jeudi 6 septembre 2007

Une majorité d'Américains réclament une enquête sur le rôle de Bush-Cheney dans le 11 septembre


Sondage Zogby 2007: 51% des américains veulent une enquête approfondie sur l'implication de Bush-Cheney dans les attentats du 11 septembre.(46% en mai 2006)

Plus de 30% réclament la destitution (impeachment) immédiate.

67% blâment la commission d'enquête de ne pas avoir investigué la démolition de la tour 7 du World Trade Center.


Non seulement la version officielle mais aussi les compte-rendus médiatiques (plutôt un "cover up" médiatico-juridique) sont remplis d'incohérences.


Connaissez-vous le propriétaire du complexe du WTC, Larry Silverstein, un proche ami de Sharon et Netanyahu?


Avez-vous examiné l'influence militante juive sioniste chez les néoconservateurs et leurs amitiés avec le Likoud (les faucons israéliens)? Le prof. Kevin Macdonald a mis en lumière cette influence, mais il n'a pas compris le rôle actif des sionistes dans le 11 septembre.

Prenez comme exemple le cas de Philip Zelikow, le sioniste qui inventa le concept de "terrorisme catastrophique" (Imagining the Transforming Event, Foreign Affairs, 1998) trois ans avant le 11 septembre et qui siégea à la commission d'enquête du 11 septembre.

La même année, en 1998, le PNAC mettait par écrit le plan d'hégémonie mondiale américaine et son besoin d'un "nouveau Pearl Harbour" pour obtenir le support des Américains dans les guerres à venir. Wolfowitz avertissait déjà d'une éventuelle "surprise" un mois avant le 11 septwembre 2001. Cet article du New York Times révélait ce plan dès 1992.

Le juif sioniste et agent du nouvel ordre mondial, Zbigniew Brzezinski, disait la même chose dans The Grand Chessboard (p.211), un an auparavant, en 1997: "De plus, alors que l'Amerique devient une société de plus en plus multi-culturelle, il devient plus difficile de créer un consensus sur des questions de politiques étrangères, sauf dans le cas d'une menace extérieure vraiment massive et largement perçue." (citations) Voici la vidéo d'un activiste confrontant Brzezinski à son rôle dans la création des mudjahidins (groupes terroristes islamistes) dans la lutte contre les Soviets dans les années 80, et signalant la possibilité d'un nouvel acte de terreur "false flag" du gouvernement U.S. en territoire américain.