mardi 21 janvier 2014

Médiats juifs antijuifs? Pour l'Anti-Defamation League of B'nai Brith, même les médiats Rothschild doivent des excuses à Israël pour avoir attiré l'attention sur le lobby juif et son rôle dans l'impasse des relations irano-américaines


Une toute petite étoile à six pointes de trop dans une caricature... et c'est l'hystérie.


La caricature a été retirée et remplacée par des photos des chefs d'État Obama et Rouhani. Voici une capture d'écran du site The Economist avant la censure:



Quelques images tirées de la presse antisémite 

22 janvier 2014 | mounadil.wordpress.com
L’'Anti-Defamation League (ADL) est un importante organisation nord-américaine qui, comme la LICRA en France, en Suisse et en Belgique, a officiellement pour vocation de lutter contre le racisme (et surtout sa variante antisémite) mais consacre en réalité le plus clair de son temps à faire l’apologie de l’Etat prétendu juif et à le soutenir mordicus vaille que vaille.
Ce soutien passe par des publications et des prises de parole publiques à la radio ou à la télévision mais aussi par des canaux moins médiatisés que sont l’entrisme politique et les jeux d’influence auprès des élus et des administrations, ce qu’on appelle le lobbying.
L’ADL est en effet une pièce essentielle de ce qu’on appelle improprement le lobby juif aux USA alors que nous sommes devant un lobby sioniste.
Il n’est pas aisé de dénoncer ce lobby, même si ça reste un peu plus facile au Royaume Uni et aux Etats Unis qu’en France.
Peut-être parce que les deux puissances anglo-saxonnes n’ont pas eu pendant la seconde guerre mondiale le même rôle douteux que la France de Vichy ? Et que les élites y étaient moins perméables aux thèses nazies et n’avaient pas eu à se compromettre avec le Reich ? Que les citoyens britanniques et américains ressentent poins de culpabilité pour les malheurs subis par les Juifs ?
Il y a un peu de tout ça sans doute, à quoi il faut ajouter un goût pour la liberté d’expression mieux garanti juridiquement qu’en France.
Ce qui n’empêche pas les médias dans ces pays d’être attaqués par les organisations du lobby sioniste, moins dans le but d’obtenir une condamnation au tribunal que de les amener à licencier le journaliste ou dessinateur fautif, à retirer les photos, les écrits ou les dessins jugés tendancieux et de présenter des excuses à qui de droit.
Ces excuses qu’un certain Dieudonné a refusé de prononcer, refus qui lui a valu d’être évincé des grands médias audiovisuels ce qui aurait dû causer sa mort professionnelle.
En voyant les caricatures incriminées par l’ADL dans l’article ci-dessous, je n’ai pu m’empêcher de penser qu’aucune d’entre elles, pas même la plus anodine publiée par The Economist n’aurait pu être publiée en France. Une caricature qui, soit dit en passant, aurait aussi pu être incriminée pour ses clichés sur les Iraniens ou encore pour rappeler la façon dont les esclaves noirs étaient entravés dans les plantations d’Amérique
 

L’ADL à The Economist : Excusez-vous pour le dessin antisémite

Abe Foxman exige des escuses après l’indignation provoquée par le magazine avec une caricature sous-entendant un contrôle juif sur le gouvernement des Etats Unis
Yediot Aharonot (Sionistan) 21 janvier 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri
L’Anti-Defamation League a exigé des excuses sans ambiguïté de la part du magazine britannique The Economist pour avoir publié un dessin qui a suscité des plaintes pour évocation d’idées reçues classiques de l’antisémitisme.
Le dessin qui illustre un article sur le programme nucléaire iranien montre un président US Barack Obama enchaîné au Congrès, cette institution étant représentée par le sceau du Congrès, alors qu’il essaye de se rapprocher du président iranien Hassan Rohani, qui est lui-même retenu par des ayatollahs et des militants qui brûlent de drapeau américain.
Le sceau du Congrès est basé sur le grand sceau des Etats Unis et, comme on le voit dans le dessin, il comprend un aigle qui tient des flèches dans une serre et un rameau d’olivier dans l’autre. Le véritable sceau contient plusieurs étoiles sur le bord et elles sont aussi présentes dans le sceau du dessin. Ce qui n’existe cependant pas dans le sceau authentique – mais est présent sur le dessin – est l’étoile de David qui sous-entend que le Congrès est contrôlé par des Juifs avec des motivations pro-israéliennes.
Dessin de The Economist
Dessin de The Economist
« The Economist ne peut pas réparer les dégâts infligés par la publication d’une image antisémite en se contentant de demi-mesures, » affirme Abe Foxman le chef de l’ADL dans une déclaration. « Il doit à ses lecteurs des excuses sans ambiguïté, qui non seulement reconnaissent la nature offensante du dessin mais explique aussi aux lecteurs pourquoi cette image qui sous-entend u cotrôle du Congrès par les Juifs était si scandaleuse et blessante. »
Le directeur de l’ADL a accusé The Economist de donner une tribune à des stéréotypes anti-juifs vieux de plusieurs siècles.
« Ce n’était rien moins qu’une représentation visuelle du vieux poncif antisémite du contrôle par les Juifs. Et il évoque en plus un autre classique de la mythologie antisémite – l’accusation de la double ‘loyauté des Juifs’ qui agiraient seulement dans l’intérêt d’Israël au détriment de leur propre pays. » écrit-il.
Foxman affirme que le dessin reflétait ce à quoi il faisait allusion quand il parlait des informations peu fiables du magazine sur Israël.
« The Economist a déjà un problème de crédibilité quand il est question d’Israël. Le fait que ce dessin ait franchi la barre éditoriale sans déclencher des signaux d’alarme pose de graves questions sur le jugement de la rédaction et la possibilité de l’existence d’un biais plus enraciné contre l’Etat juif. »
Le magazine a retiré la caricature de l’article lui-même, la remplaçant par une image composite figurant Rohani et Obama. Elle a été cependant maintenue bien en vue sur la page Moyen Orient du site internet.
Ce n’est pas la première fois que des publications britanniques sont accusées de se servir d’imagerie antisémite dans leurs illustrations. En 2002, le magazine New Statesman avait été condamné avec force pour sa couverture avec une image d’une étoile de David fichée au milieu du drapeau britannique, Le titre qui l’accompagnait disait : « Une conspiration casher ? »
Couverture du New Statesman
Couverture du New Statesman
 Un an plus tard, au plus fort de l’intifada, le journal The Independent avait publié une caricature du premier ministre de l’époque, Ariel Sharon, dans laquelle feu le dirigeant israélien était dépeint en train de dévorer un bébé palestinien.
Caricature de The Independent
Caricature de The Independent
La Press Complaints Commission britannique innocenté le journal de l’accusation d’antisémitisme après de nombreuses protestations venues d’Israël et d’organisations juives qui avaient affirmé que l’image invoquait l’ancienne accusation antisémite de crime rituel.
http://mounadil.wordpress.com/





Jewish Extremists Censor World’s Leading Financial Publication

ADL to Economist: Apologize for cartoon  Abe Foxman demands apology after magazine sparks outrage with caricature implying Jewish control of US government.

Times of Israel - Economist removes ‘anti-Semitic’ cartoon after criticism
The implication, critics said, was that Jews control the US Congress, or that the legislative body functions under the direction of Israel. With the Stars of David superimposed over the Congressional seal being blue, the connection to Israel did not go unnoticed.
Honest Reporting, an NGO that monitors anti-Israel content in the media, issued a statement criticizing The Economist’s editorial staff for not picking up on the fact that the cartoon promoted anti-Semitism.
“Jewish control over governments, the media and the international financial system is a classic feature of anti-Semitism and the cartoon is, wittingly or unwittingly, promoting this trope,” the statement read.
“This falls firmly under the working definitions of anti-Semitism from both the US State Department and the EU, which specifically include: 
Making mendacious, dehumanizing, demonizing, or stereotypical allegations about Jews as such or the power of Jews as collective — such as, especially but not exclusively, the myth about a world Jewish conspiracy or of Jews controlling the media, economy, government or other societal institutions.
ADL National Director Abe Foxman said in a statement, “The Economist cannot repair the damage of publishing an anti-Semitic image with only half-measures. They owe their readers a full-throated apology, which not only acknowledges the offensive nature of the cartoon but explains to readers why this image implying Jewish control was so outrageous and hurtful.” 


Shades of Anti-Semitism in The Economist

Juif.org - The Economist: les Juifs contrôlent le Congrès des États-Unis

Cartoon Controversy The Economist magazine pulled a cartoon depicting President Obama as being shackled in his dealings with Iran. What does the Star of David in the image say about the author’s opinion?


Il faut savoir que le journal The Economist est contrôlé par des intérêts Rothschild d'Angleterre conjointement avec Pearson PLC via le Financial Times.
Wikipedia: The publication belongs to The Economist Group, half of which is owned by Pearson PLC via the Financial Times. A group of independent shareholders, including many members of the staff and the Rothschild banking family of England,[6] owns the rest.

C'est dire que même les médiats Rothschild doivent s'excuser auprès d'Israël s'ils ajoutent une petite étoile juive à un symbole américain officiel qui affiche déjà depuis longtemps des étoiles à 6 pointes...






Notez qu'avant d'être récupéré par Israël, le symbole de l'étoile à six pointes était avant tout un symbole magique, tout comme l'étoile à cinq ou sept pointes, utilisé dans divers contextes ésotériques à travers le monde et pas seulement dans la kabbale juive et la franc-maçonnerie!




L'influence israélienne sur l'État américain: un mythe?

Are Americans Really Pro-Israel? A new article in the Jewish Supremacist Tablet magazine has claimed that the reason why the Jewish lobby...

Video surfaces of Rep. Michael Grimm heaping praise on rabbi accused of bribery Rabbi Yoshiyahu Pinto and the New York politician are under investigation by the Israeli and US governments, respectively. The feds say Grimm took illegal donations from members of Pinto's congregation.

Rep. Michael Grimm called an influential Israeli rabbi he has been accused of blackmailing an “inspiration” to his his congressional campaign in a bizarre 2010 television interview that also featured claims the religious leader predicted the 9/11 attacks in New York.
Grimm is currently under investigation for alleged campaign finance irregularities, including charges leveled by former Rep. Anthony Wiener that he sought to extort Rabbi Yoshiyahu Yosef Pinto in 2010. Grimm has denied the claims, but the federal investigation has also prompted a related inquiry in Israel, where Pinto aide and top Grimm funraiser Ofer Biton is also facing corruption charges. Pinto is embroiled in a corruption scandal of his own, having been accused of bribing a top Israeli police official.(...)
During the interview, Grimm sat next to Ben Zion Suky, another Pinto aide who has also been identified as a witness in the Pinto case. The interview took an odd turn when Suky described in Hebrew how Pinto foresaw 9/11. “The rabbi asked us, what are these buildings,” Suky said. “And we told him, these are among the tallest buildings in the United States. And the rabbi told us, and as I tell you this I’m shaking, I’m so emotional, the rabbi said, a disaster a huge disaster involving planes will happen here. And he was soon proven right. The Rabbi has powers that I can’t explain. Has he made mistakes? I haven’t seen that at all.”(...)
Suky has donated to Grimm, House Majority Leader Eric Cantor, and to Weiner, who returned his money. He was one of the administrators of Rabbi Pinto’s yeshiva in Manhattan and has been linked to the porn industry.

Video: Rep. Grimm Praises Rabbi Who Backer Claims Predicted 9/11

US congressman to face charges over Pinto-linked funds Republican Rep. Michael Grimm said to have received illegal contributions from followers of Israeli rabbi

Cantor Tied to Controversial Rabbi at Center of Probe

Plot thickens in Rabbi Pinto graft affair More witnesses to testify in Rabbi Pinto graft affair, including mystery forth man. Meanwhile, Ynet reviews the main protagonist in complex story which ties together a rabbi, a congressman and porn distributer

US Involvement in Rabbi Pinto Corruption Case Revealed FBI investigation into Congressman led to corruption allegations against top Israeli officers.

US congressman 'got half a million dollars from Israeli rabbi's followers' FBI investigation puts Republican congressman with assistant of influential Rabbi Pinto; assistant now facing embezzlement charges

FBI probe into Rep. Michael Grimm's campaign finances tied to Israeli investigation into rabbi Israeli investigators are looking into charges that Rabbi Yoshiyahu Pinto bribed an anticorruption official, but have refused to share information that the FBI is seeking for the probe into the Staten Island Congressman.

Rabbi Pinto probe sparks tensions between FBI and Israel Police Israeli police refuse to provide FBI information for its probe on N.Y. Congressman Michael Grimm.

EXCLUSIVE: FBI arrests pal of Rep. Michael Grimm on charges of election fraud related to donations

Americans in Israel Targeted by IRS for Tax Audits
New IRS Targets This upcoming tax season entails some unpleasant surprises for United States citizens who either live in Israel or who hold bank accounts there.
Rappel: Coup de filet de l'IRS contre l'évasion fiscale vers les banques israéliennes 

Robert Fisk: How on earth can Israel tolerate this filth from B’nai Brith Canada?  Four million Canadians carrying the anti-Semitic ‘disease’? We’ve heard this kind of despicable propaganda before

Un journaliste d’I Télé taclé pour l’usage du mot « Rothschild » au sujet du ministre français de l’Économie

German politician posts anti-Semitic video of ‘Rothschilds controlling the world’




Sur ce blog:

Encore une fois... comment le B'nai Brith peut-il parler d'une montée sans précédent de l'antisémitisme alors

Médiats juifs antijuifs? Trop de "complots juifs" dans les séries télé états-uniennes, selon l'ambassade d'Israël

Médiats juifs antijuifs? CNN et le NY Times mentionnent l'arsenal nucléaire d'Israël, qui explique pourquoi ses voisins se sont dotés d'armes chimiques

"Rothschild du Nouveau Monde": gibier de potence talmudiste, Edgar Bronfman Sr. en enfer. Son rôle-clé dans la guerre en Irak...

Le jeu des devinettes: qui donc pourrait bien s'être mis en tête qu'il faut briser à tout prix l'unité des peuples nordiques, germano-perses, celtes et scandinaves, c'est-à-dire indo-européens, autrement dit Aryens?

L'accord iranien est "Munich" et "Obama est Chamberlain", selon l'Organisation sioniste américaine (ZOA

Humour juif? Complots partout? Selon le rabbin Antelman, le mondialisme oligarchique est un "complot communiste illuminati pour détruire les Juifs et le judaïsme"

Le jeu des devinettes: qui a dit "Si je suis réélu, je vais foutre les Juifs"?

Inversion accusatoire: Israël furieux que les États-Unis n'aient pas étouffé la nouvelle concernant les bombardements israéliens en Syrie

Comment le B'nai Brith peut-il parler d'une montée sans précédent des sentiments "antisémites" alors que personne ne semble avoir remarqué la judéité de la nouvelle directrice de la Réserve Fédérale

Les médiats juifs tels que le New York Times dissimulent les efforts des groupes juifs pour pousser l'Occident en guerre en Syrie pour Israël

Les médiats juifs désignent Obama comme bouc émissaire du scandale d'écoute électronique par la NSA, pour faire pression sur lui et son administration afin que l'option militaire soit envisagée dès maintenant en Syrie et en Iran

"Je larguerais Israël demain matin!" dit au Congrès le professeur Michael Scheuer, ancien directeur de l'unité de traque de Ben Laden à la CIA

Israël peut bien disparaître, on s'en moque

Le président Obama sur la même ligne que Michael Scheuer à propos d'Israël

Devoir de mémoire, devoir de faire tomber l'axe Iran-Syrie-Liban

Devoir de mémoire, devoir de vitrifier l'Iran

L’ancien responsable de l’Unité de traque de Ben Laden à la CIA estime que l’Islam radical est une menace imaginaire

L’ancien directeur de l’unité de traque de Ben Laden à la CIA, Michael Scheuer accuse Israël de détenir le Congrès et d’entraîner les USA vers le désastre d’une guerre contre l’Iran

Le devoir de mémoire: source de motivation pour Alex Jones dans son combat, fondement du nouvel ordre mondial pour le B'nai Brith

Après JFK et Obama, au tour de l'Onu de demander à Israël d'ouvrir ses installations nucléaires aux inspections

Les États-Unis semblent en avoir marre de devoir toujours couvrir Israël et prendre le blâme pour ses activités criminelles, lèvent le voile sur l'espionnage international israélien

Maîtres du monde, maîtres de l'humour: Netanyahou accuse le New York Times et Haaretz de donner le ton de la campagne anti-Israël à travers le monde

Un autre grand comique, propriétaire et éditeur d'un journal juif américain, soutient qu'il ne prônait pas vraiment l'assassinat d'Obama

Médiats juifs anti-juifs? Sans ennemi extérieur à combattre, Israël est voué à l'éclatement

Médiats juifs antijuifs? Le directeur des organisations internationales pour le congrès juif mondial et l'ex directeur de la branche états-unienne du WJC, Shai Franklin: "oui il existe un lobby juif"

Médiats juifs antijuifs? Netanyahou caricaturé le jour de la mémoire de l'Holocauste

Médias juifs antijuifs? Ils disent où va l'argent des universités

Médiats juifs antijuifs? Un Tweet d'une correspondante de la BBC à Washington réfère au pouvoir et à l'argent du lobby juif

Médiats juifs antijuifs? Le Washington Post rapporte que le virus Flame serait, comme Stuxnet, une cyber-arme us-israélienne contre l'Iran

Médiats juifs antijuifs? "Une affaire profondément juive", commente un journal juif au sujet de l'arrestation du milliardaire juif et "roi du fond spéculatif" Steven A. Cohen, fondateur d'un des plus importants fonds spéculatif au monde

Police anti-corruption ou anti-juive? Le grand rabbin ashkénaze d'Israël, qui remerciait Bush pour la guerre en Irak

Police anti-corruption ou anti-juive? Deux politiciens juifs de Montréal, incluant le premier maire juif de Montréal, arrêtés par l'unité permanente anti-corruption de la Sûreté du Québec

Police anti-juive? En association avec B'nai Brith Canada, le Jewish Tribune se porte à la défense de Pamela Geller et de son combat contre l'Islam, blâme la police pour l'annulation de son cirque de haine commandité par la LDJ

Une comique juive au parlement israélien: je ne voulais pas heurter la mémoire de la Shoah en dénonçant le "cancer" de l'immigration africaine en Israël

États-Unis: Le National Council of Churches, les Églises luthériennes, méthodistes et unitariennes réclament une enquête sur l'aide financière et militaire à Israël

La CIA voit le Mossad comme sa pire menace en matière de contre-espionnage

“Ils menacent de sanctions et de représailles militaires tous ceux qui émettent des doutes sur la Shoah et le 11 septembre" -- Président Ahmadinejad

Inversion accusatoire : l'empire israélite accuse l'Iran d'être "la plus grave menace pour la paix dans le monde"

L'Iran ne croit pas la fable convenue du 11 septembre ; les États-Unis en mal de casus belli l'accusent d'avoir monté le coup

Forbes Israël fait des listes de milliardaires juifs... mais aucun Rothschild n'y figure, c'est bizarre non?

Qui domine les États-Unis?

Les médiats sous contrôle

The New Babylon - extraits


Rothschild et JFK: les liens de l'avocat "montréalais" Bloomfield (à la tête de Permindex) avec le clan Rothschild documentés par un auteur québécois

Bush, Rockefeller, Rothschild et Hitler

La montée du pouvoir financier juif Rothschild

L'empire mondial anglo rêvé par Rhodes: marionette des Rothschild?

Israël, B'Nai Brith... serait-ce le KKK de la Maison des Rothschild?


Maudite boisson! Le sérum de vérité alcoolisé pousse Tenet à désigner les coupables juifs néocons