dimanche 30 août 2009

2003 - Bush confiait à Chirac: "il faut envahir l'Irak pour stopper les hordes de Gog et Magog"

Autrement dit, c'était pour protéger le peuple élu.



Quand il évoque la situation politique au Proche-Orient, le président des Etats-Unis voit Gog et Magog à l’œuvre. Deux créatures qui apparaissent dans une vision apocalyptique de l’Ancien Testament ! Les explications de Thomas Römer, un expert de l’UNIL qui a été contacté par l’Elysée en 2003, quand Jacques Chirac cherchait à élucider les références troublantes de George W. Bush.
« Le téléphone a sonné. C’était la responsable du Service biblique de la Fédération protestante de France. Elle m’a demandé si je pouvais écrire une page sur Gog et Magog pour l’Elysée. » Professeur de théologie à l’Université de Lausanne (UNIL) et spécialiste de l’Ancien Testament, Thomas Römer vient de plonger dans les coulisses de la politique internationale. Car cette requête théologique apparemment banale a des ramifications insoupçonnées, puisqu’elle a été suscitée par George W. Bush.
« Les prophéties s’accomplissent »
« J’ai encore appris durant ce coup de fil que le président des Etats-Unis avait évoqué Gog et Magog dans une conversation avec Jacques Chirac. La discussion portait sur l’actualité au Proche-Orient. Après avoir expliqué qu’il voyait Gog et Magog à l’œuvre, George W. Bush a ajouté que les prophéties bibliques étaient en train de s’accomplir », poursuit Thomas Römer.
Cette conversation, qui porta encore sur l’axe du mal, eut lieu au début 2003, quelques semaines avant l’intervention américaine en Irak. George W. Bush tentait alors, une fois de plus, de convaincre Jacques Chirac de le suivre dans son « opération Juste cause », ce que la France refusait avec obstination.
Comme ni Jacques Chirac ni ses services n’ont compris la référence du président américain, Paris s’est mis au travail. George W. Bush appartenant à la mouvance chrétienne évangélique, l’Elysée s’est orienté vers les protestants de France, qui ont transmis la requête à Thomas Römer. « Il n’y a là rien d’inhabituel, poursuit le chercheur de l’UNIL. Nous collaborons souvent sur le plan scientifique avec nos voisins. »
Voilà donc le théologien lausannois chargé d’éclairer l’Elysée sur Gog et Magog. Un travail que ce spécialiste de l’Ancien Testament effectue de bonne grâce, et dont il parle pour la première fois aujourd’hui, maintenant que Jacques Chirac a pris sa retraite et que cet épisode appartient à l’histoire.
Téléchargez le PDF ci dessous pour lire la suite :
PDF - 1.6 Mo


Crazy Christian Zionist Bush started needless wars on behalf of Israel French President Chirac confirms



A French Revelation, or The Burning Bush

By James A. Haught
Incredibly, President George W. Bush told French President Jacques Chirac in early 2003 that Iraq must be invaded to thwart Gog and Magog, the Bible’s satanic agents of the Apocalypse.
Honest. This isn’t a joke. The president of the United States, in a top-secret phone call to a major European ally, asked for French troops to join American soldiers in attacking Iraq as a mission from God.
Now out of office, Chirac recounts that the American leader appealed to their “common faith” (Christianity) and told him: “Gog and Magog are at work in the Middle East…. The biblical prophecies are being fulfilled…. This confrontation is willed by God, who wants to use this conflict to erase his people’s enemies before a New Age begins.”
This bizarre episode occurred while the White House was assembling its “coalition of the willing” to unleash the Iraq invasion. Chirac says he was boggled by Bush’s call and “wondered how someone could be so superficial and fanatical in their beliefs.”
After the 2003 call, the puzzled French leader didn’t comply with Bush’s request. Instead, his staff asked Thomas Romer, a theologian at the University of Lausanne, to analyze the weird appeal. Dr. Romer explained that the Old Testament book of Ezekiel contains two chapters (38 and 39) in which God rages against Gog and Magog, sinister and mysterious forces menacing Israel. Jehovah vows to smite them savagely, to “turn thee back, and put hooks into thy jaws,” and slaughter them ruthlessly. In the New Testament, the mystical book of Revelation envisions Gog and Magog gathering nations for battle, “and fire came down from God out of heaven, and devoured them.”
In 2007, Dr. Romer recounted Bush’s strange behavior in Lausanne University’s review, Allez Savoir. A French-language Swiss newspaper, Le Matin Dimanche, printed a sarcastic account titled: “When President George W. Bush Saw the Prophesies of the Bible Coming to Pass.” France’s La Liberte likewise spoofed it under the headline “A Small Scoop on Bush, Chirac, God, Gog and Magog.” But other news media missed the amazing report.
Subsequently, ex-President Chirac confirmed the nutty event in a long interview with French journalist Jean-Claude Maurice, who tells the tale in his new book, Si Vous le Répétez, Je Démentirai (If You Repeat it, I Will Deny), released in March by the publisher Plon.
Oddly, mainstream media are ignoring this alarming revelation that Bush may have been half-cracked when he started his Iraq war. My own paper, The Charleston Gazette in West Virginia, is the only U.S. newspaper to report it so far. Canada’s Toronto Star recounted the story, calling it a “stranger-than-fiction disclosure … which suggests that apocalyptic fervor may have held sway within the walls of the White House.” Fortunately, online commentary sites are spreading the news, filling the press void. (more…)




FLASHBACK:

La guerre en Irak était une célébration de Pourim

Israël en guerre contre le peuple irakien

Rebâtir le Temple et restaurer les sacrifices en prévision de la venue du Messie

Le retour de Netanyahou et la restauration du "Grand Israël"

Le retour des néocons

GB (sans W)

Néocons: Pourquoi personne ne dit qu'ils sont juifs?

Bush pardonne un trafiquant d'armes israélien

Gog, Magog et le "Manuscrit de Bush"

Bush a menacé les pays opposés à la guerre en Irak

Funeste littéralisme

Les bunkers du Projet Apocalypse à Jérusalem

Grands prêtres de guerre: La guerre en Irak comme tremplin des néocons vers la domination mondiale

La guerre c'est la paix, les sanctions c'est la diplomatie

Novlangue et néocons

L'uranium appauvri et le génocide irakien

Derrière le 11 septembre et la guerre au terrorisme

Podhoretz: "en tant qu'Américain et Juif, je prie que Bush bombarde l'Iran"

The Bush Doctrine and the 9/11 Commission Report: Both Authored by Philip Zelikow

Les dirigeants occidentaux sont des criminels de guerre

Ledeen et les néocons en guerre contre la vérité

War Made Easy (documentaire)

The War Party - Zionism in NeoCon Foreign Policy (documentaire)


À retenir de la présidence de Bush:








http://bad.eserver.org/reviews/2005/images/sharansky.jpe

Bush confie que le livre qui l'a le plus influencé est The Case for Democracy, dans lequel son auteur Nathan Sharansky, qui est aussi le gourou personnel de Bush, explique que les États-Unis doivent porter la flamme de la liberté et de la démocratie aux quatre coins du monde. Sharansky est un juif israélien américanophile et un porte-parole des Refuznik maltraité sous le "régime" stalinien. Il est une véritable légende du trotskyisme et du néoconservatisme et un ami intime de l'ex-président.

Who is Nathan Sharansky?

Natan Sharansky headlined a pro-Israel rally opposite the U.N. compound in Geneva, where the Durban Review Conference was completing its third day

Nathan Sharansky était présent à "l'anti-Durban II"

Sharansky mènera la manifestation "anti-Durban II"

http://farm4.static.flickr.com/3287/3127177481_28d9a46d6b.jpg?v=0
Bush était véritablement guidé par la voix de Dieu

"Dieu" étant bien sûr nul autre que le peuple Juif lui-même, tel que l'explique le révérend John Hagee:


W's Real Mission George W. Bush and ‘convert the Jews’ evangelical Christians do not have our interests at heart, Jay Michaelson writes. They have their own agenda — and it involves our destruction.

Bush for Jews' conversion? Former US President George W. Bush to raise money for group converting Jews to Christianity