mardi 22 juin 2010

Robin Philpot démasque le fossoyeur de Meech: feu Israël "Izzy" Asper


Le Congrès juif canadien a déjà dans le passé contribué à faire mordre la poussière aux souverainistes québécois et doit être prêt à recommencer pour défendre l'unité du pays, a déclaré lundi l'avocat montréalais Max Bernard, présent à l'assemblée annuelle de l'organisme. (...) Il a soutenu que l'ex-premier ministre du Québec Jacques Parizeau avait déclaré que le Congrès juif canadien (et ses alliés italiens et grecs du Québec) était responsable de [la défaite au dernier référendum sur la souveraineté d'octobre 1995.
"Je crois que nous devrions être fiers d'avoir sauvé le Canada, car il n'y a pas de doute dans mon esprit que c'est exactement ce que nous avons fait", a ajouté M. Bernard, devant les 400 délégués présents à l'assemblée. "Nous avons alors acquis une image très forte d'un organisme de défense du fédéralisme", a dit le président du comité sur l'unité du Congrès juif canadien.
PC - 26 mai 1998




vigile.net
:

Les vrais fossoyeurs de Meech
Feu Izzy Asper, grand patron des médias Canwest-Global également de Winnipeg, s’est vanté du fait que c’est lui et d’autres qui étaient à l’origine du phénomène d’Elijah Harper.
Robin Philpot
Tribune libre de Vigile
samedi 19 juin 2010

Alors qu’il est rigoureusement vrai que Elijah Harper a tenu la plume au Manitoba pendant plusieurs jours en juin 1990, il est faux de prétendre que c’est lui qui a tué Meech. Il a été plutôt le fantoche d’autres personnes encore plus malveillantes à l’égard du Québec.

Heureusement, avec le temps, les langues se délient. Feu Izzy Asper, grand patron des médias Canwest-Global également de Winnipeg, s’est vanté du fait que c’est lui et d’autres qui étaient à l’origine du phénomène d’Elijah Harper.

Dans une [lettre] confidentielle à Deborah Coyne de Terre-Neuve—et mère d’un enfant de Trudeau— que Peter C. Newman a consultée lors de la rédaction son livre sur Asper, ce dernier écrit explique son rôle. « Qui a créé l’opération de blocage d’Elijah Harper et quel a été notre plan B pour écouler le temps si Elijah devait s’effondrer ?"

Cette citation et d’autres détails croustillants se trouvent dans The Passionate Life and Turbulence Times of Izzy Asper, Canada’s Media Mogul, de Peter C. Newman (2005).

http://www.vigile.net/local/cache-vignettes/L220xH319/19-izzy-8f848.jpg

Cliquez sur l'image pour lire le lien.



Commentaire:

par Jacques Noël

Israel Asper, le grand mania [sic] de la presse canadian, d’origine juive, voulait un Musée de l’Holocauste dans sa ville à Winnipeg. Il a allongé 20 millions et lancé le projet. Le hic, c’est que de nos jours, t’as rien à ce prix. Le projet a monté, monté, monté, si bien qu’on s’est rendu à 265 millions.

Où est-ce qu’on a pris le fric ? 40 sont venus du gouvernement du Manitoba et 20 de la Ville de Winnipeg. Les amis du musée ont réussi à ramasser 105 millions, incluant les 20 d’Asper.

Où est-ce qu’on a trouvé les 100 manquant ? Chez l’ami d’Asper, Harper. Oui, oui, chez vous et moi, contribuables canadiens. Le tout approuvé le 15 octobre 2007 par la ministre du Patrimoine canadien, une certaine Josée Verner. Pour faire passer la pilule, on est passé de l’Holocauste aux droits humains, un concept plus large et plus canadien... Et plus acceptable pour les contribuables.

Mais attendez, c’est pas tout : le musée n’est pas rentable.Vraiment pas rentable. Winnipeg n’est pas plus grosse que Québec, sauf que contrairement à Québec, il n’y a pas de ville de 3,8 millions d’hab. à deux heures d’auto. Et une cinquantaine de millions à une heure d’avion. En fait, il n’y a rien autour. Winnipeg est au milieu de nulle part, perdue dans la Grande Plaine à Riel, dans une immense province vide d’un million d’hab. Le musée ne fera jamais ses frais, faute de touristes. Alors on a trouvé un truc vraiment génial : en faire un musée national !

Jusqu’ici, tous les musées nationaux étaient situés dans la Capitale nationale à Tawa. Mais pour ce musée, Asper a réussi à convainvre Harper de faire une exception. Bref, pour faire une histoire courte, le lourd déficit du musée va être comblé chaque année par Ottawa comme les autres musées nationaux.

Combien ? On estime le départ (vs êtes bien assis ?) à...22 millions ! Dès la première année, le déficit casqué par les contribuables canadiens va être plus élevé que la subvention de départ du père Asper ! Avec l’inflation, on s’enligne vers un 300 millions de nos taxes pour les 10 prochaines années seulement. Tout ça pour un Musée de l’Holocauste au milieu de nulle part.

PS : Ah oui ! J’oublais. Le Musée est construit sur un site historique indien ce qui a fait battre le tamtam des chefs du coin...On parle bien d’un musée des droits humains !! ----------------


http://www.cbc.ca/news/background/asper/gfx/titlephoto.jpg

Les médias sous contrôle

La presse israélo(-canadienne)

Vieux stéréotypes

Asper est prêt à miser sur le réseau de télé de Canwest TV

L'empire CANWEST de la famille Asper passe aux mains de Godfrey, pdg du National Post

L'empire moribond de Asper: devinez qui va s'en mettre plein les poches?

Asper, endoctrinement shoatique et financement du fédéral

Asper et son programme d'endoctrinement shoatique

L'idole terroriste d'Israël Asper



Rappelons que le cartel médiatique des anti-humanistes Asper ont tout fait pour saboter la semaine de conscientisation de l'apartheid israélien:
http://terroroncampus.files.wordpress.com/2009/02/apartheid_week_poster.jpg