dimanche 1 juin 2014

Les médias "antijuifs" et autres théories du complot... Mise au point de Guillaume Weill-Raynal et de Marc-Édouard Nabe



Au programme d'OummaTV, un entretien avec Guillaume Weill-Raynal dans le cadre de la nouvelle émission L'Esprit d'Actu. Avocat et essayiste, auteur d'Israël-Palestine, l'impossible débat aux éditions du Cygne. Parmi les sujets abordés: L'expression importation du conflit israélo-palestinien, "l'affaire Pascal Boniface", la figure diabolique de "l'islamo-gauchiste", l'affaire dite des "caricatures de Mahomet".
Hollande contre une "importation" du conflit israélo-palestinien lundi 14 juillet 2014


La France, pays d’Astérix, de Voltaire et de Zola, se voit volontiers en pays phare de l’esprit critique. Nul doute que les choix exprimés dans l’affaire d’Irak, les positions défendues face au conflit israélo-palestinien, le peu d’enthousiasme de la plupart face à l’apothéose du marché et de ses valeurs, le nombre des libres penseurs et athées nous placent « à part »…Cette « hétérodoxie » au sein du monde tel qu’il va désormais fait un peu trop désordre pour qu’on ne cherche pas à la faire rentrer dans le rang. Disqualifier la pensée réellement critique, stigmatiser les esprits incorrects, brouiller les débats en est le moyen privilégié. Par ailleurs, il est avantageux d’utiliser cette réputation d’indépendance de la France pour en faire un relais spécifique et biaisé dans la manipulation mondiale des consciences.Dans les deux cas, l’outil privilégié est la petite armada de clercs ou réputés tels de longtemps formés, bien loin du souci de vérité, aux revirements, discours à triple détente et autres contorsions au sein de groupuscules, chapelles et sectes diverses…Ce sont ces « nouveaux désinformateurs » qui ont retenu l’attention de Guillaume Weill-Raynal. La sélection des dossiers les plus significatifs, la maîtrise d’une documentation considérable et un rare courage intellectuel lui permettent d’établir, preuves à l’appui, que tout se passe comme si nous étions la cible d’une entreprise résolue de désinformation. Les faits sont là : après, à chacun de se faire son opinion! Guillaume Weill-Raynal est avocat au barreau de Paris.

COUP DE COEUR: GUILLAUME WEILL-RAYNAL. A DECOUVRIR!

Europalestine-« Les nouveaux désinformateurs » présentés jeudi par Guillaume Weil-Reynal à la Librairie Résistances

Guillaume Weill-Raynal, auteur de “Les nouveaux désinformateurs” : “On veut discréditer ceux qui réfléchissent sur les injustices de notre temps”

La désinformation existe-t-elle vraiment ?

Les nouveaux désinformateurs Entretien avec Guillaume Weill-Raynal

Guillaume Weill Raynal: « Les nouveaux désinformateurs » En France, ces dernières années – surtout depuis l’Intifadda II –, tout ce qui touche Israël, les Juifs, l’Islam, les Arabes, les banlieues…, est devenu l’enjeu d’une véritable guerre sémantique. Des agents d’influence ou des « clercs de service » travaillent à valider des thèses inavouables. Guillaume Weill Raynal, avocat de formation – dans son dernier livre «Les nouveaux désinformateurs » (éd. Armand Colin) – traque dans les détails, exemples à l’appui, la désinformation, et démasque ceux qui sont à l’œuvre dans le paysage médiatique français. Entretien.

Un compte-rendu de Pascal Boniface:
(...)Certes l’antisémitisme existe, certes il y a eu des actions contre les juifs en France, mais la responsabilité première de la dégradation de la situation selon G. Weill-Raynal repose avant tout sur une manipulation de l’information. Celle-ci repose sur un discours martelé depuis 3 ans selon lequel il y aurait un déferlement de haine antijuif en France. Ce déferlement serait accompagné d’un black out total des médias sur les violences anti-juives et d’un laxisme judiciaire généralisé à l’égard de l’antisémitisme. Voilà le discours servi par les représentants et les médias de la communauté juive, que vient dynamiter le livre de G. Weill-Raynal. Selon ce dernier, cette rhétorique paranoïaque repose sur des mensonges grossiers. Guillaume Weill-Raynal veut dégonfler la baudruche pour éviter que cette politique du pire ne puisse un jour mener au pire et distendre le lien si fort qui unit la France au judaïsme.(...) Au fil des chapitres, il démontre que la pensée de Pierre-André Taguieff – qui se prévaut de sa qualité de directeur de recherche au CNRS – ignore la réalité et ne repose que sur un ensemble de sophismes adroitement construits, ne s’appuie sur aucune source et n’applique qu’un seul principe, l’amalgame. Il démonte également les contradictions du reportage-décryptage à la manière de Jacques Tarnero ou la mise en accusation de l’Agence France Presse (AFP) par – ironie de l’histoire – son frère jumeau, Clément Weill-Raynal. Car G. Weill-Raynal n’est pas seulement à l’opposé de ces derniers dans le constat, il l’est également dans la méthode.(...)La croyance fausse dans une haine qui n’existe pas a favorisé au sein de la communauté juive l’éclosion d’un discours de contre-haine prisonnière d’une logique proprement autiste. La politique de la France n’est plus analysée qu’à travers le double prisme exclusif de Vichy et de Munich. Anglo-américains libérateurs, Français, lâches et complices, les Arabes maintenant remplaçant les Allemands dans leurs rôles de jadis. (...)


Sommaire - Une haine imaginaire
La question du « nouvel antisémitisme » ne cesse, depuis quatre ans, d'occuper le débat et d'inquiéter, outre la communauté juive, toute la société française, désemparée par un phénomène inédit de violences survenues depuis l'automne 2000.
Cette situation exige, autant que les réactions nécessaires, des efforts d'appréciation rationnelle. Pourtant, des intellectuels de renom, secondés par des idéologues militants, se sont voués à des exégèses hallucinées et à un pur discours d'imprécation : ces violences ne seraient que la partie émergée d'un déferlement de haine en passe de gangrener tout le corps social, la « France » se replacerait dans son supposé sillon antisémite.
Inlassablement ressassées, ces thèses ont acquis, aux yeux d'une large partie de la communauté juive, à bon droit hyper-sensible, un statut quasi « officiel ». Or, comme le démontre implacablement le présent ouvrage, elles sont fausses, bâties sur le néant et d'ordre fantasmatique.
Le drame est qu'en entretenant ce mythe d'une haine antijuive sous-jacente, notamment dans le traitement du conflit israëlo-palestinien par les grands médias, les apprentis sorciers font tout ce qu'il faut pour que la communauté juive, loin d'affronter les défis du contemporain, s'enlise dans une peur, voire un rejet de l'autre qui risque de lui faire perdre son âme. Guillaume Weill-Raynal, avocat au barreau de Paris, a mené avec courage et résolution cette enquête « interdite »...

« NOUVEL ANTISEMITISME : UNE HAINE IMAGINAIRE », UN LIVRE DE GUILLAUME WEILL-RAYNAL QUI REMET LES PENDULES A L’HEURE

Il est très intéressant de comparer la pensée de Finkielkraut à celle de Taguieff (1-2).

Musulmans, rentrez chez-vous ! « Raus ! » Vidéo - par Guillaume Weill-Raynal

Islamophobie ? « Laissez pisser, dans trois semaines on n’en parlera plus ». par Guillaume Weill-Raynal

Islamophobie : la ligne rouge est franchie, madame Taubira, vous devez réagir ! par Guillaume Weill-Raynal

« Il y a un véritable climat de maccarthysme autour de la critique d’Israël. » Par Guillaume Weill-Raynal

29 mars 2014 Stop à la chasse aux sorcières, pétition en soutien à Pascal Boniface!

G. Weill-Raynal. Affaire Al Dura : le livre qui dénonce les vrais imposteurs Entretien réalisé par Caroline Constant

Une imposture pour traiter Stéphane Hessel d'imposteur Guillaume Weill-Raynal

Quand Pierre-André Taguieff (et d'autres) se lâchent... ad hominem, par Guillaume Weill-Raynal

Lettre ouverte à MM. Patrick Gaubert et Richard Prasquier

Al-Doura: Le carnaval des imposteurs Guillaume Weill-Raynal

La communauté juive française, la seconde Intifada, et « l’affaire Al Doura », par Guillaume Weill-Raynal


VIDEO - Guillaume Weill-Raynal :Pour en finir avec l'Affaire Al Dura

"Pour en finir avec l’affaire Al Dura", questions à Guillaume Weill-​​Raynal Blog de Pascal Boniface

Guillaume Weill-Raynal : conspiration dans la conspiration par Rudy Reichstadt (L'observatoire du conspirationnisme)
« Thierry Meyssan est un épouvantail fabriqué de toute pièce par les partisans de la guerre en Irak, visant à discréditer leurs adversaires et, plus généralement, ceux qui critiquent l’ordre établi ». (...)
« Et s’il y avait eu, dans la foulée, une autre "conspiration" ? Consistant non pas seulement à instrumentaliser les attaques du Word Trade Center pour vendre à l’opinion mondiale la politique étrangère de l’administration Bush mais, aussi, à instrumentaliser de prétendues théories du complot habilement montées en épingle pour mieux disqualifier par avance toute critique de cette politique, et même de façon plus générale, toute critique d’un certain ordre établi… (…) Pourquoi, en effet, présenter un épiphénomène comme un "courant de pensée" ? Le succès de la théorie loufoque de Thierry Meyssan résulte avant tout d’un livre dont le plan média qui présida à son lancement (passage chez Ardisson…) témoignait d’un professionnalisme hors pair. Théorie qui fut ensuite savamment relayée « en creux » par des officines fonctionnant en réseaux (sociétés de productions audiovisuelles, maison d’éditions…) qui, en la dénonçant, lui donnèrent une importance qu’elle ne méritait peut-être pas. Pourquoi, en tout cas, dénoncer comme une « maladie du siècle » cette théorie qu’aucun grand média et qu’aucun intellectuel digne de ce nom n’avait prise au sérieux ? L’opération fut à ce point cousue de fil blanc qu’il est permis de se demander si le cas Meyssan ne fut pas seulement instrumentalisé « en aval », après coup, mais carrément imaginé « en amont » : un épouvantail fabriqué de toute pièce, en quelque sorte. Du début à la fin, l’opération constituerait ainsi ce que les professionnels de la désinformation appellent un "montage". » (Source)
« Montage », « opération cousue de fil blanc », le président du Réseau Voltaire n’est, pour Guillaume Weill-Raynal qu’un « épouvantail fabriqué de toutes pièces » par des « professionnels de la désinformation » qui, on l’aura compris, sont à la solde de « néo-conservateurs américains » assoiffés de sang irakien ; ces « nouveaux désinformateurs » ne seraient rien d’autre que des conspirateurs, dans la mesure exacte où ils dénoncent la théorie du complot. (...) 

Rudy Reichstadt, un propagandiste proche de la mouvance sioniste la plus islamophobe
3 juin 2014 Sur son site "Conspiracy Watch", Rudy Reichstadt s’est donné pour mission de dénoncer les « théories du complot ». Toutes les théories du complot ? Non, bien sûr, essentiellement celles venant de ses adversaires idéologiques. Les affabulations propagées par ses amis néo-conservateurs, islamophobes ou ultra-sionistes peuvent donc continuer de prospérer en toute quiétude.
L’une des grandes copines de Rudy Reichstadt s’appelle Caroline Fourest. Elle est surtout connue pour sa propension à raconter dans les médias toutes sortes d’inepties, d’ailleurs dénoncées de toute part (Libération (1), Les Inrocks (2), Arrêt sur images…etc). Mais bien sûr, on ne trouve pas la moindre trace de ces dénonciations sur "Conspiracy Watch".
Par exemple, à propos de l’agression d’une jeune fille voilée à Argenteuil le printemps dernier, Caroline Fourest a affirmé que cette agression pourrait être non pas islamophobe comme le rapporte la presse, mais être plutôt une sorte de complot familial destiné à « faire payer à la jeune fille un style de vie jugé trop libre »… une théorie qu’elle est la seule à rapporter, et dont on attend bien sûr toujours la moindre once de preuve de vérité (3)… mais qui a l’énorme avantage de transformer les musulmans en suspects, même lorsqu’ils sont victimes (un procédé typique des théoriciens du complot). Récemment encore, Caroline Fourest s’est faite remarquer en dénonçant des russes « arracheurs d’yeux » en Ukraine… Sur le site "les-crises.fr", Olivier Berruyer a démonté ses extrapolations et révélé que la « source » de Caroline Fourest était en fait une vidéo postée sur youtube par… un fan d’Al-Qaïda.
Rudy Reichstadt est également proche de la mouvance BHL, cet homme connu pour ses propos islamophobes à répétition, du genre « le voile islamique est une invitation au viol » (les femmes voilées seraient donc avisées de se tenir à distance de ce monsieur).
Récemment, Rudy Reichstadt assistait à un séminaire de la revue de BHL « La Règle du Jeu » à propos du film d’Alexandre Arcady « 24 jours ». Sur le site internet de la revue, on voit une photo de Rudy Reichstadt (4) entouré de Bernard Schalscha (l’un de ceux qui a tenté de discréditer la lutte contre l’islamophobie en affirmant que ce mot avait été inventé par des « mollahs iraniens », la fameuse contre-vérité répétée en boucle par tous les islamophobes (5)), et de Laurent-David Samama, un ancien membre du lobby ultra-sioniste "The Israël Project", une organisation très droitière proche des faucons américains et israéliens. Ce cliché résume en fait assez bien l’entourage de Rudy Reichstadt : un islamophobe affabulateur d’un côté, et un ultra-sioniste de l’autre.
Au cours de la promotion médiatique du film, Alexandre Arcady (lui-même ancien membre du groupe de jeunesse sioniste "Hachomer Hatzaïr") a accumulé les théories douteuses, contre-vérités et affabulations. Il a par exemple affirmé « il n’y a plus un élève juif dans les écoles publiques de Seine-Saint-Denis », affirmation fausse et grotesque dénoncée par "Rue89" (6). Répliquant à Aymeric Caron, Arcady a aussi affirmé (comme le rapporte Causeur) : « Vous osez dire que l’armée israélienne tue des enfants »… À en croire Arcady, les nombreux rapports internationaux ou reportages relatant la mort d’enfants palestiniens tués par des balles ou des bombes israéliennes ne seraient donc qu’un gigantesque complot (probablement fomenté par les soutiens du peuple palestinien). Là encore, on attend toujours la réaction de "Conspiracy Watch".
Il y a aussi un site qui dénonce régulièrement une espèce de gigantesque complot musulman pour « islamiser » l’Europe. Ce site s’appelle "Dreuz info", et compte parmi ses contributeurs (outre Bat Ye’or et d’autres extrémistes notoires) un certain Pierre-André Taguieff, un monsieur qui a tenu des propos élogieux envers le livre raciste d’Oriana Fallaci "La rage et l’orgueil" (7) et dont Rudy Reichstadt affirme être « un lecteur assidu ». Taguieff est d’ailleurs la principale référence de "Conspiracy Watch", Rudy Reichstadt y a publié plusieurs dizaines de ses articles ou interviews et le cite constamment.
Finissons justement avec une citation de ce fameux Pierre-André Taguieff : « deux millions de musulmans en France, ce sont deux millions d’intégristes potentiels » (France Inter, 1997). Car il n’est pas inintéressant de noter que Rudy Reichstadt, qui prétend lutter contre la paranoïa complotiste, a pour principale référence un monsieur qui suspecte chaque musulman de France d’être « un intégriste potentiel ».
On se demande qui sont les vrais complotistes et les vrais paranoïaques…
(1) http://www.liberation.fr/societe/2013/09/20/islamophobie-un-abus-de-langage_933600
(2) http://www.lesinrocks.com/2014/01/29/actualite/les-contre-verites-de-caroline-fourest-sur-frederic-taddei-11466469/
(3) http://lmsi.net/Une-agression-de-Caroline-Fourest
(4) http://laregledujeu.org/seminaires/2014/04/23/ilan-halimi-histoire-d%E2%80%99un-crime-antisemite-en-images/
(5) http://laregledujeu.org/schalscha/2012/09/18/une-minorite-haineuse-ne-fait-pas-le-monde-musulman/
(6) http://rue89.nouvelobs.com/2014/04/27/y-a-encore-quelques-eleves-juifs-les-ecoles-93-monsieur-arcady-251799
(7) http://lmsi.net/Chronique-du-racisme-republicain,632

VIDEO - De Drôles de Trolls Parmi la Dissidence (PLAYLIST)

ISLAMIC INTELLIGENCE - L'agent Thierry Meyssan obligé de confirmer notre version du 11 Septembre 2001 : Israel et les neo-cons responsables

BAKCHICH.INFO 11 septembre et théories du complot : une intox peut en cacher une autre
Billard / lundi 9 mars par Guillaume Weill-Raynal
Plus de sept ans après, le 11 septembre continuerait-il de sidérer les esprits au point que toute réflexion à ce sujet, même la mieux intentionnée, ne puisse s’empêcher de verser, par glissements successifs, dans de regrettables errements ? On peut se poser la question à la lecture du dossier 11 septembre : Desintox, réalisé par Rue89. Un dossier qui, partant de la critique salutaire des théories fumeuses de Thierry Meyssan, aboutit en définitive et de façon quasi-involontaire, à valider sans nuances certaines des idées néoconservatrices les plus tendancieuses.
Certes, on ne peut qu’approuver la démarche pédagogique, nécessaire et utile, de ceux qui, contre l’exploitation de la naïveté et de la crédulité humaines, s’attachent à démontrer rationnellement l’absurdité de la thèse selon laquelle aucun avion ne se serait écrasé sur le Pentagone. D’autant que les rédacteurs de Rue89 rappellent en même temps et à juste titre qu’il n’est nul besoin de telles sornettes pour dénoncer la conspiration – bien réelle, celle-là ! – que constitua l’instrumentalisation des attaques du WTC pour « vendre » la guerre d’Irak à l’opinion mondiale.
Mais comme si la simple réfutation d’un mensonge grossier ne suffisait pas, il faut aussi sacrifier à la mode de l’analyse sociopolitique et « décrypter-les-significations-du-phénomène-conspirationniste ». Coquetterie intellectuelle ? Pas seulement. Car, par cette porte entrouverte, s’engouffrent de nouvelles mystifications, moins grossières, plus subtiles mais peut-être plus pernicieuses.
L’art de l’amalgame
Ainsi, pour Pierre-André Taguieff, intellectuel multicartes qui se présente à la fois comme « philosophe, politologue et historien des idées », les « textes fondateurs du conspirationnisme » (comme s’il s’agissait d’un courant de pensée à part entière, exprimant une véritable weltanschauung au même titre que le marxisme ou le confucianisme !), auraient pris forme dans les milieux monarchistes et catholiques qui voyaient dans la Révolution Française un complot judéo-maçonnique contre l’Eglise et auraient ensuite inspiré la pensée d’extrême droite, notamment à travers des textes tels que Les Protocoles des Sages de Sion, faux grossier forgé par la police tsariste pour faire croire à une conspiration juive pour la domination du monde. Fort bien.
Mais Taguieff ne s’en tient pas là : par un raccourci saisissant et sans sourciller d’oser établir une filiation aussi directe, l’historien des idées n’hésite pas à voir dans « l’extrême gauche » les héritiers de la même famille de pensée conspirationniste, à la vindicte desquels la mondialisation capitaliste aurait désigné de nouvelles cibles : « les élites économiques et politiques ».
Même aplomb de la part du journaliste Antoine Vitkine pour qui « si, historiquement, le conspirationnisme est un passe temps d’extrême droite, il conquiert avec le 11 septembre une partie de l’extrême gauche (…) Chacun cherche son propre comploteur : le militant d’extrême droite accusera les juifs, l’islamiste les Israéliens, le militant d’extrême gauche les Américains »
Certes, Taguieff et Vitkine ne semblent mettre en cause que la gauche « extrême ». Mais cette apparente modération n’est qu’un subterfuge pour qui connaît leurs travaux antérieurs. Car depuis plusieurs années, l’un et l’autre sont passés virtuoses dans l’art de l’amalgame, toujours dans le même registre : celui du procès d’une « gauche » qui serait devenue, nous dit-on, antisémite. Dans La Nouvelle Judéophobie parue en 2002 [1], Taguieff mettait déjà en cause, sans la moindre démonstration, les intellectuels de gauche dans leur ensemble, coupables selon lui de ne pas avoir su résister aux sirènes de l’antisémitisme. Quant à Vitkine, dont il n’est pas inutile de rappeler qu’il collabore régulièrement à la très néoconservatrice revue Le meilleur des mondes, il est l’auteur d’un petit livre paru en 2005, Les nouveaux imposteurs Editions de La Martinière, qui, partant du « cas » Meyssan et surfant sur une savante analyse de la théorie du complot, parvenait à déceler de troubles compromissions antisémites chez… les opposants à la guerre d’Irak ! L’amalgame fonctionne sur une équation grossière mais efficace : critiquer l’Amérique, c’est se ranger peu ou prou dans le camp de Meyssan, c’est voir des complots partout, c’est s’inscrire dans l’héritage des Protocoles des Sages de Sion, et c’est donc être un peu antisémite…
Taguieff Attac les altermondialistes
Et s’il y avait eu, dans la foulée, une autre « conspiration » ? Consistant non pas seulement à instrumentaliser les attaques du Word Trade Center pour vendre à l’opinion mondiale la politique étrangère de l’administration Bush mais, aussi, à instrumentaliser de prétendues théories du complot habilement montées en épingle pour mieux disqualifier par avance toute critique de cette politique, et même de façon plus générale, toute critique d’un certain ordre établi … De qui Taguieff parle-t-il lorsqu’il dit que la mondialisation aurait fait des élites économiques de nouvelles cibles de la théorie du complot sinon, entre autres, des altermondialistes ? Et si une intox en cachait une autre ?
J’ai moi-même soulevé cette hypothèse dans Les nouveaux désinformateurs [2]. Pourquoi, en effet, présenter un épiphénomène comme un « courant de pensée » ? Le succès de la théorie loufoque de Thierry Meyssan résulte avant tout d’un livre dont le plan média qui présida à son lancement (passage chez Ardisson…) témoignait d’un professionnalisme hors pair. Théorie qui fut ensuite savamment relayée « en creux » par des officines fonctionnant en réseaux (sociétés de productions audiovisuelles, maison d’éditions…) qui, en la dénonçant, lui donnèrent une importance qu’elle ne méritait peut-être pas. Pourquoi, en tout cas, dénoncer comme une « maladie du siècle » cette théorie qu’aucun grand média et qu’aucun intellectuel digne de ce nom n’avait prise au sérieux ? L’opération fut à ce point cousue de fil blanc qu’il est permis de se demander si le cas Meyssan ne fut pas seulement instrumentalisé « en aval », après coup, mais carrément imaginé « en amont » : un épouvantail fabriqué de toute pièce, en quelque sorte. Du début à la fin, l’opération constituerait ainsi ce que les professionnels de la désinformation appellent un « montage ».
Paranoïa ? Imagination trop fertile ? Peut-être… Mais il est presque comique que Taguieff, conceptualisant la théorie du complot comme une maladie de l’âme européenne en général et de l’homme de gauche en particulier, prenne pour exemples significatifs l’engouement du public pour des romans comme Da Vinci Code ou pour des séries comme X Files, purs produits de la sous-culture américaine ! En se prenant ainsi les pieds dans le tapis, Taguieff apporte sans s’en rendre compte un autre indice au soutien de l’hypothèse que je viens d’évoquer. Car la théorie du complot, ainsi que le rappelle l’historien anglais Anatol Lieven [3], est précisément un thème récurrent de cette sous-culture américaine, ce que l’historien des idées Taguieff, qui prétend dresser la nomenclature exhaustive de toutes les courants de la famille complotiste, a toujours oublié de rappeler. En d’autres termes, un concept « importé ». D’où, déjà ?

MARXISME ET THEORIES DU COMPLOT

Sionisme et "anti-conspirationnisme": les deux faces de la même médaille

Dix ans après, l’affaire al-Dura déchire encore une famille juive
« C’est une maladie psychiatrique de la communauté juive » (...) Un élément structurant de la communauté juive Sur l’affaire al-Dura, Guillaume Weill-Raynal n’a aucun doute :
« C’est une maladie psychiatrique qui s’est emparée de la communauté, qui fait que même un mec qui a un bac +11 va voir à la place du sang de Mohammed un chiffon rouge, alors qu’il n’y en a pas. Etre contre ce reportage, c’est quasiment aussi fort que respecter shabbat. C’est un élément structurant de la communauté juive. »
Richard Prasquier, président du Crif et proche des opinions de Clément Weill-Raynal, cité comme témoin, a d’ailleurs déclaré : « Depuis qu’Israël existe, rien n’a généré autant de conséquences. »
Guillaume Weill-Raynal pense que si son frère a décidé d’épouser la thèse de la mise en scène, c’est parce qu’il est « devenu un bon petit soldat de la communauté ou qu’il a voulu m’embêter parce que je suis pote avec Enderlin ». Au-delà des désaccords politiques, le conflit gémellaire affleure à tous moments.(...)


RAPPEL: Le livre "Les nouveaux désinformateurs" de Guillaume Weill-Raynal publié en 2007 analyse la stratégie de désinformation et de conditionnement idéologique réactionnaire en France à laquelle a participé Charlie-Hebdo.

CONSPIRACY WATCH: Philippe Karsenty persiste dans sa croisade anti-Enderlin

Les idées préconçues anti-israéliennes de Charles Enderlin Ils le lâcheront jamais ce Enderlin... Depuis l'Affaire Al-Dura ils l'ont pas lâché.

Conflit israélo-palestinien et antisémitisme : Enderlin accuse ses confrères d’autocensure
Selon Enderlin, une sorte d’autocensure par prudence s’est établie dans les grandes chaines généralistes occidentales sur la couverture du conflit israélo-palestinien. « Les images de l’occupation israélienne dérangent et les grands médias ne les diffusent plus depuis longtemps », déplore-t-il.
En cause ? « En Europe, ces images suscitent des réactions souvent anti-juives au sein de certaines populations et réveillent diverses formes d’antisémitisme. Un phénomène renforcé par l’attitude des institutions communautaires juives, identifiées à la politique israélienne qu’elles soutiennent sans faille », explique-t-il.
Enderlin étaye sa thèse avec un exemple. « Cette montée de l’antisémitisme consolide l’inertie conceptuelle des médias. Un rédacteur en chef d’une grande agence de presse m’a dit, récemment : « Il faut faire attention. La montée de l’antisémitisme est sans précédent et il ne faut pas diffuser d’articles ou de sujets trop négatifs sur Israël ». Résultat : le dossier palestinien a quasiment disparu de la place publique occidentale. »


Extraits de Une haine imaginaire (Guillaume Weil-Raynal):


(...)
(...)

(...)

(...)

(...) 






Voir aussi:

Media hypocrisy on Israel Op-ed: So-called prestigious newspapers Guardian and NYT give platform to every nonsensical item about racism in Israel.
Massmedias antisémites? Faites-moi pas rire!

Europe's Jews deal with 'new anti-Semitism' 

Sionisme identitaire : la grosse farce 
Ça fait un bout de temps que le clown triste Finkielkraut et une poignée d’israélolâtres se sont mis en quatre pour défendre un principe : celui de l'identité nationale. Avec quelle véhémence il faut les entendre glapir. La patrie über alles ! Racines, terroir, verts pâturages, clochers carillonnants… Leurs cœurs vibrent à l’unisson pour des images de carte postale que Déroulède aurait bénies des deux mains. Sous leur plume, on assiste à la résurrection des Cuirassiers de Reichshoffen. "Sambre et Meuse" ! "Et, malgré vous, nous resterons français" ! Les voilà prêts à se damner pour un défilé de Jeanne d’Arc. Ne sont-ils pas "à l’avant-garde de la République", comme le déclare le toréador coquet ? Que dis-je, de la République ? De la France éternelle ! C’est beau, et comment dire ? C’est trop beau. On ne leur connaissait pas,  à ces gens-là, cet attrait irrépressible, cet amour inextinguible, cette passion folle pour France-la-doulce. Cette soif de Clovis et de Charlemagne. Cette nostalgie du curé de campagne. Fût un temps pas si lointain où, les yeux injectés de sang, ils sortaient de leurs gonds dès que l’expression "identité nationale" survenait dans la discussion. Le plus banal des gaullistes était tenu pour un adepte de Mussolini. J’ai très bien connu cette époque idiote. On les voyait alors éructer, sangloter, se couvrir la tête de cendres, agonir le nazi qui avait osé proférer une saleté démentielle qui rallumait les crématoires d’antan. Que n’ai-je entendu sur l’identité nationale. Ils auraient donc changé... Après tout, la rédemption ça existe. Changé, mais pourquoi ? Oui, pourquoi ? Parce qu'ils sont subitement tombés raides dingues du pays de Racine et Corneille, de la "mère des arts, des armes et des lois" ? Parce que leurs yeux s'illuminent lors des Grandes Eaux de Versailles ? Parce qu'ils tombent à genoux quand ils visitent la cathédrale de Chartres ? Parce qu'il leur est impossible de passer une journée sans s'évanouir d’extase en lisant une page de Saint-Simon ? Ce serait un peu vite oublier que Finkielkraut a fondé avec BHL l’Institut d’études lévinassiennes, basé à Jérusalem ; que Gilles-William Goldnadel est président de l’Association France-Israël ; que Meyer Habib a été un gros bras des milices sionistes ; j’en passe. Si tous les cerveaux fonctionnaient convenablement, je veux dire sans tabou ni auto-hypnose, bref à 37 de température, on comprendrait vite que ce n’est pas tout à fait le thème de la pièce de théâtre qui est en train de se jouer devant nous. Car ces nouveaux convertis n’ont qu’un objectif en tête, pas très difficile à comprendre pour qui les observe depuis longtemps : celui de rendre honorable l'idéologie maladivement tribale d'Israël, d’en faire la propagande sous tous les climats et de profiter de l’occasion pour jeter un pont entre les sionistes et une certaine droite, prête à tout pour sortir la tête de l’eau. On assiste à une telle proximité dans chaque livraison de Causeur, le magazine de l'hystérique Lévy (pas BHL, l'autre) ou dans Valeurs actuelles (président du conseil de surveillance : Olivier Dassault), pour ne citer que ces deux organes de la Francisraël. Dans le viseur, la cible principale : l'islam. Avec son cortège désigné : l'antisémitisme, le révisionnisme, le renouveau du nazisme, etc. Je sais bien qu'ils ne profèrent pas que des bêtises. Ils ont parfois de belles envolées. Le lyrisme, ça les connaît. Parfois ils dansent en rythme. Causeur a réalisé en début d’année un joli dossier sur Dieudonné et Ernst Jünger. On appelle ça de la récupération. Le piège à loups est tendu. Et c'est dans ce piège gros comme Meyer Habib (peu mis en avant car aussi mou du bide que du bulbe) que tombent ceux qui veulent bien s’y laisser prendre, parce qu’ils y trouvent un intérêt quelconque, souvent d'ordre personnel et carriériste. Le dernier en date, Ivan Rioufol, résidant au Figaro, l'avoue sans hésiter : "La France ne doit pas avoir honte de défendre son identité. La démocratie israélienne, confrontée depuis longtemps au même défi de l’islam radical, devient un exemple à suivre."
(...)Et Zemmour, là-dedans ? Ah, celui-là. J'ai pris sa défense naguère, quand la meute des bien-pensants se déchaînait contre lui et je ne retire pas un iota à ce que j’ai écrit. Que voulez-vous ? J’ai mes bonnes oeuvres. Il aime tellement paraître antipathique qu’il ne réussit pas à l’être autant qu’il le voudrait. Il est assez évident qu’il se démarque des autres ne serait-ce que parce qu’il a le cul entre deux chaises. Chez Jean-Marie Le Pen, au début des années 2000, il était très en cour, chose rarissime dans sa confrérie ; personne ne connaissait Louis Aliot à l’époque. Il avait une longueur d’avance, Éric. Un petit malin. N’empêche. Si Zemmour était parfaitement honnête avec lui-même et voulait, en tant que patriote impartial, s'en prendre aux vrais responsables de la montée de l'antisémitisme en Occident et dans le monde, il devrait systématiquement pointer du doigt les États-Unis et pas le Coran, qui existait, que je sache, bien avant les attentats de Toulouse et de Bruxelles. Au XVIIIe siècle, le Vénitien Casanova estimait "le mahométisme plus raisonnable que le christianisme" (Le Philosophe et le théologien) ; on ne peut soupçonner le libertin d’avoir été un fanatique religieux. Sous le Second Empire, du haut de Notre-Dame l’émir Abd el-Kader s’écriait, admiratif : "Paris est une ville de géants !". Et pourtant ce grand seigneur avait perdu la guerre. Je ne crois pas non plus que l’un des meilleurs spécialistes de la spiritualité traditionnelle, René Guénon, devenu 'Abd al-Wâhid Yahyâ, ait enseigné un jour qu’il faille faire sauter les synagogues muni d'une GoPro à la ceinture. Non, Zemmour, ce sont les Yankees qui ont armé les islamistes dans les années 1980 en Afghanistan, eux qui leur ont fait jouer une influence néfaste en Europe dans les années 1990, et puis eux encore qui ont rompu l'équilibre au Proche-Orient en menant une suite infernale de guerres néo-coloniales sans scrupules. Ils ne sont pas musulmans, ils sont athées, juifs ou chrétiens dans la version la plus nulle de toute : l’évangélique. S’il voulait pousser la logique jusqu’au bout, Zemmour commencerait enfin par souligner l'influence néfaste du plus gros vecteur d'antisémitisme au monde : Israël lui-même, pays le plus cordialement détesté par toute la planète du fait de l’état de guerre permanent qu’il inflige à la région (et au reste du monde par extension), de sa paranoïa furieuse, de son racisme pénible, de sa chutzpah ostentatoire et de la propagande roublarde qu'il fait ingurgiter tous les jours, 24h sur 24, à tous les peuples de la terre - l’une des plus grosses pompes à fric de l’histoire. Avant de désigner le banlieusard de base, c'est par là que Zemmour devrait creuser et non dans l’interprétation oiseuse de sourates dont il ne maîtrise pas le sens.  Le "banlieusard de base" salafisé tombe dans les pièges tendus par le système ; comme les autres, et parfois un peu plus que les autres. Il a sa part de responsabilité, qui s'appelle prioritairement la connerie. Mais ce n'est pas lui qui a dressé les plans. Il n’est pas l’ordonnateur des conflits. C’est un maillon de la chaîne, un pion, un type qui n'est pas intégré dans une société devenue inintégrable et qu’on envoie au feu sans vergogne pour que son geste jette l’opprobre sur une communauté qu’il croit défendre et une cause qu’il entend servir. Bien documenté, Zemmour devrait être suffisamment informé pour le savoir. Alors, doucement les basses, haut les coeurs et désignons les vrais coupables de ces fléaux sans tomber dans les rets que dressent les agents d’Israël pour des intérêts qui ne sont pas les nôtres. (...)Paul-Éric Blanrue


Le "Times of Israel" ouvre un bon dossier - "Les Juifs français virent-ils au bleu Marine ?"

(http://blanrue.blogspot.com)
LIEN
Une direction modérée couplée à un discours musclé sur « l’islamisation » aident la faction d’extrême-droite à gagner en popularité
De la fenêtre de son appartement parisien, Michel Ciardi peut entrevoir la salle d’attente d’un organisme d’allocations, où une foule majoritairement arabe et africaine attend ses chèques du gouvernement.
Mais
tout a changé en 2000, après une augmentation massive de la violence antisémite, en grande partie initiée par des immigrants arabes et africains, dans le sillage de la deuxième Intifada palestinienne.
Ces actes de violence ont suffit pour le faire virer de camp politique et choisir le Front national, parti d’extrême-droite longtemps vu par les Juifs français comme antisémite et comme étant une menace pour les valeurs républicaines.
« Je n’avais jamais envisagé de voter Front national », a confié Ciardi au JTA. « Mais j’ai compris que nous devons nous protéger, nous, notre communauté, notre société et notre pays, de ceux qui cherchent à nous soumettre. »

Le judaïsme français a longtemps considéré le Front national comme un ennemi, tel un vestige abominable de l’Etat pronazi de Vichy. Mais sous la direction de Marine Le Pen, la fille photogénique du fondateur du parti Jean-Marie Le Pen – politicien provocateur condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine et négationnisme – le parti essaie de se débarrasser de son image résolument diabolique.

La plus jeune Le Pen a agressivement courtisé les électeurs juifs, mettant l’accent sur son opposition à « l’islamisation de la France » et prônant que les Juifs ont beaucoup plus à craindre de l’antisémitisme arabe que de la rhétorique raciste de certains militants d’extrême-droite.
Sa stratégie semble – hélas – fonctionner.
Une récente enquête sur 095 Juifs a montré que
le Front national a plus que doublé sa part du vote juif aux élections présidentielles de 2012, gagnant 13, % du soutien juif – une constatation qui a tiré la sonnette d’alarme parmi les leaders des principaux groupes juifs de France.
« Les riches patrons communautaires et les étudiants des grandes universités ne comprennent pas ce qui se passe parce qu’ils ne vivent pas avec les musulmans dans les quartiers travailleurs », explique Ciardi.
« Il y a des Juifs qui ne se rendent pas compte que les politiques d’immigration et de rectitude politique des derniers gouvernements ont créé une réalité où ils ne peuvent porter leur kippah à l’extérieur. »
Marine Le Pen a pris la direction du Front national en 2011, remplaçant son père.
Il dirigeait le parti avec son adjoint, Bruno Gollnisch, également reconnu coupable de négationnisme, décision pourtant rejetée par une cour supérieure.
Ensemble, ils paraissaient heureux de faire du Front national la bête noire de l’establishment politique.
Depuis qu’elle a pris la tête de la faction, Le Pen fille s’attelle à rehausser sa respectabilité, à un niveau jamais atteint sous la houlette de son père, dont le racisme souvent émoussé a coûté au Front national des voix et maintenu son statut de mouvement isolé.
Après avoir assuré la direction du parti, Marine Le Pen a démis Gollnisch de ses fonctions au Parlement européen, le faisant déclarer : elle « souhaite que nous retrouvions, son père et moi, une certaine virginité » – une expression considérée par les experts comme un euphémisme pour dire « impuissance ».

Marine Le Pen a maintes fois condamné l’antisémitisme et même puni un responsable du parti pour ses déclarations antisémites. En 2011, elle a envoyé son compagnon et vice-président du Front national Louis Alliot en mission pour construire des ponts en Israël.
« Le fait que Marine Le Pen fasse prendre au parti une direction plus modérée est un facteur important pour de nombreux juifs », déclare Gilles Goldnadel, éminent avocat et ancien membre du conseil d’administration du CRIF, organisation des communautés juives de France.
« Aujourd’hui, en France, l’islamo-gauchisme constitue un danger plus grand que celui de l’extrême droite. Il n’est pas surprenant que certains Juifs, comme certains non-Juifs », votent pour l’extrême droite en réaction à cette menace, poursuit-il.
Sous Marine Le Pen, les responsables du parti courtisent pour la première fois les votes des Juifs de l’Hexagone, en adressant des lettres à leurs communautés. Une telle lettre a été envoyée ce mois-ci par Julien Leonardelli, secrétaire régional du parti de la région de Toulouse, au centre communautaire juif local attaqué quelques mois plus tôt par des bombes incendiaires.
Leonardelli fait part de sa « grave préoccupation face à l’augmentation des agressions antisémites en France », qui, selon lui sont le résultat des politiques d’immigration irresponsables du PS et de l’UMP, parti de l’ancien président Nicolas Sarkozy.
« En tant que représentant du Front national et porte-parole de Marine Le Pen, je vous exprime ma profonde indignation devant ces actes et garantit à tous nos compatriotes juifs notre plein soutien dans la lutte contre toutes les formes d’antisémitisme, » écrit Leonardelli.
Au sein du parti, ces efforts ont déclenché une réaction de la vieille garde, y compris du père Le Pen et de Gollnisch, qui a écrit un blog de ​​ 700 mots au début du mois, en réaction au sondage IFOP, dans lequel il déplore que le parti dévie de l’idéologie instaurée par ses fondateurs.
Après que Le Pen a retiré le blog de son père du site du parti, dans lequel il écrit qu’un chanteur juif doit être « mis dans un four » (SIC !!!), ce dernier a accusé sa fille de se recroqueviller avant « les hordes sanguinaires constamment en quête d’antisémitisme ».
« Elle est critiquée en interne au sein du Front national pour ses choix car il y a encore un élément antisémite négationniste au sein du parti », précise Ciardi.
Avec les Juifs qui représentent moins d’ 1% de la population française, le soutien de certains d’entre eux reste négligeable en termes électoraux.
Mais le sondage IFOP a défrayé la chronique, car il est considéré comme un indicateur inquiétant qu’un parti autrefois boudé par le grand public gagne du terrain.
« Le fameux plafond de verre qui empêchait le Front national de devenir un parti majoritaire est en train de sérieusement se fissurer », a déclaré au Figaro
Valérie Igounet, une historienne spécialisée dans l’extrême droite française, une amie personnelle de Paul-Éric Blanrue.
Parmi les dirigeants juifs, le parti reste inadmissible.
Le président du CRIF Roger Cukierman a récemment déclaré à la station de radio juive RCJ que les prétentions de non-antisémitisme de Le Pen sont prononcées « du bout des lèvres » car le parti recèle encore des négationnistes et des antisémites dans ses rangs.
Pourtant, il félicite Le Pen de « prendre soin de ne pas offenser notre communauté et de faire un pas dans la bonne direction ».



Contre le confusionnisme de gauche : pourquoi il n’y a pas de fascisme français Excellent article de E&R Aquitaine

Le post-fascisme est d'extrême gauche par Yvan Rioufol (néocon français)

(2009) Dans le Figaro, Ivan Rioufol accuse les intellectuels Juifs !
Rioufol écrit: "Pour autant, l'heure est aussi venue d'entendre les autocritiques de ceux qui auront contribué à la communautarisation de la société, ce possible prélude à son éclatement. De ce point de vue, nombreux auront été les intellectuels juifs français à avoir œuvré (avec d'autres, certes) pour faire accepter toujours plus d'immigration extra-européenne, au nom de la terre d'accueil, du cosmopolitisme, du vivre ensemble. C'est un peu leurs résultats qu'ils contemplent, dans ces tensions dont leurs coreligionnaires sont devenus les trop fréquentes victimes. Qu'attendent-elles, ces belles âmes qui veulent à bon droit protéger l'identité d'Israël, pour réclamer de la mesure dans la politique d'immigration qui, en France, reste intouchable ?"

L’anti-terrorisme et ses « experts » (français) Au nom du 11 septembre (Pour en finir avec la fabrique sioniste de la psychose anti-jihadiste  Contre-propagande. Découvrez les acteurs politico-médiatiques de la grande peur anti-jihad. Illustration du jour avec Arte.)

Ne les oublions pas: Les "idiots utiles" de la guerre en Irak Quand Bruckner, Goupil, Adler, Glucksmann et Taguieff appelaient à la guerre en Irak


VIDEO - Le Philosophe (BHL)


VIDEO - La Polémiste (Elisabeth Lévy)

La face cachée d’Éric Zemmour Par la rédaction d’ER

Éric Zemmour, le nostalgique de la France passée, rend hommage à l'Atlanto-sioniste Olivier Rubinstein.
Co-fondateur de la revue neoconservatrice (pro-américaine, pro-israélienne) Le Meilleur des Mondes, Rubinstein (ex-soutien de Bush et de l'intervention française en Afghanistan) est devenu, fin 2011, conseiller culturel à l'ambassade de France en Israël et directeur de l'Institut français de Tel Aviv. Il y invita notamment -en juin 2012 -Finkielkraut, Encel, Fourest et Chalghoumi

Zemmour, cet admirateur d’Israël pour qui les Français musulmans sont des « colons »

Zemmour choque avec de nouveaux propos sur les musulmans (voxnr)

Zemmour pense que les Musulmans français peuvent être déportés (commentaire)

Le ministre français de l’intérieur condamne les propos islamophobes du journaliste Eric Zemmour

Eric Zemmour, la Solution finale (commentaire)

Fiammetta Venner, aussi menteuse et manipulatrice que sa compagne Caroline Fourest 

MARINE LE PEN JOUE LA CARTE "JUIFS CONTRE MUSULMANS" DANS UNE REVUE ISLAMOPHOBE ET ULTRA-SIONISTE.

Why ‘Islamophobia’ in Europe cannot be equated with anti-Semitism, either in nature or degree

COMMENT NEOCONS ET LIKUDNIKS ORGANISENT LE ‘MICHEL BASHING’ : BHL VERSUS LUC MICHEL ...

Les néo-conservateurs sont les personnes à surveiller de très, très près... par Robert Parry

VIDEO - Éric Zemmour: "Je suis gaullo-bonapartiste" MEGA-LOL Même les conspiros font de la pub pour lui sans le critiquer comme il se doit" C'est bien la preuve que les conspiros sont faciles à manipuler, les juifistes intelligents ont aucune difficulté à faire des conspirozozos leurs laquais et leur agents de promotion! Ces conspirozozos attaquent le faux choc des civilisations fait font la promotion des propagandistes du choc des civilisations, avec Zemmour en tête!

VIDEO - Éric Zemmour : « Jérusalem, une guerre de religion » (vidéo) C'est la religion mise au service d'intérêts politiques.

VIDEO - Moualek: Israël : les médias nous mentent, et protège la politique de l'état juif 

juif.org - Goldnadel : « La gauche est au sommet de sa dangerosité »

juif.org - Ramadan et le journaliste d'extrême gauche Edwy Plenel, la solidarité islamo-gauchiste antisioniste en spectacle à Brétigny !

VIDEO - Mediapart - Edwy Plenel s'exprime sur Charlie Hebdo
VIDEO - Rappel: 8 jan 2015: Edwy Plenel défend les musulmans, clash Patrick Cohen (...)Ce qui est le plus marquant dans cette vidéo, c’est la façon dont Plenel a remis en place à plusieurs reprise Patrick Cohen, en lui reprochant notamment d’avoir laissé dire par le passé à Alain Finkielkraut sur France Inter que «  l’Islam était un problème de civilisation dans notre pays.  »  Toujours en faisant part de sa profonde indignation concernant la violence symbolique de constamment ressasser que «  la république est foutue à cause des musulmans  »(...)
Edwy Plenel : "Ces monstres sont le produit de notre société"
Edwy Plenel : “L’islamophobie s’est banalisée”

juif.org - Action: si vous avez Twitter, clashez Edwy Plenel! Notez que les juifs et ER attaquent Mediapart et Plenel...
Finkielkraut : « Une grande partie des musulmans est hostile à l'égard d'Israël et des juifs »

juif.org - Alain Finkielkraut : «En France, les gens ne supportent plus de se sentir minoritaires chez eux» ; «L'antisémitisme est islamique» Zemmour et Finkie: séparés à la naissance?

VIDEO - Rappel: "Nous Sommes Tous des Sionistes " - Finkielkraut

Finkielkraut : « Trop de musulmans seraient dangereux pour l’état d’Israël »

Alain Finkielkraut: «Juifs et Français de souche sont sur le même bateau»
BHL pris en flagrant délit d’affabulation Il dit avoir inventé le terme "islamofasciste", ce qui est évidemment faux: il l'a emprunté aux néocons (ex: Stephen Schwartz, etc.).

Visage de l’imposture: Alain Finkielkraut, vrai sioniste, faux républicain

juif.org - La colère des Israéliens contre la France

VIDEO - La France a-t-elle un problème avec l’Islam ? (avec Finkie)

Du racisme institutionnel en France: Zemmour, Finkielkraut, etc.

Finkielkraut : "quand Zemmour dit que la France se suicide, j'aimerais penser le contraire"

VIDEO - Alain Finkielkraut donne son opinion sur Eric Zemmour Finkie ne l'accuse pas de racialiser le débat, il est victime d'un antiracisme dogmatique.

VIDEO - Ivan Rioufol donne son avis sur Alain Finkielkraut 

Florian Philippot s'inquiète des "conséquences de l'islamisme radical"

VIDEO - FINKIELKRAUT vs ISLAM

Quand la crapule Zemmour gonfle les chiffres de l’immigration avec la complicité du système !

Jovanovic voit des musulmans partout même au pouvoir !

L’antisémitisme a dorénavant un nom : « Palestine » "Quelles sont donc les motivations de cette gauche fétide pour qu’elle manifeste sa hargne, automatiquement et à tous propos, contre l’Etat du peuple juif ? La première des raisons est, que ce pays aux mœurs occidentales est, à coup sûr, par excellence celui où la religion a droit de cité. Un pays, et donc un peuple attaché depuis plusieurs millénaires à son culte malgré les diverses oppressions subies de par le monde. Véritable défi pour les gauchistes prônant l’abolition de toutes les croyances ! Le second argument est que l’Etat du peuple juif représente aussi la défense et la mise en valeur de la culture juive. Action qui contre, de fait, le multiculturalisme, ce mélange de cultures si cher à ces gauchistes ! L’Etat hébreu c’est également un état nation avec ses emblèmes, son drapeau, son hymne et sa mémoire du passé évoquant et exigeant la défense des frontières honnies par les gauchistes ! Si l’on ajoute à tout cela l’amour de cette patrie par la quasi-totalité du peuple juif, que ses composantes soient israéliennes ou diasporiques, cela transforme cette nation en pays à abattre !"

Trigano: (...) L’identité juive française d’après la Seconde guerre mondiale était totalement inscrite dans la citoyenneté et l’identité nationale. La remise en question de ce cadre par le multiculturalisme étatique autant que social l’ébranle dans ses fondements. La « République », sans cesse invoquée, semble n’être plus qu’un décor de théâtre vide. Que peuvent y devenir les juifs sinon une minorité marginalisée, voire paria? Leur isolement social, depuis quatorze ans, a atteint un niveau maximal, sans que personne ne s’en rende compte. La citoyenneté, et donc l’égalité des individus, n’est plus pour eux protectrice dans la mesure où la référence n’est plus l’individu mais les « minorités » qui, elles, sont d’inégale grandeur (puissance, agressivité, conviction). (...) c’est l’unification européenne qui conduit la France, vieux pays centraliste et sûr de lui-même, à s’amoindrir en son sein-même. Au profit d’un néant identitaire abyssal qui est le meilleur agent de la décomposition morale, sociale et politique. Le recul de l’Etat-nation ne peut qu’engendrer la disparition de la démocratie. Le caractère non-démocratique du pouvoir européen la met en œuvre dès maintenant, bien sûr au nom des « droits de l’homme ». A-t-on remarqué que leur invocation est devenue la façon dont on réduit à néant les « droits du citoyen »?  Le rejet par l’Europe de toute idée d’identité profite-il aux islamistes? Au plus fort d’une surenchère identitaire planétaire, le renoncement officiel de l’Union européenne à ses fondements culturels et identitaires nous montre que les civilisations peuvent aussi se suicider. L’islam du djihad mondial est sans doute l’acteur majeur du clash des civilisations dont l’Europe et ses pourtours sont l’arène principale. (...)

Bernard-Henri Lévy évoque une "secte Boniface-Ramadan-Soral-Dieudonné"
(...) C’est bien lui qui a repris à son compte le terme de "bonifascisme", inventé par des sites d'extrême droite pro-israéliens. BHL, un bon recruteur pour Marine Le Pen Il parle d'une "petite secte Boniface-Ramadan-Soral-Dieudonné" qui, selon lui, "ce n'est pas la même chose, ils ne disent pas la même chose mais qui compose une espèce de nébuleuse idéologique dont je fais partie des révélateurs." Désolé BHL, ceux qui se moquent de vous ou que vous agacez ne représentent pas une petite secte mais la grande majorité des citoyens qui s’intéressent à l’actualité. La petite secte ce sont ceux qui, par absence de courage, faiblesse ou veulerie, continuent à vous célébrer et à assurer une promotion hollywoodienne à chacune de vos productions que le public déserte en masse. Ce que veut BHL c’est m’assimiler à l'extrême droite. BHL considère que toute personne qui l’attaque est nécessairement d'extrême droite. (...)

Escroquerie : Attention un Fovi peut en cacher un autre ! Pourtant leurs contradictions sautent aux yeux. Elle varie d'Elizabeth Lévy, exemple suprême du féminisme gaulois, qui bien qu'en guerre perpétuelle contre les femmes musulmanes ne dit étrangement rien sur la situation de la femme dans le judaïsme, la pire de toutes. Ou le pseudo académicien Alain Fienkielkraut dont l'apport majeur à la science humaine se résume bien en une phrase : l'Arabe est mauvais, le Juif est bon. Autant dire que cette discipline, jadis respectable et nuancée, n'a pas survécu elle aussi à cette escroquerie perpétuelle. Quant au meilleur de tous, Eric Zemmour, celui-là même qui se prétend souverainiste, anti immigrationiste et assimilationniste, il se confond jusqu'à la lie en évoquant Israël. Israël, le pays du grand remplacement, de l'occupation et de l’apartheid. Trois concepts contredisant point par point tout ce qui prétend être. Que révèle alors le ridicule de la situation ? Cela révèle que les intéressés ne sont que des sous-marins en opération au service des intérêts israéliens en Europe. Que leurs mensonges et manipulations ne sont que pour rabattre la haine collective contre les Musulmans français espérant ainsi en tirer profit pour Israël, car, on le sait maintenant, 'islamophobie et sionisme vont souvent de pair. Et que pour arriver à leur sinistre fin, sans gène ni scrupule, toute escroquerie est la bienvenue, y compris le Fovi identitaire qui cache en fait tant d'autres de même nature.

Sergents du néoconservatisme et extrémisme, lutte ou alliance ?
http://anticons.wordpress.com/2014/06/01/sergents-du-neoconservatisme-et-extremisme-lutte-ou-alliance/

Communautaristes et néoconservateurs : les soutiens français de l’agression israélienne.

Rappel: De BHL à Charlie Hebdo : la propagande néoconservatrice déguisée en gauche progressiste Ils vous feront détester l’islam et aimer la guerre...

France’s National Front gaining among Jews with tough stance on Arab anti-Semitism

More French Jews drifting to National Front party

VIDEO - « Juifs de France : ont-ils raison d’avoir peur ? » pt1 - pt2 Réactions juives à la suite de cette émission qu'ils jugent fortement "anti-israélienne" : Règlement de compte dans le sérail médiatique, arrêt sur images...

L’antisémitisme de gauche n’a rien de nouveau  L’histoire de l’antisémitisme est liée à celle du socialisme, ce qu’occulte la domination culturelle contemporaine de la gauche.  « Comment, en tant que socialiste, pouvez-vous ne pas être antisémite ? », demandait Adolf Hitler à ses partisans en 1920. Et personne ne considérait la question comme bizarre.

Social media campaign to protest prejudicial headlines and coverage of Israel especially in light of the treatment given to the recent barbaric attack on Jews at prayer in Har Nof.
Le complot des médias antijuifs? MEGA-LOL
Western media organizations rushed to downplay the culpability of the Palestinian terrorists in the attack.
Parce que les médias sont rendus antijuifs ast'heure? MDR!

Désinformation du Monde et du Courrier international sur Israël médias antijuifs? LOL

La Foreign Press Association accusée de soutenir le terrorisme (Même délire, en français)

juif.org - Ce n'est pas le FN mais bien la gauche qui attise l'antisémitisme musulman !

juif.org - Comment les médias français relaient l'antisémitisme palestinien

juif.org - L'AFP en mission commandée jette avec succès toutes ses forces dans la guerre de l'information et de l'image contre Israël

Netanyahu accuse les médias de faire campagne contre lui

Current “Anti-Semitism” in Europe Result of Netanyahu Government Policies?

Netanyahu is Israel's inciter-in-chief

juif.org - Netanyahou : "le feu de l'islam radical lèche nos frontières"

Montée de la haine anti-Islam : à qui profite le crime ?

AUDIO - Philippe Tesson : "Ce sont les musulmans qui amènent la merde en France aujourd’hui"
Charlie Hebdo : Non P. Tesson, les musulmans n’y sont pour rien!
Charlie Hebdo : Tesson mis en examen mais pas viré du « Point »
Les Français musulmans enfin condamnés à fermer leurs sales gueules ! Justice est faite !
Philippe Tesson pourra continuer de mettre les musulmans en danger: "Ce sont les musulmans qui amènent la merde en France" : la plainte rejetée.

Arno Klarsfeld est convoqué le 3 février prochain au tribunal de grande instance de Nanterre pour être mis en examen suite à des propos tenus sur iTélé le 9 janvier 2014, le jour de l’interdiction par le conseil d’État de la représentation de Dieudonné.  Il avait alors déclaré:  « Non, la France n’est pas antisémite, il y a le noyau dur de l’extrême droite qui l’est vigoureusement, une partie de l’ultragauche et les islamistes et une partie des jeunes de banlieue.
Arno Klarsfeld mis en examen: « une partie des jeunes de banlieue sont antisémites »
Arno Klarsfeld mis en examen : un complot du gouvernement ?

Patrick Cohen ne veut pas inviter sur France Inter les "cerveaux malades" antisémites, mais invite volontiers les cerveaux malades islamophobes (Houellebecq, Finkielkraut, Zemmour)

VIDEO - Paul Moreira démontre la supercherie Zemmour!

juif.org - Jusqu'où l'Europe est-elle prête à aller contre l'Etat d'Israël ?,...

juif.org - L'UE prépare une Liste Noire de juifs qui seront interdits de séjour en Europe.
Des pulsions antisémites chez Euronews Dans mon dernier article "Des pulsions antisémites chez Reuters", je rappelais un antisémitisme omniprésent, qui est partout et invisible à la fois, comme l’air que nous entoure et que nous respirons...

Europe-Israel: L'antisémitisme d'État plane sur l'Europe(...) les sondages l’attestent: seule une petite minorité de citoyens du Vieux continent partagent les poncifs antisémites. Mais il y a d’un autre coté l’acharnement mis par l’Union européenne (UE) dans ses accusations publiques d’Israël, délibérément mensongères, les ressources financières qu’elle affecte au soutien de ses plus mortels ennemis, le traitement tout à fait discriminatoire qu’elle  lui réserve.

L'Europe, son hostilité envers Israël et les Juifs (mise à jour régulière)

VIDEO - Europe-Israel : Selon les chiffres du CRIF, le nombre d’actes antisémites recensés en France aurait quasiment doublé depuis le début de l’année. La montée des communautarismes en serait la cause principale selon Marie-Anne Soubré. « Cette violence, elle est le fruit de l’islamisme. Tout le reste, c’est du bruit », a riposté Gilles-William Goldnadel dans les Grandes Gueules, visiblement agacé par l’analyse de l’avocate.
http://www.europe-israel.org/wp-content/uploads/2014/06/Eurabia4.png
Drapeau d' "Eurabia"

L'ONU demande à Israël de reprendre le versement des taxes collectées pour les Palestiniens Ah les méchants païens écolo-féminazis de l'Onu!

juif.org - Israël a subi des 'saloperies diplomatiques' de la part de la France dans l'affaire de la reconnaissance de l'Etat palestinien par l'ONU

ISRAEL ‘EVICTED’ FROM US CAMPUSES

juif.org - L'Union Européenne donne un feu vert au Hamas pour attaquer Israël Tellement crédible comme accusation... NOT!

Jews demand that EU put Hamas back on its list of “terrorist organizations”

juif.org - La France est le seul pays où il n'y a jamais de terroriste islamiste mais seulement des « déséquilibrés » Elle est bonne celle-là! Comme si les politiciens français ne faisaient pas comme les politiciens américains et canadiens qui voient des complots musulmans terroristes partout!

juif.org - Et pas si loin des attaques de "déséquilibrés"..il y avait la haine grandissante contre Israël, contre les juifs ou vice-versa..
Délire néocon typique mêlant propagandes antiterroriste et juifiste...

Europe doesn’t care about dead Jews Très drôle! Comme si l'Europe était rendue nazie!

Anger simmers as EU Parliament shoots down anti-­Semitism task-force MDR

juif.org - Mille soldats déployés en France contre la « maladie mentale » qui fait crier Allahou Akbar

VIDEO - SoraI dénonce le massacre des Chrétiens d'Orient, fait fi du massacre des Musulmans!

VIDEO - Zemmour appelle à l'expulsion des musulmans d'Europe !

VIDEO - Zemmour : "Quand les musulmans auront chassé les chrétiens, se posera la question de leur présence en Europe"

VIDEO - Le délire néocon d'Alexandre Del Valle repris intégralement par la "Dissidonce": les USA appuient l'islamisme dans le monde et en Europe contre les chrétiens

VIDEO - Eric Zemmour : "La Turquie est décidément bien loin de l'Europe" 

VIDEO - Eric Zemmour/ Ruth Elkrief : France, Vichy, antisémitisme arabo-musulman, féminisme
Commentaire de "eloi": Je serais toujours étonné par ces individus prétendument "brillants", "néo-réactionnaires" qui ont découvert la "dangerosité des musulmans " après la seconde intifada et le 11 Sept. Pendant que la France subissait 40 années d’immigration massive, ils étaient muets comme des carpettes si ce n’est qu’ils contribuaient activement à la venue des populations qu’ils stigmatisent aujourd’hui (Finkielkraut ,ancien antiraciste). Personne n’est dupe. La métamorphose du discours anti-immigration (qui se suffit à lui même pour dénoncer la présence massive d’extra européens) en discours anti-Islam (anti-musulman) n’est pas anodine. Une vraie prouesse médiatique, un cas d’école d’une propagande, d’une manipulation d’opinion en passe de réussir. Eric Zemmour est à l’évidence une des pièces maîtresses de ce dispositif médiatique chargé de diaboliser systématiquement l’Islam et les musulmans en vue de préparer l’opinion (surtout les "des souches") au fameux choc des civilisations. En toile de fond le grand Israël et le conflit israélo-palestinien. En réalité, les franco-musulmans sont coupables de persister dans leur soutien aux palestiniens. Si demain les musulmans se chalgoumisent, vous n’entendrez plus les Finkie, Zemmour et co crier au danger islamique en France. C’est le contrat implicite ! (...)

Zemmour : « Les Arabes cassent du juif »

It's not just Bill Maher: Islamophobia on cable news is out of control


VIDEO - Zemmour et soral, deux adeptes de la théorie du complot ! 
Les juifistes intelligents ont compris que s'ils souhaitent gagner les nationalistes européens à leur cause anti-Islam, il leur faut impérativement cesser de culpabiliser l'Europe avec la Shoah! Zemmour est à l'avant-garde de cette prise de conscience.


Nabe n'a pas la science infuse, il met seulement le doigt sur un certain délire qui prend une ampleur inquiétante du côté des complotistes. Ce qui est en jeu, c'est notre contact avec la réalité! Le mensonge est un assassinat de la réalité.

Zemmour, Israël et Dieudonné. par Paul-Éric Blanrue.

Europe-Israel - La chasse au Zemmour est ouverte !

Les associations montent au créneau contre Zemmour 
 
I-Télé annonce qu’elle se sépare du polémiste Eric Zemmour après ses propos sur la “déportation” des musulmans

VIDEO - Quand un Juif (ZEMMOUR) veut déporter les Musulmans (France)
VIDEO - Éric Zemmour envisage le départ forcé des Musulmans de France

Zemmour bientôt interdit de visite à Bruxelles ?

La Licra demande aux médias de ne plus «offrir de tribune» à Eric Zemmour

Affaire Zemmour : le plaidoyer de Goldnadel

FN : soutien appuyé à É. Zemmour

La blague du jour : le FN veut interdire l’UOIF après avoir défendu la LDJ

I-Télé vire Zemmour et censure sa dernière interview

Ils se mobilisent en faveur d'Eric Zemmour

juif.org - Zemmour diabolisé pour oser dire ce que pense une majorité de français. Malgré les interventions contre lui le CSA ne peut pas le censurer' Si la population pense tout bas ce que Zemmour dit tout haut, c'est parce qu'ils sont tous influencés par les mêmes!  Ces mêmes qui poussent à la haine contre l'Islam pour détourner l'attention du Lobby ! Et c'est pas le Lobby musulman! Certains pensent que Zemmour combat le Lobby en s'en prenant à la gauche antiraciste, mais c'est tout le contraire, car le Lobby est très content que toute la vindicte populaire soit dirigée contre la gauche antiraciste. C'est exactement la ligne Dieudo-Soral en passant: ils blâment la gauche antiraciste, mais Dieudo et Soral le font en tant que prétendus "véritables antiracistes". Le discours de Dieudo et Soral donne de la crédibilité à Zemmour qui dit que l'anti-sémitisme vient des musulmans des banlieues, et en même temps Dieudo et Soral diffusent le discours de Zemmour en saluant ses attaques contre la gauche antiracistes! C'est une double manipulation qui fonctionne parfaitement grâce au haut niveau d'imbécilité et d'hystérie ambiante. 

juif.org - L'union sacrée des fédérations musulmanes de France contre Eric Zemmour

Affaire Zemmour : sionistes de gauche contre sionistes de droite. Balle au Betar Jérusalem !

L’idéologie meurtrière promue par Eric Zemmour, 4 janviers 2015 | par Edwy Plenel

VIDEO - Abdallah Zekri réplique aux propos de Zemmour
On comprends les jeunes musulmans de devenir radicaux, quand on entend des commentateurs dangereux comme Zemmour répandre leur haine et leurs calomnies anti-Islam!

La Licra demande aux médias de ne plus «offrir de tribune» à Eric Zemmour

« Mettre des millions de musulmans dans des bateaux » : Finkielkraut n’est « certainement pas scandalisé » par les propos de Zemmour

juif.org - Pétition pour le droit au débat démocratique: La liberté de Zemmour, c'est notre liberté à tous!

VIDEO - Bon débat entre Zemmour et Mélenchon avec une pub pour pascasher.blogspot.com dans les commentaires...



VIDEO - Zemmour est le Dieudonné et le Soral juif !

Rappel: VIDEO - Eric Zemmour défend Dieudonné et la liberté d'expression sur RTL  Comme dit Moualek, Zemmour est le Dieudonné et le Soral juif!

VIDEO - Bannir Eric Zemmour des médias - Dieudonné-Zemmour deux poids,deux mesures

Rappel: Zemmour se lâche en Italie : déporter cinq millions de musulmans ? Ça peut se voir ! C'est Mélenchon qui a attiré l'attention le premier sur cette entrevue de Zemmour en italien dans laquelle il appelait à déporter les muzz.

La police de la pensée contre Eric Zemmour (E&D)

LE SORT DES MUSULMANS POUR ZEMMOUR : Lutter contre le grand remplacement par la déportation

VIDEO - Finkielkraut sur l'éviction de Zemmour d'iTélé - RCJ 21/12/14

Islamophobie : la croisade se poursuit. Après Zemmour, le Goncourt du boniment et de la haine!

Soumission : Houellebecq, l’islam et les juifs (par Paul-Eric Blanrue)(...) Dans le JDD, le chantre du terroir et des clochers, Alain Finkielkraut, a trouvé que le postulat du livre était "subversif". On vous le cachera à peine mais on l'aimera surtout pour la thèse principale qu'il développe. Je vous la résume : si les juifs, l'UMP et l'UDI ne parviennent pas à s'entendre avec le Front national, c'est un parti musulman vaguement allié aux socialistes, la Fraternité musulmane d'un certain Mohamed Ben Abbes, qui s’emparera du pouvoir lors de la présidentielle de 2022, grâce au report des voix d'un front républicain anti-mariniste. La seule note humoristique de l’ensemble c'est que François Bayrou est nommé Premier ministre du nouveau régime. Finkie avoue qu'il a beaucoup ri. Certes, ce n’est pas du Dieudonné.  Ben Abbes instaure la charia, divine surprise : retour des femmes à la maison, suivi par conséquent d’une baisse spectaculaire du chômage. Machiavélique Abbes. Il met en place une Union méditerranéenne entre l'Europe et l'Afrique du Nord. (...)  La soumission est aussi celle du narrateur (il s’appelle François ; François, comme la France, c’est subtil, c’est tout Houellebecq) qui affecte à la fin de se convertir à la religion des soumis. Une soumission qui cache en fait – et ça c’est moi qui vous le dis, pas le livre - celle de l’auteur à la puissance sioniste écrasante, qui, dans la réalité vraie,  celle que connaît en outre le monde de l'édition, n’est pas prête de céder un poil de terrain à un quelconque parti islamique français, que les musulmans sont loin d’être en mesure de fonder. À ce stade, on n’est plus dans le cadre de la science-fiction mais dans le rayon de la propagande politique élémentaire. Tout ceci est dans la logique professionnelle de celui qui a déclaré naguère qu’en tant que "pro-israélien" il souhaitait une "longue vie du fond de son coeur" à l’État juif. Qu’ajouter ? Quel talent, vraiment.||
PS/ HOUELLEBECQ POUR LES NULS. Pourquoi, me demande-t-on en privé, pourquoi Michel Houellebecq est-il ces jours-ci vivement critiqué par une partie de la presse de gauche alors que celle-ci l'a jadis porté aux nues ? L'explication principale est simple. Naguère, quand la mode était à la lutte unilatérale contre Al Qaida, Houellebecq se laissait présenter comme un adversaire de l'islam doublé d'un sioniste à peu près neutre, c'est-à-dire comme un partisan d'Israël non pas tiède mais sans exclusive idéologique, aisément récupérable par tous les camps de droite et de gauche : tous se vautraient alors dans la bauge de l'américano-sionisme le plus abjectement primaire. La gauche s'étant vendue depuis belle heurette, comme une prostituée de garnison, au camp américain, Houellebecq faisait naturellement partie de la famille. On soutenait sans réserve cet enfant terrible de la littérature, on le cajolait. On allait jusqu'à le présenter comme une victime de la liberté d'expression, on le peignait sous les traits d'un joyeux Voltaire que de vilains imams voulaient saigner comme l'agneau du jour de l'Aïd. À ce moment-là, Houellebecq pouvait servir les idées basses et les intérêts torves de la gauche sionardisée. Il en fut ainsi. Aujourd'hui, le temps s'est rétréci. La situation a changé en France et dans un monde devenu un vortex poundien. Daesh semble être en passe de réaliser ce qu'Al Qaïda a considérablement raté. La peur gagne en intensité, le désespoir se généralise. La gauche est en perte de vitesse et voilà-t-y pas que Marine Le Pen se rapproche des sionistes ! Sous son air patelin, Houellebecq fait comprendre à ses lecteurs les plus attentifs que si les juifs ne soutiennent pas la candidate du FN, ils auront à la place, comme président de la République en 2022, un Frère musulman. C'est de toute évidence à ce compromis historique qu'il appelle, celui que j'ai moi-même décrit dans mon livre sorti quatre mois avant le sien, Jean-Marie, Marine et les juifs. Houellebecq est ainsi parvenu dans l'aire de Zemmour, se faisant le promoteur d'un sionisme de droite, celui dans lequel se complaît de son côté la nouvelle direction du FN. Cette fois, Houellebecq sert les intérêts de la droite sioniste ultra. La gauche l'a dans le baba. Ce n'est bien entendu pas son sionisme qui dérange ses critiques dites "de gauche", mais la coloration droitiste qu'il lui donne - un droitisme sioniste auquel il adhère de façon purement opportuniste, j'ajouterais, puisque le vent d'un néo-jabotinskisme souffle en ce moment sur l'Europe. Ainsi, ne croyez pas que ses zoïles iront jusqu'à abattre leur auteur comme un vulgaire Dieudonné. Il reste un membre éminent de la famille sioniste, celle qui ouvre à ses membres le grand salon des médias en leur assurant un traitement de faveur unique au monde.(...)P.E.Blanrue

Michel Houellebecq se défend d’avoir écrit un livre "islamophobe"

A story of France's quiet surrender to Islamic rule 'Soumission' was published on January 7, the same day 10 workers at Charlie Hebdo were murdered by Al-Qaida-inspired terrorists. Is the fundamentalist future portrayed by author Michel Houellebecq already here?
Les juifs mettent en garde contre la haine mais ils adorent le nouveau livre de Houellebecq!

Europe-Israel: Être islamophobe, une saine attitude
Et si on changeait les mots... antisémite à la place d'islamophobe... Observons les réactions... Elles ne manqueront pas de se faire entendre... ou plutôt de nous percer les tympans.

Europe-Israel - [Vidéo] – Les suprématistes islamiques ont trop longtemps contrôlé le discours … en criant à l’islamophobie
Et si on changeait les mots: juif à la place d'islamique et antisémite à la place d'islamophobe? Ça passerait?



Nabe règle ses comptes avec la mouvance de la "dissidence". (On peut voir qu'il dénonçait il y a 10 ans et plus ce que Soral et Dieudo dénoncent maintenant!)
ILS ONT TOUT COMPRIS
NOS ENNEMIS LES CONS
LE CHOC NABE CHEZ TADDEI
Petit Rappel: NABE AVAIT RAISON
NABE POUR L'IRAK (2004)
BHL COPIE NABE!
 

VIDEO - Réaction de Moualek à l'apparition surprise de Nabe à l'émission de Taddeï







Voyez ici, dans le cadre de la tournées de conférences financées par Jimmy Walters, une panoplie de théoriciens du complot (provocateurs?): Eric Hufschmid, Chris Bollyn, Thierry Meyssan et William Rodriguez. (Aucune raison de douter de l'intégrité et de l'honnêteté de Rodriguez; c'est un héro du 11 septembre. Bollyn et Hufschmid considèrent Rodriguez comme un agent sioniste qui aurait soi-disant dissimulé le rôle israélien dans cette affaire, ce qui est absolument faux puisqu'il en a parlé lors dans au moins une de ses conférences à travers le monde, et il y a des témoins de cela.)


Voir: FALSE FLAGS--TEMPLATE FOR TERROR, Chapter 28: 9-11 and the New Internet Paradigm: The Necessity for High-Level Manipulation and Control of the Dissemination of Information 
(...) Many of these operatives spent much of their time putting out what could only be described as downright “crazy” theories about 9-11 that redirected attention away from sober, responsible research.
In other instances, they specialized in cranking out often-reckless theories that were quite easily refutable, therefore giving credence to the oft-heard claim from the mainstream media that any and all other dissident 9-11 research was just as silly and unreliable.
And in a number of instances, there were several 9-11 “truthers” who, while pointing the finger of blame at Israel, were (at the same time) engaging in other activity that led many observers to believe that these individuals were “black propaganda” operatives trying to bring discredit to those who believed Israel was indeed responsible for 9-11.
Two such individuals, Christopher Bollyn and Eric Hufschmid—whom many believe were “ringers” inserted into the 9-11 truth movement from the beginning—ingratiated themselves with American Free Press (having pretended to be enthusiastic about my book Final Judgment) and, over a period of time, engaged in a concerted effort to influence AFP’s coverage of 9-11—and not in a positive way.
Ultimately AFP discovered that while Bollyn and Hufschmid supplied a lot of “good” information, that data was mixed in with a variety of “bad” data, the consequence of which was that many of the stories the two generated (working hand-in-hand on a daily basis behind the scenes for well over a year) proved to be of rather dubious value.
At one juncture, Bollyn and Hufschmid tried to convince the editors of AFP that outspoken 9-11 survivor, William Rodriguez—who had been honored by 9-11 truth seekers all over the United States and around the world for his integrity—was some sort of “Zionist agent.”
And despite the fact that independently wealthy American philanthropist Jimmy Walter had bankrolled speaking engagements by both Bollyn and Hufschmid, the dynamic duo also spread the word that Walter—who spent millions of dollars of his own money seeking to alert the public to 9-11 truth—was also a stooge for Israeli interests.
For my own part, I spent an entire week in Malaysia in the company of both Rodriguez and Walter and I never saw any sign that they were working to advance Zionist interests in any way, shape or form.
However, considering the record of Bollyn and Hufschmid, I think it’s safe to say that the same thing cannot be said about them.
Considering all of this, more than a handful of 9-11 dissidents (including many who believed Israel was behind 9-11) ultimately came to conclude Bollyn was actually a disinformation agent using a perverse back-handed way of discrediting AFP and those who believed the Mossad was responsible for 9-11.
Bollyn’s critics correctly pointed out that Bollyn had a pattern of misquoting sources, misinterpreting scientific information, and making assertions about certain matters without any foundational authority.
The consequence was that Bollyn’s disinformation gave ammunition to critics of AFP’s contention that the Mossad was behind 9-11 and as such was enthusiastically bandied about by Zionist propagandists seeking to undermine AFP’s thesis even though the questionable material by Bollyn focused on scientific data that had nothing whatsoever to do with the specific matter of Mossad involvement in 9-11.
In the end, after their deception was unmasked, Bollyn and Hufschmid launched a smear campaign against AFP alleging that we were, too, were really “Zionist agents” trying to cover up Mossad involvement in 9-11, an allegation preposterous on its face to anyone familiar with AFP’s work. Bollyn even claimed that Mark Lane—the anti-Zionist Jewish critic of Israel who pinpointed the CIA’s role in the JFK assassination conspiracy—was a Zionist and a secret asset of the CIA!
Unfortunately—and not unpredictably—a few naive folks actually believed these liars, especially people new to the 9-11 truth movement who didn’t have access to the big picture. However, when all was said and done, the romance between Bollyn and Hufschmid came to a bitter end and the two began accusing one another of being Zionist agents!
And the strange outside possibility was that both of them could actually have been right. After all, not all Zionist agents necessarily know the identities of the others. That’s how complex the world of intelligence intrigue happens to be.
Hufschmid’s own website devolved into a mish-mash of weird commentary (often referencing sexual matters, especially human interaction with animals) and once even included a nude photograph of Hufschmid, taken from the rear, ostensibly for the purpose of explaining some “health” matter Hufschmid felt would interest his readers.
That Bollyn, an American, had spent time on an Israeli kibbutz and later married an Israeli woman—who worked for Shin Bet, Israel’s domestic intelligence agency—was a point many found telling. That his own sister was also married to a Jew and had taken up residence in Israel was also considered somewhat suspicious.
It’s always been my suspicion (based on a variety of data too complicated to delve into here) that Bollyn was a long-standing international free-lance intelligence operative who, for at least a substantial part of his career, was working for the Church of England, which—although many people don’t realize it—has always been an arm of British intelligence, active in global intrigue. In fact, Bollyn and his family have multiple “British” connections which also point toward that conclusion.
And, needless to say, the British Empire—which has long been under the control of the Rothschild Dynasty—has always played a peculiar role in advancing Jewish and Zionist interests, even going back to the days when the woman whom Bollyn claims as an ancestor, Anne Boleyn, was a central player in a grand design that disrupted the traditional role of the Roman Catholic Church in Britain and set the stage for the rise of Jewish financial power in Britain in years to come. (And that is a story in and of itself—worthy of a book that has yet to be written.)
But for those who are interested, an English patriot and critic of the New World order with an abiding interest in 9-11 truth—and who does believe Israel was a key player in that tragedy—has put together a remarkably detailed website (complete with a fascinating variety of links and other valuable information) which delves into the bizarre story of Bollyn and his erstwhile friend Hufschmid. See http://www.takeourworldback.com for more.
In any event, all of this having been said, it’s quite clear that the circumstances surrounding 9-11 gave Israel—along with other power players on the world stage—a new understanding of how the Internet worked and how its resources could be utilized (for better or for worse) in manipulating global opinion.
And as a consequence, people in high places began working to lay forth a plan to ensure that, in the future, the Internet could be used for their own benefit and to undercut those—such as the 9-11 dissidents and other truth-seekers who questioned “official” stories about such matters as the JFK assassination and the Oklahoma bombing and other matters—who stood in opposition to the New World Order agenda.
As we shall see, this carefully-crafted endeavor had even further consequences when the plan was skillfully put into actual working order in the wake of the Sandy Hook shooting in Newtown, Connecticut and the Boston Marathon bombing that followed not long afterward.
The Internet, as a consequence, was no longer simply a venue for truth seekers to “get the word out” about high-level cover-ups. Instead, it became a vehicle used by the high-level conspirators to not only confuse the work of the truth seekers but also to combat them by discrediting them through some of the most manipulative means possible.
It’s a story that has never been told before, but it is a story that must be told, if real truth seekers are going to be able to deal with the big challenges that lie ahead, particularly when confronted with propaganda and disinformation designed to frustrate their efforts to combat the very real forces of Evil that lie behind the New World Order.
Let us then move forward and examine this extraordinary conspiracy in a way that it has never before been dissected. It’s a shocker . . .





Sur ce blog:

La connexion Chris Bollyn - Eric Hufschmid - Rupert Murdoch

Thierry Meyssan: L'effroyable imposteur de la vérité sur le 11 septembre

11 septembre: les détails techniques ne sont que des détails, il importe bien plus de savoir qui sont les ultimes responsables. Et c'était pas des nazis!

Pendant que les internationalistes du Congrès juif mondial attaquent les partis d'extrême-droite européens, Israel n'a aucune crainte de s'allier à eux pour combattre ensemble un prétendu péril musulman... La Palestine n'étant qu'une "cause islamiste à peine voilée"!

CONTRECOUP (BLOWBACK)

Les chèvres de Judas mènent le mouvement de vérité à l'abattoir

"Le terroriste de Boston un extrémiste de droite qui lisait des journaux conspirationnistes, négationnistes et anti-juifs" - Psychiatrisation et criminalisation du journalisme d'enquête et des théories du complot

Un humoriste contre le "nouvel ordre mondial" des Terminators nazis qui ont fait taire puis tué les pôvres juifs

Du mythe des "nazis pro-Israël" et de ceux qui voient des complots partout

Wikileaks révèle que Bilderberg craint le nationalisme... mais Infowars s'entête à répéter que Bilderberg a été fondé par un nazi

Mise au point sur la désinfo qui circule sur Hitler, les nazis, le nouvel ordre mondial, Bilderberg, etc.

Après la disparition de l'avion malais MH370, le gouvernement est la cible de critiques cinglantes, les médiats donnent le porte-voix à l'opposition... Du rôle des théories du complot complètement fantaisistes