dimanche 28 décembre 2014

RAPPEL: "Si la Corée du Nord continue dans cette voie, elle devrait être rayée de la carte, cela serait un excellent message, très clair, au reste du monde et spécialement aux Iraniens", déclarait en avril 2013 sur les ondes de Fox News l'ancien ambassadeur d'Israël aux Nations unies Dan Gillerman



« The North Koreans have developed a nuclear weapon, tested nuclear weapons (…) If North Korea continues on this course, it should be wiped off the face of the map. It would be an excellent message and a very clear one to the rest of the world and especially to the Iranians... » (Dan Gillerman)


Personne ne semble avoir réagi le moindrement à cette claire incitation au génocide. Ce genre de discours haineux est toléré et vite oublié s'il sort de la bouche d'un juif sioniste, car on sait que l'indignation d'un sioniste est toujours juste et vertueuse (!). Mais imaginez si ces mêmes propos sortaient de la bouche d'un homme politique musulman: la nouvelle aurait alors fait le tour du monde des millions de fois et serait à jamais immortalisée dans les livres d'Histoire, tout comme la fameuse déclaration délibérément déformée et mal interprétée du Président iranien d'alors Mahmoud Ahmadinejad, qui annonçait tout simplement (en citant Khomeini), la chute prochaine et inévitable du régime sioniste oppresseur qui occupe Jérusalem et dénie aux Palestiniens leur droit d'exister.

Enfin, on est en droit de se demander ce que le lobby israélien a à voir avec la Corée du Nord, qui est passablement éloigné du Moyen-Orient. Ce n'est pas seulement le nucléaire qui les préoccupe. Ce qui préoccupe le lobby israélien c'est qu'ils voient très bien que la Corée du Nord pourrait décider de faire comme Saddam Hussein et l'Iran en apportant une aide militaire et économique aux Palestiniens et autres voisins (ennemis perçus) d'Israël...

Rappelons aussi que comme l'Inde, le Pakistan et la Corée du Nord, l'État israélien possède un important arsenal nucléaire et n'a jamais signé le traité de non-prolifération. Cependant Israël et l'Inde ne sont pas considérés comme faisant partie de l'" Axe du mal" ; la Corée du Nord en revanche en fait partie selon la définition du juif néocon David Frum qui est tenu pour l'inventeur du concept.

Rappel: THE WAR PARTY (BBC documentary | May 2003) @2:14: Michael Ledeen (néocon, sioniste, père de la doctrine de "destruction créatrice" appliquée au Moyen-Orient): "nous devons faire tomber un certain nombre de régimes qui apportent leur soutien à un réseaux de d'organisations terroristes..." "Syrie, Arabie Saoudite, Iran, Corée du Nord, et puis il y a la Libye." (...)"  


Réussiront-ils à NOUS entraîner dans toutes ces guerres par procuration qu'ils veulent faire contre LEURS ennemis?

[Jerusalem Post] When Israel fought North Korea  One could be forgiven for thinking that Israel does not have a dog in this fight. After all, North Korea is some 8,000 kilometers away and would appear to be too busy stirring up trouble with its own neighbors to bother with the Jewish state. But that is far – very, very far – from being the case.

[David Duke] Why N. Korea is the Target of the Zio Media

[The New Observer] The Jewish Lobby: The Real Reason Why America Seeks War with North Korea

Hard Leftists are as Guilty of Censorship as North Korea's Dictator par l'avocat juif pro-torture Alan Dershowitz

[Wikipedia] Israel–North Korea relations Israeli-North Korean relations are very hostile, and North Korea does not recognise the state of Israel, denouncing it as an "imperialist satellite".[1] Since 1988 it recognises the sovereignty of the State of Palestine over the territory held by Israel.

[Israel National News] Op-Ed: North Korea's Enemy: Israel North Korea is not even near Israel, but it has directly participated in a war against it. North Korea’s anti-Israel actions have surpassed those of Iran, even though it is not anywhere near Israel. And it is not alone.


[Jewish Virtual Library] Military Threats to Israel: North Korea (Updated April 2012)

Israel's North Korea Problem by Mitchell Bard, Executive Director of the nonprofit American-Israeli Cooperative Enterprise (AICE), foreign policy analyst, director of the Jewish Virtual Library

Israel Fears North Korea as Nuclear Supplier of Middle East The successful nuclear test conducted by North Korea, which involved the explosion of a uranium-based atomic bomb, has given rise to deep concern in Israel.

[Neocon Jew Irving Kristol's The National Interest] North Korea's Hamas Connection: "Below" the Surface?

[Business Insider] Israeli F-4s Actually Fought North Korean MiGs During the Yom Kippur War


[Haaretz] Israel Demands World 'Respond Decisively' to North Korean Nuclear Test


[Haaretz] North Korea supplying Weapons to Six Mid East States


[The Daily Star] Israel: North Korea shipping WMD's to Syria


[Huffington Post] Israel Minister: Iran, Syria, and North Korea are New Axis of Evil

[Reuters] Israel Urges Swift Response to North Korea Nuclear Test

[Wall Street Journal] Iran-North Korea Pact Draws Concern



Netanyahu: Iran nuclear deal 'repeats mistakes' made with North Korea


Arnon Milchan Pulls the Plug on North Korean Film :  New Regency Chairman, Arnon Milchan has ditched plans to produce a paranoid thriller starring Steve Carell that was to be set in North Korea. The decision came after hackers calling themselves the 'Guardians of Peace' threatened to attack theaters showing “The Interview,” which centers on an assassination attempt against dictator Kim Jong-un. The country has denied involvement but praised the hackers.


Amy Pascal is stepping down as co-chairman of Sony Pictures Entertainment. Pascal’s departure, which was announced Thursday morning, comes roughly two months after Sony was revealed to be the victim of a massive hacking scandal that exposed trade secrets, employee information and embarrassing emails at the alleged direction of North Korea over Sony’s film “The Interview.”According to statements issued by Pascal, who is Jewish, and Sony, Pascal will step down in May... (...) However, the studio had recently faced questions from its investors about its financial practices, and its movies had not performed well in 2013. In addition, Pascal’s reputation was badly damaged when the cyber attack raised fundamental questions about the company’s security practices and revealed emails between Pascal and other executives that included insulting assessments of big-name talents such as Angelina Jolie and racially insensitive jokes about President Obama, whom Pascal had supported politically. Pascal was presented with the Simon Wiesenthal Center’s Humanitarian Award in 2008.
Est-ce que ça va la protéger d'une enquête approfondie sur le "hacking" de Sony Pictures (qui était clairement une intox dans le but de démoniser la Corée du Nord)?


LES MOTS PARLENT!
Au risque de vous surprendre, soulignons qu'Israël considéré par l'État américain comme le 4e pays au comportement le plus "inacceptable" dans le monde, du moins si l'on compare la fréquence d'utilisation de ce mot ("inacceptable"), qui donne 87 résultats lorsqu'on fouille le moteur de recherche du Département d'état américain. Dans ce top 10 des pays les plus "inacceptables" aux yeux de l'État américain, Israël (4e position) est immédiatement précédé par nul autre que... la Corée du Nord (3e position), tout de suite après l'Iran (2e position) et la Syrie (1re position)!

US finds Israel fourth most ‘unacceptable’ country
La politique d'Israël fut 87 fois "inacceptable" en 2014 
La politique de Jérusalem arrive en 4ème position sur la liste des pays condamnés par le Département d'Etat USAu cours de l'année 2014, le département d'Etat américain a qualifié 87 fois d'"inacceptables" les actions d’Israël, révèle une enquête du journal américain Foreign Policy.  Le journaliste Micah Zenko a exploré le site Internet du département d'Etat à la recherche du terme "inacceptable" et a publié son top dix. Israël se trouve en 4ème position, juste après la Corée du Nord et avant le Pakistan.  Le Syrie est le pays à la politique la "plus inacceptable" avec 147 mentions, suivie de l'Iran (118).  La plupart des condamnations américaines à l'encontre de l'Etat hébreu concerne la construction de logements en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.  Les porte-paroles du département d'Etat ont également condamné Jérusalem plusieurs fois pour le nombre élevé de victimes civiles à Gaza durant l'opération Bordure protectrice l'été dernier.  A titre d'exemple, le secrétaire d'Etat John Kerry, a récemment utilisé le mot "inacceptable" pour qualifier le piratage présumé de Sony Corporation par Pyongyang.  Mais le département d'Etat américain n'est pas le seul, dans le domaine de la diplomatie, à recycler certaines phrases.  Le site israélien Ynet a constaté que le secrétaire général des Nations-Unies, Ban ki-Moon, a utilisé 140 fois le mot "concerné" en 2014 dans 19 communiqués de presse différents au sujet du conflit israélo-palestinien.

Extrait de l'article qui a révélé ces chiffres: "This would provide diplomatically interesting results. For example, using the State Department search engine, the top 10 countries for whom “unacceptable” was most often used in conjunction with since the start of the Obama administration: Syria (147), Iran (118), North Korea (115), Israel (87), Pakistan (83), Russia (78), Egypt (77), China (74), Afghanistan (66), and Iraq (63)." (Source: Sorry, But North Korea Isn’t a State Sponsor of Terrorism, by Micah Zenko)

Essai nord-coréen : Israël affirme redouter que l’Iran suive l’exemple

'US, Israel should ensure Iran not involved in N. Korean nuclear program'

Obama face à Israël, l’Iran et la Corée du Nord