jeudi 15 juillet 2010

Guerre en Afghanistan: guerre pour Israël

Et non pas la guerre d'Obama!


La guerre en Afghanistan n'est pas "la guerre d'Obama", contrairement à ce qu'on peut entendre dans les médias "alternatifs". C'est une guerre qui a commencé sous l'administration républicaine de Bush, à la demande des néoconservateurs, ces serviles agents d'Israël. Certes, Obama pourrait mettre un terme à cette guerre immédiatement, mais au moins, il a prêté serment que la guerre devait prendre fin le 31 décembre 2011. Or cela ne plaît pas du tout aux néocons qui tiennent à rester là... Ils ont même inventé des histoires de richesses minérales qui pourrait être extraites du sous-sol afghan. Exactement comme plusieurs pacifistes s'imaginent à tort que c'est une "guerre pour le pétrole". En réalité, tout ce que veulent les néocons c'est des bases militaires permanentes stratégiquement situées en Afghanistan, en prévision de leurs guerres de conquête du Moyen-Orient (le projet du Grand Israël), ce qui inclut des guerre contre : l'Irak, la Syrie, le Liban, la Jordanie, l'Arabie Saoudite, l'Égypte, l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan, la Turquie et, à plus long terme, la Russie et la Chine.

À quant à ceux qui affirment que Obama est le pire président que les États-Unis ont jamais eu... je ne voudrais pas les assommer d'insultes inutilement, mais ils sont manifestement incapables de voir les faits et de les analyser convenablement.

Qu'on veuille ou non l'admettre, les pire spécimens de l'espèce humaine sont ligués contre Obama: Abe Foxman (ADL), Alan Dershowitz, Ronald Lauder, Elie Wiesel, les Néocons, l'AIPAC, Israël, Bibi Netanyahou et Avigdor Lieberman, etc.
La Judée déclare la guerre à Obama
Obama attaque Goldman Sachs
Menaces sionistes visant le président et le vp des États-Unis
Le Tea Party et le troisième parti en gestation pour remplacer Obama

www.voltairenet.org:

29 juin 2010
Kissinger remet en question le retrait US d’Afghanistan



Les forces US en Afghanistan doivent commencer leur retrait au 1er juillet, de manière à avoir quitté le pays le 31 juin 2011, si l’on se réfère à l’engagement solennel du président Obama.

Cependant, dans un entretien au Financial Times [1], le docteur Henry Kissinger a indiqué que ce calendrier devrait être revu en fonction des réalités de terrain et que l’opinion publique doit se préparer à une guerre beaucoup plus longue.

Cette déclaration s’inscrit dans une campagne de soutien à la guerre en Afghanistan débutée par les déclarations du président Karzai en visite à Washington et par un article du New York Times sur le profit que les Etats-Unis pourraient tirer d’une occupation prolongée de l’Afghanistan et de l’exploitation de ses richesses minérales [2] [3].

==

[1] « Interview with Henry Kissinger », par Daniel Dombey, Financial Times, 28 juin 2010.

[2] « L’OTAN à l’affût des richesses minérales afghanes », Réseau Voltaire, 16 juin 2010.

[3] Cette campagne pour la guerre se double d’une manoeuvre politicienne pour « brûler » la possible candidature présidentielle du général David Petraeus, Voir « NYT planted story on Afghan mineral wealth to prolong U.S. occupation, spur Petraeus presidential bid », par Webster G. Tarpley, Voltaire Network, 27 juin 2010.





OUR NOBLE INVASION OF AFGHANISTAN
By Willis A. Carto

Last week we opined that the one and only sane course for our country in Afghanistan was to get out. Or accept it as the biggest no-win war yet.

Since then we have been advised by an observer who wants his name kept out, that there are indeed very big reasons why American troops are there and will stay there and that is not only the extremely profitable heroin trade but also the valuable minerals, including about one trillion dollars worth of iron, copper, cobalt, gold and lithium—with lithium being especially valuable because it is used in batteries for computers and in electric autos.

Per weight, heroin is the most valuable commodity in existence—more valuable than gold. Heroin is a derivative of morphine, which is made from the sap of the poppy flower, which grows abundantly in Afghanistan. It is cultivated there for the international drug trade.

It is extremely habit forming and persons addicted to it will pay any amount to buy it or, once addicted, they are virtual slaves to their supplier.

So, knowing the level of morality of the top politicians in America, it is to be expected that they are making plenty of money from Obama’s excursions into Afghanistan which have nothing to do with bringing democracy or other such sacred and uplifting projects there.

To the scum who are directing the carnage, money is uplifting enough.





Plus de détails sur la guerre en Afghanistan pour Israël

crimesofzion.blogspot.com

James Petras lève le voile sur les néocons responsables de la guerre en Irak et en Afghanistan

Les fauteurs de guerres


11 septembre et tout le reste: c'était pas les musulmans

Le Canada en Afghanistan: le gouvernement Harper synonyme de contrôle de l'information, censure et propagande

Des faux nationalistes: islamophobes et sionistes

Derrière Northwoods: Israël et "l'équipe B" (responsables du "ménage" pro-Israël dans la CIA)