vendredi 18 juin 2010

Le Canada en Afghanistan: le gouvernement Harper synonyme de contrôle de l'information, censure et propagande



Les journalistes dénoncent le contrôle de l'information de Harper

Prisonniers afghans: Ignatieff exige de nouveau les documents

Documents afghans: un accord sans le NPD

Afghanistan, Harper et propagande De nouveaux documents obtenus par La Presse canadienne révèlent comment le gouvernement conservateur du premier ministre Harper tente de contrôler le message que chaque employé du secteur public doit livrer au sujet de la guerre en Afghanistan

Le Canada ne peut abandonner le peuple afghan, croit Ignatieff
Un gouvernement libéral maintiendrait des soldats en Afghanistan après la fin de la mission,...
Afghanistan: Harper «intéressé» par une présence canadienne après 2011

Afghanistan: Des soldats canadiens sont accusés de trafic de drogue

L'armée et les renseignements canadiens coupables de torture en Afghanistan

Torture supervisée et loi d'accès à l'information: le Canada remet un document hautement censuré

Crimes de guerre et torture par le régime canadien en Afghanistan

Les conférences Macy, le nouvel ordre mondial et la torture


http://fr.toonpool.com/user/4146/files/the_afghan_war_661315.jpg

James Petras: Afghanistan – The Longest Lost War



Ça pue très fort cet attentat dans un centre de recrutement de l'armée à Trois-Rivières (Québec, Canada)...
L'attentat de Trois-Rivières revendiqué
Qui est la Résistance internationaliste?
Cet "attentat" adonne trop bien, pour justement détourner l'attention de la controverse sur l'extrême brutalité policière du G20, et surtout les enjeux pro-guerre du G20... L'explosion venait de l'intérieur du centre de recrutement, si j'ai bien compris. Ça pue le faux attentat et le faux groupe terroriste. Ça va peut-être être utilisé pour justifier des rafles dans la population comme en octobre 70... C'est pas curieux aussi que ça tombe pas longtemps juste après le déferlement de critiques contre le G20, incluant le nouvel article de Granger? Voilà qui aidera incontestablement à diaboliser les anti- "guerre impérialistes", ou du moins ça va aider à intimider la population en injectant de la paranoïa et un esprit de délation dans l'espace de discussion qui était jusque là occupé par une saine critique de la guerre en Afghanistan, voire un refus total de cette guerre. À cause des "positions politiques" antiguerre et anti-impérialiste du terroriste, les gens vont avoir un peu plus peur de tenir le discours antiguerre et anti-impérialiste, et c'est l'effet voulu qui se concrétise. Cela aidera à donner une petite poussée, un regain d'appui à la guerre, appui qui battait de l'aile... Cet incident prépare-t-il une implication canadienne dans la prochaine guerre en Iran, en plus de la prolongation souhaitée de la mission en Afghanistan au-delà de 2011?