mercredi 4 août 2010

Est-ce le début d'une nouvelle guerre de l'entité sinistre contre le Liban?

Dernières nouvelles: Inquiétant accrochage entre Israël et le Liban

Tout voyage non indispensable au Liban est déconseillé Le gouvernement canadien a déconseillé mardi à ses ressortissants tout voyage non indispensable.

Un rapport US prédit une guerre contre le Liban dans un délai de 18 mois

Manoeuvres israélo-américaines “pour combattre un ennemi commun” L’armée israélienne a procédé à des entraînements militaires communs avec les U.S. Marines dans un environnement forestier censé ressembler à la région du sud Liban et la Syrie.

The Latency Phase - Full Blown Zionazi Psychopaths Portray "enemy" infants as proto-terrorists Muslim babies as "future terrorists" - the latest barbarous idiom produced by the 'war on terror' and its concomitant Islamophobia. Credit for the phrase goes to Rep. Louie Gohmert (R-TX), who recently deployed it to outline, before the House no less, the threat posed to the American "way of life" by insurgent Muslim infants:

Israel jets, drone enter Lebanon airspace






Lebanon denounces claim it provoked deadly clash in north

Israel blames U.S., France for arming Lebanon

3 Lebanese Martyred, 1 Israeli Officer Killed in Odeisseh Clashes

Israel blames U.S., France for arming Lebanon




Israeli provocation on Lebanese border could trigger new war
Rivero's comment:
Israel's official response is that the IDF were on "Israeli territory" and that the Lebanese forces attacked without provocation.
But the photography tells the true story, with Israel clearly violating Lebanon's borders.

CLEAR ISRAEL PROVOCATION WITH LEBANON SHOWN IN PHOTO





FLASHBACK (il y a 2 semaines)

MECANOPOLIS.ORG

Le CFR annonce une Troisième guerre du Liban
Article placé le 20 juil 2010, par Agata Kovacs (Genève)

Dans un rapport publié sur son site internet, le Council on Foreign Relations annonce l’imminence d’une troisième guerre du Liban et exonère par avance Israël de toute responsabilité.

cfr

Quatre ans après un conflit dévastateur de 34 jours – qui coûta la vie à plus de 1200 Libanais – une série d’accrochages et de violations flagrantes de la résolution 1701 de l’ONU par Israël, survenue ces dernières semaines, laisse présager une reprise imminente des combats entre le Hezbollah et l’armée de l’Etat hébreu.

La semaine dernière, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a tenté d’intervenir, en dénonçant « les survols quasi quotidiens du territoire libanais par les forces aériennes israéliennes qui constituent des violations de la souveraineté libanaise qui doivent immédiatement cesser ». Le Secrétaire général a également exhorter Israël à « accélérer sans plus tarder » le retrait se ses forces « de la partie nord du village de Ghajar et de la zone limitrophe au nord de la Ligne Bleue » qui délimite la frontière entre les deux Etats. (1)

Rapport du CFR

Ces tensions surviennent alors que le Council on Foreign Relations (CFR) vient de publier un rapport dans lequel il annonce l’imminence d’une troisième guerre du Liban. Il n’est pas inutile de rappeler ici que si le CFR – présidé par le milliardaire David Rockefeller, qui est également le fondateur du Groupe Bilderberg et de la Commission Trilatérale – se présente comme un « think-tank non partisan ayant pour but d’analyser la politique étrangère américaine et la situation politique mondiale », il est en réalité une organisation opaque qui régit des intérêt financiers internationaux liés à l’idéologie mondialiste néolibérale (lire à ce sujet notre article du 10 mai dernier ).

Le document de neuf pages, que nous reproduisons en fin d’article, indique qu’il y a un « danger croissant de la reprise de la guerre entre Israël et le Hezbollah. Depuis le dernier conflit entre ces deux parties au Liban, pendant l’été 2006, le Hezbollah n’a cessé de se réarmer et son arsenal est maintenant plus puissant, tant en quantité qu’en qualité. Israël ne peut que constater que la menace faite à sa sécurité nationale est devenue intolérable ». Une attaque préventive serait donc légitime, selon ce rapport.

Le CFR n’apporte pas la preuve du réarmement de la milice chiite. Il se base uniquement sur des rapports du renseignement israéliens et d’autres rumeurs d’officines et relais de désinformation. Néanmoins, après les crimes de guerre perpétrés par l’Etat hébreu en 2006, dénoncés par Amnesty International (2), la réorganisation militaire du Hezbollah semble pour le moins légitime, puisque qu’elle est sa seule garantie de survie, ainsi que celle du peuple libanais.

Le rapport de l’agence mondialiste prétend également que « l‘Iran pourrait pousser le Hezbollah à attaquer Israël, afin de faire diversion sur la pression internationale à propos de son programme nucléaire. »

La logique du CFR nécessiterait quelques éclaircissements, car on voit mal comment une attaque du Hezbollah sur Israël permettrait à l’Iran de faire diversion sur quoique ce soit. C’est même le contraire qui ne manquerait pas de se produire en pareil cas. Par ailleurs, l’histoire récente du Proche Orient démontre que c’est l’Etat juif qui a toujours su trouver quelques prétextes fallacieux pour agresser ses voisins. Mais on voit bien ou veut en venir le CFR, qui n’hésite pas a exonèrer par avance Israël de toute violation des résolutions de l’ONU en affirmant que « dans tous les cas, le Hezbollah arguerait probablement du fait qu’il répondait aux survols israéliens du territoire libanais pour entrer en guerre. » Pour l’organisation de M. Rockefeller, il serait bien sûr tout à fait intolérable que les libanais réagissent aux provocations quotidiennes de Tsahal. Ils doivent se soumettre en silence. Dans la foulée, le CFR ne manque pas de promulguer quelques conseils à l’État hébreu, comme par exemple « d’attaquer des équipements et des dépôts d’arme en Syrie ». Et pourquoi pas en Iran, pendant qu’on y est ?

Il est impossible de dresser une liste des contres vérités promulguées par ce document tant elle sont nombreuses. En fait, pour établir un travail complet, il faudrait revenir sur chacune des phrases qui y figurent. Les conclusions de ce rapport sont sans équivoque : La diplomatie étasunienne ne réussira pas à empêcher cette guerre (en a-t-elle l’intention ?), et elle devrait d’ores et déjà se concentrer sur la future… reconstruction du Liban. David Rockefeller a-t-il déjà négocié les contrats ?

Ce même David Rockfeller qui indiquait sans complexe dans Newsweek le 1er février 1999 : « Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire ». Et encore, huit ans plus tôt : « La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers est assurément préférable au principe d’autodétermination des peuples ».

Pour des agences mondialistes comme le CFR, Bilderberg ou la Commission Trilatérale, nos vies, comme celles des ennemis qu’ils nous fabriquent, est un business. Ce n’est pas de leur Nouvel ordre mondial dont nous avons besoin, et encore moins de leurs Nouvelles guerres, mais d’un monde débarrassé de leur présence néfaste.


Agata Kovacs, pour Mecanopolis

Télécharger le rapport du Council on Foreign Relations

Merci à Julien de nous avoir fait parvenir ce document

Notes :

1. Lire le communiqué de l’ONU

2. Article du Monde diplomatique




Les empreintes digitales d’Israël apparaissent dans l’assassinat de Hariri

Nasrallah :nous avons des données qui accusent Israël dans l’assassinat d'Hariri

'Mossad tied to Hariri probe'

The Hariri Assassination: Israel's Fingerprints Surface

VIDEO - Cheneys death squads & Mossad Behind Rafik Al-Hariri And Eli Hobeika Assasinations

Le Liban, banc d’essai de la théorie de la désorientation informative et de la dissension sociale

Fayez Karam, directeur de la lutte anti-espionnage, espion pour Israël!

VIDEO - Palestinian Boy Begs Israeli Soldiers Not To Take His Father

VIDEO - BBC Documentary: Evidence Israel's nuclear weapons (Banned Censored)




Sur ce blog:
Rappel: 12 règles infaillibles pour publier des nouvelles en provenance du Proche Orient dans les grands médias