dimanche 11 janvier 2009

Faillite morale...

du comité Québec-Israel!

A l'attention du directeur de l'information/Voir le réseau photographique et l'archive photographique CNW:

Comité Québec-Israel: La faillite morale des organisateurs de la manifestation anti-israélienne se confirme


MONTREAL, le 10 janv. /CNW Telbec/ - Le Comité Québec-Israel est troublé
par la caution apportée aujourd'hui par les principaux dirigeants syndicaux du
Québec, Québec Solidaire et Monique Richard (PQ) à une manifestation
caractérisée par des expressions de haine et de violence au service de
l'assainissement du terrorisme du Hamas et de la diabolisation d'Israel.

Encore une fois, les rues de Montréal ont été envahies par des
extrémistes islamistes et des partisans du Hezbollah, certains encagoulés et
le drapeau frappé de la kalachnikov au poing, alors que retentissaient les
slogans d'appui à la violence ("Viva intifadah", "Nous sacrifierons notre sang
et notre âme pour la mosquée d'Al-Aqsa").

D'autres ont brûlé le drapeau israélien, piétiné une photographie du
premier ministre du Canada, et agressé un petit groupe de contre-manifestants,
obligeant la police a déplacés par mesure de sécurité. Aucun de ces excès n'a
été dénoncé par les organisateurs.

"Loin de favoriser un issue pacifique à la confrontation en cours, comme
le prétendaient ses organisateurs, cette manifestation bafoue les valeurs
civiques du Québec et contribue à importer dans nos rues le conflit
israélo-arabe", a affirmé Luciano G. Del Negro, directeur général du Comité
Québec-Israel.

/AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo  accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique  CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images  archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/ 

Renseignements: Luciano G. Del Negro, Directeur général, (514) 726-8311;
David Ouellette, Directeur, recherche et nouveaux médias, (514) 294-4420

http://pointdebasculecanada.ca/spip.php?breve1377

Voir aussi :
Des manifestants encagoulés brandissent le drapeau du Hezbollah à Montréal (Groupe CNW/Comité Québec-Israël)



A l'attention du directeur de l'information:

/R E P R I S E -- Le Comité Québec-Israel dénonce faillite morale des dirigeants syndicaux et de Québec Solidaire/


    MONTREAL, le 9 janv. /CNW Telbec/ - Le Comité Québec-Israel (CQI) dénonce
la faillite morale de la coalition formée par des syndicats, des ONG et Québec
Solidaire avec des éléments des Frères Musulmans dont est issu le Hamas, pour
dénoncer, ce matin à Montréal, "l'agression meurtrière d'Israel à Gaza".

Le CQI n'est pas dupe de la manoeuvre dilatoire employée par la
coalition, dont il a fallu attendre un troisième communiqué en l'espace de 24
heures pour qu'elle appelle également à "l'arrêt des tirs de roquettes par le
Hamas sur la population civile israélienne".

La coalition se garde bien de manifester la moindre empathie pour les
hommes, les femmes et les enfants israéliens contraints de se terrer plusieurs
fois par jour depuis des années dans des abris anti-bombes.

"Par leur mutisme sur les crimes de guerre du Hamas, tant à l'endroit des
Israéliens que des Palestiniens", a affirmé le directeur général du CQI
Luciano G. Del Negro, "ces syndicats et Québec Solidaire trahissent la
tradition humaniste du mouvement syndical et de la gauche démocratique et se
font, une fois de plus, comme avec le Hezbollah en 2006, les alliés objectifs
d'une organisation djihadiste qui cible délibérément les civils israéliens et
réduit cyniquement la population palestinienne à des boucliers humains".

"Jamais ces syndicats et Québec Solidaire n'ont-ils jugé opportun de
dénoncer le tir de plus de 7000 roquettes et mortiers sur les villes et
villages du Sud d'Israel depuis le retrait israélien de Gaza en 2005, alors
que le gouvernement israélien faisait preuve d'une retenue exemplaire face aux
djihadistes du Hamas, du Djihad islamique palestinien et autres organisations
terroristes", a ajouté M. Del Negro.

Les porte-parole du CQI seront disponibles pour répondre aux questions
des médias sur déroulement de la manifestation anti-israélienne qui aura lieu
demain après-midi au centre-ville de Montréal.

Renseignements: Luciano G. Del Negro, Directeur général, (514) 726-8311;
David Ouellette, Directeur, recherche et nouveaux médias, (514) 294-4420










Entretien d'André Arthur avec le directeur général du Comité Québec-Israël Luciano G. Del Negro

L'envers du décor:



Montréal 

Manifestation pour le peuple palestinien

Canoë Agence QMI
10/01/2009 18h04 - Mise à jour 10/01/2009 20h21
Montréal - Manifestation pour le peuple palestinien
Plusieurs milliers de protestataires
ont marché dans les rues du centre-ville
pour dénoncer l'offensive israélienne.
© Graham Hughe/LA PRESSE CANADIENNE

Sous les slogans «Israël, terroriste, assassin ; Harper, Bush complices», des milliers de manifestants sont descendus dans la rue samedi à Montréal pour exprimer leur solidarité au peuple palestinien.
LIRE AUSSI
Des dizaines de milliers de personnes manifestent en Europe

Consultez notre dossier sur la crise à Gaza
Ils dénonçaient «la complicité du gouvernement canadien qui est aligné sur la politique américaine pro-israélienne» et demandaient un cessez-le-feu immédiat.

Le rassemblement avait lieu à l’initiative de la Coalition élargie pour la justice et la paix en Palestine, qui regroupe entre autres la CSN, la FTQ, la Ligue des Droits et Libertés, Solidarité Palestine et d'une centaine d’autres associations de la société québécoise.
Le cortège est parti du square Dorchester pour se rendre devant le complexe Guy-Favreau où les différentes organisations présentes ont pris la parole afin d’exprimer leur soutien et «mettre la pression sur le gouvernement».
Des slogans plus radicaux telles que «Israël nazi» ou «Mettons fin à l’apartheid israélien» figuraient aussi sur quelques banderoles.
«Une vie palestinienne vaut une vie israélienne», Lorraine Guay, membre de la Coalition Arrêt des frappes israéliennes, retrait de Gaza et fin du blocus, démantèlement des colonies juives telles sont les demandes de la Coalition, sans oublier l’arrêt des tirs de roquette sur la population israélienne.
«Nous nous mobilisons pour que ça bouge, pour que ça ait de l’effet et pour venir en aide à la population de Gaza», a indiqué la porte-parole de la coalition, Zahia El-Masri.
«La situation actuelle à Gaza nous oblige à nous mobiliser, indique Claudette Carbonneau, présidente de la Confédération des syndicats nationaux. Il faut que la rue donne de la force à la résolution de cessez-le-feu qui a été votée par le Conseil de sécurité de l’ONU.»
Paroles de manifestants
Rima Abushaaban, 20 ans, est d’origine palestinienne et, même si elle a toujours vécu à Montréal, a de la famille à Gaza. «Nous n’avons plus aucune nouvelle depuis trois jours car toutes les lignes téléphoniques sont coupées, dit-elle. Des enfants meurent chaque jour, alors même si nous sommes loin, nous voulons montrer que nous pensons à eux.»
«Il faut que cela s’arrête, dit Gaëlle Longré, il y a déjà beaucoup trop de victimes, surtout des enfants.»
«La situation à Gaza est intolérable, remarque Lazi Houda, c’est un combat que j’ai dans le cœur depuis longtemps et ce n’est pas le premier geste que je fais ni le dernier.»
«Je trouve que l’opinion publique au Canada est toujours du côté d’Israël, dénonce Anne-Marie Boucher. Le peuple palestinien est vu à tort comme un îlot terroriste mais il a des droits qui sont bafoués.»
Soutien de Québec Solidaire
Pour Amir Khadir, «Israël agit comme s’il était au-dessus des lois.»
Françoise David rappelle que la Croix-Rouge a même protesté contre certains agissements d’Israël qualifiés de crime de guerre.
«Il faut parler d’un pays pour les Palestiniens, dit-elle, car c’est le nœud du problème.»
Réaction du Comité Québec-Israël
Le CQI dénonce la «faillite morale» de la coalition.
«Par leur mutisme sur les crimes de guerre du Hamas, tant à l'endroit des Israéliens que des Palestiniens», a affirmé le directeur général du CQI Luciano G. Del Negro, ces syndicats et Québec Solidaire trahissent la tradition humaniste du mouvement syndical et de la gauche démocratique et se font les alliés objectifs d'une organisation djihadiste qui cible délibérément les civils israéliens et réduit cyniquement la population palestinienne à des boucliers humains».
M. Del Negro ajoute que le CQI n’émettra pas d’appel à contre-manifester car «ce n’est pas dans la rue que le conflit doit être débattu.»
Lorraine Guay, membre de la Coalition, réagit à ses propos en disant qu’il «faut oser critiquer le gouvernement d’Israël sans avoir peur d’être taxé d’antisémite» avant d’ajouter, «nous n’avons pas de leçons à recevoir de Québec-Israël en matière de moralité.»
D’autres manifestations ont eu lieu dans toutes les grandes villes du Canada et à l'étranger, dont en Israël.



http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2009/01/09/002-Manif-Montreal.shtml
Société - Conflit au Proche-Orient

Manifestations de soutien à la population palestinienne

Mise à jour le vendredi 9 janvier 2009 à 13 h 09

Une manifestation d'appui aux Palestiniens jeudi, à Montréal, devant le consulat israélien
Une manifestation d'appui aux Palestiniens jeudi, à Montréal, devant le consulat israélien
Les manifestations se multiplient un peu partout dans le monde pour s'opposer à l'invasion d'Israël dans la bande de Gaza.
Samedi, plusieurs manifestations auront lieu dans différentes villes du pays, notamment à Québec, Ottawa, Toronto, Calgary et Vancouver, en soutien à la population palestinienne.
À Montréal, la Coalition élargie pour la justice et la paix en Palestine, qui regroupe les principales organisations syndicales du Québec et une centaine d'associations, a aussi invité la population québécoise à se mobiliser.
Elle lui demande de faire preuve de solidarité avec le peuple palestinien, et au gouvernement canadien de modifier son approche dans ce conflit.
La coalition reconnaît bien le droit d'Israël de se défendre, mais fait valoir que la population civile palestinienne manque de nourriture, d'eau et de soins médicaux, notamment. Elle dénonce aussi le refus d'Israël de se plier aux résolutions de l'ONU, dont celle de jeudi soir, qui réclame un cessez-le-feu et qui a obtenu un appui quasiment unanime. Seuls les États-Unis se sont abstenus.
Demandes de la Coalition:
  • L'arrêt de l'agression israélienne contre la population et le retrait de l'armée israélienne du territoire de Gaza
  • L'arrêt des tirs de roquettes par le Hamas sur la population civile israélienne et la fin du blocus de Gaza par Israël
  • Un cessez-le-feu immédiat et complet
  • L'ouverture de la frontière égyptienne pour permettre l'acheminement constant de l'aide humanitaire à la population de Gaza
  • Le respect par Israël du droit international, seul capable d'assurer une paix durable fondée sur la justice. Ce droit international comprend: le droit de retour ou de compensation pour les réfugiés (conformément à la résolution 194 des Nations unies); la fin de l'occupation des territoires palestiniens depuis plus de 40 ans (conformément à la résolution 242 des Nations unies); le démantèlement des colonies de peuplement juif (conformément à la IVe Convention de Genève), la démolition du « mur de la honte » (conformément à la décision de la Cour internationale de justice)

Coalition élargie pour la justice et la paix en Palestine

Alternatives; APTS; AQOCI; CSN; CSQ;Centre international de solidarité ouvrière (CISO); Conseil central du Montréal métropolitain-CSN; Conseil régional FTQ-Montréal métropolitain ; Coalition de Québec pour la Paix; Centre Justice et Foi; Coalition Solidarité Santé; Collectif D'Abord Solidaires; Fédération des femmes du Québec; FIQ; FNEEQ; Forum musulman canadien; FRAPRU; FTQ; L'Entraide missionnaire; Ligue des Droits et Libertés; L'Office de la pastorale sociale (Archevêché de Montréal); Mouvement québécois pour une décroissance conviviale; Palestine Solidarité (anciennement Québec-Palestine); Parti néorhino.ca; Parole Arabe; Québec Solidaire; Rassemblement Outaouais contre la guerre (ROCG); SFPQ
Jeudi soir, à Montréal, plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées dans une synagogue pour justifier l'offensive d'Israël, mais d'autres Juifs, à l'extérieur, demandaient qu'elle prenne fin.
Les deux rassemblements se sont déroulés dans le calme, contrairement à ce qui s'est produit à Oslo, en Norvège, où un millier de manifestants pro-palestiniens s'en sont pris à des partisans d'Israël sur la principale artère commerçante de la ville. Six personnes dont cinq policiers ont été blessés et 31 manifestants ont été arrêtés. L'affrontement est le pire qu'ait connu la Norvège depuis 30 ans.
Ailleurs dans le monde
Au Proche-Orient, vendredi, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, lancée il y a maintenant 14 jours.
En Égypte, des milliers de manifestants sont descendus dans les rues pour demander au gouvernement d'ouvrir la frontière avec la bande de Gaza. Ils veulent que les Égyptiens puissent se battre contre les soldats israéliens aux côtés des Palestiniens.
À Amman, la capitale de la Jordanie, plus de 2000 personnes ont manifesté leur soutien aux Palestiniens et demandé la fermeture de l'ambassade israélienne.
En Irak, sunnites et chiites ont se sont rassemblés pour condamner l'opération « Plomb durci » du gouvernement israélien.
Des dizaines de milliers de personnes ont aussi manifesté en Algérie, où les manifestations étaient interdites après les prières du vendredi des musulmans, par crainte de violences.
En Syrie, 2000 personnes ont défilé dans le camp de réfugiés palestinien de Yarmouk, près de Damas.
Samedi, une nouvelle manifestation est prévue à Paris.
Radio-Canada.ca avec Associated Press #
------------------------------------------------------------------------------



http://www.cmaq.net/node/31872

Québec-Gaza: 800 bravent le froid contre l'occupation de la Palestine

Coalition de Qu..., Samedi, Janvier 10, 2009 - 19:26 (Communiqués | Photo | Droits / Rights / Derecho | Guerre / War | Media | Repression | Solidarite internationale)

( Québec - Samedi 10 janvier 2009 ) Les divers organisateur-trices font consensus qu'au moins 800 personnes ont manifesté à Québec, dans le grand froid, en solidarité avec la population de Gaza, pour la paix et contre l’occupation de la Palestine.
Photos disponsibles ici :
http://photos.cmaq.net/v/2009-Gaza-Quebec_manif/
Vendredi soir, trois nouveaux organismes, dont deux sont des regroupements régionaux, ont appuyé officiellement la Déclaration qui affirme le sens de cette manifestation...

Marie-Claude Tadros-Giguère, porte-parole de la Coalition de Québec pour la paix, rappelle que sous l'occupation de la Palestine et le blocus de Gaza, un grand nombre de personnes innocentes sont assassinées et opprimées, même sans offensives militaires ni bombardements. En effet, au-delà des revendications d'urgence immédiate, la Déclaration adoptée à Québec affirme:
Nous déplorons fortement l’occultation médiatique
de la violation des droits du peuple palestinien.
Nous rappelons que la Palestine est sous occupation militaire
et que la population est constamment opprimée par des forces étrangères.
La souveraineté du peuple palestinien
sur son territoire et ses ressources est bafouée.
Pour instaurer une paix juste et durable,
il faut mettre fin à l’occupation israélienne
et respecter les droits fondamentaux du peuple palestinien
reconnus par les Nations Unies à travers une série de résolutions
totalement ignorées par Israël et les principales puissances du monde
.


Organismes signataires de la Déclaration :
Plusieurs autres appuient la manifestation, mais n’ont pas pu signer la déclaration faute de temps pour consulter leur membership.
• AmiEs de la Terre de Québec
• Association pour une solidarité syndicale étudiante (L'ASSÉ)
• Association québécoise pour un contrat mondial de l'eau (AQCME)
• Association québécoise des amiEs de Cuba
• ATTAC-Capitale Nationale - Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne
• BelAgir
• Carrefour Tiers-Monde
• Centre culturel islamique du Québec
• Carrefour Culturel Sésame de Québec (CCSQ)
Collectif ÉducAction
• Comité des citoyennes et citoyens du quartier Saint-Sauveur
• Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches, de la CSN (CCQCA-CSN)
• Corporation de Défense de Droits Sociaux de Lotbinière inc.
• Le collectif La Nuit
• NPD - Section du Québec et l'Association de Québec
• Organisation québécoise de solidarité internationale pour les droits humains (OQSIDH)
• Québec solidaire Capitale-Nationale et Québec solidaire Taschereau
Regroupement d’Éducation population en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12)
Réseau du Forum social de Québec Chaudière-Appalaches (RFS-QCA)
• ROSE du Nord
• Spirale, Groupe d'entraide internationale


COPIE DE LA DÉCLARATION
Déclaration de la Coalition de Québec pour la paix
En solidarité avec le peuple palestinien, pour la justice et la paix, nous réclamons :
* L’arrêt immédiat des bombardements et de l’offensive de l’armée israélienne à Gaza qui s’apparente à un crime contre l’humanité ;
* La levée immédiate du blocus imposé contre la population de Gaza depuis 1994 : ces blocages imposés par les forces armées sont immoraux et ils violent les principes fondamentaux du droit international et du droit humanitaire ;
* La fin du soutien aveugle du gouvernement canadien à la politique israélienne.
Ces exigences sont minimales et simplement fondées sur le droit international et donc sur les droits humains les plus élémentaires.
Nous déplorons fortement l’occultation médiatique de la violation des droits du peuple palestinien. Nous rappelons que la Palestine est sous occupation militaire et que la population est constamment opprimée par des forces étrangères. La souveraineté du peuple palestinien sur son territoire et ses ressources est bafouée. Pour instaurer une paix juste et durable, il faut mettre fin à l’occupation israélienne et respecter les droits fondamentaux du peuple palestinien reconnus par les Nations Unies à travers une série de résolutions totalement ignorées par Israël et les principales puissances du monde.
- Coalition de Québec pour la paix


Pour les médias, nous avons désigné des porte-parole :
— Marie-Claude Tadros-Giguère (Palestinienne d’origine)
— Rachid Raffa
— Sébastien Bouchard
Contact général : Michaël Lessard : info[arobas]coalitionsquebec.org / 418-254-6448


Diversion sioniste

«La CSN ne soutient aucun slogan haineux à l'endroit du peuple d'Israël.

Cependant, je considère que la polémique ouverte et attisée par le Congrès juif et Québec-Israël doit prendre fin.

Si elle devait se poursuivre, je considérerais qu'il y a là une manoeuvre de diversion pour tenter de détourner l'attention du drame humain qui se joue à Gaza.»

Claudette Carbonneau, Presidente de la Confederation des Syndicats Nationaux (CSN), ancienne "Confédération des travailleurs catholiques du Canada", 2eme syndicat du pays, avec plus de 300 000 membres.

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/200901/16/01-818135-slogans-haineux-les-organisateurs-se-defendent.php


Syndicats: Ottawa devrait faire plus de pression vis-à-vis de Washington

Jewish group claims pro-Gaza protests have violated Canadian laws

Un leader juif veut faire interdire les manifestations pro-Hezbollah au pays

Canada votes alone for Israel

Canada complicit in Israeli war crimes

Israel Issues False Propaganda to Cover Up War Crimes

isreal




Community Security

Helpful Tips: The 12 Warning Signs
Securing Our Community
(For posting in your local synagogue, school or Jewish community centre)

Security Alert - 01/08/09

FOR IMMEDIATE RELEASE

‘Jewish institutions targets for potential attacks,’
warns B’nai Brith Canada in security alert to community
TORONTO, January 8, 2009 – B’nai Brith Canada has issued a community-wide security alert calling for heightened vigilance during this time of Middle East crisis as events abroad begin to reverberate here at home. Since the launch of Operation Cast Lead, the Jewish human rights organization has documented a spike in incidents against Jews in Canada, including harassment and death threats. This comes amidst reports of violence abroad, notably the firebombing of a synagogue in Paris, and credible reports emerging that point to possible other global targets.
“Warnings of possible hostile attacks against Jewish community targets demand your attention as a matter of top priority,” said Frank Dimant, B’nai Brith Canada’s Executive Vice President, in a security alert that went out across the country to synagogues, communal institutions, and Jewish individuals.
“Security monitoring groups are reporting increased Internet chatter that point to targets across the United States, as well as in Canada.
“Following extensive, ongoing consultation with security experts, B’nai Brith Canada advises all Jewish community institutions to ensure that proper security measures are in place at all times. The organization urges persons to report suspicious activity to its Anti-Hate Hotline, available 24 hours a day, 7 days a week at 1-800-892-2624.
“B'nai Brith will continue working with all major policing, national security and safety bodies to help ensure the security of the community.”
-30-
For more information, please contact, Karen Lazar, National Director of Communications:
416-633-6224 X 140 / cell: 416-312-9173

B’nai Brith Canada has been active in Canada since 1875
as the Jewish community’s foremost human rights agency

Security Alert - 06/20/08

Following the release of media reports regarding imminent threats of Hezbollah terrorist attacks against Jewish targets, B'nai Brith Canada, as the frontline Jewish defense organization in this country offering grassroot support to the community, immediately held major debriefings with Canadian national and local security personnel, Israeli sources and Canadian security experts.

While officials agree that there is no specific threat at present, B'nai Brith Canada has warned that it is crucial that continued vigilance be maintained given the established presence of Hezbollah in our midst. In a community alert, which the organization releases when the circumstances demand, institutions across the Jewish community were reminded that given the ongoing nature of the threat of terrorist attacks here in Canada, it was essential that security protocols be reviewed and that vigilance be maintained as a top priority. Equally imperative was the need to inform members of the Jewish community of the ongoing need to be "aware and prepared" and the availability of community resources including the 24 hour/7 day a week hotline run by B'nai Brith Canada where suspicious behaviour should be reported promptly (1-800-892-2624).

B'nai Brith continues to meet with federal and provincial politicians and law enforcement officials to ensure the highest priority for the community's needs. Frank Dimant, Executive Vice-President of B'nai Brith Canada and recent appointee to the Federal Government's cross-cultural round table on security, will raise Jewish community security concerns this weekend with the Honourable Stockwell Day, Minster of Public Safety as a top priority.


"La lutte contre le terrorisme" et ses experts israéliens