mardi 24 mars 2009

Les drones israéliens: admirez le futur

Il faut bannir la "guerre dans l'espace!"

Ne soyons pas surpris si nos classes dirigeantes utilisent ces drones contre des populations occidentales d'ici quelques années, comme le fichage biométrique, les checkpoints anti-terroristes aux aéroports... Voyez ce que subissent les Palestiniens aujourd'hui: c'est ce qui nous attend dans une avenir rapproché!








VIDEO - Cut to pieces: the Palestinian family

drinking tea in their courtyard


Israeli unmanned aerial vehicles – the dreaded drones –

caused at least 48 deaths in Gaza during the 23-day offensive



http://3.bp.blogspot.com/_9nTItnS3VNk/SaXCqDrb7jI/AAAAAAAAtis/sl_rOnftufM/s320/israel+drone+Hermes+450.jpg

News: Israël Drones : l'invention des avions sans pilote en Israël
Par David Rosenfeld
Israel-Valley
4 mars 2007
L’avion sans pilote – autrement dénommé « drone » ou UAV (Unmanned Air Vehicle) – trouve son origine parmi les étoiles. Il fût en effet inventé en 1935 par la star hollywoodienne Reginald DENNY, un passionné d’aviation qui fonda la compagnie RadioPlane, plus tard acquise par Northrop Grumman.
A l’époque les entraînements militaires aériens prenaient pour cible des modèles réduits attachés à la queue d’un avion porteur, un peu comme nos avions planeurs. Les risques étaient évidemment très élevés pour l’avion porteur, et Reginal DENNY eu l’idée d’un avion dirigé à distance par radio, d’où le nom « radioplane ». 15,000 unités furent construites durant la Seconde Guerre mondiale. Une autre star hollywoodienne travailla sur ces premiers drones puisque l’on retrouve sur les chaînes de montage de l’usine de Burbank, en Californie, la jeune … Marylin Monroe qui bénéficia de la célébrité de son directeur.
Les Israéliens furent les premiers à imaginer des drones « actifs », dans le sens où ils ne sont plus des avions cibles ou des avions “programmés”, mais de véritables avions pilotés à distance et en temps réel. Ces avions se sont avérés être de réels atouts sur le champ de bataille.
La guerre de Kippour s’était révélée plus périlleuse que la guerre de 1967, et les SAMs soviétiques représentaient une menace grandissante pour laquelle il fallait trouver un système de renseignement en temps réel, sans mettre en danger les pilotes. Un israélien, d’origine américaine, Alvin Ellis, fraîchement embauché par Israel Aircraft Industries (IAI) commença à étudier un concept « d’espion du ciel » capable de transmettre des données topographiques et stratégiques des positions ennemies. Un premier prototype muni d’une caméra vola en 1974 sans convaincre la direction d’IAI.
Alvin Ellis se tourna vers Tadiran, et en 1975 naquit le Mastiff, avion espion de surveillance des champs de bataille. Seuls deux appareils furent commandés. Ce ne fût qu’en 1977 que l’armée de l’air israélienne reconnût l’intérêt stratégique de ces systèmes d’un nouveau genre et débuta le développement du système SCOUT aux IAI. Et c’est en 1982, au cours de la guerre “Paix en Galilée” que les avions sans pilote entrèrent dans la légende. Durant l’offensive dans le Sud Liban, la flotte de Mastiff et de Scout permit de repérer et détruire la totalité des 28 sites de missiles SAMs syriens.
Les retombées stratégiques et commerciales furent immédiates. Les américains, en tête, commencèrent une coopération avec la filiale commune d’IAI et Tadiran « Malat ». Ils s’équipèrent du système PIONNER et plus tard du système HUNTER utilisés dans de nombreuses campagnes militaires comme en Irak, au Kosovo, en Serbie, en Libye ou en Afghanistan.
Depuis, tout un éventail d’applications a vu le jour dans le domaine de la défense : drones espion, bombardier, mouche, leurre, ciblage, radar, transmission, cartographie, etc. La dernière révolution en terme de drones militaires consiste en avions d’attaque sans pilote ou UCAV. Ceux-ci disposent d’avantages cruciaux : inhabités, ils peuvent être pilotés 20 heures durant par plusieurs télé-équipages, sans connaître la fatigue. Ils sont aussi plus résistants aux chocs, aux accélérations et aux conditions météorologiques.
Ces avancées militaires ont naturellement permis de générer de nouveaux concepts civils. Israël a lancé de nombreuses initiatives comme la surveillance du trafic routier et des frontières, la météo, la lutte contre les incendies de forêts ou les réseaux de transmission téléphoniques. Des partenariats ont été signés notamment avec la France, les Etats-Unis, la Belgique, la Suisse, la Finlande … Israël compte à ce jour le plus long log d’activité pour ses avions sans pilote.-
-xl-

http://www.spyworld-actu.com/IMG/jpg_6076ddc5a9.jpg


Micro-robots volants israéliens

L'IDF utilisera des robots contre les Palestiniens

Pentagon exploring robot killers that can fire on their own

Accord de sécurité Canada-Israel

Coopération franco-israéliennne en matière de recherche-développement militaire

France Israel drones - Coopération sérieuse entre Thales et Elbit

IAI, DASSAULT et THALES - Charles Edelstenne et Denis Ranque : OUI, pour une coopération avec ISRAEL.

THALES et ELBIT Systems - Le drone Watchkeeper testé en Israël en présence de Français et de Britanniques

Star Wars returns, pt.1

STAR WARS en Irak: Lasers en Irak

Real-Life Star Wars: The Militarization of Space

'Heat wave' gun may be used in Iraq

Mieux que le taser: les micro-ondes - Active Denial System