dimanche 29 mars 2009

Preuve scientifique de l'existence du Lobby

Samedi 28 février 2009
Pedro Arroja à démontrer de manière scientifique et irréfutable l’existence du lobby juif

Un économiste portugais, Pedro Arroja, s’est employé à démontrer de manière scientifique et irréfutable l’existence du lobby juif, Ben Shalom Bernanke

"Le fait est que sous l'administration Bush deux juifs occupèrent la charge de Président de la Réserve Fédérale. C’est en 2006 qu’Alan Greenspan, qui avait été nommé à ce poste par le Président Reagan en 1986, céda sa place à l’actuel président, Ben S. Bernanke, nommé quant à lui par le Président Bush.

Ma question est la suivante: quelle est la probabilité que, parmi les candidats ayant des compétences et qualifications équivalentes pour occuper le poste de Président de la Réserve Fédérale, le choix se porte précisément sur deux juifs - l'un à la suite de l'autre - en admettant qu’aucune autre considération ou influence n’intervienne dans le choix ?

Sachant que la communauté juive aux Etats-Unis représente 2.5% de la population totale, il s'ensuit que la probabilité qu'il y ait successivement deux Présidents juifs de la Réserve Fédérale est de l’ordre de 0.06%, ce qui est une impossibilité pratique.

Nonobstant, c’est ce qui est arrivé.Il faut néanmoins souligner que la culture juive attache beaucoup d'importance à l'éducation et qu'il y plus d’hommes et de femmes de mérite dans cette culture que dans la culture chrétienne ou autres. Je vais donc postuler que les juifs sont trois fois meilleurs [l'utilisation du vocable "meilleur" au lieu de "plus compétent" n'est évidemment pas innocente] que les non-juifs et que, bien que représentant à peine 2.5% de la population, la probabilité qu'un juif soit nommé à la tête de la Réserve Fédérale est donc trois fois supérieure, à savoir de 7.5%. Dans ces conditions, quelle est donc la probabilité que deux Présidents successifs de la Réserve Fédérale soient juifs? La réponse est 0.56%, ce qui est également une impossibilité pratique. Cependant, c'est ce qui est arrivé.

Je vais donc formuler la question différemment. Combien de fois faut-il que les juifs soient meilleurs [plus compétents] que les hommes et les femmes issus d'autres cultures en Amérique (où une majorité écrasante est chrétienne) pour (…) qu'il y ait une probabilité supérieure à 50% que "deux Présidents successifs de la Réserve Fédérale soient juifs", supposant toujours qu’hormis le mérite aucune autre considération ou influence n'intervienne dans le processus de choix ?La réponse est d'environ 30 fois.

Comme il est invraisemblable qu’en moyenne les juifs soient 30 fois meilleurs [plus compétents] que les chrétiens, la conclusion qui s’impose est que le choix du Président de la Réserve Fédérale n’obéit pas exclusivement à des critères de mérite et que des considérations ou influences d'un autre ordre interviennent."