadinejad told the United Nations General Assembly

U.S. Walks Out as Iran Leader Speaks

Ahmadinejad Offers Nuke Deal, Defends 9-11 Comments

Ahmadinejad calls Obama reaction to 9/11 comments 'insulting' Iranian president tells reporters he is justified in questioning the motives behind the 2001 terror attack.

Obama: Ahmadinejad's comments on 9/11 attacks 'hateful' and 'inexcusable'

UN Chief slams Ahmadinejad's 'unacceptable misuse' of UN platform
'US, Mossad played roles in 9/11 event' Following the Iranian president's doubts on the 9/11 event, a top military adviser to the Leader of the Islamic Revolution says the CIA and Mossad were involved in the attacks.

Israel attacks Iran with Computer Virus

US Cyber Command/Mossad? Stuxnet worm 'targeted high-value Iranian assets'

VIDEO - Israel is guilty of everything the US is accusing Iran of and accused Iraq of doing, by Rys2sense


L’Occident contre « l’antisémitisme » : une idéologie de guerre


Israël et ses dirigeants seraient-ils suicidaires?

Israel et l'arme nucléaire
(...)Très curieusement ce risque très sérieux de guerre nucléaire à trois protagonistes a été beaucoup moins médiatisé que la crise de Cuba en 1962 alors que les propos tenus par certains responsables israéliens montrent bien le danger couru. En effet comme l’a expliqué le journaliste Seymour Hersh dans un livre qui lui a valu le prix Pulitzer : « L’option Samson : l’arsenal nucléaire israélien et la politique étrangère américaine » les dirigeants israéliens n’ignorent pas que l’exiguïté de leur territoire ferait de leur population une victime d’une frappe nucléaire sur un pays arabe voisin menaçant car même en l’absence de riposte militaire immédiate l’effet destructeur de l’explosion et la contamination radioactive ne s’arrêteraient pas à la frontière israélienne.
Il s’agit donc de l’option Samson en référence au personnage biblique qui se suicide avec ses ennemis. Ariel Sharon a résumé cette situation apocalyptique en une courte phrase : « Les arabes peuvent bien avoir le pétrole, nous nous avons les allumettes ! » (...)




http://fr.sott.net/article/9756-Israel-Bibi-les-rabbins-et-la-fin-du-monde

Discours messianiques

Cette connivence entre les sphères politique et religieuse n'est pas du goût de tout le monde, surtout quand elle semble engager la sécurité de l'État hébreu et de ses citoyens. « Je n'ai pas confiance dans une direction qui prend des décisions fondées sur des sentiments messianiques », s'était agacé Yuval Diskin en avril dernier. À l'instar de cet ancien patron du Shin Bet - les services de contre-espionnage -, plusieurs ténors de l'appareil sécuritaire récusent l'alarmisme de Netanyahou et de son ministre de la Défense, Ehoud Barak, à propos de la « menace » nucléaire iranienne. Tous deux partisans de la manière forte pour l'éradiquer, ils sont accusés de vouloir précipiter le pays dans une guerre aux conséquences dévastatrices.
Dieu interviendra pour sauver le "peuple élu" froudroyant au passage ses ennemis
Car derrière un sentiment de responsabilité morale à l'égard du destin du peuple juif - que ses détracteurs croient sincère -, l'actuel chef du gouvernement israélien ne serait pas insensible à certains courants rabbiniques. Celui de Menachem Mendel Schneerson, par exemple, défunt leader du mouvement Loubavitch, que Netanyahou avait cité lors d'une allocution à l'ONU en septembre 2011. Ses adeptes, dont ferait partie le Premier ministre, estiment que ce rabbin n'est autre que le Messie et qu'il vivrait toujours au milieu des hommes.

Un an plus tôt, dans un discours marquant la commémoration de la libération du camp d'Auschwitz, Netanyahou avait annoncé que la prophétie du chapitre 37 d'Ézéchiel, « Les ossements desséchés », était accomplie. Selon cette vision eschatologique, les prophéties des chapitres 38 et 39 seraient donc sur le point de se réaliser. Israël s'engagera dans une immense bataille, « Gog et Magog », où il essuiera de très lourdes pertes, mais à l'issue de laquelle Dieu interviendra pour sauver le « peuple élu », foudroyant au passage ses ennemis.

Guerre imminente

Dans un pays où la spiritualité guide le quotidien et les aspirations d'une partie non négligeable de la population, cette rhétorique messianique est loin d'être marginale. Sur internet, des dizaines de vidéos annonciatrices de la fin des temps apparaissent chaque jour. Des rabbins y décryptent les codes secrets de la Bible, présentant Mahmoud Ahmadinejad comme la réincarnation d'Aman, ce vizir perse qui, jadis, avait planifié la destruction des Juifs. La guerre contre l'Iran y est même annoncée pour le mois d'eloul 5772, ce qui, d'après le calendrier hébraïque, correspondrait... à septembre 2012.

Alors que certaines fuites dans la presse suggèrent une attaque israélienne à l'automne, juste avant l'élection présidentielle américaine, des sages appellent déjà les Juifs à la rédemption. « Nous savons des choses que vous ignorez. Ni les abris ni les systèmes antimissiles de Tsahal ne pourront vous sauver », assure l'influent rabbin Amnon Itshak Chlita, qui prédit un déluge de feu contre les villes israéliennes. « Retournez à la foi, priez, respectez le repos du sabbat, et l'Éternel vous offrira sa protection. »






"Le principal avodah de cette génération est de nous mener à la dernière guerre de golus, de conquérir et purifier tous les pays non-juifs (de sorte que "toute royauté sera celle de Hashem [le Nom, c-à-d Dieu]", Ovadiah 1:21). - Shabbos Parshas VaYelech, 5746."
(Source)




Were The 911 Hijackers
Really Arabs? Maybe Not
By Michael Collins Piper
American Free Press
12-24-1

Were those hijackers really Arabs? Would Israeli agents carry out a suicide mission that could cost American Jewish lives?

Consider these little-known facts . . .

In 1986, the New York-based leader of the terrorist Jewish Defense League, Victor Vancier, gave a prophetic hint of what may have been finally played out on Sept. 11, 2001:

"If you think the Shias in Lebanon are capable of fantastic acts of suicidal terrorism, the Jewish underground will strike targets that will make Americans gasp: 'How could Jews do such things?'"

According to Vancier, quoted by Robert I. Friedman in The Village Voice on May 6, 1986, his allies were "desperate people" who "don't care if they live or die."

Considering this warning it is entirely conceivable the "Middle Eastern" men described by passengers on the airliners were not Arabs at all.

Evidence to be explored suggests that instead, these hijackers could well have been Israeli-sponsored fundamentalist Jewish fanatics (posing as "bin Laden Arabs") hoping to instigate an all-out U.S. war against the Arab world.

"Jewish suicide bombers? Impossible!" cry critics. However, the fact is that there is a "suicide tradition" that is a much-revered part of Jewish history--going back to the famous mass suicide at Masada by Jewish zealots.

But in modern times, Israeli suicide missions have been undertaken. In The Other Side of Deception, former [Israeli] Mossad officer Victor Ostrovsky described one 1989 venture: the participants were "all volunteers" advised that there was effectively "no possibility of rescue should they be caught." (...)

And for those who would doubt that Israel would endanger American-Jews via terrorism, consider this: hard-line Israelis are willing to kill Jews if it means assuring Israel's survival.

The late Rabbi
Meir Kahane -- founder of the Jewish Defense League and one spiritual mentor of fundamentalists who support Ariel Sharon -- exemplifies those willing to sacrifice other Jews to guarantee Israel's future.

Kahane called for killing "Hellenist [i.e. Western-oriented] spiritually sick [Jews] who threaten the existence of Judaism
." That would include those working in slick offices in the World Trade Center, living on Long Island, rather than kibbutzing in Israel.

Israeli journalist Yair Kotler reports in Heil Kahane that Kahane wrote: "the adoption of foreign, gentilized [i.e. non-Jewish] concepts by a Jewish state ... opens the door to a national tragedy."

In his book, Time to Go Home, Kahane called for all Jews to "go home" to Israel--the only safe place for Jews. Those who refused to "go home" were expendable. The CIA's 1979 report on Israeli intelligence says this widely-held view mirrors "the aggressively ideological nature of Zionism."

In fact, this Jewish attitude toward the West (exactly what the media says is the Islamic attitude) has support at the Mossad's top levels.

Robert Friedman revealed that "high-ranking members of Mossad" were directing Kahane and that the "central player" was former Mossad operations chief (and later Prime Minister) Yitzhak Shamir, an outspoken critic of America.

When
Kahane said America would become "the major enemy of Israel," due to "economic disintegration, which no administration can stem," he enunciated a popular Israeli view.

In his Kahane biography,
The False Prophet, Robert I. Friedman noted that Kahane's beliefs "have taken root and have become 'respectable'" and that Ariel Sharon is one of the "most potent supporters" of such extremism.

In the Oct. 15 issue of The New Republic, Israeli writer Yossi Klein Halevi echoed this view:
"The destruction of the World Trade Center has partially rehabilitated, if only by default, the Zionist promise of safe refuge for the Jewish people". (...)

What Halevi describes reflects the widespread ideology known as "catastrophic Zionism"

In The Ascendance of Israel's Radical Right, Israeli scholar Ehud Sprinzak found that these views are "a major school" of modern Israeli thought.

Sprinzak described the Israeli movement, Sikarikin, which honors ancient Jews who "conducted a systematic terror campaign against Jewish moderates who were ready to come to terms with the Romans on questions of religious purity." Israelis consider these terrorists "the symbolic defenders of religious and nationalist purity."

Another popular rabbi, Israel Ariel, will risk massive loss of Jewish lives to achieve the "elimination" of the Arab countries to guarantee Israel's survival. (...)
which rejects America, saying Israel is the only safe Jewish refuge.



Sur ce blog:

L'option Samson comme justice ultime

Une blogosphère alerte et en santé est le dernier obstacle à une guerre contre l'Iran

L'auto-destruction des Sémites au Moyen-Orient: une fatalité?

D'anciens analystes du renseignement américain alertent le président concernant une attaque prochaine contre l'Iran

Les États-Unis ont voté une résolution appuyant une attaque militaire d'Israël contre l'Iran

Rappel: c'étaient pas des musulmans qui ont été arrêté juste après le 11 septembre, c'étaient une soixantaine d'Israéliens

À lire