mercredi 22 avril 2009

Hypocrisie et agitation

Obama a serré la main de Chavez mais refusé de rencontrer Netanyahou après que ce dernier ait annulé une visite à Washington. Il soulève en agissant ainsi la grogne les sionistes, à qui il s'était adressé avant hier pour leur dire que le temps est venu de conclure une paix durable avec la Palestine.


Alan Keyes, le candidat favori de Joe The Plumber, était invité aujourd'hui à l'émission du "patriote" Alex Jones. Au cours de la discussion, il s'en est pris à Obama qu'il accuse d'être un "socialiste" et a dénoncé ses plans de loi martiale.

L'ancien candidat présidentiel Alan Keyes déclare que le gouvernement créera un attentat terroriste et après, il décrétera la loi martiale


Alex Jones (Infowars, Prisonplanet) nous présente Alan Keyes comme un "insider" bienveillant issu de l'ONU et dénonçant le plan de loi martiale.

Ce qu'Alex ne dit pas c'est qu'Alan Keyes est lié d'une profonde amitié avec les "conservateurs cashers" et ce depuis ses années d'université alors qu'il était colocataire avec le néocon juif William Kristol (fils du maître néocon/trotskyste Irving Kristol).

Pas exactement la référence la plus fiable...

Cela est ironique qu'Alan Keyes traite Obama de "communiste", considérant que ses propres commanditaires sont des trotskystes qui essaient de se faire passer pour des conservateurs. (On se souviendra de Ronald Reagan l'"anti-communiste" dont l'administration était entièrement dirigée par les néocons/trostskyistes.)

De plus, Keyes était un fervent pro-Bush! Il a appuyé les mesures d'état-policier imposées par l'administration Bush! Et maintenant, il prétend dénoncer tout ça! Quel hypocrite!

Sa petite entrevue avec Alex Jones poussera-t-elle les "Patriotes" américains dans le piège des conservateurs cashers?



http://1.bp.blogspot.com/_rpBKvoqsIdU/SLjrhlUkdfI/AAAAAAAAAWM/e71PIoakALA/s400/palin%2Band%2Bkeyes.jpg



(...)Comme sous Carter, [Wolfowitz] est chargé d’élaborer une vision à long terme des évolutions géopolitiques, et du rôle diplomatique à jouer pour les États-Unis. Un poste à responsabilité, occupé par le passé par George Kennan, le théoricien de la Guerre froide. Wolfowitz recrute pour cela une équipe fournie : Scooter Libby, juriste de Philadelphie, l’économiste Francis Fukuyama, le conservateur afro-américain Alan Keyes, mais aussi Zalmay Khalilzad, qui a l’avantage de venir de l’Université de Chicago et d’être un ancien élève de Wohlstetter. (Source: voltairenet.org)








Is Alex Jones a Zionist?

Alex Jones, gardien du temple

Alex Jones, gardien du temple partie 2