samedi 20 octobre 2012

Harcèlement policier, inculpations préventives et torture contre de faux ennemis Musulmans... Nationalistes: VOUS êtes les prochains!

Ce qui arrive aux musulmans nous arrivera à tous

Traduction Catherine pour ReOpenNews

La décision de la Cour Européenne des droits de l'Homme de refuser de bloquer l'extradition vers les Etats-Unis du religieux musulman radical, Abu Hamza al-Masri, et de quatre autres personnes supprime l'un des derniers remparts externes contre l'émergence de notre État-Goulag.

Masri et les quatre autres, tous détenus dans des prisons britanniques, rejoindront bientôt les centaines d'autres Musulmans traduits aux Etats-Unis, au cours de la dernière décennie, devant les tribunaux fédéraux établis au titre de l'Article III. Les procès équitables sont peu probables. Une pratique inquiétante d'atteintes graves aux libertés civiles élémentaires, mise en place au nom de la sécurité nationale, a empoisonné notre système légal. Ces infractions incluent une surveillance envahissante, des chefs d'accusation flous, l'utilisation de la mise à l'isolement prolongé avant procès, la classification des preuves que l'accusé ne peut pas consulter et l'utilisation d'activités politiques, normalement protégées par le cinquième Amendement, pour démontrer l'état d'esprit et les intentions. Les musulmans poursuivis par les tribunaux de l'Article III se voient refuser la possibilité d'affronter leurs accusateurs et la protection de leurs associations religieuses et politiques, et ils trouvent rarement un juge assez courageux pour protéger leurs droits. Ces violations des libertés civiques fondamentales ne seront pas, en fin de compte, réservées exclusivement aux musulmans une fois que le corps de l'état se sentira assiégé. Ce qui leur arrive nous arrivera.
Lire plus...


 
Former Guantanamo inmates tell of confessions under ‘torture’ “You know what this is?” Fouad Al Rabiah asked as he held up a photograph of a cell in Guantanamo. “This is my house for eight years.” The cell is small, sterile and resembles a cage. It has a hole in the floor where the toilet is.
FBI Entrapment Eyed
• Controversy surrounds bureau’s use of dubious paid informants

By Richard Walker
The recent arrest of a Bangladeshi student for trying to blow up the New York Federal Reserve with what turned out to be a fake bomb has called into question the use of paid informants in the majority of the FBI’s home-grown terrorism cases sinceSept. 11, 2001.
The FBI says the methods it uses to trap terror suspects are all part of “the war on terror,” but many legal experts believe those operations are really entrapment.
The majority of the 500 terror cases since 2001 have relied on evidence from FBI informants within the Muslim community. Inmany cases, the informants encouraged individuals to commit terrorist acts as a way of gaining their trust. Subsequently, informants, with the help of FBI agents, helped those same suspects devise elaborate terror plots they might not otherwise have ever thought of.
In the latest case, a New York informant and his FBI handlers convinced Bangladeshi student Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis, 21, that he was transporting a bomb to the Federal Reserve, but the bomb was in fact a fake. He will now face terrorism charges likely to put him away for life.
The FBI said Nafis arrived in New York in January, having come here with the intention to commit mass murder. His aim, they alleged, was to put together a terror cell. It appears they helped him but together a fictitious cell and justified their sting on the basis he was determined to commit mass murder until they intervened.
It is almost impossible to discover how the FBI recruits its informants and to what extent they are permitted to engage in illegal activities as part of their roles. If terror tactics in Europe are anything to go by, informants are often highly paid or are blackmailed into working for intelligence agencies.
In many instances, they are unreliable individuals with criminal backgrounds.
The debate about whether FBI stings are forms of entrapment of poor and in some cases misguided and low-intelligence people has caught the attention of legal scholars. In 2011, the Center for Human Rights and Global Justice at New York University’s School of Law produced a report on the issue, which specifically examined three New York terror cases. The report was frank in pointing an accusing finger at the FBI and the federal government for sending paid informants into Muslim communities purely on the basis of suspicion.
In one part of the report, its authors addressed the issue of entrapment, stating that in the three cases they looked at, “the government selected or encouraged the proposed locations that the defendants would later be charged with targeting. . . .
“In all three cases, the government also provided the defendants with, or encouraged the defendants to acquire, material evidence such as weaponry or violent videos, which would later be used to convict them,” the report alleged.
It also linked the feds’ ability to “claim we face a homegrown threat” to some high profile terror cases in which informants played a critical role.
The report demanded changes in the law so the FBI would be “explicitly forbidden from using informants to engage in entrapment or inducement to commit crimes.”
So far, juries have been reluctant to reject FBI evidence in terror cases. Defense lawyers also complain that using an entrapment defense is all but a waste of time in the American jury environment of post Sept. 11, 2001.

Current Issues, 2012-09-19 20:59:47, HOUR 1   19 septembre 2012 01:01
In the first Hersham talks with guest Laila Taghi who will be speaking about her son Ziyad Yaghi who is in prison for 31.5 years for visiting Palestine.

Current Issues, 2012-09-19 20:59:47, HOUR 2   19 septembre 2012 01:01
In the second hour Hersham talks about the lack of evidence for terrorism in the U.S. and how the government is using fear to control us.

 

Sammi interviews Layla Yaghi, an American Muslim who son Ziad was convicted on trumped up terrorism charges by the USGOV

Download Here

THANK YOU FOR ASSISTING WITH THE COSTS ASSOCIATED WITH PRODUCING THIS PROGRAM



 


Fait curieux qui attira mon attention il y a quelques mois: de nombreux nationalistes semblent avoir changé leur fusil d'épaule. Ils insistent désormais que l'ennemi prioritaire, la pire menace pour la société nécessitant une action des plus urgente, n'est autre que l'immigration musulmane. Ainsi, pour nombre d'entre eux, les autorités du ZOG qui nous tiennent en laisse représenterait une moindre menace ou, du moins, une menace qui peut toujours attendre.

Or, le fait est que présentement, et ce depuis le 11 septembre 2001, il n'y a que des "dangereux djihadistes" mal rasés qui se font imposer des peines d'emprisonnement épouvantables (31 ans à un musulman américain de 18 ans pour délit d'opinion - site web / autres exemples) pour des crimes qu'ils n'ont jamais commis. À comparer aux "barbus islamistes", les nationalistes s'en tirent assez bien -- pour l'instant - avec leurs petites amendes et leurs quelques jours de prison avec télé, repas complets et sorties quotidiennes.

Chers amis nationalistes, quand bien même vous combattriez l'Islam jusqu'à votre dernier souffle, cela ne saurait changer le fait que les autorités vous ont réservé le même sort! Ce qui arrive aux musulmans -- les peines de prison illimitées, les tortures dans les prisons secrètes, le harcèlement moral, légal et policier -- c'est exactement ce qui vous attend, et cela ne fait que commencer. Ce n'est plus qu'une question de temps. Car aux yeux des autorités du ZOG, vous, les nationalistes (de même que les cocos, antifas, anars, écolos, conspiros, etc.), êtes tout aussi "extrémistes" et "dangereux" que les soi-disant islamistes! C'est qu'ils ont besoin d'enfermer des gens pour montrer au peuple abruti et endoctriné qu'il existe bel et bien une "menace terroriste extrémiste".







L’IMPÉRIALISME AMÉRICAIN EST UN ENNEMI DE L’HUMANITÉ 

L’impérialisme américain est un des plus grands ennemis de l’humanité depuis au moins un siècle. Il est le vecteur principal de la mondialisation ultralibérale à l’échelle planétaire qui entraîne le pillage des ressources des pays du Tiers-Monde par les multinationales ainsi que l’exploitation extrême qui est infligée à leur classe ouvrière dans des ateliers de misère. En alliance étroite et ferme avec le sionisme international, l’impérialisme américain cherche à soumettre sans pitié les peuples qui luttent pour leur indépendance nationale et à détruire progressivement les différentes nations et cultures au profit d’un monde uniformisé et dominé par la civilisation anglo-saxonne.

Plus récemment cette année il y a eu le 11ème anniversaire des attentats du 11septembre 2001. Ce fût bien entendu une tragédie qui a coûté la vie à environ 3000 personnes, sans compter les blessés et nous devons de tout coeur compatir à leur sort. Ceci dit le cortège de lamentations dans les médias au service de l’oligarchie mondialiste qui a suivi ces attentats est parfaitement hypocrite et révoltant. La version officielle de ces évènements est loin d’être convaincante et crédible et ne peut que semer le doute dans nos esprits. Il est tout à fait légitime de se demander à qui ce crime a profité. Mais dès que l’on remet en doute la version officielle des attentats du 11 septembre 2001, les défenseurs du système capitaliste apatride et mondialiste s’élèvent en choeur pour nous traiter de conspirationnistes, antisémites, esprits paranoïaques, etc. Leur volonté d’intimidation est plus qu’évidente, car nous risquons de semer des doutes dans la population et ainsi ébranler le pouvoir immense et démesuré qu’ils exercent sur la conscience des gens.

Ces esprits moralisateurs, qui nous ressassent continuellement le même refrain sur le terrorisme islamiste, deviennent par contre silencieux devant les actes de terrorisme d’État perpétrés par les puissances occidentales depuis plus d’un siècle. La liste est très longue et nous pourrions commencer par les bombardements intensifs anglo-américains sur l’Allemagne pendant la Deuxième Guerre Mondiale, qui ont entraîné notamment la destruction de la ville de Dresde. Des centaines de milliers de civils allemands périrent dans le but de provoquer la capitulation totale du gouvernement allemand. Mais bien sûr c’étaient des victimes « collatérales » et les Allemands étant du « mauvais côté » lors de ce conflit mondial et représentant le « mal suprême », ont mérité leur sort! Le peuple allemand a été littéralement mis à genoux pour les crimes supposés ou réels qui étaient reprochés au régime national-socialiste, alors que les alliés Américains, Britanniques et Soviétiques en ont perpétrés une panoplie et ont eu les mains couvertes de sang. Il y a eu également les bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki en 1945, le coup d’État de Suharto en Indonésie en 1965 et celui de Pinochet au Chili en 1973, tout deux financés et orchestrés par la CIA, la guerre du Vietnam, l’invasion du Panama en 1989 qui causé la mort de plus de 3000 personnes, etc. Plus près de nous il y a eu les bombardements israéliens sur les territoires palestiniens et le Liban, l’invasion de l’Afghanistan, de l’Irak et de la Libye l’année dernière. Toutes ces guerres et agressions impérialistes ont causé un nombre de morts infiniment plus grand que les attentats du 11 septembre 2001 sans pour autant suscité l’indignation des médias contrôlés par l’oligarchie mondialiste. Toujours le même deux poids deux mesures! La vie des civils américains et israéliens a plus de valeur que celle des habitants des pays dont les dirigeants s’opposent tant bien que mal à l’hégémonie de l’empire américano-sioniste, que ce soit les Palestiniens, les Irakiens, les Libyens, les Syriens, etc.

Suite à la destruction des tours du World Trade Center, l’élite dirigeante sioniste américaine a joué la carte de la sympathie auprès de l’opinion publique mondiale et en a profité pour mousser au maximum la fièvre belliciste et militariste en déclenchant la guerre contre l’Afghanistan, soi-disant pour débusquer Oussama Ben Laden et pour renverser le régime des Talibans au nom de la « libération des femmes ». Beaucoup de patriotes américains ont tout de suite reconnu l’influence du lobby pro-Israël dans cette poussée guerrière. Il y avait, et il y a toujours, une réelle volonté de la part des idéologues néoconservateurs de l’administration Bush, et maintenant celle d’Obama, de renforcer la position de l’État sioniste au Moyen-Orient au détriment des régimes arabes, iranien et autres qui veulent conserver leur indépendance nationale face à l’empire américano-sioniste. La convergence de vues entre l’impérialisme américain et le sionisme international a atteint un point extrême et c’est ce qui alarme les patriotes américains qui souhaitent que leur gouvernement se consacrent aux problèmes domestiques plutôt que de jouer au gendarme planétaire.

Aussitôt après la guerre en Afghanistan, les néconservateurs sionistes se lancèrent à l’assaut de l’Irak baathiste et socialiste de Saddam Hussein sous de faux prétextes et qui précipitèrent ce pays dans le plus grand chaos et dans une guerre civile atroce. Ils conclurent même des alliances avec les islamistes qu’ils prétendaient combattre! Saddam Hussein malgré tout ce qu’on peut lui reprocher était un dirigeant laïc, patriotique et socialiste et son gouvernement comprenait des femmes et des chrétiens. Le mouvement d’opposition à cette guerre fût extrêmement large avec des millions de personnes dans les rues, dont une manifestation de 200 000 personnes en mars 2003 dans les rues de Montréal, l’une des plus grande manifestation politique de l’histoire du Québec et du Canada! Mais ceci n’empêcha pas la destruction de la souveraineté irakienne et le pillage éhonté des ressources naturelles de ce pays par l’oligarchie mondialiste. La guerre en Libye en 2011 a été menée sous le prétexte de renverser un dictateur, Mouammar Khadafi, et a mené encore une fois au chaos et au pillage des ressources naturelles dont regorge ce pays.

Cependant il existe des lueurs d’espoir qui sont loin d’être négligeables. Cuba socialiste résiste toujours fièrement à la volonté américaine de renverser son gouvernement pour y restaurer le règne des exploiteurs et des bandits et le Vénézuéla d’Hugo Chavez représente une épine dans le pied des États-Unis qui ont toujours considéré l’Amérique Latine comme leur chasse gardée. En ce moment la Syrie baathiste et socialiste de Bachar El-Assad est au centre de l’actualité depuis plus d’un an à cause de la guerre civile encouragée et entretenue par l’OTAN dans le but de renverser son gouvernement et de le remplacer par une clique entièrement dévouée et soumise à l’hégémonie américano-israélienne sur le Moyen-Orient. L’existence du mouvement indépendantiste québécois inquiète l’impérialisme américain qui le voit comme un facteur de déstabilisation en Amérique du Nord. Dans les années 70, l’oligarchie yankee brandissait le spectre de l’avènement d’un Cuba du Nord si le Québec se séparait. C’est ce qui explique la volonté constante du Parti Québécois de rassurer les investisseurs américains sur les conséquences de l’indépendance du Québec, mais ce souci est loin d’être partagé par l’ensemble des patriotes québécois qui voient plutôt l’impérialisme américain comme un adversaire de leur lutte d’émancipation nationale et sociale. En bref il y a beaucoup de résistances face aux agressions et aux diktats impérialistes du Nouvel Ordre Mondial et les socialistes nationaux ont le devoir de les soutenir dans le but de favoriser la chute du capitalime mondialisé et apatride. C’est ainsi que l’on pourra construire un système politique, économique et social basé sur le socialisme national, seule alternative au chaos mondialiste et à la destruction progressive des nations et des identités nationales.




Could you just imagine ….

If the people in the streets were chanting hate speech about Jewish leaders, as they do about Muslims and the prophet Mohammed. 
k
If drones were attacking American cities or israel, as they do Islamic countries.
k
If one single newspaper plastered their anti-Jewish rhetoric across their front page, just as they project their anti-Islamic campaign.
k
If we had the exact same coverage of enforced empathy for all the real holocausts which have happened throughout history, as we have to put up with, with the Jewish holomyth. 
k
If israel had the same levels of race laws, and enforced immigration which are being imposed on westernised cities across the globe.
k 
If for just one week, we in the Truthing community could have access to the entire main stream media, TV, entertainment, cinemas, magazines, etc. Oh boy. 
k
If synagogues were genuinely attacked by EDF style supporters, as are mosques today. 
k
If most Americans really knew how much they were financing that only democratic state in the Middle East -and why. 
k
If israel had to be included in the nuclear arms treaty – and had the same amount of attention Iran and Iraq had with their WMD inspections. 
k
If the Jews had to pay reparations for all the holocausts and genocides they have created throughout history. Ha – they would be bankrupt. 
k
If the same sentencing was applied to all the criminals creating wars, as is the INNOCENT people who are now rotting in prisons, due to trying to expose these criminals. 
k
If the Jewish-controlled MSM for once actually told the Truth
k
If we had sanity in this world.

kIf we had Truth, justice and peace.


Sur ce blog:

Netanyahou: "Nous vaincrons l'Islam militant" 

Pourfendeur de l'Islam militant, ardent pro-Israël, Newt Gingrich n'en baisse pas moins la tête devant les terroristes iraniens du MeK

L’ancien responsable de l’Unité de traque de Ben Laden à la CIA soutient que l’Islam radical est une menace imaginaire.

Larry SILVERSTEIN et David YERUSHALMI (gourou de l’anti-Islam aux USA), anciens patrons de l’épouse du candidat présidentiel Newt Gingrich

 
Le lobby juif poursuit une organisation musulmane shiite canadienne pour avoir posté un vidéo de David Duke


Selon Frank J. Gaffney (PNAC), les Frères Musulmans ont infiltré et contrôlent l'administration Obama 

Les plus importants pourvoyeurs de haine anti-Islam proviennent de quelle communauté, selon vous?

Le Prof Kevin McDonald et Geert Wilders dans le même lit

Les réseaux sionistes et leur campagne de propagande anti-Islam


La main des services secrets sionistes et occidentaux derrière les affrontements entre chrétiens et musulmans en Égypte