vendredi 5 décembre 2014

L'ONU: antijuif et anti-américain? Une nouvelle résolution onusienne contre la militarisation de l'espace rejetée exclusivement par Israël et les États-Unis

Malgré ses défauts et ses crimes, le "vil tyran" Staline a empêché l'ONU de réaliser sa mission de gouvernement mondial lorsqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, il a exigé le droit de veto des grandes puissances comme condition à l'entrée de l'URSS au sein de l'ONU.

Il est à noter que le gouvernement soviétique, et ce même après la mort de Staline, débusquait régulièrement divers complots internationaux, cosmopolites, américains, sionistes, voire juifs (ex: complot des blouses blanches).

Il faudra attendre la chute de l'URSS pour entrevoir l'avènement d'un "nouvel ordre mondial".



À défaut d'être un gouvernement mondial, l'ONU (mis à part son psychopathique Conseil de sécurité) est devenu une simple tribune permettant aux peuples du Tiers monde de se faire entendre, et même à de "vils tyrans" tels Kadhafi (sur Israël qui a tué JFK et RFK) ou Ahmadinejad (sur Israël et l'Holocauste) de répandre leur message de "haine" devant des centaines de millions de gens partout à travers le monde... Imaginez un peu si une telle plateforme internationale avait existé du temps d'Hitler, s'il avait pu y recourir pour s'adresser sans censure à toutes les nations du monde. L'Histoire aurait peut-être pris un autre tournant.





Par Ali Abunimah, mardi 4 décembre 2014

Israël et les USA sont les seuls à l’ONU à défendre les armes de destruction massive (Flickr/Photo ONU)
Israël et les États Unis ont été les deux seuls pays à voter contre une résolution de l’ONU appelant à la prévention d’une course aux armements dans l’espace.
La résolution fait partie d’une série de résolutions ayant trait au désarmement international, votées à l’Assemblée Générale du 2 décembre, dont une invitant Israël à se rallier au traité de non-prolifération nucléaire et à placer son programme nucléaire trompeur sous supervision internationale.
La Chine et l’Inde qui ont toutes deux des programmes spatiaux, de même que les États membres de l’Agence Européenne de l’espace, ont voté pour cette initiative qui vise à ce qu’il n’y ait pas d’armes dans l’espace.
Les USA et Israël ont aussi été les deux seuls pays à voter contre une autre résolution de l’ONU appelant à prohiber le développement et la fabrication de nouveaux types d’armes de destruction massive.
Cette résolution a été adoptée par 174 voix pour et une seule abstention, celle de l’Ukraine.
Parmi ceux qui ont voté pour interdire de nouvelles armes de destruction massive, se trouvent l’Iran et l’Irak, deux États soumis à une guerre dévastatrice ou à des sanctions sur la base d’affirmations israéliennes et américaines douteuses ou fabriquées, selon lesquelles ces pays auraient l’intention de produire de telles armes.
L’Iran est actuellement sous le coup de sanctions économiques sévères –largement dues à la pression du Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou – portant sur son programme d’énergie nucléaire.
Israël : un danger nucléaire
Les USA et Israël n’ont été que légèrement moins isolés lorsque la résolution sur le « risque de prolifération nucléaire au Moyen Orient » a été présentée.
Les seuls à voter contre la résolution ont été le Canada, Israël, les USA et la Micronésie, leur vestige colonial.
La résolution appelle Israël à signer le Traité de Non-Prolifération Nucléaire (TNP) « sans délai », en notant qu’il reste « le seul État du Moyen Orient à ne pas l’avoir encore fait.
Depuis les années 1950, Israël fabrique des bombes atomiques avec la complicité et le soutien de ses sponsors occidentaux dont la France, les USA et le Royaume Uni.
Israël, comme je l’explique dans mon livre La Bataille pour la Justice en Palestine, a une faible performance en matière de sécurité nucléaire.
Il était presque au bas de l’échelle d’une enquête de L’Initiative pour la Sécurité Nucléaire en 2012, qui a examiné les conditions de sécurité du matériel nucléaire dans 32 pays.
Mais on ne peut par savoir jusqu’à quel point Israël représente un danger nucléaire tant que ses installations restent cachées aux yeux des inspections internationales.
La résolution presse Israël de placer « tous ses équipements nucléaires sous les garanties généralisées de l’AIEA, l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique ».
Un bouclier pour Israël
Robert Wood, l’envoyé spécial des États Unis a voté conte la résolution, en commission le mois dernier, au motif que la mesure « ne satisfait pas aux critères fondamentaux d’équité et d’équilibre. Elle se limite à l’expression d’une préoccupation sur les activités d’un seul pays ».
Le fait qu’Israël soit en effet le seul pays possédant des armes nucléaires dans la région et le seul pays qui n’a pas signé le TNP, a apparemment échappé à son attention.
Ce qui est intéressant c’est que vingt États se sont abstenus sur la résolution appelant Israël à rejoindre le TNP.
Parmi eux se trouvent des puissances nucléaires et de nouveaux alliés d’Israël, l’Inde, l’Allemagne (qui livre à Israël des sous-marins sur lesquels ce dernier déploie des armes nucléaires) et d’autres États européens dont le Royaume Uni, l’Italie, l’Autriche, les Pays Bas et la France.
Ce sont, hélas, les suspects habituels qui donnent des leçons au reste du monde sur « la paix » mais sont toujours à portée de main pour aider Israël à commettre ses crimes en le protégeant de toute responsabilité.
Traduction SF pour l’Agence Media Palestine
Source: Electronic Intifada




Electronic Intifada
(Thaer Ganaim / Maan Images)
US, Israel are the only countries to oppose UN ban on weapons in outer space

Israel and the US stand alone at United Nations in defense of weapons of mass destruction. (UN Photo/Flickr)
Israel and the United States were the only two countries to vote against a UN resolution calling for the prevention of an arms race in outer space.
The resolution was among several dealing with international disarmament passed by the General Assembly on 2 December, including one calling on Israel to join the Nuclear Non-Proliferation Treaty and bring its rogue nuclear program under international supervision.
China and India, which both have space programs, along with the member states of the European Space Agency, voted for the initiative aimed at keeping space free of weapons.
The US and Israel were also the only two countries to vote against a separate UN resolution calling for a prohibition on the development and manufacture of new types of weapons of mass destruction.
That resolution passed with 174 countries voting in favor and a single abstention, Ukraine.
Among those voting for the ban on new weapons of mass destruction were Iran and Iraq, two states subjected to devastating war or sanctions on the basis of dubious or fabricated Israeli and American claims that they intended to produce such weapons.
Iran is currently under harsh economic sanctions – in large part due to pressure from Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu – over its nuclear energy program.

Israel: a nuclear danger

The US and Israel were only slightly less isolated when it came to a resolution on the “risk of nuclear proliferation in the Middle East.”
The only votes against the resolution were Canada, Israel, the US and its colonial holdover Micronesia.
The resolution calls on Israel to sign the Nuclear Non-Proliferation Treaty (NPT) “without delay,” noting that it remains “the only State in the Middle East that has not yet” done so.
Since the 1950s, Israel has been making atomic bombs with the complicity and support of its Western sponsors including France, the US and the UK.
Israel, as I explain in my book The Battle for Justice in Palestine, has a poor record of nuclear safety.
It came near the bottom of a 2012 survey by the Nuclear Safety Initiative examining the security conditions of nuclear materials held in 32 countries.
But the full extent of the nuclear danger Israel poses cannot be known while its facilities remain hidden from international inspection.
The resolution urges Israel to place “all its nuclear facilities under comprehensive International Atomic Energy Agency safeguards.”

Shielding Israel

US envoy Robert Wood voted against the resolution at the committee-level last month on the grounds that the measure “fails to meet the fundamental tests of fairness and balance. It confines itself to expressions of concern about the activities of a single country.”
The fact that Israel is indeed the single country with nuclear weapons in the region, and the single country that has not signed the NPT, apparently escaped his notice.
What is interesting is that twenty states abstained from the resolution calling on Israel to join the NPT.
These include nuclear-weapons power and new Israeli ally India, Germany (which gives Israel submarines on which it deploys nuclear weapons) and other EU states including the UK, Italy, Austria, the Netherlands and France.
These are sadly the usual suspects who lecture the rest of the world about “peace” but are always on hand to assist Israel to commit its crimes while shielding it from any accountability.

IDF excitedly plans autonomous killing machines

juif.org - La conquête spatiale n'est pas un détail pour Israël mais au contraire une priorité nationale





À toute allure vers le précipice du futur technologique...

Stephen Hawking, l'intelligence artificielle et la fin de l'espèce humaine
Le professeur Hawking parle sur BBC.News le 2 décembre 2014 : « Le développement de l'intelligence artificielle complète pourrait signifier la fin de la race humaine. [...] »
(...)C'est UPI (voir Space Daily Report le 16 novembre 2014) qui a publié la nouvelle "accidentelle"... « Après avoir dit que l'intelligence artificielle des robots est « notre plus grande menace existentielle » et que nous risquions de « réveiller le démon », lors d'une interview avec le MIT, Musk a accidentellement exprimé ses idées à propos du moment où la menace pourrait arriver. « Le risque que quelque chose de vraiment grave se produise pourrait arriver dans les cinq ans. Dix ans tout au plus », écrit Musk dans un e-mail à l'éditeur John Brockman. « Remarquez qu'en temps normal, je suis toujours plus que favorable à la technique et au progrès et que je n'avais jamais soulevé le problème jusqu'à ces derniers mois. Je ne suis pas en train de crier au loup à propos d'un sujet que je ne comprends pas. ».

Stephen Hawking's Worst Nightmare? Golem 2.0


Stephen Hawking and the Golem “The development of full artificial intelligence could spell the end of the human race,” Hawking said. Science fiction already has prepared us to contemplate such a scenario. Films like “The Terminator” and “The Matrix” pit puny humans against AI-driven enemies. The upcoming “Avengers” movie depicts superheroes forced to battle Ultron, an AI machine determined to destroy mankind.
Stephen Hawking Says We Should Really Be Scared Of Capitalism, Not Robots

Spatial: les entreprises font la guerre des étoiles ..."elles se sont engagées mardi à acheter 5 Ariane par an à partir de 2020", a expliqué Stéphane Israël, patron d'Arianespace, sur BFM Business ce mercredi (vidéo ci-dessous).

Killer robots worry United Nations

Human Rights Groups Call for Ban of 'Killer Robots'

Military Robots: 2015 UN Meeting to Debate How They Can Kill You, Learn Which Countries Side With the Killer Bots Against Humanity

Should We Be Afraid of the Rise of Killer Robots?

Killer Robots Might Be Closer Than We Think — And We Should Be Very Afraid

Unmanned weapons systems  a.k.a killer robots qu'est-ce que c'est?

Nothing to fear from robots, says Yaskawa Israel Mechanization is here to stay, and the Japanese robotics giant’s Israeli rep is showing businesses how effective it can be

Briefing: Faut-il interdire les « robots-tueurs » ?

Is Israel's Iron Dome the precursor to futuristic 'killer robots'?

Israël envoie des robots dans les tunnels du Hamas

L'armée israélienne a lancé son nouveau robot d'avant-garde

Israël: L’armée israélienne se lance sur un nouveau concept de robots dans la bataille avec Tsahal

IDF Launches its New Robot Advance Guard Robots leading the charge with Israel's soldiers - the new 'advance guard' robot army will be tested in exercises in a world first.
L'oligarque propriétaire du Chelsea FC mise sur Israël
Classé 58e fortune mondiale au classement de « Forbes », Roman Abramovitch, dont la richesse s'élèverait à 12 milliards de dollars, n'est pas le seul investisseur d'ex-Union soviétique à jeter son dévolu sur le « Silicon Wadi ».

Will the Obama Administration Agree to Ban ‘Killer Robots'? Although “lethal autonomous weapons systems” elude a consensus definition, that has not stopped human rights nongovernmental organizations such as Human Rights Watch and others from wanting them banned.

UK opposes international ban on developing 'killer robots'  Activists urge bar on weapons that launch attacks without human intervention as UN discusses future of autonomous weapons

The Next Drone Wars: Preparing for Proliferation By Sarah Kreps and Micah Zenko (Foreign Affairs, March/April 2014 Issue)

Samsung's Devastating Secret: The Tears Of 'Semiconductor Children'


Le monde juif - Israël : « le Conseil de sécurité de l'ONU est composé de quinze membres et d’une organisation terroriste ! »
Ils manquent pas d'audace pour dire des choses pareilles! Ils nous prennent vraiment pour des imbéciles, en tout cas ça fonctionne, on leur donne pas tort.




Sur ce blog:

Nouveaux robots tueurs d'Israël: l'ONU inquiet

La science et le futur de la torture

Les maîtres sionistes ont enseigné la torture aux forces états-uniennes

Les drones israéliens: admirez le futur

Le vol des brevets des nouvelles technologies allemandes et l'opération Paperclip

Arrières-plans occultes de l'américanisation du monde

Influencés à notre insu - les Américains plus que les autres

L'appel de la Terre Promise. Ils ont répondu à l'appel les invitant à quitter Silicon Valley pour partir s'installer dans la Terre Promise: Microsoft, Google, Yahoo... tous!

Conférences Macy et nouvel ordre mondial: de la lutte à l'antisémitisme aux réseaux cybernétiques

Hackers et guerre cybernétique

Les services secrets et l'armée engagent des pirates informatiques

Des attaques militaires prévues contre les médias

Attali: "un nouvel ordre mondial ou le chaos!"

Elgrably-Lévy suggère aux boycotteurs d'être cohérent | The Jews Behind the Internet

Eric "Goolag" Schmidt, petit frère de Big Brother

Depuis plus de 25 ans, le Bilderberg des médias est à Sun Valley, en Idaho

Facebook, Mark Zuckerberg et le judéocentrisme

Faceberg

Rupert Murdoch dénonce "la guerre contre les juifs"

Sommes-nous tous sous surveillance?

Les médias juifs désignent Obama comme bouc émissaire du scandale d'écoute électronique par la NSA, pour faire pression sur lui et son administration afin que l'option militaire soit envisagée dès maintenant en Syrie et en Iran

Israël rejette en bloc l'ONU comme étant "antisémite"

Le sionisme contre l'ONU

Un sinistre canadien dénonce le complot onusien-médiatique contre Israël

L'ONU condamne la sauvage attaque israélienne contre la flottille de la Liberté

Un rapporteur spécial de l'ONU demande une enquête internationale sur le 11 septembre

Un rapport de l'ONU accuse les organisations médicales, l'armée et les rabbins israéliens de s'adonner au trafic d'organes

Après JFK et Obama, au tour de l'ONU de demander à Israël d'ouvrir ses installations nucléaires aux inspections

"La conférence de l'ONU sur le racisme est organisée par des racistes"

L'anti Durban 2 : Qui était invité à s'exprimer à la conférence parallèle tenue en protestation contre la conférence "antisémite" de l'ONU sur le racisme?

Durban 2 équivaut à « une tentative inacceptable de nier l'Holocauste »