mardi 10 août 2010

L'enquête du service canadien de renseignement et de sécurité visait-elle l'influence sioniste sur la politique?




Le gouvernement Harper retient toujours les détails de l'enquête effectuée par le SCRS sur l'influence étrangère à l'égard des politiciens canadiens.
Le gouvernement Harper retient toujours les détails de l'enquête effectuée par le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) qui ont incité le directeur du SCRS Richard Fadden à se prononcer sur l'influence étrangère à l'égard des politiciens canadiens. Les médias ont mis l'accent sur la Chine comme une source d'influence inappropriée. Fadden a toutefois indiqué qu'au moins cinq pays, dont la Chine et des nations du Moyen-Orient, sont impliqués. Il n'a pas précisé de quels pays du Moyen Orient il s'agissait. La réserve du gouvernement à cet égard pourrait indiquer qu'Israël - envers lequel le gouvernement Harper a manifesté un soutien inconditionnel et résolu - est parmi les pays du Moyen-Orient qui, selon les enquêtes du SCRS, influencent indûment les politiciens du Canada.
Dans ses commentaires, Fadden s'est exprimé au sujet de l'influence étrangère exercée par l'entremise des clubs universitaires et sociaux. Il a noté « Vous payez [pour] leurs voyages et... quand un événement se produit qui est d'intérêt particulier pour le pays 'X', vous appelez et vous demandez à la personne d'adopter une vue particulière », a déclaré Fadden. Actuellement, les clubs Hillel fonctionnent sur la plupart des campus canadiens et leurs mandats incluent explicitement le « plaidoyer en faveur d'Israël » et la promotion de l'identification des étudiants juifs avec Israël. Des opportunités de voyages de deux semaines en Israël, tous frais payés, sont également mises à la disposition des étudiants. Un processus similaire est en place auprès des députés fédéraux et législateurs provinciaux. Le Comité Canada-Israël subventionne des voyages en Israël pour les députés fédéraux et les législateurs provinciaux depuis des décennies.

Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient est préoccupée par l'influence exercée par Israël et le Comité Canada-Israël sur les politiciens fédéraux grâce à des voyages subventionnés et possiblement d'autres moyens. « Nous exhortons le gouvernement à divulguer immédiatement les pays qui, selon le SCRS, exercent une influence indue et les moyens par lesquels ils le font », explique le président de CJPMO, Thomas Woodley. Comme le souligne le journaliste de la CBC Brian Stewart, les voyages subventionnés par les gouvernements étrangers sont « soigneusement planifiés, souvent par l'organe de renseignement du pays hôte ». CJPMO estime que la politique canadienne devrait être modelée sur le respect du droit international et craint que la politique canadienne au Moyen-Orient soit biaisée en raison du type d'influence décrit par Fadden.

Selon le commissaire fédéral à l'éthique, le Comité Canada-Israël a payé plus de 160 000$ pour différents voyages d'une semaine en Israël effectués par 14 députés durant la seule année de 2009. Le Comité Canada-Israël a subventionné un voyage pour sept députés en juillet 2010: les députés conservateurs John Duncan, Jeff Watson, Edward Fast et Brent Rathgeber, les députés libéraux Scott Simms et Anthony Rota, et le député néo-démocrate Glenn Thibeault. Aucune autre nation du Moyen-Orient n'a accueilli autant de députés pour des déplacements si fréquents et si coûteux.


http://1.bp.blogspot.com/_HsN0oPi5hU4/SWZaDmxuKCI/AAAAAAAABKs/Nty7Z5YNZco/s1600/harperandIsrael-4.jpg

http://2.bp.blogspot.com/_FCSrOnsLGRc/Rb5qcbRoNQI/AAAAAAAAABI/sN7kNTbIq5M/s320/HarperIsrael.jpg
"HA! Et les détracteurs ont dit que j'allais
m'enrober du drapeau des États-Unis."



Canada Colludes in Suppressing Palestinians

Canada-Israel Public Security Agreement. Canada involving Israel in the Americas, Despite Blatant Human Rights Violations

Les liens Canada-Israel plus forts que jamais

Le Canada sous influence... ou plutôt sous la botte du sioniste Harper

Droits et Démocratie sous la botte du régime pro-sioniste de Harper

B'Nai Brith Canada (Frank Dimant) donne un A+ au gouvernement Harper

Harper et la criminalisation de la critique "excessive" d'Israël

Le Canada en Afghanistan: le gouvernement Harper synonyme de contrôle de l'information, censure et propagande



AUDIO - L'autre monde - De la mosquée de ground zero à la diabolisation de l'iran - Les sionistes aux pleins pouvoirs


AUDIO - La doctrine Harper: Israël à la vie à la mort