mercredi 17 septembre 2008

Traite des blanches d'Europe de l'Est à Montréal



Marie-Claude Montpetit, praticienne privée en immigration, qui avait la charge de toute l'immigration sexuelle canadienne entre 2001 et 2003. Quand les femmes et les hommes ont commencé à se plaindre d'être réduits à l'esclavage sexuel, elle a voulu cesser de les représenter et c'est là que ses problèmes ont commencé: harcèlement, menaces, attaques physiques, etc.

L'opération/réseau de traite des femmes de l'Est décrite par Marie-Claude Montpetit s'appelait l'opération Slovakian Crystal.

Les femmes et les hommes des pays de l'Est transitaient par Israël, puis se retrouvaient à New York, puis à Montreal à l'Ambassador Club, la filiale montréalaise de l'Emperor Club américain, rendu célèbre grâce à l'affaire Spitzer (qui était - ô coïncidence - en train d'enquêter sur le Congrès Juif Mondial).



Traite des personnes: Israël numéro un

L'esclavage blanc, Beketch

Brochure - Israël et la traite des blanches (archive.org)

Israël et la traite des blanches

Un Israélien à la tête du plus grand réseau de trafic humain de l'histoire des États-Unis

Esclavagisme et holocaustes des peuples

Les profiteurs de la traite d'esclaves

Blanchiment d'argent, corruption, trafic d'organes... c'est pas bon pour l'image de la communauté!

Dès 2006, Israël avait identifié la Suède comme le pays le plus antisémite au monde

Un rapport de l'ONU accuse les organisations médicales, l'armée et les rabbins israéliens de s'adonner au trafic d'organes

L'affaire de trafic rabbinique d'organes au NJ: "L'informateur du FBI aurait dû être tué", soutient un politicien juif 

L'Holocauste justifierait le trafic d'organes

Un autre escroc s'enfuit en Israël

Fraudeurs épinglés en Israël


Only for the money

Des milliers de comprimés d'ecstacy...

Mike Piper contre la mafia juive

Les rois du crime organisé, c'est pas les Italiens...

À lire