vendredi 13 mai 2011

Le racisme permis est israélien






Semble-t-il que la mouvance la plus extrémiste des colons juifs, les kahanistes, a le droit de combattre l'immigration et au métissage pour défendre la pureté du sang juif. Mais pour nous ce serait du racisme, bien sûr. Pour eux c'est pas pareil, naturellement.

http://radioislam.org/thetruth/kkk.jpg

Il y a aussi la ligue anti-diffamation (ADL) du B'Nai Brith qui s'oppose aux quotas raciaux (même s'il ne faut surtout pas croire à quelque chose comme des "races"), pareil comme le KKK ou d'autres groupes qui défendent leur identité ethnique spécifique.


 (Michael Collins Piper, The Confessions of an anti-Semite---The First-Ever Critical Analysis of the Linguistic Legerdemain Underlying the Propaganda Techniques of the New World Order, 2013)

Plus curieux encore: l'ADL et le journal de l'American Jewish  Committee Commentary ont produit une critique élogieuse du livre Paved With Good Intentions, du nationaliste blanc et opposant à l'immigration, au multiculturalisme et au métissage Jared Taylor (American Renaissance). Ce dernier étant connecté à des agents de l'ADL et lié d'amitié avec des rabbins, ce qui doit aucunement surprendre puisque les Israéliens sont les premiers à nous rappeler que "le multiculturalisme a échoué en Europe", afin d'éviter ainsi d'avoir à suivre les mêmes principes antiracistes que le reste du monde civilisé.


Le mot "Choisi" [comme dans "Peuple Choisi"] est utilisé avec parcimonie dans la Bible, pour exprimer la passion de choisir, son antonyme n'étant pas "considéré avec impartialité" mais bien "ignoré ou méprisé".

Le gouvernement israélien finance discrètement des organisations semblables au Ku Klux Klan

vendredi 13 mai 2011 - 06h:49
Yossi Gurvitz - +972

Ainsi, aujourd’hui, nous apprenons que, en cachette, clandestinement, l’État d’Israël coopère avec les racistes les plus extrêmes pour les utiliser dans son combat contre le droit de tout juif à cesser d’être juif.

Le gouvernement finance une organisation ultra-raciste, qui mène campagne contre le « métissage » et l’assimilation.
L’organisation LHVH (Contre l’assimilation en Terre sainte) a fait beaucoup les gros titres ces derniers mois, et surtout en raison de la très active députée Tzippi Hotovely (Likoud). L’organisation est hyperactive pour s’opposer à tout « mariage mixte » et empêcher les filles pures d’Israël de se salir au contact des non-juifs. Elle est aussi plutôt prompte à soutenir le lynchage des non-juifs, même si ce lynchage n’a rien à voir avec l’assimilation/« métissage ».
Dans le supplément hebdo d’Ha’aretz, Uri Blau et Shay Greenberg montrent que la LHVH, qui est il est vrai une organisation kahaniste, reçoit un financement indirect du gouvernement. Elle est financée par l’association Khemla qui est elle-même financée par le ministère des Affaires sociales.
A l’origine, notent Blau et Greenberg, Khemla était en fait une association d’aide sociale, mais en 2002, elle a modifié ses objectifs et a ajouté deux nouveaux articles : « Aider les jeunes filles issues de familles désunies, confrontées au risque d’une conversion imposée (c’est-à-dire l’assimilation - Blau et Greenberg) et de sombrer dans une vie de crimes, en les réinsérant dans un appartement et en leur fournissant l’aide sociologique et psychologique pour réintégrer la société juive » ; l’autre article vise une « aide aux gens des collines (c’est-à-dire aux colons extrémistes - YG) en Judée, Samarie et à Gaza ».
Les dirigeants de Khemla sont d’éminents kahanistes. L’un d’entre eux, Levi Hazan, a passé six mois en prison - une condamnation plutôt sévère pour des terroristes juifs - pour sa participation à une agression sur un bus palestinien, où il y avait eu six blessés. D’autres dirigeants de Khemla ont été mis en détention administrative, ce qui est plutôt inhabituel pour des juifs. La gérante du refuge pour femmes de Khemla, Rakhel Baranes, est l’une des signataires de la « lettre des épouses de rabbins ». En dehors de ce refuge - que Blau et Greenberg disent avoir trouvé vide - LHVH opère aussi une « dératisation », en encourageant les gens à rapporter sur qui, dans leur voisinage, loue un appartement à des non-juifs, et en fournissant des « labels casher » spéciaux aux entreprises qui s’engagent à ne pas employer des non-juifs. Le gouvernement, à travers le ministère des Affaires sociales, assume pour environ la moitié du budget annuel de Khemla, soit 600 à 700 000 NIS (nouveau shekel israélien, environ 120 à 140 000 €).
Là, il s’agit d’un racisme flagrant, pour une raison simple. Selon la loi juive, qu’Israël reconnait et dans ce cas applique, le judaïsme a franchi la ligne matrilinéaire (ascendance par les femmes - ndt). Les enfants d’une femme juive qui se convertit, ou qui simplement choisit un compagnon non juif, sont juifs. Au mieux, ils sont « enfants captifs », c’est-à-dire, des juifs qui n’ont pas reçu une éducation juive. Par contre, un homme juif qui prend une épouse ou une compagne non juive sort du judaïsme - encore une fois, il est question ici de la loi halakhique, orthodoxe - et ses enfants ne seront pas considérés comme juifs. Il serait logique, alors, pour de telles campagnes antimétissage, de se concentrer sur les hommes juifs ; pourtant, pour des raisons faciles à deviner - le racisme va toujours de pair avec la misogynie -, ce n’est pas le cas, et nous sommes prévenus contre ces sorcières palestiniennes qui concoctent des potions pour séduire à partir de poumons de lapins.
(JPG)
Le sionisme est le terreau de toutes les formes de racisme présentes ou à venir - Ici des soldats des troupes israéliennes d’occupation se préparant « spirituellement » à aller massacrer des Palestiniens
La LHVH n’est pas la seule organisation israélienne active dans ce domaine. Elle a été devancée par la vieille association ultraorthodoxe Yad Le’Akhim, qui fait aussi dans l’activité « antimissionnaire », et en tant que telle, a encore plus la haine de l’égalité des chances. Yad Le’Akhim profite aussi d’un soutien officiel : la ville d’Ashkelon a mis à sa disposition un immeuble, et elle reçoit une aide systématique du ministère de l’Intérieur.
Tzippi Hotovely a affirmé que son soutien aux kahanistes émane d’un « concept du sionisme, selon lequel les juifs doivent épouser des juifs ». En cela, elle a certainement raison. Les grands ennemis du sionisme ne sont pas les antisémites - qui souvent sont des alliés enthousiastes, puisque eux aussi pensent que les juifs doivent émigrer hors d’Europe -, mais plutôt les assimilateurs et les membres du Bund (mouvement révolutionnaire juif créé en 1897 - ndt). Le premier groupe nie le concept de destin juif, et le second refuse d’admettre celui de « peuple à part », et il relie leur sort à celui des autres peuples dans le chaudron bouillonnant de l’Europe orientale. A quelques exceptions près, et à l’instar des rabbins orthodoxes, les sionistes sont hostiles également à ce qu’un juif puisse choisir un partenaire non juif. Le Mapaï, précurseur du Parti travailliste, avec tous ses discours sur la fraternité, n’en a pas moins refusé d’ouvrir, dans les années trente, un jardin d’enfants mixte (c’est-à-dire avec des enfants juifs et arabes), à Haïfa, par crainte d’une assimilation.
Vous pourriez arguer que l’idéal serait que le sionisme puisse exister sans être raciste. En pratique, cependant, il est difficile d’imaginer une forme de sionisme - ultranationalisme juif - qui puisse défendre l’égalité. La loi israélienne ne reconnaît pas l’égalité en tant que droit juridique fondamental. Même ces sionistes qui s’en sont pris à la folie et à l’iniquité de la loi juive se sont arrêtés dès la première barrière : la peur de la souillure du sang.
Ainsi, aujourd’hui, nous apprenons que, en cachette, clandestinement, l’État d’Israël coopère avec les racistes les plus extrêmes pour les utiliser dans son combat contre le droit de tout juif à cesser d’être juif. Il est intéressant de noter que le ministère de l’Enseignement a déjà déclaré à la commission d’Hotovely qu’il aiderait le combat contre l’assimilation en « renforçant l’identité juive » et en « promouvant une vie familiale ». Mais il y a des limites à ce que peut faire le ministère de l’Enseignement : même d’interdire aux élèves de lire la déclaration universelle des droits de l’homme, qui reconnait le droit à la liberté de religion, donc de se convertir (article 18). Les tribunaux feraient du bruit, et peut-être, agiraient ; il y aurait un tollé international ; l’effort de guerre de la Hasbara (propagande juive sur Internet - ndt) pourrait en souffrir. C’est là que vous avez des organisations comme LHVH et Yad Le’Akhim pour : être « l’œil de modestie » officieux de l’État sioniste, et agir là où le tabou social contre le métissage - beaucoup plus fort, par exemple, que celui de la société allemande d’avant le nazisme - n’est pas assez bon.
Et rappelez-vous : Israël est la seule démocratie au Moyen-Orient.
7 mai 2011 - +972 - traduction : jpp





Deux rabbins soupçonnés d'incitation à la violence

Deux rabbins israéliens, dont Dov Lior (sur la... (Photo Reuters)
Deux rabbins israéliens, dont Dov Lior (sur la photo), font l'objet
d'une enquête policière après avoir appuyé un livre controversé
ouvrant la porte au meurtre de non-juifs en temps de guerre,
même s'il s'agit de bébés.



(Jérusalem) Liberté d'expression ou racisme? Un texte controversé soulève le débat en Israël. Deux rabbins sont soupçonnés d'incitation à la violence pour l'avoir appuyé. Mais leurs partisans manifestent dans les rues et s'insurgent contre l'intrusion du système judiciaire dans ce qu'ils perçoivent comme une affaire purement religieuse.
Plusieurs centaines de personnes, principalement de jeunes hommes religieux, ont manifesté hier devant la Cour suprême à Jérusalem en soutien à un rabbin soupçonné d'incitation «à la violence et au racisme».
Le rabbin Dov Lior a été questionné par la police dimanche dernier au sujet de son approbation du controversé livre Torat Hamalekh (Torah du Roi), publié en 2009. Le texte, basé sur l'interprétation des lois religieuses par son auteur, est sous la loupe des enquêteurs parce qu'il stipule notamment qu'il est permis aux juifs de tuer de façon préventive des non-juifs innocents en temps de guerre, même s'il s'agit de bébés. (...)



29/06/2011

Un rabbin brièvement détenu pour incitation à la violence et au racisme - La Torah du Roi

JERUSALEM - Un rabbin influent dans les implantations israéliennes a été brièvement détenu lundi pour avoir approuvé un livre justifiant l'assassinat de non-Juifs dans certaines conditions, ont indiqué la police et des colons.

Il y a plusieurs mois, la police avait lancé un mandat d'arrêt contre Dov Lior, grand rabbin de Kiryat Arba et de la communauté juive d'Hébron, qui ne s'était pas présenté à un interrogatoire dans le cadre d'une enquête pour incitation à la violence et au racisme.

Le rabbin Lior a été détenu et interrogé pendant une heure avant d'être relâché, a déclaré le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld, précisant qu'il avait été entendu en raison de son soutien à un livre très controversé, La Torah du Roi, dans lequel les auteurs arguent qu'il est légitime, dans certaines circonstances, de tuer des goyim (non-Juifs) et la progéniture des ennemis d'Israël.

Dans une démarche rarissime, les deux Grands rabbins d'Israël, Yona Metzger (ashkénaze) et Schlomo Amar (sépharade), ont publié un communiqué conjoint dénonçant vivement cette arrestation.

"Nous déplorons cette grave offense qui porte atteinte à l'honneur de l'un des plus importants rabbins et dirigeants de l'opinion religieuse", a indiqué ce texte.

La Torah du Roi a été vivement dénoncé par de nombreux rabbins comme contraire aux enseignements du judaïsme.

En août 2010, l'un des co-auteurs de l'ouvrage, le rabbin Yossef Elitzour, avait été arrêté pour incitation à la violence mais sans aucune charge après qu'un tribunal a dénoncé des irrégularités dans la procédure policière.

Dov Lior est considéré comme le chef spirituel des colons les plus radicaux.

"J'ai parlé avec les policiers, je leur ai demandé de le relâcher immédiatement, c'est très grave", a déclaré Malachi Levinger, le maire de Kiryat Arba.

Des activistes d'extrême-droite ont aussitôt organisé des rassemblements devant des commissariats à Kyriat Arba et Jérusalem en signe de protestation.

En soirée, trois jeunes militants proches des colons nationalistes et religieux ont été arrêtés pour avoir perturbé la circulation à Jérusalem, et trois autres parmi un groupe de manifestants qui voulaient investir les locaux de la Cour suprême, a indiqué le porte-parole de la police.
29/06/11


Op-ed: Rabbi’s arrest served interests of all parties, proved some people more equal than others
Published: 06.30.11, 12:45 / Israel Opinion YNETNEWS
Rabbi Dov Lior should have been interrogated in connection with affairs that are much graver than the praise he lavished on a book of incitement based on Jewish Law verses: Acts carried out by the Jewish terror underground; the Rabin murder; the Goldstein massacre – all these crimes, and others, came from a milieu where Rabbi Lior was, and still is, the spiritual authority.
After the abovementioned crimes were committed, the Shin Bet was eager to know whether rabbi Lior endorsed these acts, knew about them in advance, and who else knew, if at all. Yet on the political orders of prime ministers, Lior was left alone, as were other radical rabbis.
That was a historic mistake, the cowardice of prime ministers and the small-mindedness of two official commissions of inquiry. Rabbi Lior and his ilk concluded that not only are they allowed to think that they are above the law – they are also allowed to act that way. (...)
Look, for example, at the way our law enforcement establishment handles the criminals who adore rabbi Lior. Those who blocked the exit from Jerusalem Monday, stormed the Supreme Court building and damaged public property were released hours later, without being warned. The same is true for those who riot during the eviction of illegal outposts and those who reside there. Equality before the law? Don’t make us laugh.
The drama around rabbi Lior’s arrest serves everyone: The rabbi is being hoisted on the shoulders of his fans; the top police brass receives praise and immunity in another sector; and the prosecutors assume their favorite role: The law, the hero, the victim. Rome’s emperors knew that they must provide bread and entertainment. Rabbi Lior’s arrest belongs to the entertainment chapter.
A racist, messianic rabbi is the ruler of Israel'Protestors given free hand' Organizers of protest against Rabbi Lior's arrest threaten further violence if rabbi detained again



'Police brutality inexcusable' Rabbi Yaakov Yosef likens Israel to 'Bolshevik state' where 'police can do whatever they want'

Son of Shas spiritual leader probed for incitement to racism Police arrest Rabbi Yaakov Yosef after he had refused to show up for questioning for his endorsement of the book 'Torat Hamelech,' which justifies the killing of non-Jews; Yosef held for less than an hour and then released.



Police using kid gloves in Rabbi Yosef inquiry

Rabbi Dov Lior arrest, riots that followed lead police to take different approach in arrest of Rabbi Yosef who is also suspected of incitement

Sur le fanatisme raciste du rabbin Dov Lior

“ Le judaïsme à visage découvert : l'appel au meurtre des nons juifs innocents ”



VIDEO - Jérusalem, dérive radicale de deux rabbins


Israël: le spectre de la théocratie

(AFP) 04/07/2011
JERUSALEM — Le défi lancé à la justice par des rabbins ultranationalistes, minoritaires mais influents, fait planer le spectre de la théocratie en Israël où la religion n’a jamais été séparée de l’Etat.
Les fidèles des rabbins Dov Lior et Yaakov Yossef, soupçonnés d’incitation “à la violence et au racisme”, ont appelé à une grande manifestation lundi soir devant la Cour suprême à Jérusalem pour protester contre leur brève interpellation pour avoir refusé de répondre à une convocation de la police.
Il leur est reproché d’avoir donné leur imprimatur à un traité de théologie très controversé, la “Torah du Roi”, qui justifie le fait de tuer des innocents non juifs, y compris des enfants, en cas de guerre.(...)



Israel as in inherently racist/surpemacist/fascist state–World-renowned journalist and thinker Khaled Ameyreh joins the program from occupied Palestine to discuss the latest maneuvers on the part of Israel in trying to put a pretty face on her organically-racist, ugly demeanor by “arresting” nutjob rabbis operating out of the West Bank.





VIDEO - Torah du Roi: Il est permis de tuer les Goyim (non-Juifs)


VIDEO - David Duke sur le rabbin Yosef : "les goyim sont nés pour servir les juifs"





Cette peinture de 1849 illustre une cérémonie religieuse bizarre au palace de Londres de la dynastie Rothschild, établi à la demande de la famille, démontrant leur fidélité inébranlable envers les principes de leur foi. Un biographe de longue date de Meyer Rothschild a déclaré que Rothschild était "un croyant zélé du Talmud" [la structure directrice de la loi juive] et qu'il l'a choisi comme unique principe directeur dans toutes ses actions". [Source: The New Babylon ; Revenge of the Neanderthal]




http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQz4LN8F6vNG2BpaFVO_Xk5MZIX1IIokiCO9iDz7ePSs3Y-2VM

Le professeur judéocritique Kevin MacDonald a de "drôles" d'idées: il appelle les nationalistes européens à sceller une alliance avec les militants anti-Islam qui favorisent le segment le plus extrémiste des colons juifs sionistes (ex: Geert Wilders), une alliance en vertu de laquelle nous obtiendrions l'expulsion des immigrés musulmans d'Europe en échange de notre appui à l'expulsion des autochtones Palestiniens hors de leurs terres. Alors tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes...

Je n'invente rien. Lisez par vous-mêmes:

Le révisionniste anti-judaïque Michael Hoffman rapportait le mois dernier:
Dans une entrevue accordée le 21 dec 2010 à l'émission de radio-internet (Race and Reason) de l'universitaire croate Dr Tom Sunic, le professeur nationaliste blanc Kevin MacDonald du California State College à Long Beach, a appelé à une "alliance" avec les israéliens d' "extrême droite" pour l'expulsion des Palestiniens de la Palestine, en échange de l'expulsion des musulmans d'Europe. Ce qui suit sont des retranscriptions d'extraits de l'émission:

Prof. Kevin M. MacDonald:

"... Des gens comme (le Hollandais) Geert Wilders sont le prototype de ce type de politicien ... Ouais, ils sont très pro-sioniste et ils ne sont pas seulement pro-sioniste, ils sont en faveur du segment de la droite la plus radicale de l'échiquier politique israélien, donc on parle du mouvement des colons, ce genre de radicaux ethno-nationalistes, et, bien sûr, ce qu'ils ont en commun c'est d'être très critiques envers l'Islam. En fait, de mon point de vue je ne leur souhaite que du bien. S'ils réussissent à bâtir des partis politiques qui sont opposés à l'immigration musulmane et sont opposés à ce que la culture musulmane devienne un courant central en Europe, je crois que c'est tout pour le mieux.

... les déclarations de Wilders sur l'Islam sont exacts et visent droit dans le mille... Je pense qu'il fait un très bon travail ...

"... Ce qu'ils veulent, en Israël est cette société d'apartheid, cette société raciste ... Il y a une tension croissante. L'Israélien est délégitimé partout dans le monde ... Il y a cet élément d'extrême droite en Israël qui veut faire des alliances avec des gens qui ont des idées similaires en Europe ou ailleurs. Euh, ils peuvent trouver ce terrain d'entente. C'est un bon développement en fin de compte ...

"... Si nous pouvions obtenir l'expulsion des musulmans hors d'Europe en échange du fait qu'Israël puisse survivre en expulsant les Palestiniens vers la Jordanie, je scellerais ce pacte en un clin d'oeil..."

Dr Sunic: "Excellent Eh bien, Kevin, j'ai toujours plaisir à parler de vous ...."
[fin de citation]
(TRADUCTION APPROX.--LIRE L'ORIGINAL EN ANGLAIS SUR LE BLOG REVISIONIST REVIEW)

L'idée avancée par Kevin MacDonald, comme quoi il serait envisageable de laisser les juifs déporter les Palestiniens en échange de la déportation des arabes et musulmans hors d'Europe repose sur au moins deux absurdités. La première absurdité dans le projet de MacDonald consiste à croire que les arabes et les musulmans ne viennent pas chez nous pace qu'ils le veulent mais parce qu'ils seraient "forcés par les juifs". C'est un non-sens! Les Arabes et les musulmans ne viennent pas en Europe parce que "les juifs les y ont forcés", ils immigrent en Europe tout simplement parce que c'est ce qu'ils souhaitent! Seconde absurdité: l'idée de MacDonald sous-entend que les juifs auraient effectivement le pouvoir de renvoyer les Arabes et les musulmans hors d'Europe? Ce que MacDonald ne dit c'est comment les Juifs seraient-ils capables de repousser les Arabes et les musulmans hors d'Europe. C'est une absurdité complète, encore une fois! Les juifs n'ont pas le pouvoir de renvoyer chez eux les Arabes et les musulmans! Cette seconde absurdité est liée à la première, puisque cela implique que les immigrants arabes et musulmans viendraient en Europe et quitteraient celle-ci sous la direction des juifs, suivant la volonté des juifs. Or la réalité est que les juifs n'ont aucun contrôle sur le fait que les arabes et les musulmans décident de quitter leur pays. Ce ne sont pas les juifs qui ont "envoyé" les arabes et les musulmans dans nos nations occidentales. Ce sont les Arabes et les musulmans qui ont décidé eux-mêmes de quitter leur pays et de venir s'établir en Occident. En faisant miroiter cette solution impossible, MacDonald a convaincu quantité d'Identitaires que ce serait une bonne idée de s'allier avec les colons juifs extrémistes contre les arabes et les musulmans. Or la puissance qui nous domine et qui est responsable de notre malheur est la domination juive, et nous avons besoin d'être aidés par tous les peuples si nous voulons vaincre un jour cette domination juive extrémiste. 



VIDEO - Antiracistes en France, mais racistes en Israël

VIDEO - Where ya from? Pay particular attention to the woman from Morocco and how she describes the ‘heirarchy’ of humans, with the Jews at the top, whom she describes as ‘sons of God’. THIS is, always was and ALWAYS WILL BE the source of friction between Jews and non-Jews–their ARROGANT, HAUGHTY, SUPREMACIST MINDSET AND THE BEHAVIOR IT SPAWNS and WHY they had no use for someone like Jesus who would have NONE of the supremacism that accompanies being “Jewish’.

ARABS NOT SO EQUAL UNDER JEWISH LAW

42%: Rabbis make conflict worse

Pas d'immunité pour les Rabbins

Les colons sionistes ont mis le feu à une mosquée en CisJordanie

Des colons sionistes envahissent les esplanades d’Al-Aqsa et sont appréhendés par des fidèles

VIDEO - East Jerusalem: Sharing our house with settlers - video

VIDEO - American Jews Arm Themselves

VIDEO - JDL Spokeswoman tells jews to arm themselves and go to israel

Deny! Deny! Israel as a theocratic state

L’occupation judaïse al-Aqsa : elle s’attaque aux noms des quartiers et des rues

A number of initiatives are circulating in Congress targeting the Palestinians in the wake of their diplomatic tensions with Israel.

Waves of attacks against West Bank mosques

Lebanon’s Sarah Palin Meets Captain America

L'occupation envisage de créer un mémorial pour honorer les auteurs du massacre de Deir Yacine

Waves of attacks against West Bank mosques

Mosque torched near Nablus by Fanatical Jewish terrorists

Israël/colonies: un rabbin brièvement détenu pour incitation à la violence

'Protestors given free hand' Organizers of protest against Rabbi Lior's arrest threaten further violence if rabbi detained again

Police questioned the chief rabbi of Kiryat Arba, Rabbi Dov Lior, for two hours on suspicion of incitement.

'Rabbis are not above law' Justice Ministry says Rabbi Dov Lior refused request to report to questioning voluntarily

Justice Ministry on Lior arrest: 'No one is above the law': Statement says "all must obey a police summons when requested;" condemns "damaging personal attacks against Shai Nitzan."

Glenn Beck to address Knesset panel in July: Knesset Immigration, Absorption, Diaspora Affairs C'tee chair Danon invites conservative pundit to talk about fighting delegitimization.

VIDEO - Rev Terry Jones in Dearborn 4 with Rabbi Nachum Shifren Underscoring the point we have made both on this website and in the radio interview I did personally with the lunatic Terry Jones, it is Jewish interests behind (and with the most to gain from) all the anti-Islamic hysteria taking place in America and throughout the west. That Jones would dedicate his energies to exposing the ‘dangers’ of Islam alongside a rabbi, who has dedicated his very existence to the destruction of western Christian civilization shows just how far gone right wing Christian America has become.

VIDEO - How To Kill Goyim And Influence People: Leading Israeli Rabbis Defend Manual for For Killing Non-Jews

La vraie nature du judaisme : Chrétiens et Musulmans agressés par des juifs

”Jews and Arabs can never live together” says Israel’s Lieberman

Brooklyn Hasidic Jew charged with felony hate crime after attacking ‘f—ing Arabs’ living next door

Palestinians report dramatic rise in settler attacks




VIDEO - Jewish life more valuable than Palestinians? "YES SIR!"


VIDEO - Thousands of Israeli youth chant "Mohammad is Dead"


VIDEO - God’s Chosen People Calling the Arabs to be ‘Butchered’

VIDEO - Israël et l'extrême droite européenne Résumé du reportage de Canal +«La déferlante anti-islam : Enquête sur la nouvelle extrême-droite », présentant les liens entre Israël et l'extrême droite européenne.

Extrême droite européenne, pro israélienne


Sur ce blog:

Le prof Kevin Macdonald et Geert Wilders dans le même lit...

Waffen SS: l'unité dans la diversité

Le rabbin Meir Kahane, talmudiste intégriste, sioniste ultra, fondateur du groupe terroriste la Ligue de défense juive


Israël, B'Nai Brith... Serait-ce le KKK des Rothshild?

Israël et le problème des colons

Les Arabes seraient chassés méthodiquement de Jérusalem

Au tour des colons fanatiques israéliens de brûler le Coran

Les plus importants pourvoyeurs de haine anti-Islam...

L'utopie juive

Les Arabes musulmans ont le dos large par les temps qui courent

Les soldats sionistes avaient reçu l'ordre de "nettoyer" Gaza

Un mandat d'arrêt émis conter le rabbin Dov Liorpour appel au meurtre

Le rabbin Dov Lior: "le sperme des Gentils donne une progéniture barbare"

Selon le Grand Rabbin orthodoxe sépharade Ovadia Yosef: "les Gentils n'existent que pour servir les non-juifs"

Jérusalem occupée par l'anti-Christ