jeudi 10 juin 2010

Israël, B'Nai Brith... serait-ce le KKK de la Maison des Rothschild?


http://radioislam.org/thetruth/kkk.jpg

6/10/2010
Incredible New Duke Video — Laying Bare the Racial Supremacist State of Israel!



A slight alteration in the Kohanim robes exposes the real racial supremacists in the world day.
Incredible New Duke Video — Lays Bare the Racial Supremacist State of Israel!
This video must rank as the most powerful video that Dr. David Duke has made. It is incredibly powerful because it shows the true reality of Israel and International Zionism as a Racial Supremacist State and ideology, and perhaps even more importantly it exposes the media- and political hypocrisy in covering it up!
It exposes the fact that Jewish leaders openly call Jews a race, that leading Jewish scientists (and others) say that it is a distinct racial group, very different from other peoples. In fact, Jewish researchers say that Jews are 6 times more genetically distant from Russians, or from English or French, for instance, than they are from other Jews around the world.
He exposes how Israel won’t allow marriages between Jews and non-Jews. How atheist, non-religious Jews are permitted to immigrate, to mix, to live with, and to marry other Jews, but how they are not permitted to marry non-Jews.
He exposes how the Kohanim, or Jewish priest class, can’t even marry a fully-religious Jew who has even a drop of Gentile ancestry.
And he exposes how the Jewish influenced media and political establishment in America and Europe cover all this up!
You may find this to be the most powerful ten minutes you have seen in video!











Die Rothschilds Aktien auf Waterloo - 1940 [ENG SUB]


This 1849 painting depicts a bizarre Jewish religious ceremony
at the London palace of the Rothschild dynasty which was
commissioned by the family, demonstrating their unswerving
fealty to the principles of their faith. An early admiring biogra-
pher of Meyer Rothschild declared that Rothschild was a "zea-
lous believer in the Talmud [the guiding structure of Jewish la-
ws] and chose it alone as the guiding principle of all his actions."




















Nathan Mayer Rothschild


Les cinq fils de Mayer Amschel Rothschild de Francfort, ont chacun fondé la première banque Rothschild à Francfort, Londres, Paris, Naples et Vienne.

http://www.friends-partners.org/partners/beyond-the-pale/images/23-1.jpg
"Roi des rois"


Rothschild règne en roi et maître sur le système monétaire américain et l'économie mondiale


http://wakenews.net/assets/images/Rothschild_Moloch.jpg


Map Of the Rothschild Empire - pdf

Place au gouvernement planétaire des sages

La pourriture Rothschild
The New Babylon: A Panoramic Overview of the Historical, Religous and Economic Origins of the New World Order (2009), by Michel Collins Piper

L'empire mondial anglo rêvé par Rhodes: marionette des Rothschild?

Rothschild, notre ennemi traditionnel


The New Babylon: extraits

Les dessous de l'empire Rothschild

La montée du pouvoir financier juif Rothschild

Duvernay enquête

De l'anti-judaïsme classique

Ces vieux cons avaient raison


Esclavage et génocides

Le "sionisme secret" de Asher Ginzberg

Bilderberg: organisation anti-nazie des Rothschild

Rothschild: un ami qui vous veut du bien...

La ligue de diffamation couvrirait les malversations de l'élite financière

Abattage casher de l'économie et holocaustes des nations

Le parrain s'appelle Bronfman

Le message de paix de Dieudonné à la télé iranienne

Lady Renouf à la télé iranienne

A Comprehensive History of Zionist Crimes

How to Achieve Total World Domination - over 1,250 to 6,000 Years / Concise version

Willis Carto explique la ploutocratie médiatique des Bronfman

L'ère messianique reaganienne

Nouveau désordre mondial?

Michael Collins Piper explique la nouvelle Babylone

THE NEW BABYLON

The incredible story of the Rothschild Empire
— the New Pharisees —
and the historical, religious and economic origins
of the New World Order

Here’s the full story as it’s never been told before—unveiling the details of which even many critics of the New World Order are afraid to speak . . .

For more on this new 280-page blockbuster, see pages A-2 to A-4 of this “wrap.” The latest from the pen of AFP correspondent Michael Collins Piper — author of such best-sellers as Final Judgment, The New Jerusalem, The Golem, The Judas Goats, Target: Traficant, Dirty Secrets and more . . .

There’s just so much silly mis-information and deadly dis-information out there about the New World Order that it’s time we have a book that explains the truth—the UNEXPURGATED facts—in no uncertain terms. That’s what THE NEW BABYLON does. Don’t let them lie to you!

CERTAIN SELF-STYLED “PATRIOTS” spend a lot of time (andmake a lot of money) putting out videos talking about the NewWorld Order. But the sorry truth is thatmany of these characters just simply refuse to bare the facts about what the New World Order is really all about.

So, in a sense, the producers of these videos are actually doing the bidding of the forces behind the New World Order. They are misdirecting good Americans and other patriots in other nations by providing false information. That’s why THE NEW BABYLON is must reading.

You need to know precisely what the New World Order really is and who’s behind it. It’s time for truth!


It was no coincidence John McCain paid tribute at the court of Lord Jacob Rothschld in London after securing the GOP presidential nomination or that key members of Barack Obama’s inner circle have long-standing Rothschild connections.

Here’s the unvarnished truth about the Rothschild Empire-controlled “City of London” and its global reach — a virtual “secret history” of the last 200 years and of the Talmudic origins of the New World Order in ancient Babylon.

After writing his best-selling work, The New Jerusalem, Michael Collins Piper realized there was much, much more to the story of Zionist power in America (and on our planet today). He came to understand that there were hidden religious and economic reasons that explained why our republic had fallen into the hands of forces working to establish a so-called New World Order. In this titanic volume — 280 pages in length and relying on many hard-to-find historical documents and other materials (some never before published in the English language!) — Piper explores the hidden history of the New World Order and explains in how it all evolved: from the teachings of the Talmud to the rise of the International Money Power to the reign of the House of Rothschild and the expansion of its tentacles onto American soil, setting in place a “new establishment,” a plutocratic aristocracy of Rothschild Empire-connected families and financial institutions which own and control the U.S. Federal Reserve System and the mass media to direct the course of American—and world—affairs for their own predatory ends. We say without hesitation . . .


THE NEW BABYLON is indisputably the last word on what the New World Order is really about. You won’t find any other work that explains it all so clearly . . .


Chapters in THE NEW BABYLON include . . .

• The emergence of the New World Order in Babylon . . .
• The secret Talmudic teachings pointing toward a “Jewish Utopia” . . .
• The rise of the International Money Power and its consolidation in the hands of the Rothschild Empire: the
“kings of kings”—the framework for the New World Order . . .
• How Zionism is truly global—not national—in scope . . .
• The role of the Rothschild-controlled banking center known as “the City of London” in the establishment of a
global imperium . . .
• The United States: first a colony of the Rothschild Empire and now its engine for global domination: the corrupt
Federal Reserve money monopoly . . .
• The cold, hard facts and figures about Zionist power in America . . .
• Jews, Israel, Money & Power: Intertwined realities—taboo topics today . . .
• The “Dukes and Duchesses” of the Rothschild Court: the 30 most powerful Zionist families on the planet . . .
• The “Lords and Ladies” of the New Aristocracy: the 300 “third tier” families of the plutocratic elite . . .
• Barack Obama’s Rothschild-Organized Crime connections . . .
•The “Who’s Who” of the chief Zionist operatives . . .

All of this and more . . .





http://shop.americanfreepress.net/store/p/183-THE-NEW-BABYLON.html



The latest from the pen of AFP correspondent Michael Collins Piper— author of such best-sellers as Final Judgment, The New Jerusalem, The Golem, The Judas Goats, Target: Traficant, Dirty Secrets and more . . .

There’s just so much silly mis-information and deadly dis-information out there about the New World Order that it’s time we have a book that explains the truth—the UNEXPURGATED facts—in no uncertain terms. That’s what THE NEW BABYLON does.

Don’t let them lie to you!

CERTAIN SELF-STYLED “PATRIOTS” spend a lot of time (and make a lot of money) putting out videos talking about the NewWorld Order. But the sorry truth is thatmany of these characters just simply refuse to bare the facts about what the New World Order is really all about.

So, in a sense, the producers of these videos are actually doing the bidding of the forces behind the New World Order. They are misdirecting good Americans and other patriots in other nations by providing false information. That’s why THE NEW BABYLON is must reading. You need to know precisely what the New World Order really is and who’s behind it.




"The New Babylon" Un compte-rendu de Van D. Loman
Publié le 3 octobre 2009

Lorsque j'ai lu le manuscrit inédit du livre, désormais historique, de Michael Collins Pipers ', "Final Judgment: The Missing Links in the JFK Assassination Conspiracy", (Jugement Final: le chaînon manquant dans la conspiration de l'assassinat de JFK") j'ai dit à Mike que je croyais que c'était un livre qui gagnerait en importance avec le passage de temps. J'avais raison. Aujourd'hui, près de quinze ans après la sortie de la première édition, cet ouvrage a non seulement gagné en épaisseur (près de 700 pages dans sa 6e édition et dans la prochaine, la septième, à venir), il a en plus été publié en plusieurs langues différentes à travers le monde devenant un best-seller underground avec plus de 50.000 copies vendues. Et maintenant, en septembre 2009, les dirigeants mondiaux soulèvent devant l'Assemblée générale des Nations Unies la question de la thèse de Mike, concernant la complicité israélienne [Mossad] dans l'assassinat du président John F. Kennedy. Je prédis au plus récent ouvrage de Mike, "The New Babylon, Those Who Reign Supreme", un destin similaire.

Grâce à Mike Piper, enfin, après plus de cinquante ans, un nombre sans cesse grandissant de personnes à travers le monde commence à comprendre la lutte entre l'administration Kennedy et le gouvernement israélien, ainsi que le complot sioniste ayant mené à sa mort. "The New Babylon" de Piper apportera au public des lecteurs, peut-être lentement mais sûrement, un jugement définitif sur le plan sioniste pour créer ce qu'on appelle un «Nouvel ordre mondial».

Pour le moment il existe encore une confusion considérable dans les discussions au sujet du Nouvel Ordre Mondial. La confusion est due à des personnes bien intentionnées qui avancent des arguments qu'ils croient honnêtement comme vrais, mais qui, malheureusement, ne le sont tout simplement pas. Or, une grande partie de cela est le résultat de la désinformation délibérément injectée dans le débat, ou bien par lâcheté ou bien par des soi-disant patriotes en fait malhonnêtes; et dans d'autres cas par des personnes qui travaillent activement en secret dans nos rangs contre les intérêts des êtres libres partout dans le monde et dont le travail consiste à les tromper et les confondre. Malheureusement, il y a peu de différence quant à l'impact de l'un ou l'autre de ces groupes ont sur le débat. Piper a enfin mis les choses au clair.

Mike Piper a mis le sujet sous son microscope d'enquête, il a disséqué la question, l'a ré-assemblé après un examen exhaustif, et le présente maintenant de manière à ce que la question puisse être enfin comprise par l'homme ou la femme moyenne. Toutefois, méfiez-vous; ce n'est pas un joli portrait. Et c'en est un qui suscitera la colère d'un tas de gens. Mais, la vérité n'est pas souvent jolie, et si nous continuons à refuser, à protester ou ignorer les faits présentés le livre de Piper "The New Babylon", il semble que nos enfants vont nous maudire dans nos tombes.

La thèse de Piper sur l'assassinat de Kennedy, spirale lentement mais sûrement, entre autres choses, vers la récente découverte des données jadis classifiées (sous secret d'État) concernant les efforts déployés par John Kennedy afin de déjouer les machinations israéliennes visant à développer des armes nucléaires en violation du Traité de non-prolifération nucléaire. L'effort sioniste examiné et exposé dans "The New Babylon" destinés à asservir le monde sous leur contrôle et sous la direction d'une utopie juive, ou "Nouvel Ordre Mondial", est à maints égards le second chapitre de la même histoire. Maintenant en possession d'un arsenal nucléaire comprenant entre environ 200 et 400 missiles balistiques de courte et de longue portée, Israël a finalement acquis la position qu'il souhaite depuis ses premiers jours à Babylone, soit le contrôle total et l'asservissement de la population du monde avec ses richesses et ses ressources - mais si leurs ambitions sont frustrées - la destruction totale du monde.

Les lecteurs de The New Babylon voudront le relire plusieurs fois. C'est plus qu'un simple rapport. Il s'agit d'un manuel d'étude et d'apprentissage. Dans ses pages, le lecteur trouvera les noms des sionistes, le cadre du Nouvel Ordre Mondial et nombre de leurs adeptes et co-conspirateurs. Il contient les paroles, entre autres, des Juifs eux-mêmes, de leurs classes intellectuelles, de leurs rabbins talmudiques, de leurs prophètes et dirigeants politiques, et bien sûr l'élite juive bancaire internationale, qui décrivent leurs ambitions et documente des complots historiques qui ont conduit le monde à devenir cet endroit dangereux. Il s'agit d'un affidavit documentaire indiscutable qui démontre clairement au jury monde les preuves nécessaires pour comprendre les faits, les motifs et les méthodes des parasites criminels sionistes nécessaires pour rendre un juste verdict.

Au-delà de cela, cet ouvrage sera le devoir des victimes visées et réelles du complot, guidé par l'esprit de millions de Chrétiens non-juifs et autres qui ont déjà souffert et sont morts sous le talon du "peuple élu de Dieu", de rendre un verdict , pour passer un jugement définitif et une condamnation des accusés sionistes, dont la sévérité reste actuellement indéterminée.



* * *



Israël Shahak : Histoire juive, religion juive, le poids de trois millénaires
June 16, 2010

Israël Shahak (1933-2001) est un des nombreux “rescapés de l’Holocauste”. Né à Varsovie en 1933, il passe son enfance au camp de Bergen-Belsen. En 1945, il émigre en Israël et sert dans l’armée juive Tsahal. Militant des droits de l’homme, il collabore au journal Haaretz et s’attaque à l’obscurantisme religieux juif et à son influence dans la vie politique de l’Etat colonial d’Israël.
Tout commence en 1965, lorsque Shahak est témoin d’un incident qui le marquera profondément. Dans un quartier de Jérusalem un non-juif (goy) s’effondre brusquement, victime semble-t-il d’une crise cardiaque. Prié de mettre son téléphone à disposition pour appeler une ambulance, un juif religieux refuse, en invoquant la Halakha qui lui interdit de sauver un non-juif le jour du Sabbat. Shahak interroge peu après les membres de la Cour rabbinique de Jérusalem; ces membres sont nommés par l’Etat d’Israël. Ceux-ci répondent que la personne qui a refusé l’usage de son téléphone a agi conformément aux lois religieuses et ils se réfèrent à l’abrégé des lois talmudiques. Finalement les autorités rabbiniques tant en Israël que dans la diaspora n’ont jamais fait machine arrière et ont toujours refusé de modifier ou de supprimer la moindre prescription sabbatique. Il est donc interdit à un juif de profaner le jour du Sabbat pour sauver un non-juif. Par contre la violation du Sabbat est permise pour sauver un juif. Dérouté et scandalisé par cette discrimination raciste, Shahak se met à étudier les lois talmudiques. Il nous livre le fruit de trente ans de recherches et d’un demi-siècle de vie dans la Terre promise.
Histoire juive, religion juive, le poids de trois millénaires en PDF (Préface de Gore Vidal, Avant propos de Edward W. Saïd)

TEACHING RELIGIOUS HATRED
AS DR. ISRAEL SHAHAK, AN EMINENT ISRAELI DISSIDENT, made clear in his monumental study, Jewish History, Jewish Religion, Israel's deep-rooted racism -- and religious fanaticism -- has played a major part in its policies toward non-Jews inside Israel and in the occupied lands and its outlook toward the world as a whole. And because of Israel's willingness to utilize its nuclear "Sampson Option" -- effectively blowing up the world in the course of an act of national suicide -- the existence of lsrael's massive nuclear arsenal is good cause for concern, precisely because of Israel's underlying institutional racism. This excerpt from Michael Collins Piper's book, The Golem, explores Shahak's disturbing revelations.

Shahak writes on how the Talmud sees Blacks: I can almost imagine Jewish scholars in the USA consulting among themselves, 'What is to be done?' -- for the book had to be translated, due to the decline in the knowledge of Hebrew among American Jews. Whether by consultation or by individual inspiration, a happy "solution" was found: in the popular American translation of the Guide by one Friedlander, first published as far back as 1925 and since then reprinted in many editions, including several in paperback, the Hebrew word kushim, which means blacks, was simply transliterated and appears as "Kushites," a word which means nothing to those who have no knowledge of Hebrew, or to whom an obliging rabbi will not give an oral explanation.






Des extrémistes juifs produisent un film apocalyptique sur la destruction d'Al-Aqsa


PBS: Israel's Next War (Israël et le problème des colons fanatiques terroristes

Petit manuel d'exterminateur

Propos trop honnêtes de la part de gens qui ne le sont pas



La morale juive

Les militaires étaient en mission à Gaza pour chasser les non-juifs de la terre sainte

Le conseil talmudique a statué: en temps de guerre on peut tuer des enfants











Y a-t-il un terrorisme juif?

La plus pieuse armée au monde

Les ultra-orthodoxes veulent aller au front!


The Goldstein Massacre

Le massacre de Baruch Goldstein à la mosquée de Jerusalem


Crimes de guerre sionistes

Qui est Amalek?

La guerre en Irak était une célébration de Pourim

De la séparation

Les sociétés secrètes et leur influence au 20e siècle

David Duke contre les guerres sionistes - Sur Pourim - Sur le suprémacisme juif

Sionistes, psychopathes et 11 septembre

La matrice










Compagnies israéliennes et démolition du WTC



http://www.radioislam.org/islam/roligt/big/rislam61.gif


http://fonzibrain.files.wordpress.com/2010/03/israel-racisme.jpg



http://www.inminds.co.uk/img/hebron.graffiti.5.jpg

http://www.inminds.co.uk/img/hebron.graffiti.3.jpg



http://www.deathmasters.com/UNITY__FIERCE%20CRY%20FOR%20LIBERATION6_arquivos/kill.jpg

http://www.theyeshivaworld.com/wp-content/uploads/2010/04/pbk-300x200.jpg

http://4.bp.blogspot.com/_sMA1Zd6ZRqw/R9NyHNmmMfI/AAAAAAAAA9E/BKuKXW1Pt9k/s400/Kohanim.jpg

http://www.thefoundationstone.org/images/stories/3d49a9a8a0835783e0cfd2b9001728c8.jpg

http://www.theyeshivaworld.com/wp-content/uploads/2009/10/bko.jpg





http://www.nobeliefs.com/ReligiousWar/JewSoldierPraying.jpg

http://www.biblestudysite.com/Rabbi%20Menachem%20Mendel%20Schneerson.jpg
Le Rebbe, Menachem Mendel Schneerson

Le rabbin Dov Zakheim (qui fut PDG d'une compagnie de technologies de guidage de missiles et de contrôle à distance d'avions... et en plus contrôleur des comptes du Pentagone alors que 2.3 billions de dollars de transactions ont mystérieusement "disparu' des reçus du Pentagone la veille des attentats 11 septembre 2001), et Ari Fleischer sont des grands fans du Rebbe Menachem Mendel Schneerson.

Le Rabbi Menachem Mendel Schneerson, appelé le "Rebbe", était considéré comme le messie (voire Dieu en personne) par les Chabad Loubavitch. Il était lié à des gens très influents.

Zalman Shazar, qui fut président d'Israel, vient d'une famille Loubavitch, il observe le Shabbat et il rendit souvent visite à Rabbi Schneerson. Le PM Menachem Begin et plus tard le PM Benjamin Netanyahou l'ont aussi rencontré pour recevoir ses conseils et ses bénédictions. Voir:




Bibi Netanyahou est fortement soutenu par les Loubavitch. Il a visité le cimetière de Schneerson quelques mois avant d'être élu PM en 1996, deux ans après la mort du Rebbe.

Ari Fleischer fait partie de ceux qui (comme Condie Rice, Richard Myers, Dick Cheney) ont déclaré, après l'attaque du 11 septembre, que "personne n'a jamais imaginé qu'un avion pourrait être utilisé par des terroristes pour percuter des bâtiments".

Source: Rabid Rabbis Bent on World Domination





http://radioislam.org/thetruth/kkk.jpg
La citation de Schneerson provient d'un article paru dans l'édition de mars 2000 du Washington Report of Middle East Affairs. La citation, tirée d'un compte-rendu critique de l'éditeur du Lincoln Review Allan Brownfeld, va comme suit:


"La différence entre un juif et un non-juif découle de l'expression courante: "Laissez-nous différencier". Ainsi, nous n'avons pas un cas de changement profond dans lequel une personne est simplement située à un niveau supérieur. Au contraire, nous avons ici un cas de «laissez-nous différencier» entre des espèces totalement différentes. C'est ce qui doit être dit à propos du corps: le corps d'une personne juive est d'une qualité tout à fait différente du corps (des membres) de toutes les nations du monde ... L'entière réalité d'un non-Juif n'est que vanité. La création toute entière (d'un non-Juif) existe seulement pour le bien des Juifs. "«Les Juifs et les Gentils sont deux mondes, entre vous les Gentils et nous les Juifs, il y a un fossé infranchissable... Il y a deux forces de la vie dans le monde: juifs et païens ... Je ne crois pas que cette différence originelle entre les païens et les Juifs soit conciliable... " - Maurice Samuel, vous, Gentils, page 9

“The difference between a Jewish and a non-Jewish person stems from the common expression: ‘Let us differentiate.’ Thus, we do not have a case of profound change in which a person is merely on a superior level. Rather, we have case of ‘let us differentiate’ between totally different species. This is what needs to be said about the body: the body of a Jewish person is of a totally different quality from the body of (members) of all nations of the world… A non-Jew’s entire reality is only vanity. The entire creation (of a non-Jew) exists only for the sake of the Jews.”

"Jew and Gentile are two worlds, between you Gentiles and us Jews there lies an unbridgeable gulf...There are two life forces in the world: Jewish and Gentile...I do not believe that this primal difference between Gentile and Jew is reconcilable..." - Maurice Samuel, You Gentiles, page 9



* * *


Samedi 21 février 2009
[Bertall_Légendes_pour_les_enfants_37.png]

« Le Dieu qui a appris ce que, à part Lui, les dieux ne connaissent pas, qui a connu la mort, qui s’est incorporé les faits de la mort, c’est le Christ. Son entrée dans le monde où existent la naissance et la mort, sa descente dans la nature humaine, ont été des processus réels. Dieu devint un être humain. C’est la formule qui exprime ce que le Christ est devenu pour la Terre : le modèle originel de l’humanité, ce qui donne un sens à l’humanité.

Mais supposons que le processus inverse se soit aussi déroulé. Supposons qu’en même temps que le Dieu devint homme, un homme ait été poussé à devenir dieu, c’est-à-dire à ne plus mourir, à ne plus être soumis aux lois de la vie terrestre. Cet homme serait devenu le dieu le plus misérable, tandis qu’en descendant ici-bas, le Dieu devint l’homme le plus parfait. Voilà l’opposition que vous avez ; ce n’est pas en vain qu’à côté du Christ qui monte au Golgotha on trouve Ahasvérus, l’homme qui devint dieu. Mais c’est un dieu tronqué, qui ne peut plus mourir, qui erre dans le monde, qui reste sur le plan physique en y développant les qualités qui ne devraient être développées qu’au pays du rêve.

C’est un fait prodigieux, spirituel, qui est placé devant notre âme. Au Dieu il est adjoint l’homme qui est devenu dieu, mais d’une façon qui le rend misérable. L’homme qui est devenu dieu manifeste, dans le cours de l’évolution terrestre, le principe qui dit que la divinité ne doit pas descendre sur le plan physique : c’est le judaïsme, la conception du monde de l’Ancien Testament.

Ce fait est un mystère. Si on connaît ces choses on sait qu’Ahasvérus est un être réel. Les légendes d’Ahasvérus sont basées sur des impressions réelles données par la perception d’Ahasvérus qui se trouvait à un endroit ou à un autre. Car Ahasvérus existe : il est le gardien du judaïsme depuis que le mystère du Golgotha a eu lieu. Nous devons bien voir que nous n’arriverons à une connaissance complète de l’histoire que si le spirituel y est inclus.

Nous voyons donc, d’une part Dieu devenu homme dans l’événement du Golgotha, et d’autre part l’homme devenu dieu dans Ahasvérus. L’initié sait qu’Ahasvérus erre réellement sur la terre. Naturellement on ne le voit pas sous la forme humaine. Il est devenu un dieu, mais erre sur la terre. Il est présent dans l’existence terrestre. Pour couvrir toute la réalité, les descriptions historiques doivent tenir compte de la réalité spirituelle qui court à travers le devenir historique de l’évolution humaine.

Assurément bien des choses ne sont présentes qu’en images, mais l’essentiel est de savoir que ces images correspondent à des faits. Il est insensé de dire qu’on ne devrait pas s’exprimer par ces images. Lorsque nous parlons, nous nous exprimons toujours en images. Prenez le mot sanscrit “manas” ; si on comprend ce mot on a devant soi l’image sonore d’une enveloppe, de la Lune qui porte le Soleil. Car lorsque l’Indien disait manas en sanscrit originel, son être de volonté se ressentait comme l’enveloppe qui renferme l’être pensant. Tous les mots remontent à des images, ils ne sont que de simples images, élémentaires. Ce que l’on exprime par les mots ne réside pas dans les mots. Lorsqu’il s’agit de natures spirituelles complexes, qu’on ne peut pas exprimer comme telles par des mots, on est obligé d’en former des images. Ainsi, lorsqu’on parle d’Ahasvérus et de ses légendes de la façon dont on parle en général en images, on utilise des formes d’expression complexes qui font allusion au côté spirituel.

Si quelqu’un se fâche à l’égard de ce mythe, il devrait aussi se fâcher du fait que nous nous sommes formé un langage par lequel nous désirons exprimer quelque chose de substantiel. Il devrait alors exiger que nous soyons muets – car s’il nous est défendu de composer un mythe, l’étape suivante serait de nous interdire de parler. Le processus de représentation en images est le même dans le langage ordinaire et dans l’imagination supérieure dans laquelle se présente, entre autres, Ahasvérus qui est un être spirituel qui passe à travers l’évolution terrestre. Il entrave continuellement le retour de l’être humain au monde spirituel, dont il est sorti lorsqu’il a perdu sa clairvoyance héréditaire, retour prévu par l’évolution grâce au Christ [...]

Comme vous le savez la tradition chrétienne parle du Dieu devenu homme de façon légitime, du Christ Jésus. Par contraste avec le Christ Jésus, on parle d’Ahasvérus, l’homme devenu dieu de façon illégitime qui s’est dépouillé du caractère mortel de la nature humaine. Dans Ahasvérus nous avons donc l’opposé du Christ Jésus. Voilà la base, la signification profonde de la légende d’Ahasvérus qui parle de quelque chose dont il faut parler parce que c’est un fait. Elle parle d’un être qui erre sur la terre. Cette figure d’Ahasvérus existe. Elle erre sur la terre d’un peuple à l’autre, et elle empêche la croyance hébraïque de mourir. Cette figure existe : la figure d’Ahasvérus qui est devenu dieu de façon illégitime.


Pour connaître l’histoire véridique il faut poser son regard sur ces ingrédients de l’histoire. Il faut voir comment, des mondes suprasensibles, les forces et les êtres interviennent dans le monde sensible, comment le Christ est venu des mondes suprasensibles dans le monde sensible. Il faut voir comment, en retour, le monde sensible intervient dans les mondes suprasensibles, et comment nous avons à voir en Ahasvérus une force cosmique réelle, un être cosmique. Naturellement on ne peut voir Ahasvérus qu’à l’aide d’une certaine clairvoyance, et non au moyen des sens physiques, mais la conscience du cheminement d’Ahasvérus a toujours existé. Les légendes qui en parlent ont une bonne base objective. On ne comprend pas la vie humaine si on ne la voit qu’extérieurement, comme elle est décrite dans les livres d’histoire, si on n’examine pas ses formes particulières.

C’est un fait que le Christ vit intérieurement en nous depuis le Mystère du Golgotha, et nous pouvons Le percevoir en nous en vivifiant le regard clairvoyant porté sur notre être intérieur. De même Ahasvérus, le Juif Errant, apparaîtra à la plupart des personnes qui ont développé le regard clairvoyant et regardent autour d’elles au cours de leur vie. On ne le reconnaîtra peut-être pas toujours, on pourra le prendre pour autre chose, mais il est possible au Juif Errant de nous apparaître, de même qu’il est possible au Christ de nous illuminer lorsque nous regardons dans notre être intérieur.

Ces choses font partie des mystères cosmiques qui doivent être dévoilés à notre époque. »

(Rudolf Steiner, Mystère solaire, mystère de la mort, exotérisme et ésotérisme chrétiens, GA211, Genève, 2000, pp. 37 sqq.)


« Aucune âme n’est condamnée à toujours vivre au sein d’une certaine race. Une race, un peuple peuvent rester arriérés, mais les âmes s’élèvent et les dépassent. Pour voir avec une grande précision ce qu’il en est, il faut nous dire que toutes les âmes qui sont actuellement incarnées dans les peuples civilisés ont vécu autrefois dans des corps atlantéens. Certaines d’entre elles se sont développées ; elles n’en sont pas restées au niveau correspondant à des corps atlantéens. Ayant évolué, elles ont pu habiter des organismes plus évolués eux aussi. Seules les âmes restées en arrière ont dû revêtir des corps restés à un niveau inférieur. Si toutes les âmes avaient progressé de la même manière, ou bien la population des races arriérées aurait été peu nombreuse, ou bien ces corps arriérés auraient été habités par des âmes inférieures nouvellement venues. Car il se trouve toujours des âmes pouvant habiter des organismes retardés. Mais aucune ne reste liée à un de ces organismes si elle ne s’y est pas enchaînée de son propre fait. Quel rapport s’établit entre l’évolution des âmes et celles des races, c’est ce qu’un mythe merveilleux nous rappelle.

Les races succèdent aux races, les civilisations aux civilisations. L’âme qui accomplit normalement sa mission terrestre s’incarne dans une race ; elle en acquiert les qualités, elle fait effort de manière à s’incarner la fois suivante dans une race plus évoluée. Seules les âmes qui s’enlisent dans leur race, qui ne font aucun effort pour s’élever au-dessus de la matérialité physique, y sont retenues, en quelque sorte par leur propre poids. Elles s’y incarnent une seconde fois, éventuellement une troisième fois dans une race analogue. De telles âmes exercent sur le corps de la race une influence retardatrice. C’est ce que décrit certaine légende :

« L’homme progresse sur sa voie terrestre en écoutant les grands Instructeurs qui montrent à l’humanité le but qu’elle doit atteindre. S’il s’écarte de cette voie, il lui faut alors rester dans sa race ; il ne peut pas s’élever au-dessus d’elle. Supposons qu’un homme ait eu le grand bonheur de se trouver en présence d’un des grands Guides de l’humanité, du Christ Lui-même, par exemple, d’assister à tous Ses miracles, d’être témoin de Son action pour faire progresser le genre humain ; et que cet homme ait refusé ce progrès, repoussé ce Guide : Il sera condamné à rester dans sa race. A l’extrême, il devra y revenir sans cesse, et c’est ce que présente l’histoire d’Ahasverus, le Juif Errant, qui se réincarne toujours dans la même race parce qu’il a repoussé le Christ. Comme sur des tables d’airain, les grandes vérités de l’évolution humaine sont gravées dans ces légendes.»

Rudolf Steiner, L'Apocalypse de Jean (G.A.104), Paris, 1978, p.65 sqq.


Nous rappellerons seulement ici cet extrait de son essai sur l'Homuncule de Robert Hamerling (1888), qu'il écrivit pour le journal viennois Deutsche Wochenschrift:

"It cannot be denied that Jewry still today presents itself as a self-contained entity and as such has often intervened in the development of our present conditions in a way that was anything but favourable to Western cultural ideas. But Jewry as such has outlived itself and has no justification within the modern life of nations. The fact that it nevertheless has been preserved is a mistake of world history which could not fail to have consequences."

traduction:
"On ne peut nier que les Juifs encore aujourd'hui se présentent comme une entité autonome,laquelle est souvent intervenue dans le développement de nos conditions actuelles d'une manière qui était tout sauf favorable aux idées culturelles occidentales. Mais la juiverie en tant que telle a survécu à elle-même et n'a pas de justification dans la vie moderne des nations. Le fait qu'elle a néanmoins été préservée est une erreur de l'histoire du monde qui ne pouvait manquer d'avoir des conséquences." Rudolf Steiner, Robert Hamerling: Homunkulus (Robert Hamerling: Homunculus), in: Gesammelte Aufsätze zur Literatur 1884-1902 (Collected Essays on Literature 1884-1902), GA 32, 2nd ed. pp. 145-155.

Un sujet d'une brûlante actualité en cette Palestine où S'était incarné jadis Celui que les Juifs renièrent et mirent au ban de leur peuple quand Il en était justement le salut...

WH.






Le Nouvel Ordre Mondial est-il « l’Utopie Juive »?

D’après le rabbin Higger, dans la tradition juive les juifs sont destinés à gouverner l’humanité. Les « non-vertueux », c’est-à-dire ceux qui résistent à la domination juive, doivent périr.
L’attaque récente d’Israël sur la Syrie peut être vue à la lumière de cette affirmation.
Les Juifs ordinaires sont face à un choix : désavouer cette idéologie démente ou encourir le blâme du reste de l’humanité.
En 1932, le rabbin Michael Higger, Ph.D. (1898-1952) publia un livre intitulé The Jewish Utopia (l’Utopie Juive) basé sur « la somme totale des prophéties, des enseignements et des plans des rabbins et dirigeants tribaux les plus éminents sur une période de 2500 ans… »
L’ouvrage évoquait « les vertueux » et « les non-vertueux ». Au final, d’après Higger, les « non-vertueux » doivent périr…
Et il est clair, au travers des écrit de Higger que les « vertueux » seront les Juifs et ceux qui les servent ; et les « méchants » seront ceux qui sont perçus par les Juifs comme se tenant au travers de leurs intérêts !
Les paroles d’Isaïe seront accomplies : « voici, mes serviteurs mangeront, et vous aurez faim; voici, mes serviteurs boiront, et vous aurez soif; voici mes serviteurs se réjouiront, et vous serez honteux. »
higger
Higger poursuit : « Tous les trésors et les ressources naturelles du monde seront entre les mains des vertueux. » Cela, dit-il, est en accord avec la prophétie d’Isaïe : « Et son trafic et son salaire sera sanctifié à l’Eternel ; il n’en sera rien réservé, ni serré; car son trafic sera pour ceux qui habitent en la présence de l’Eternel, pour en manger jusques à être rassasiés, et pour avoir des habits de longue durée. »
MCP 
(Cet article est extrait de cet ouvrage)
En bref, voilà l’extermination massive de ceux qui se tiennent au travers de l’Utopie Juive : Le Nouvel Ordre Mondial. Il poursuit :
« Tous ces nations impies devront comparaitre en jugement avant d’être châtiées et détruites. La sentence de leur destruction sera prononcée sur elles après qu’elles aient reçues un procès équitable lorsqu’il deviendra évident que leur existence compromettrait l’avènement de l’ère idéale.»
« Ainsi, lors de la venue du Messie, lorsque toutes les nations vertueuses rendront hommages aux dirigeants vertueux et leur accorderont des offrandes, les nations méchantes et corrompues, en réalisant l’approche de leur fin, viendront porter de tels présents au Messie. Leurs dons et leur prétendu reconnaissance de la nouvelle ère seront rejetés, car les nations impies, comme les individus impies doivent disparaitre de la terre avant qu’une société humaine idéale de nations vertueuses puisse être établie. »
Et lorsque certains considèrent le fait que le concept juif de Messie s’applique souvent au peuple juif lui-même, ce qu’Higger a prescrit entraine encore davantage de conséquences.

L’ARMAGEDDON

L’Armageddon, dans la tradition juive, est la bataille finale au cours de laquelle les Juifs établiront une fois pour tout leur empire sur toute la terre.
D’après Higger, « Israël et les autres nations vertueuses combattront les forces combinées des nations impies avec à leur tête Gog et Magog. Rassemblés pour une bataille contre les nations vertueuses en Palestine près de Jérusalem, les non vertueux endureront une défaite cuisante et Sion demeurera alors le centre du Royaume de Dieu. La défaite des non vertueux marquera l’annihilation du pouvoir des méchants qui s’oppose au Royaume de Dieu, un établissement de la nouvelle ère idéale. »
Il n’y aura pas de place pour les non vertueux, juifs ou non-juifs dans le Royaume de Dieu.  Ils auront tous disparus avant l’avènement de l’ère idéale sur cette terre. Les Israélites non-vertueux seront également punis au côté des autres nations impies. Tous les vertueux, en revanche, qu’ils soient Hébreux ou Gentils, partageront également le bonheur et l’abondance de l’ère idéale.
(Pendant ce temps, le DHS contrôlé par les Juifs Illuminati, stocke des armes et des munitions)
Contrastant avec ce que le chrétien américain moyen peut croire, ou percevoir dans le contexte de sa foi chrétienne, qui languit après un royaume universel de Dieu dans les cieux, le paradis auquel fait référence The Jewish Utopia décrivant la « nouvelle ère idéale » – le Nouvel Ordre Mondial – est « un paradis universel de l’humanité… établi en ce monde », sans aucune référence à l’au-delà.
Qui dirigera ce Nouvel Ordre Mondial ? D’après les affirmations d’Higger concernant la tradition juive : « Il sera un descendant de la maison de David. »

LE CHEF

La tradition Talmudique déclare qu’un « descendant de la Maison de David prendra la tête de « l’ère idéale » après que le monde entier ait souffert, pendant une période ininterrompue de 9 mois, sous la férule d’un gouvernement méchant et corrompu comme celui d’Edom. »
(Note : Il existe aujourd’hui une organisation internationale juive, Davidic Dynasty, œuvrant ouvertement à la recherche et à la réunion des descendants de la maison de David. Il ne s’agit pas d’une « théorie de la conspiration ». C’est un fait. Sachant ce qu’enseigne le Talmud au sujet de ceux qui doivent diriger le monde, nous pouvons peut-être comprendre la motivation de ce groupe.)
Le monde entier « réalisera graduellement que la piété est identique à la vertu » et que Dieu « adhère à Israël et qu’Israël est la nation vertueuse idéale. »
D’après ces enseignements rabbiniques qui sont à l’origine du rêve multiséculaire de l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial, les peuples de la terre proclameront aux dirigeants juifs : « Nous vous suivons, car nous avons compris que Dieu est avec vous. »
(Une condamnation trop dure pour un homme qui sert le NOM & dissimule le 11/09, Newton et d’autres attaques sous faux drapeau ?)
A tel point que le rabbin déclare : « Le peuple d’Israël accomplira la conquête spirituelle des peuples de la terre, afin qu’Israël soit élevé au-dessus de toutes les nations, en nom, et en gloire. »
Notons le concept de « conquérir » renvoyant à la bataille. Prenons note du concept d’Israël s’élevant au-dessus de tous les autres peuples, renvoyant à la suprématie et à la supériorité. La violence et le racisme à l’égard du non-juif : aussi simple que cela.

LA RELIGION GLOBALE = JUDAÏSME

Il y aura éventuellement une religion globale. Cela fait partie de la prophétie : « Les nations s’uniront d’abord afin d’évoquer le nom du Seigneur afin de le servir. »
En d’autres termes, il y aura un gouvernement mondial et une religion mondiale, et tout comme Higger et d’autres l’ont fait remarquer, cette religion internationale sera le Judaïsme. Telle sera la marque de la « conquête spirituelle » du monde…
En effet, cela sera le pouvoir Juif, siégeant à Jérusalem, avec à sa tête un descendant de la maison de David, référé comme étant le « Saint » qui répartira les possessions du monde.
Quels seront les bénéficiaires de ces possessions ? Au vertueux appartiendront toutes les richesses, trésors et gains industriels ainsi que toutes les ressources du monde. Les non-vertueux ne posséderont rien. »
Les nations impies « n’auront aucune part dans l’ère idéale. » Leur règne sera détruit et disparaitra avant l’inauguration du Nouvel Ordre Mondial. La « méchanceté » de ces nations consistera principalement à accumuler l’argent appartenant au « peuple » et d’oppresser et de voler « les pauvres ».
Bien qu’Higger ne le précise pas, les familiers de la traduction Talmudique reconnaitront que le « peuple » et les « pauvres » sont les Juifs : le Talmud enseigne que seuls les Juifs sont des êtres humains et que tous les autres sont des animaux, ainsi, bien sûr, seul les Juifs peuvent être un peuple. Les « pauvres » sont – bien sur – les Juifs qui se sont toujours dépeints eux-mêmes comme étant les victimes et les oppressés.